Archive for 10/03/12

mercredi, octobre 03, 2012

Aisyu

Fiche technique

Aisyu est un yaoi écrit et illustré par Masara Minase. Il est édité par Taifu Comics. Il est sorti le 23 août.
C'est une one shoot.
Il comporte 180 pages regroupées en 6 chapitres pour un prix de 8,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 16 ans.













Synopsis

Kaoru Haneji est étudiant, un jour il se retrouve nez à nez avec l'acteur Jin Aragaki, un ancien camarade de classe avec qui il a eu une liaison au lycée. Kaoru est secrètement amoureux de Jin, alors que ce dernier, lui préfère ne pas s'attacher. Kaoru ne supporte plus cette relation qui n'est que physique et disparaît de la vie d'Aragaki juste après le lycée avec l'intention de ne jamais le revoir, mais voilà qu'il le recroise et succombe de nouveau sans résister.

Avis

Un seul être vous manque et tout vous semble dépeuplé
Ce one shot est un yaoi dans le plus pure tradition avec un dominant et un dominé, et une histoire d'amour assez compliqué qui commence par des ébats sexuels. Le scénario est assez simple mais efficace grâce à l'évolution des personnages. Il est à noter que dans ce yaoi ,tout est axé sur les sentiments plus que sur les rapports sexuels. Les scènes à caractère sexuelle sont peu nombreuses et on ne voit rien, on ne fait que nous suggérer ce qui se passe.
C'est un rapport dominant / dominé qui ressort tout au long de cette histoire mais le dominant n'est pas toujours le même ce qui rend cette intrigue fort intéressante.  En effet, on ne sait plus trop qui dirige qui et qui est vraiment le dominé ; cette confusion amène du suspense et donne du piment à l'histoire. Cela montre bien aussi la complexité des sentiments et le fait que l'on ne contrôle pas ces derniers.  Cela donne un coté réaliste au manga et ainsi, on se prend plus au jeu. On est loin des histoires à l'eau de rose. Ici on est dans la réalité avec toute sa complexité et c'est très plaisant de lire un manga aussi réaliste.
Les sentiments sont le nerfs névralgiques de ce one shot qui base toute son intrigue dessus, ainsi il n'y a pas de longue scène à connotations sexuelles et tout est suggérée lors de ces dernières.  µCela est fort appréciable car cela évite que l'on soit écœuré, choqué ou lassé. Cela laisse plus de place à l'intrigue, ce qui rend la série plus palpitante. C'est appréciable.  Cela rejoint la réalité où la plupart de temps on se pose des questions.
C'est aussi une belle histoire d'amour et c'est tout mignon de voir comment certains découvrent ce sentiment qui n'est pas facile à avouer. On voit tout ce que la perte d'un être cher peut entraîner. On voit la souffrance que peut causer l'amour. Les personnages à travers tout cela paraissent très humains.
Les illustrations sont typiques d'un bon yaoi avec des personnages fins et élancés aux allures féminines. Ce type de dessine st beau et agréable à regarder.
L'édition est bien faite permettant d'avoir un plaisir de lecture intense.
En conclusion, c'e t un bon one shot que nous propose Taifu et je le recommande à tous ceux qui aiment les bons yaois ou qui veulent découvrir le genre.
Scénario : 6/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 8/10

Manga donné pour revue.

mercredi, octobre 03, 2012

In the Walnut tome 1

Fiche technique

In the Walnut est un yaoi écrit et illustré par Toko Kawai. Il est édité par Taifu Comics. Il est sorti le 23 août.
En France un tome est disponible contre 3 au Japon où la série est en cours.
Ce tome comporte 238 pages regroupée en 8 chapitres pour un prix de 8,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 16 ans.












Synopsis

"In the Walnut, une galerie déserte et retirée en haut d'une colline..." A vrai dire son propriétaire, Tanizaki est selon, toute apparence, un original négligé et misanthrope, mais avec l'arrivée du naïf et spontané Nakai à ses côtés, le cadre dans lequel il évolue n'est il pas en train de changer du tout au tout... ? !

Avis

Quand l'amour se conjugue avec l'art
C'es tune grande découverte et un grand coup de cœur pour ce yaoi passionnant.  Ce yaoi est vraiment surprenant et sort de l'ordinaire de part son thème et de part la manière dont se déroule la trame narrative. On est très loin des schémas classiques et des scènes à caractères sexuelles à répétitions. Ici place à l'art, à la douceur et au charme. Ce manga nous charme. On se sent transporter dans un autre monde tout en étant dans ce qui pourrait être le quotidien de toute personne travaillant dans le domaine artiste. C'est vraiment très bien conçu.
Ce manga est original car il est rare de voir des mangas sur l'art et dont l'intrigue est centrée sur le travail dans le domaine artiste. On suit le quotidien d'un artiste marginal qui travaille par passion et qui a du talent. Ce thème est vraiment bien exploité et on se prend au jeu. On aurait pu croire que cela deviendrait ennuyant ou lassant mais pas du tout c'est même tout le contraire qui se produit. C'est une suite de petites histoires qui nous narrent le quotidien de Tanizki. L'art est un domaine fascinant. Cela est plaisant de lire un manga sur cela.
Le schéma narratif est donc un découpage en petites histoires ce qui donnent lieu à plusieurs petites intrigues qui viennent se greffer sur l'intrigue principale qui est la douce romance entre Tanizaki et Nakai que tout oppose au point de vue du caractère.  Les petites intrigues font avancer l'intrigue principale et évite l'ennui ou la lassitude. Cela donne du piquant et de l'intérêt à cette série.
L'histoire d'amour entre les deux héros est lente, douce et passe parfois presque inaperçue tant one st plongée dans l'intrigue du moment. Tout cela se fait avec calme et volupté ce qui est appréciable. On est dans le sentimental et non dans le bestial. Tout se passe au niveau des sentiments et le reste est suggéré et non pas montré ou mis en avant ce qui est un autre point fort de cette série qui se démarque ici une nouvelle fois des autres yaois.
L'intrigue pourrait être réelle permettant ainsi une immersion immédiate du lecteur facilitant la lecture et procurant plus d'intérêt à cette dernière. Cela permet à n'importe qui de pouvoir accéder à ce manga et de pouvoir l'apprécier à sa juste valeur. Ce manga s'adresse et est pour tout le monde.
Les illustrations sont belles avec des personnages élancés et fins ce qui es typique des yaois. La beauté et le réalisme des illustrations ajoutent de l'intérêt à cette série et donne un plus grand plaisir de lecture.
L'édition est bien faite permettant d'apprécier ce manga à sa juste valeur.
En conclusion, In the walnut es tune série prometteuse que je recommande à tous ceux qui veulent lire un bon manga  et un yaoi qui sort des sentiers battus.
Scénario : 8/10
Illustrations : 7/10
Intérêt général  : 8/10

Manga donné pour revue.

mercredi, octobre 03, 2012

BisouJapon

Aujourd'hui je vais vous présenter BisouJapon qui au départ était un magazine et qui est devenu un site internet franco-japonais.










Voici l'histoire du magazine Bisou



Ce magazine était publié 10 fois par an donc on peut dire presque mensuellement. Il était destiné aux étudiants japonais car sa rédactrice Yuka Egusa était elle-même étudiante.
Cette formule a existée de février 1999 à mars 2002 ( numéros un à trente ).
Les sujets traités étaient :
- perfectionner son français
- trouver les amis français
- les musées et galerie à Paris















Il y a eu ensuite Bisou famille qui était un trimstriel, il est paru de l'automne 2002 à l'été 2007 numéros 1 à 20 ).


Il était destiné aux familles franco-japonaises et aux familles japonaises en France. La rédactrice a fait cela car elle a eu elle-même un enfant durant cette période.
Les sujets traités étaient :
- accoucher en France
- les écoles françaises














Ensuite est venu Bisou bien-être qui était aussi un trimestriel, il a été édité de l'hiver 2008 au printemps 2010 ( numéros 1 à 10 ).
Durant cette période la rédactrice était intéressée par l'éologie, le bio et la nature.
Les sujets traités étaient :
- l'aromathérapie
- le massage

Ensuite est venu le site internet BisouJapon qui a débuté en juillet 2010. C'est un site bilingue franco-japonais.
Les sujets sont :
- l'art
- le culture surtout la sous-culture

Voici le lien du site : BisouJapon





Au début l'équipe était composé de 7 membres mais la plupart sont rentrés au Japon, aujourd'hui il ne reste plus que la rédactrice et le web designer. Deux japonaises, une pour les recettes et une pour les mangas y écrivent régulièrement.

Elle aimerait publier le magazine une fois par an.

Je tiens à remercier Yuka Egusa pour sa gentillesse et le temps qu'elle m'a accordé.




- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -