Archive for 07/18/12

mercredi, juillet 18, 2012

Welcome to Hotel Williams Child Bird tome 1

La présentation

Welcome to Hotel Williams Child Bird tome 1 est un shôjo écrit par Kabei Yukako et illustré par Rihito Takarai. Il édité par Ototo. Il est paru le 23 février 2012.
En France comme au Japon trois tomes sont disponibles et la série est finie.
Il comporte 208 pages regroupées en 5 chapitres et ile st vendu au prix de 7,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.









L'histoire

Kizuna avec des copines pratiquent un jeu dangereux. Le but est de réussir à voler le plus d'argent possible aux hommes qu'elles abordent dans la rue. Kizuna va voir son destin transformé avec la rencontre d'un artiste peintre du nom de : Yûsei Asai.

L'analyse

Cette histoire me fait penser un peu à Pretty Woman mais en moins glam et en moins luxeux. En effet, Kizuna se voit sortir du jeu quel fait avec des amies qui la conduisait à faire des choses immorales par un beau et mystérieux jeune homme qui lui propose de gagner sa vie honnêtement. Un nouveau destin remplit d'espoir s'ouvre alors à elle. C'es tun peu comme un conte de fée. Cela l'oblige à prendre conscience de beaucoup de choses et à réfléchir sur sa vie.
Le scénario est original est diffère un peu des shôjos conventionnels.
L'histoire se passe tout en douceur mais on ne s'ennuie pas car le suspense est présent à chaque page et on se demande si notre héroïne va réussir à sortir de son jeu et quel destin attend cette dernière avec ce peintre. On sent ebaucoup de réflexion dans ce manga qui fait une critique de la société et qui nous conduit à réfléchir sur nos actes et la vie que l'on mène.
En effet à travers ce manga on voit très clairement une critique d'une certaine partie de la jeunesse qui veut gagner de l'argent rapidement sans tenir compte de la morale et qui est prête à tout pour arriver à ses fins. De plus, le personnage principal réfléchit beaucoup et évolue tout au long de ce tome. Nous montrant ainsi que notre vie ne dépend que de nos choix et qu'il y a différentes façons de voir les choses. Elle nous montre que c'est mieux de faire un travail honnête et que parfois certains jeux peuvent s'avérer bien plus dangereux que l'on ne le penserait. Il faut toujours faire attention à ce que l'on fait. Ce manga est un peu une mise en garde contre certaines dérives et envers les personnes qui pensent qu'un jeu ne comporte jamais de risque. On ne peut pas jouer avec tout.
Kizuna est un personnage fragile et possédant une certaine sensibilité ainsi qu'une certaine douceur. Elle évolue beaucoup.
Yûsei Asai paraît très mystérieux et semble penser que Kizuna est le modèle parfait qu'il cherchait depuis longtemps.
On se demande comment va évoluer la relation entre ces deux personnages.

Les illustrations sont belles et j'aime beaucoup ce style fin et élancé. Je trouve cela très élégant et cela ajoute de la finesse à l'histoire. Cela est caractéristique de shôjos c'est pour cela que l'on voit ce genre de dessins ici.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable. J'aime beaucoup le fait qu'Ototo est mis des planches sur la première et la quatrième de couverture. C'est toujours sympa de retrouver ce genre de planches un peu comiques.

En conclusion, ce manga se distingue par son scénario orignal et j'ai apprécié le lire.

Ma note est de : 15 sur 20

Manga donné pour revue.



mercredi, juillet 18, 2012

Ares tome 2

La présentation

Ares tome 2 est un manhwa écrite et illustré par Ryu Geum-Chul. Il est édité par Booken et il est paru le 15 septembre 2011.
En France 5 tomes sont sortis et 26 en Corée où la serie est terminée.
Il comporte 192 pages regroupées en 6 chapitres au prix de 7,95 euros.
Il est déconseillé aux moins de 12 ans.









L'histoire

Mickaël s'apprête à livrer une lutte sans merci avec Karnival. Pendant ce temps, Ares et les autres soldats tentent de trouver le chef des brigands qui s'avère être un combattant de légende. Ares parviendra-t-il à le battre?

L'analyse

C'est un tome 100 pour 100 combat que nous propose l'auteur d'Ares ici avec des affrontements spectaculaires dans lesquels Ares et Mikaël et vont nous montrer toute l'étendue de leurs talents. Le tome est basée sur deux grands combats et l'on pourrait craindre que cela le rende vide et ennuyeux. Il n'en n'est rien on dévore les pages et une fois lancé dans la lecture du tome on ne s'arrête plus. C'est palpitant, haletant et on est plongé dans ces combats où tout se passe à cent à l'heure !
Les ennemis de nos héros ont tous une grande réputation et mettent en pièce tous les autres soldats. On dirait des êtres surnaturels et invincibles mais nos compères se révèlent être encore plus terrible. Cela nous pousse à nous poser la question suivante : Leur force a-t-elle des limites ? On se demande quel futur les attend mais on pressent de grandes batailles et une grande destinée qui les conduira à être des héros. Une fois le tome fini on a juste envie de lire le troisième. Tout au long du tome les combats et l'action ne cessent de croître en intensité.
On voit enfin Mikaël véritablement à l'oeuvre dans ce tome e ton découvre tout son talent. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il es tplus que doué, c'est un véritable expert et on se demande quel est son passé et comment il est devenu aussi fort. Le mystère sur lui reste encore entier et j'ai hâte d'en savoir plus sur lui.
Ares lui porte bien son nom du dieu de la guerre car il semble doté d'une force herculéenne et il parvient à terrasser tous ceux qui lui font face. On découvre qu'il a subit un entrainement très rigoureux et très dur qui lui a procuré une grande maîtrise et une grande force. Certes il garde son côté naïf et tête en l'air mais il se révèle un combattant or normes. J'aime beaucoup le voir évoluer.

Les illustrations sont toujours aussi belles et accompagnent à merveilles les combats. Cela donne une plus grande intensité encore aux combats et donc à l'histoire.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conclusion, Ares est vraiment une très bonne série et j'ai encore eu un coup de coeur pour ce tome.

Ma note est de : 17 sur 20.

Manhwa donné pour revue.

mercredi, juillet 18, 2012

Sailor Moon tome 1

La présentation

Sailor Moon est un shôjo écrit et illustré par Naoko Takeuchi. Il est réédité chez Pika qui a sorti ce premier tome la 2 juillet dernier.
En France un tome et disponible et au Japon la série comprend 18 tomes. Elle est terminée.
Un animé, des OAV et un spin off existent pour cette série.
Il comporte 238 pages regroupées en 6 chapitres et il est vendu au prix de 7,05 euros.











L'histoire

Usagi est une collégienne ordinaire qui n'aime pas l'école et qui ne réussit pas dans les études. Sailor V est son idole et elle aime jouer au jeu vidéo qui est basé sur sa lutte contre le crime. Un mytérieux chat noir fait son apparition et elle décide de s'en occuper. Va alors débuter pour elle une merveilleuse aventure.
L'analyse

Quelle joie de retrouver en manga une série comme Sailor Moon ! Sailor Moon ton courage, ta force et ta gloire, Sailor Moon ... Toute mon enfance revient à grands pas.
Pika a vraiment une excellente idée que de remettre cette série au goût du jour. Fraîcheur et humour garanties avec toujours un côté très fifille mais j'adore.  On se plaît a suivre Usagi dans sa vie de tous les jours qui va être perturber par l'arrivée de Luna. La magie arrive donc dans ce manga avec son côté féérique et cela nous transporte comme dans un rêve de douceur. Bienvenue au pays des Bisounours. Comment oublier aussi la princesse et son prince charmant, une belle histoire d'amour, romantique et mystérieuse empreinte de strass et de paillettes comme rêvent toutes les jeunes filles.
Tout cela fait très cliché et très gnangnan mais on adore cela. En effet , tout ceci est mis en place dans des aventures drôles et divertissantes. On ne s'ennuie pas et on finit même par aimer ce côté gentillet et mielleux. Les personnes sont tous surprenants, drôles et attachants. Chaque gardienne a son propre caractère et franchement ensemble elles forment une sacré brochette de bras cassés qui arrivent cependant à triompher du mal. Eh oui n'oublions pas que la Terre est en danger et que les gardiennes de la Lune sont là pour la protéger. Il est vrai que l'on aurait vite tendance à oublier ce côté là du manga en le lisant.
J'aime beaucoup tous les personnages mais plus particulièrement Usagi et Rei. Usagi car elle est trop comique j'adore voir qu'elle bêtise elle va encore faire. C'est un personnage qui prend en maturité tout au long du tome mais qui reste maladroite, naïve et même gamine : j'adore. Rei , elle, est une caractérielle mystique et ce mélange donne naissance à un personnage atypique et colérique et je dois dire que j'aime beaucoup ce personnage qui est un mélange de fille caractérielle, mystérieuse et un peu cinglée.
Les illustrations sont de qualité moyennes mais cela ne dérange en rien la lecture du manga. C'est des illustrations typiques des shôjos donc c'est tout a fait normal de les retrouver ici.
L'édition dans l'ensemble est plutôt bien faite, même si parfois la taille des cases et la disposition peuvent gêner la lecture. Chaque chapitre correspond à une aventure.
En conclusion, j'ai adoré ce manga et vivement le second tome.
Ma note est de : 18 sur 20.



mercredi, juillet 18, 2012

Japan Expo ma conclusion

En conclusion, je dirai que pour ma première Japan Expo je suis passé par différentes émotions : surprise, ravissement, déception, parfois énervement et satisfaction pour finir sur une note positive.

















J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale, les conférences, les animations mises en place par les éditeurs, les différents shows que l'on pouvait voir près des différents stands et l'accueil des personnes tenant les stands.

Voici l'avis que différents personnes m'ont donné :

- Avis négatifs : le samedi il y a trop de monde, la peur de la foule du samedi et du dimanche, il y a trop peu de créneaux pour les rencontres et les dédicaces, le cosplay limite de certaines personnes, beaucoup de shows sont en même temps, beaucoup de choses sont trop concentrées sur le week-end, le fait que la vente des billets prenium se fassent avant de savoir qui va être invité, l'organisation de certains shows ne répondaient pas aux attentes de certains, le manque de personnels pouvant renseigner, le fait que certaines séances de dédicaces aient été écourtées et que les gens ayant choisi celle là n'ont pas pu avoir de dédicaces.
- Avis positifs : le système de conférences et de réponses au public, le bon choix des invités, les rencontres que l'on peut faire, les concerts, la diversité des produits proposés, les différentes activités, la diversité et le grand nombre de stands, le cosplay et le fait que l'on peut se faire plaisir.

Pour ma part, je suis très satisfait de la Japan Expo et je n'ai pas de reproches particuliers à faire. Merci à tous pour cette magnifique fête qu'a été la Japan Expo.




mercredi, juillet 18, 2012

Les shows de la Japan Expo

Lors de la Japan Expo, on pouvait assiter à différents shows sur différentes scènes mais aussi tout au long des allées.
En bref, la Japan Expo était un show permanent.










Il y avait une scène principale, une scène livehouse, un scène Japan Expo, 4 salles pour les dédicaces, un espace pour les enfants, un karaoke, un quartier web, un ring de catch, une scène culturelle, une scène cent pour cent cosplay, une salle d'activité, une salle vidéo et une salle jeux vidéos.

J'ai pu voir une conférence de Tetsuya Saruwatari, le défilé jeunes créateurs lors des Japan Fashion days, des démonstrations de catch, la finale de l'European Cosplay Gathering, une projection de France Five, un concert de taiko effectué par Tsunagari Taiko Center, des démonstrations d'arts martiaux, un show de Yumino, la réalisation d'une fresque : Calligraphie de l'ange, un défilé sur le thème de One Piece, des danses et une présentation sur les bentôs.







- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -