Archive for juillet 2012

lundi, juillet 30, 2012

Adekan tome 2

Fiche technique

Adekan tome 2 est un shôjo écrit et illustré par Nao Tsukiji. Il est édité par Ototo. il est sorti le 31 mai 2012.
En France on compte 2 tomes et 5 au Japon ( série en cours ).
Ce tome comporte 192 pages pour un prix de 7,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.













Résumé

Shirô, un fabricant de parapluies lascif et sensuel, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice, dans un univers fantastique et médiéval où l'extraordinaire surpasse bien souvent la raison. Ils se retrouvent confrontés tous les deux à une série d'incidents rocambolesques et paranormaux dans le bas quartier de leur ville...

Avis

Ce second volume d'Adekan continue sur sa lancée. Rien de nouveau à l'horizon mais c'est pourtant avec plaisir que nous retrouvons nos deux héros. A l'instar du volume précédent le format une enquête/un chapitre est repris, tout en gardant une trame continue en second plan.

Les enquêtes sont plutôt bien pensées, mais il est dommage que l'auteure choisisse de nous les clore aussi rapidement. Cela donne par moment l'impression que l'histoire n'est qu'un prétexte pour montrer nos protagonistes dans leur pastiche de boy's love.

Je suis mitigée quant à ce gag répétitif. On sait d'avance qu'à un moment ou à un autre Shirô et Kôjirô font se retrouver à moitié nus posant lascivement. Alors certes ils sont beaux, et leur anatomie magnifiquement dessinée mais à force ça devient lassant. Je ne dis pas que l'auteure devrait supprimer toutes ces scènes (surtout pas ! j'en pleurerais !) mais peut être un peu moins en abuser.

Il est également amusant de relever, comme pour le tome , quelques anachronisme disséminés ça et là au fil des pages. Tsukiji Nao nous fait d'ailleurs un petit hommage aux Beatles dans ce volume (saurez-vous le retrouver?)

En revanche sur le rythme des scènes d'action, il y a encore pas mal de progrès à faire Ce n'est carrément pas son fort. Les positions sont tellement exagérées qu'on a plus l'impression qu'ils défilent pour Lagarfield que d'assister à un combat. Dommage parce que la maîtrise du mouvement est bien là.

Les dessins sont toujours aussi fabuleux. La mangaka arrive à retranscrire la folie dans le regard de ses personnages, conférant une ambiance légèrement malsaine par moments. Et je ne me lancerai pas dans l'éloge de ses protagonistes masculins, mes couinements vous casseraient les oreilles aussi sûrement qu'un larsen.


Comme dans ma précédente chronique je vous recommande l'achat de ce tome. Le troisième (à paraître le 30/08/2012) sera décisif de mon côté. Si l'histoire gagne un peu plus en profondeur je continuerais, mais si le format reste le même je me contenterais de le classer dans la pile des « mangas à finir un jour quand je n'aurais rien d'autre à acheter » (entre nous on sait TOUS ce que ça veut dire).


NB : l'éditeur nous présente le manga en tant que shojo alors que dans le bonus il nous en parle comme un seinen, Terme qui me semble un peu plus approprié.




                                                                                                          Sonate

Manga donné pour revue.

lundi, juillet 30, 2012

Run 8 tome 1

Fiche technique

Run 8 est un shônen écrit Furo et illustré par Mimi, tous deux issus du Studio Takoyaki. Il est édité par Amilova.
Il a été édité en 2011.
En France il existe deux tomes et la série est en cours.
Ce tome comporte 4 chapitres pour un prix de 6,65 euros.
Ce manga s'adresse à un public averti.






Résumé

Lequel des deux astres est le dieu céateur le Soleil ou la Lune ? Depuis l'aube des temps cette question divise l'humanité en deux clans : les diurnes qui vénèrent Diü, le dieu solaire, et les noctales qui vouent un culte à Nocty, le dieu lunaire.
Au fil des âges, cette animosité qui enflait généra le furör, une folie meurtrière qui poussait les membres des factions ennemies à s'entretuer au moindre contact.
Pourtant, une poignée d'humains échappe miraculeusement à l'emprise du furör, d'autres encore héritent de pouvoirs étranges. C'est le cas de Skaln et Topazio, en quête de ces êtres d'exception, touchés aux aussi par ces anomalies.

Avis

Ce manga possède une bonne narrative et une bonne dose d'action, ce qui donne de l'intérêt à la lecture de ce dernier.

La trame narrative est vraiment la clé de ce manga. En effet, le scénario étant bien construit et riche cela en fait le nerf névralgique de la série. Ce scénario me fait penser aux guerres de religion et nous montre à quel point l'homme peut devenir fou et violent pour défendre une religion. Cela reflète bien l'histoire de l'humanité, son présent et son futur. L'auteur nous conduit donc à une reflexion sur notre hsitoire, notre présent et notre futur. Cela conduit à réfléchir sur nos actes, nos valeurs et nos croyances. C'est vraiment un manga riche et intéressant de par ce point de vue là. C'est une bonne réflexion que mène l'auteur.

L'action est au rendez-vous dans ce manga explosif. En effet, il ne passe pas une page sans un rebondissement ou un affrontement que se soit moral ou physique. C'est palpitant. On n'a pas le temps de s'ennuyer. Les combats sont nombreux et impressionnants. Dès le début on sent l'ambiance de guerre, de furie et de brutalité ce qui nous met tout de suite de le bain et cela ne désemplit pas tout au long de la lecture.

La magie et le fantastique sont omniprésents de part l'univers et les superpouvoirs de certains personnages. Cela donne un côté merveilleux et lointain tout en faisant référence à la vie réelle de part les réflexions. C'est vraiment bien pensé.

Pour alléger un peu cette atmosphère sombre et pesante, on peut trouver quelques pointes d'humour ce qui est fort appréciable. Quelques grammes de rire dans un monde brute. Cela se voit à travers les illustrations qui reprennent la déformation des personnages pour faire rire, ce qui est un procédé classique des mangas. On le voit aussi par le ridicule de certaines situations ou repliques. Cela se voit aussi à travers les clins d'oeil tel que celui fait à Totally Spies.

Les illustrations sont très belles et renforce l'intérêt du manga. Elles permettent de bien mettre en évidence les combats, les émotions et les actions. Cela est la preuve d'un grand talent et d'un grand travail apporté à cela. Je dois dire que cela permet une lexture encore agréable et renforce l'envie de lire ce manga.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et rapide.

En conclusion, pour toutes les raisons que je viens de citées, Run 8 est un bon manga que j'ai apprécié.

Scénario : 9/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 7/10

lundi, juillet 30, 2012

Preview de Dictatorial Grimoire tome 1


Lors de la Japan Expo sur le stand de Doki Doki j'ai pu avoir un extrait gratuit de Dictatorial Grimoire.

Fiche Technique

Dictatorial Grimoire tome 1 est un shônen écrit et illustré par Kanô Ayumi. Il est édité par Doki Doki. Le premier tome sortira en septembre et le second en novembre.
En France aucun tome n'est disponible pour l'instant et au Japon la série est finie avec trois tomes.
Il sera vendu au prix de 7,50 euros.
Il sera déconseillé aux moins de 12 ans.












Résumé

Grimm Ototgi, le descendant des frères Grimm, auteurs des célèbres recueils de contes, découvre un mystérieux ouvrage dans le manoir familial où il vient d'emménager. En l'ouvrant il ne se doute pas que les personnages célèbres du recueil vont surgir sous son nez, bien réels ! Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Cendrillon, Blanche-neige, le Petit chaperon Rouge... ne sont pas tout à fait comme vous les imaginer.

Avis

C'est le retour en force des frères Grimm avec ce manga qui s'inscrit dans la mode actuelle que l'on trouve autour de ces frères entre les séries et les films qui en parlent.
C'est donc un thème populaire et à la mode dont il va être question. Je dois dire que j'aime beaucoup ce thème et que les premières pages m'ont beaucoup plu.
Certes comme souvent en ce moment ce manga va présenter une face sombre et déroutante des frères Grimm mais je trouve cela bien fait.
Le peu que j'ai pu lire annonce un manga prometteur avec du suspense, de la magie, du fantastique, de l'action et un peu d'angoisse. Un parfait mélange pour faire un bon manga.
On sent bien le mystère et le suspense dès le début ce qui donne envie de lire et d'acheter le premier tome.
Le fait que se soit une série courte est aussi un bon point car cela évitera les rallonges inutiles et l'essoufflement de la série.

Les illustrations sont belles et agréables. J'aime beaucoup.

En conclusion je dirai que Dictatorial Grimoire est un manga prometteur que j'ai hâte de lire.



Vous pouvez voir des extrait sur le site de Doki Doki.

lundi, juillet 30, 2012

Iosys à la Japan Expo

Lors de la Japan Expo j'ai pu découvrir un groupe de musique japonais : Iosys.

Je vais commencer par les présenter.

Ce groupe est principalement connu pour sa production d'arrangements et de remixes de la série Toho Project, sa spécialité depuis 2005. Il doit aussi sa célébrité à ses clips animés très populaires, aujourd'hui sur YouTube, et auparavant sur "Nico Nico Douga".

Voici le site du groupe : http://www.iosysos.com/

Ils ont accepté de répondre à quelques questions en présence d'une traductrice et de leur manager en France.

- Quel genre de musique faites-vous ?

C'est un mélange de "Muay", fille mimi un peu de mangas et de son Hard Core qui est très speed.

- D'où vous vient l'inpiration ?

Du dieu Toro.

Manager : L'inspiration d'origine est Project ( jeu ). C'est un mouvement de mode japonais. C'est très complexe. Iosys est composé de deux musiciens.

- Qu'avez-vous composé ?

On a fait des musiques pour des mangas et des jeux vidéos.

Manager : Il le font de façon libre. C'est un réseau indépendant d'otaku.

- Quel est votre morceau préféré ?

La chanson numéro deux. C'est le premier que l'on a composé. C'est donc le meilleur selon nous.

Manager : Ils ont fait des remix de ce morceau sur deux albums.

- Que pensez-vous de votre venu en France et du public français ?

Manager : C'est la première fois qu'ils viennent.

On ne pensait pas avoir autant de fans. On est étonné de cela. C'est impressionant.

- Comptez-vous revenir et avez-vous un message pour vos fans ?

On reviendra.

Je tiens à remercier Iosys, leur traductrice et leur manager en France pour leur accueil et le temps qu'ils m'ont accordé.

dimanche, juillet 29, 2012

Les tops et les flops du mois de juillet

Ce mois de juillet, a été riche en découvertes et en lectures de mangas. Etant donné que j'ai lu beaucoup de mangas et eus beaucoup de coups de coeur, j'ai décidé de ne mettre que 10 mangas dans les tops et de faire un classement.






Les tops







1- Cobra the space pirate. Editon spéciale : le rugball

2- Arès tomes 1 et 2

3- Spice and Wolf tome 1

4- Sailor Moon tome 1

5- One Piece tome 63

6- Sanctul tome 4

7- Naruto tome 55

8- Amilova tome 1

9- Immortal Regis : Chaos Chronicle tomes 1 et 2

10- Yôsei dans le secret des fées.


Le flop




Ma grande déception a été I Am Hero tome 1.

samedi, juillet 28, 2012

Un petit concours spécial été

Pour ce mois d'août et pour se mettre en forme avant la rentrée, j'ai décidé d'organisé un petit concours.

Le thème du concours est par le pouvoir du prisme lunaire transforme moi en roi des pirates.

Comme vous l'aurez compris, je vais mettre en jeu non pas un lot mais deux lots.

Le premier a pour nom : Par le pouvoir du prisme lunaire transforme moi.

Il est composé du premier tome reédtié par Pika de Sailor Moon et de Sailor Moon V.



















Le second a pour nom : Le roi des pirates ça sera moi.
 Il est composé du dernier tome de One Piece ( 63 ) et du livret gratuit sur l'histoire originale Shônen Heroes : One Piece X Toriko.


















Pour y participer c'est très simple voici les conditions :

- Etre abonné au blog

- Partager le lien sur Facebook

- Aimer ma page Facebook http://www.facebook.com/#!/LaFolieDesMangas

- Poster un commentaire en m'indiquant le nom du lot que vous souhaiteriez gagner ( on ne peut particper que pour un lot ).

Pour avoir des chances supplémentaires vous pouvez :

- Me suivre sur Twitter @mangaenfolies

- Me demander en ami sur Facebook Luffy Ichigo

- Partager le lien ou l'adresse de mon blog sur votre blog ou site

- Me suivre sur Hellocoton

Les gagnants seront tirés au sort. Le concours commence dès maintenant et se termine le 31 août à minuit. Les deux gagnants seront prévénus par mail donc n'oubliez de me laissez votre adresse mail pour que je puisse vous contacter et vous envoyer votre lot si vous gagnez.


Bonne chances à tous et à toutes. :)

vendredi, juillet 27, 2012

Les mangakas de Direct Star à la Japan Expo

Lors de l'après-midi du vendredi 6 juillet, à la Japan Expo, Direct Star oragnisait une animation des plus sympathiques.
Plusieurs mangakas étaient présents pour faire le portrait de personnes sur le thème de One Piece, Bleach ou encore Dragon Ball Z. Le principe était simple, on se faisait dessiner le portrait façon manga en choississant dans les trois celui que l'on préférait.

J'ai eu la chance de pouvoir poser quelques questions à un des mangakas après qu'il ait fini sa performance.

- Quel est votre nom ?

Mon nom est Michael.

- Pourquoi avez-vous décidé de participer à cette animation ?

C'était une opportunité. On me l'a proposé. Je dessine chez moi pas mal de mangas. Je publie en amateur dans des fanzines. Je publie dans un stand amateur à la Japan Expo.

- Quel est le titre de votre fanzine ?

C'est Shonen Jump. C'est un jeu de mots.

- Quel est votre impression par rapport au public que vous avez rencontré cette après-midi ?

C'était super agréable. Pour nous qui aimons le dessin c'est super. C'est super d'avoir des modèles. Le temps passe vite. J'aime dessiner à la base et je dessine toute la journée.

- Quel thème était le plus demandé ?

On demande au public quelle série il préfère et on adapte car Direct Star a des séries à elle. Donc on adapte le style de l'auteur.

- Quelle série a été la plus demandée ?

One Piece car c'est la série phare.

- Aimez-vous cette série ?

Oui, j'aime beaucoup.

- Avez-vous des publications ?

Absolument pas. Je me dirige vers la bande dessinée traditionnelle.

Je tiens à remercier Michael pour le temps qu'il m'a accordé et Direct Star pour son chaleureux accueil.

vendredi, juillet 27, 2012

Hakaiju tome 5

Fiche technique

Hakaiju tome 5 est un shônen écrit et illustré par Shingo Honda. Il édité par Tonkam et est paru le 4 juillet 2012.
En France 5 tomes sont disponibles et 7 le sont au Japon. La série est en cours.
Le tome comporte 224 pages regroupées en 4 chapitres pour un prix de 6,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.











Résumé

Au milieu des cris stridents, des créatures inconnues sèment la panique...
Nous laissons un bref instant, la ville de Tachikawa pour découvrir la spirale infernale dans laquelle Miku, partie à la recherche d'Akira et d'Eiji, est emportée...


Avis


Ce cinquième tome d'Hakaiju est vraiment une bonne surprise. Autant je dois dire que les tomes se suivaient et se ressemblaient même si l'intrigue ne cessait d'évoluer et de prendre en intérêt, autant ce tome redonne un second souffle à cette série qui commençait à en avoir besoin.
Pourquoi est-ce un tournant, vu que l'on parle encore de monstres à Tachikawa, tout simplement car même  si l'intrigue est la même, on change de point de vue.  En effet, on est plus dans un contexte de survie mais dans la recherche de la vérité. On ne suit plus Akira qui tente de fuir les créatures mais on voit l'aventure à travers les personnages de Kenji et de Miku. Miku rappelons le pour ceux qui ne se souviendraient plus de l'histoire ou qui n'auraient pas lu les autres tomes est la fille que cherche désespérément Akira car il est amoureux d'elle et devait la rejoindre.
De ce fait, l'optique est complètement différente, car Kenji et Miku ne savent pas ce qui se passe et sont à l'extérieur de la ville.  Ils ne cherchent pas à fuir mais ils cherchent à savoir la vérité et à le dire au monde entier. C'est vraiment très intéressant de voir les événements de ce point de vue là. De plus on se demande, si Akira est toujours vivant et ce qu'il devient. Ainsi le suspense est encore plus présent et plus fort. La trame narrative prend en intensité et on se rend compte que c'est tout le Japon qui est touché. Cela donne plus d'ampleur aux événements et renforce ce les côtés tragique et effrayant de l'histoire.
De plus dans ce tome, on se demande qui sont les véritables monstres entre les forces de l'ordre qui tentent d'étouffer l'histoire et les monstres qui ravagent tout sur leur passage. C'est vraiment une bonne réflexion à laquelle nous invite l'auteur avec ce nouveau tome.
Les illustrations sont très bien travaillées et d'une grandes précisions pour un manga. Cela renforce le côté réaliste et donc angoissant de l'histoire.
L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.
En conclusion, ce cinquième tome m'a beaucoup plu et cela présage de bonnes choses pour les tomes suivants.

Scénario : 9/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 9/10

vendredi, juillet 27, 2012

Preview : Mon voisin Masuda

Je vais présenter ici un album de jeunesse qui sortira le 28 août 2012.

Cet album s'intitule : Mon voisin Masuda, il écrit par Miho Takeda et sera édité par Nobi Nobi.

Il a reçu le prix national du livre illustré au Japon, ce qui laisse présager d'un bon album. Il sortira donc un peu avant la rentrée ce qui tombe bien car son thème est l'école.

C'est la rentrée ! Mais comment aller à l'école avec entrain quand un vilain camarade de classe vous y attend ?
Voilà un thème qui parlera à beaucoup de personnes et qui promet de donner lieu un album agréable. En tout cas entre le résumé et les visuels, pour ma part j'ai hâte de le lire.

Miho Takeda est une auteur de jeunesse renommée au Japon et c'est le premier ouvrage que nous découvrons en France de cette dernière. Mon voisin Masuda a été multi-primé au Japon. Il est devenu incontournable dans les cours de récréations de maternelles au Japon.

Résumé : Miho n'a vraiment pas envie d'aller à l'école : dans sa classe, elle est assise à côté de Masuda, un horrible monstre vert à l'air malicieux. Il la martyrise et se moque d'elle tout au long de la journée. Ce maudit Masuda fait de sa vie scolaire un enfer... Mais le vilain garnement est-il vraiment aussi méchant qu'il en a l'air ?

Voici quelques visuels :



copyright : © Miho Takeda 1991 • POPLAR Publishing Co., Ltd.



copyright : © Miho Takeda 1991 • POPLAR Publishing Co., Ltd.




copyright : © Miho Takeda 1991 • POPLAR Publishing Co., Ltd.





copyright : © Miho Takeda 1991 • POPLAR Publishing Co., Ltd.



copyright : © Miho Takeda 1991 • POPLAR Publishing Co., Ltd.




Tout cela donne envie de lire cet album.

jeudi, juillet 26, 2012

Furo nous présente Run 8 lors de la Japan Expo

Lors de la Japan Expo, sur le stand d'Amilova, j'ai pu rencontrer et discuter avec le scénariste de Run 8 : Furo. Il a accepté de nous présenter son oeuvre.













- Pouvez-vous nous présenter Run 8 ?

C'est de la dark fantasy. C'est ma femme Mimi qui dessine. C'est comme un shônen mais en plus sombre. C'est épique mais pour les adultes. C'est plus violent qu'un shônen.
Il y a deux peuples les noctals ( qui vénèrent la Lune ) et diurnes (  qui vénèrent le Soleil ).
Quand ils se rencontrent, ils entrent dans une folie furieuse. Ils s'entretuent obligatoirement. C'est comme un sixème sens chez eux. Ils foncent l'un sur l'autre et cela donne lieu à des carnages. Cette haine est vénérée, c'est comme une religion. C'est sacrée.
Les héros ne ressentent pas cela. Cela est donc considéré comme une hérésie. Ils se cachent. Au début, on voit comment ces personnages vont se rencontrer. Ils vont le faire sous le couvert d'une organisation Eclipse qui réunit toutes les personnes insensibles.

- Comment la série a-t-elle vue le jour ?

Il existe 2 tomes. En 2009, on a débuté le projet. Au début, je faisais des fanzines sur des stands comme Méluzine. En 2011, je me suis inscrit sur Amilova.com et Troy a beaucoup aimé mon projet et il a pensé que c'était un boulot de qualité. Il a donc voulu les imprimer.

- Combien de tomes prévoyez-vous pour cette série ?

Entre 25 et 30 tomes. Elle est prévue comme une série à la japonaise. Il faut que l'histoire prenne le temps de s'installer sans jouer la rallonge.

Je tiens à remercier Amilova et Furo pour leur gentillesse et leur accueil.

jeudi, juillet 26, 2012

Cobra, the space pirate. Edition spéciale le rugball

Fiche technique

Cobra, the space pirate est un shônen écrit et illustré par Buichi Terasawa. Il est édité chez Taifu Comics. Il s'agit d'une édition spéciale pour ses 30 ans. Il est paru le 13 décembre 2007. Il s'agit ici d'un épisode spécial : le rugball.
La série compte 17 tomes en France et 16 au Japon ( elle est finie ).
Un animé et des OAV existent.
Ce manga compte 200 pages, il n'y a pas de chapitre, il est vendu au prix de 12,95 euros.
Il est déconseillé aux moins de 12 ans.









Résumé

Dominique demande à Cobra de s'inscrire dans une équipe de rugball afin de trouver des preuves d'un trafic de drogue orchestré par la Guilde des Pirates de l'espace. Cobra se retrouve donc sur la planète Rale afin d'intégrer l'équipe des Saxons rouges. Il se fait passer pour Joe Gillian et rencontre Rand, le responsable du stade et principal suspect du trafic.
Rand, devant les qualités sportives de Joe, lui demande alors de prendre la tête d'une équipe de réserve afin de disputer une rencontre avec l'équipe première. Joe choisit contre toute attente les membres de l'équipe Z réputés comme étant les plus difficiles...


Avis

Cet épisode spécial de Cobra est très célèbre et je dois qu'en le lisant j'ai compris pourquoi. C'est tout simplement génial. Une bonne dose d'action, de sport, de suspens et d'humour noir : le parfait mélange pour faire un excellent manga.
L'action est omniprésente dans Cobra et je dois dire que l'on ne s'ennuie pas, je dirai même plus on n'a pas le temps de respirer. Tout s'enchaîne à grande vitesse et on dévore ce tome en un rien de temps tant on est pris dans le feu de l'action. L'action repose sur un schéma tout simple mais diaboliquement efficace grâce au personnage de Cobra et à la mise en scène. En effet, on a affaire un héros qui paraît invincible avec un genre bad boy qui parvient à vaincre tous ses ennemis en un clin d'oeil. Mais franchement on aime cela et le côté mi-crapule mi-justicier est surperbement bien mis en avant permettant de donner vie à un héros attachant. D'un certain côté il me fait penser à Luffy de One Piece
Le sport est mis à l'honneur dans ce tome spécial avec le rugball qui est un mélange de baseball et de football américain. Cela donne naissance à un sport ultraviolent et donc à un match très physique. Cela donne du piquant à l'histoire et renforce le côté spectaculaire de l'action.
Le suspens est également au rendez-vous car on ne sait jamais quels sont les plans de Cobra ni comment il va s'en sortir. En effet, même s'il paraît invincible et que l'on se doute qu'il va réussir, on se demande comment il va faire. De plus, les rebondissements et les situations inattendues sont nombreux. Cela donne encore plus de relief et de charme à la trame narrative.
Cobra, aime faire de l'humour tout au long du manga et cela donne un certain charme à ce personnage qui en possède déjà beaucoup.
Le personnage de Cobra à lui seul fait vivre ce manga de part sa personnalité et de part ses actions.

Les illustrations sont en couleur ce qui est fort agréable et cela rajoute du charme à ce manga. Sinon la qualité même des dessins est correcte sans être extraordinaire.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conclusion, cet épisode spécial de Cobra est excellent et je le recommande aussi bien à ceux qui connaissent Cobra qu'à ceux qui connaissent pas Cobra.

Scénario : 10/10
Illustrations : 6/10
Intérêt général : 10/10

Manga donné pour revue

jeudi, juillet 26, 2012

Scary Lessons tome 5

Fiche technique

Scary Lessons tome 5 est un shôjo écrit et illustré par Emi Ishikawa. Il est édité par Tonkam. Il est paru le 2 juillet 2012.
En France 5 tomes sont disponibles et 11 le sont au Japon ( série en cours ).
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 5 chapitres et en deux annexes pour un prix de 6,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 12 ans.











Résumé

Retrouvez ici les aventures de Misa qui aime dire du mal des autres sur internet, d'une joueuse de basket qui veut gagner à tout prix et de pleins d'autres jeunes filles ...

Avis

Nous voici donc arrivé au cinquième tome de Scary Lessons et je dois dire que la série me plaît toujours autant.
Pourquoi me direz-vous, tout simplement car les tomes se suivent et ne ressemblent pas.
Certes le thème général reste le même :  des leçons de morales sous forme de petites histoires effrayantes mais les histoires se suivent sans pour autant se ressembler. La base des histoires est bien entendues la même car on est dans un shôjo, il ne faut pas l'oublier même si cela ne paraît pas forcément évident à la lecture du manga. En effet, on est bien loin des belles histoires d'amour à l'eau de rose. Ici on est plutôt dans les histoires tristes avec des monstres, de la magie et du fantastique. Cependant comme dans les shôjos les personnages principaux sont des lycéennes ou des collégiennes. La base comme je disais est donc une ou plusieurs lycéennes qui apprennent à leurs dépends qu'il ne faut pas faire certaines choses. Sur cette base après nous avons toutes sortes de mises en scène, d'histoires et de fins ce qui rend chaque tome et chaque histoire agréable, divertissant et original.
Ce manga est vraiment frais et divertissant. On peut le lire pour se détendre, se changer les esprits ou à n'importe quelle occasion. On se prend pas la tête ce qui est fort appréciable.  Les histoires de ce tome sont assez sympas et font parties de mes préférées. Elles sont vraiment originales et palpitantes. Jai beaucoup aimé.
Les illustrations sont dignes de shôjos avec un style fin et élancé. Des personnages masculins qui sont efféminés. Bref, ils ont toutes les caractéristiques des shôjos. J'aime beaucoup cela même si elles sont de qualité moyennes.
L'édition est bien permettant une lecture fluide et agréable. Chaque chapitre correspond à une histoire et à la fin on a le droit à des fins supplémentaires pour certaines histoires.
En conclusion, je dirai que ce manga sans être excellent est un bon manga agréable à lire.

Scénario : 6/10
Illustrations : 5/10
Intérêt général : 7/10


jeudi, juillet 26, 2012

Amilova tome 2

Fiche technique

Amilova est un manga écrit par Troy.B et Salagir, il est illustré par Gogéta.Jr. Il est édité par Amilova. Il s'agit d'une réédition en format manga même si on lit dans le sens européen. Il est paru fin 2011. En France trois tomes sont disponibles, la série est en cours.
Il comporte 176 pages regroupées en 5 chapitres avec un bonus et un Fan Arts pour un prix de 6,90 euros.










Résumé

Les incroyables aventures d'Amilova, une jeune fille qui découvre des pouvoirs de feu !

Dans ce tome, elle doit lutter pour survivre et elle se souvient de son passé.

Avis

Avec ce deuxième tome d'Amilova on rentre un peu plus dans l'action que dans le comique et on se croirait dans un épisode d'Heroes.
En effet, place ici aux pouvoirs spéciaux, aux affrontements avec les unités spéciales et donc à l'action. Amilova se retrouve confronter à une espèce d'armée qui en veut à sa vie et elle doit utiliser ses pouvoirs pour s'en sortir. Tout devient plus impressionnant, plus rapide et donc plus sérieux.
Le rythme s'accélère après un début de tome plutôt nostalgique et assez mou, cette acélération est la bienvenue et redonne du peps à Amilova. Ainsi le lecteur est pris dans le feu de l'action et est surpris par l'intensité de l'affrontement. C'est agréable d'être surpris ainsi car cela relance l'intérêt pour la série.
Le début du tome était donc un peu mou comme je l'ai dit car c'est un grand flashback qui est certes intéressant et instructif mais qui par sa longueur et son positionnement en début de tome peu parfois être un peu lassant. Cependant cela permet de comprendre le personnage d'Amilova, de comprendre contre qui elle lutte et donc cela pose les bases de l'intrigue. Ce passage était donc nécessaire voir même indispensable.
L'intrigue ici prend en profondeur et en intérêt. On comprend mieux les enjeux et on peut deviner un peu comment l'histoire va se profiler et cela donne envie de lire les tomes suivants.
On comprend mieux les personnages et leurs rapports ainsi on sent un véritable travail derrière la création de ceux-ci ainsi que sur les intéractions qu'ils vont avoir les uns avec les autres.
Amilova apparaît ici sûr d'elle voir prétentieuse et comme une justicière ce qui est une grande évolution par rapport au premier tome. C'est très bien pensé que de faire évoluer ainsi les personnages. C'est comme les héros qui au début sont faibles et paraissent incompétents mais qui finissent grâce à des batailles ou des entraînements par devenir de véritable héros. Amilova ici a pris conscience de son pouvoir et sait ce qu'elle doit faire.

Les illustrations sont très bien faites et agréables à regarder. Cela permet de prendre du plaisir à la lecture de ce tome et aussi de donner plus de valeur au manga ainsi qu'à l'intrigue.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable. Les bonus à la fin sont toujours sympas et permettent de voir tout le travail. C'est un excellente idée.

En conclusion je dirai qu'Amilova devient meilleur au fil des tomes ce qui est prometteur pour la suite. C'est un très bon manga pour se divertir. J'ai beaucoup aimé.

Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 9/10

Manga donné pour revue.

mercredi, juillet 25, 2012

Spice and Wolf tome 1

Fiche technique

Spice and Wolf est un seinen écrit par Isuna Hasekura, illustré par Keito Koume et Jyuu Ayakura. Il est édité chez Ototo. Il est paru le 12 juillet.
En France un tome est disponible et sept le sont au Japon. La série est en cours. Il est aussi édité aux USA avec  6 tomes.
Le tome comporte 176 pages regroupées en 6 chapitres pour un prix de 9,29 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.






Résumé

Avec son cheval pour unique compagnon, le jeune marchand Lawrence Kraft progresse sur les routes poussiéreuses en quête de négoces profitables.
Cette vie simple et régulière va soudainement être boulversée lorsqu'une nuit, Lawrence rencontre la déesse des moissons, Holo, sous les traits d'une très belle jeune fille.. dotée d'une queue et d'oreilles de louve !
Désirant repartir au Nord, revoir les terres de sa naissance, Holo se joint à Lawrence qui se déplace à travers le pays au gré de l'offre et de la demande des marchés.
Lawrence et sa bosse du commerce, Holo et son instinct primitif sauront-ils reconnaître les bonnes affaires et déjouer les tromperies ?!

Avis

C'est un  grand oui pour ce manga doux, mystérieux et reposant. Tout en ce manga nous conduit dans un univers se situant entre fantastique et réalité. On se sent bien et déguste sa lecture.
Pour moi ce manga est un mélange des genres, même s'il est catégorisé seinen à mon avis il mélange fantastique, amour, aventure et réalité. Il a des traits de shôjo notament dans la relation entre Holo et Lawrence qui est une hsitoire d'amour empreinte de douceur, de charme et de sensualité même si cela ne se passe pas dans un collège ou un lycée. Pour tout cela il me semble que ce manga est un genre à part.
J'ai vraiment aimé me promener en compagnie de Lawrence et d'Holo au gré du commerce dans un monde d'allure médiévale. C'est vraiment dépaysant. On se croierait dans un conte de fée.
La rencontre entre Holo et Lawrence est vraiment digne des contes de fée et me fait penser au vieilles légendes japonaises un peu comme dans Dangeurese Attraction même si la relation n'est pas la même c'est aussi un esprit qui tombe amoureux d'une humaine. Ici c'est l'inverse c'est l'esprit qui tombe amoureux d'un humain.
En effet, même si cela n'est pas dit clairement on voit que leur relation est empreinte d'amour et de sensualité. L'histoire repose sur leur relation et donc sur cette histoire d'amour même s'il y a des intrigues qui viennent se greffer par-dessus. On se demande comment va évoluer cette relation.
Ce manga n'est pourtant pas mou et même s'il est basé sur l'amour, le mystère et l'action sont au rendez-vous.
Le mystère est omniprésent avec le personnage d'Holo et son mystérieux pays. On en apprend que petit à petit et on sent que l'ambiance est empreinte de ce mystère comme dans toute légende.
L'action est là avec les tractations commerciales et les intrigues qui en découlent. C'est vraiment palpitant.
Lawrence me fait penser à Lawrence d'Arabie même s'ils n'ont rien à voir cela est dû au prénom et au côté aventurier. Ce personnage est attachant et semble devoir évoluer énormément.
Mais mon coup de coeur est pour Holo, c'est un personnage sage, doux et on ressent sa douceur et sa sensualité comme si elle était près de nous. C'est un personnage charismatique que l'on a envie de protéger et de rencontrer.

Les illustrations sont très belles et me font penser à des illustrations de shôjo même si le dessin est plus abouti. C'est un style long, élancé et fin : j'adore.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conlusion, ce manga est orignal e tje le recommande à tous. Il est excellent. C'est un coup de coeur.

Scénario : 9/10
Illustrations : 7/10
Intérêt général : 10/10

Manga donné pour revue.


mercredi, juillet 25, 2012

Monk tome 3

Fiche technique

Monk tome 3 est un manhwa écrit et illustré par Dong-Kee Hong. Il est édité par Booken. Ce tome est paru le 5 juillet 2012.
Il exsite 3 tomes en France et 6 en Corée où la série est finie.
Il contient 192 pages regroupées en 7 chapitres plus une présentation des deux premiers chapitres de Muryong, le tout pour le prix de 8,05 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.











Résumé

Il est temps de découvrir les participants du prestigieux tournoi du lycée Muhyok. Les plus grands experts sont prêts pour en découdre sous le feu des projecteurs. Techniques ancestrales et coups vicieux seront de la partie lors d'affrontements aussi originaux qu'impressionnants. Alors que de son côté, Nue Gon se met en marche et compte bien créer la surprise...
Que le tournoi commence !

Avis

Ce tome marque un tournant dans la série aussi bien du point de vue de l'intrigue que du ton. En effet, ce tome est surprenant à bien des points de vue.
Le premier tournant est donc celui qui a lieu au niveau de la trame narrative avec le début du tournoi qui désignera le meilleur combattant. Pourquoi est-ce un tournant me direz-vous, je vous répondrai tout simplement car avec ce tournoi l'intrigue prend en ampleur et cela donne un autre rythme au manhwa. A l'instar de beaucoup de shônens, ce manhwa utilise le concept du tournoi pour accélérer la trame narrative, renforcer le côté action et spectaculaire à l'instar de séries comme : Dragon Ball ou bien encore Tough.
Le rythme parlons en avec ce troisième tome l'histoire s'accélère et les combats s'enchaînent très rapidement pour que le dénouement arrive prochainement. L'action prend en intensité et on voit bien ici le rapport avec les arts martiaux qui sont mis à l'honneur et qui deviennent le point névralgique du manhwa.
Ainsi donc, le manhwa se recentre sur l'action et les arts martiaux : voici donc le deuxième tournant. Certes l'humour et la dérision ponctue le manhwa et les combats avec des clins d'oeil à Street Fighter par exemple mais on sent que l'auteur veut mettre cela au second plan au profit du mystère et de l'action.
Les combats mettent en avant des techniques redoutables et des combattants exceptionnels. cela donne un ton plus sérieux au manhwa tout en gardant son côté léger et loufoque. Ainsi il se rééquilibre ce qui est fort bien. Le lecteur est ainsi surpris et apprécie d'autant plus ce tome.
La mystère est mis en avant avec des combattants mystérieux, l'avenir incertain de notre héros, l'homme mystérieux de la grotte et sur les intentions de Nue Gon.
Nue Gon est mis en avant ici et se prédestine à être le grand rival de Dang Daeryong. Il devient l'ennemi et la menace la plus dangeureuse.
Daeryong est absent durant tout le tome ce qui est assez surprenant vu que c'est le personnage principal de l'histoire. Ce procédé est assez inhabituel et surprenant mais cela permet de mettre les autres personnages en avant et de tenir le lecteur en haleine ce qui est plutôt positif.

Les illustrations sont toujours aussi belles, fines et détaillées. C'est un régal pour les yeux. Ainsi la trame narrative est bien mise en valeur et le manhwa devient excellent. Les combats sont magnifiquement retranscrits permettant une immersion totale dans l'histoire.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conclusion, ce troisième tome est excellent et permet à Monk de prendre un second souffle et de devenir plus haletant.

Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 10/10

Manhwa donné pour revue.

mercredi, juillet 25, 2012

Hello Geekette à la Japan Expo

Lors de la Japan Expo, sur le stand de Discount Manga, j'ai pu rencontrer : Cédric, Nicolas et Sophie de la série Hello Geekette qui étaient là pour effectuer des dédicaces sur le dvd qui regroupe les deux premières saisons.
Ils ont bien voulu répondre à quelques questions sur la série.
















- Pouvez-vous vous présentez ?

Cédric : Je joue le personnage d'un geek qui est un ami de Valérie qui est l'héroïne de la série. C'est un informaticien. Il aime Lynux. Il est un peu timide mais pas trop. C'est un personnage positif et naturel.

Sophie : Mon personnage est une très bonne amie de Valérie et de Cédric. C'est une gothique. C'est un personnage très discret. Elle dit ce qu'elle pense.

Nicolas : Je suis l'un des 3 créateurs de la série. Je m'occupe de tout sauf du maquillage avec mes deux collègues.

- D'où vous est venue l'idée de cette série ? ( Nicolas )

On se connaît depuis un bon moment. On a fait des courts métrages les uns avec les autres mais pas tous ensemble.
Cette série ayant beaucoup de personnages permettait de mettre tout le monde. Les personnages ressemblent à nous ou aux acteurs.

- Quel est votre personnage préféré ? ( Nicolas )

Les deux autres réalisateurs disent que je ressemble beaucoup à Valérie. Je suis un mélange de Karl, de Cédric et de Valérie.

- Quel est le côté que vous préférez de votre personnage ? ( Sophie )

Son côté direct. Elle dit les choses comme si c'était évident. Elle balance tout comme ça. Elle prend beaucoup de plaisir à malmener les gens. Elle casse les gens.

- Pourquoi avez-vous décidé de participer à cette série ? ( Sophie )

Il n'y a pas de gains donc ce n'est pas l'appât du gain. J'ai aimé ma rencontre avec Nicolas et Julien. L'ambiance est sympa. C'est un truc cool. C'était très amical tout de suite. J'aime l'univers de la série. C'est l'histoire d'une bande de copains un peu décalée. Les personnages donnent une image mais derrière ils ont plein de qualités. ll y a un décalage entre l'image parfois repoussante et les qualités. Je trouve ces deux étapes très bien

- Quel est votre personnage préféré ? ( Sophie )

J'aime beaucoup Dimitri. il a un côté horrible et je trouve cela très drôle. J'aime Karl car il me fait rire. J'aime beaucoup Valérie car c'est une grande amie. J'aime bien Cédric même si je le malmène.
Mon personnage n'aime pas trop les autres mais elle aime ceux qui l'entoure au fond.

- Quel côté préférez-vous dans votre personnage ? ( Cédric )

C'est un type qui est dans son coin mais qui maîtrise pas mal. Il maîtrise son métier. C'est lui qui va sans doute bientôt sauver Valérie. C'est le personnage le plus proche de l'héroïne. Il est difficile à jouer car c'est un personnage gentil. Il est donc difficle de lui donner de la chair et du relief. Il est plus facile d'être Karl car il y autant de différence entre lui et Cédric qu'entre Tintin et le capitaine Haddock qui est plus facile à jouer que Tintin qui risque d'être un peu fade. Au fur et à mesure j'essaye de lui donner du relief. Dans les épisodes : Cédric in love, il prend plus d'ampleur. Je me démène beaucoup plus. C'est un personnage pas facile à jouer mais assez intéressant à jouer.

- Pourquoi avez-vous décidé de participer à la série ? ( Cédric )

Je suis un ami de longue date des réalisateurs. Je suis moi même réalisateur. J'ai joué dans des courts métrages et on m'a donc demandé de jouer ce personnage. Au début, je l'ai fait pour travailler avec des potes. Ensuite cela a pris plus d'ampleur. J'ai travaillé beaucoup avec des comédiens professionnels. J'ai beaucoup appris de cela. J'ai aimé la dynamique de travailler sur un truc ensemble. Je vois que ça marche de plus en plus donc cela me motive.

- Quel est votre personnage préféré ? ( Cédric )

Dimitri car il est méchant et lui gentil donc cela est intéressant. Dimitri joue sur presque rien, il ne bouge pas beaucoup et il a peu d'expression mais il est terrifiant.

- Reste-t-il encore beaucoup de saisons ? ( Nicolas )

Le but est de faire déjà une troisième saison. On a déjà fait le premier épisode. On s'est lancé dans un truc important. Les fans attendent la suite. On passe sur la chaîne Mangas donc on gère cela avec eux pour la saison 3. C'est très long. Il y a des problèmes administratifs, les épisodes sont écrits et on attend le feu vert.

- Pouvez-vous nous en dire plus sur le troisième saison ? ( Nicolas )

Il faudra en premier répondre à la question : où est Valérie ? Elle est partie et les autres essayent de la retrouver. Il y aura un épisode sur le cosplay. Dans un épisode on verra le groupe de Karl. Il y a un épisode où Karl va les entraîner militairement.

- Avez-vous un message pour ceux qui ne connaissent pas la série ?

Allez la voir, c'est gratuit sur internet sur le site d'Hellogeekette.com.

- Avez-vous un message pour vos fans ?

Continuez à nous soutenir. Cela nous fait toujours plaisir. On a des pages Facebook, n'hésitez pas à laisser des messages, on y répond.
Pour accélérer la diffusion de la saison 3, n'hésitez pas à envoyer des mails à la chaîne Mangas, comme ça cela se fera plus facilement.

Je tiens à remercier Cédric, Sophie et Nicolas pour le temps qu'ils m'ont accordé et leur accueil. Je tiens à remercier aussi Discount Manga pour leur accueil.

Voici le lien de la page Facebook officielle de la série : http://www.facebook.com/#!/pages/Hello-Geekette/44750198258

Voici le lien du site officiel de la série : http://www.hellogeekette.com/


mardi, juillet 24, 2012

Adekan tome 1

La présentation

Titre : Adekan

Genre : shôjo

Auteure : Nao tsukiji

Illustratrice : Nao Tsukiji

Editeur : Ototo manga

Date de parution : 1 mars 2012

Tomes en France : 2

Tomes au Japon : 5 (série en cours )

 Prix : 7,99 euros

                Pour public averti : oui ( 14 ans )



L'histoire

Shirô, un fabricant de parapluie et ancien maître d’arme de l’ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice, dans un univers fantastique où l’extraordinaire surpasse bien souvent la raison. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d’incidents rocambolesques et paranormaux dans les bas-quartiers de leur ville...

L'analyse


Que les choses soient claires, ce manga est catalogué « shojo » mais en aucun cas il n'y a de romances. Il fait partie de cette nouvelle vague de manga dit « pour filles » (oui je sais genrisme à fond) mais qui traite plus de l'action que de la romance. A l'instar de Karneval et d'Amatsuki (publiés respectivement chez Ki-oon et Kazé), l'histoire met en scène deux bishonens. Mais l'auteur va plus loin dans le fan service que pour les mangas cités précédemment.

Tout au long du volume Shirô, le vendeur de parapluies prends des poses lascives, et se ballade les attributs à l'air (il dit ne pas aimé les sous vêtements). C'est d'ailleurs le running gag de ce manga. Manque de chance c'est assez lourd et ça fait du bien quand l'auteure arrête de le faire.

Hormis ce point négatif, je dois admettre que j'ai agréablement été surprise. La couverture et l'illustration de couverture m'avait un peu fait peur. J'appréhendais la lecture d'un mauvais yaoï et je me retrouve avec un bon manga d'aventure légèrement teinté de shonen-aï.

Le côté fantastique de l'histoire n'est pas pour me déplaire. Les enquêtes des personnages tirant vers le surnaturelle est un bon point.

Les personnages sont également assez attachants. Shirô plutôt intriguant, traîne un passé sombre dont nous effleurons à peine la surface. Il va s'en dire qu'en plus d'avoir une bonne repartie et un physique de bishonen, il rempli complètement son rôle de poseur pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Le second personnage principal est Kôjirô, lieutenant de police apparemment très doué dans son travail et ayant un force incroyable. Il est également un peu  candide, ça fait son charme.

Ce volume n'est parfait, loin de là. Un manque certain dans le rythme des combats pourtant assez présents nous empêche de réellement nous rendre compte de la puissance de nos héros. Tout comme  il peut être exaspérant des les voir gagner si facilement et quasiment sans effort. Néanmoins il s'agit là du premier tome, et il va s'en dire que l'auteure nous réserve pas mal de surprises quant à la suite. L'enfance de Shirô risque de nous être un peu plus dévoilée.
La qualité du trait est à souligner. La mangaka a vraiment un coup de crayon magnifique. Très aérien. Un peu exagéré au niveau de l'anatomie masculine, mais ça n'empêche pas ses personnages d'être magnifiques. Les détails apportés aux tenues et aux décors(quand il y en a) valent eux aussi d'être salués.


C'est avec un grand oui que je vous recommande ce premier volume d'Adekan. Tous les ingrédients sont là pour en faire une bonne série : action, humour, mystère. Bien que le public ciblé soit clairement féminin, les hommes apprécieront également la lecture.


                                                                                                                      Sonate

Manga donné pour revue.