Archive for 11/14/12

mercredi, novembre 14, 2012

In the Walnut tome 2

Fiche

In the Walnut tome 2 est un yaoi écrit et illustré par Toko Kawai. Il est édité par Taifu Comics et est paru le 25 octobre.
En France deux tomes sont sortis et trois le sont au Japon où la série est en cours.
Ce tome comporte 180 pages regroupées en 6 chapitres et il est vendu au prix de 8,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 16 ans.















Synopsis

Tanizaki est le propriétaire d'In the Walnut, une galerie peu fréquentée. De prime abord, son allure négligée le place parmi les excentriques misanthropes... Mais, en réalité, son visage caché est celui d'un faussaire. Cependant, peut-être sous l'influence du naïf et angélique Nakai, il utilise son savoir-faire pour régler, l'un après l'autre, les problèmes des gens au coeur tendre qui se rendent, bien malgré lui, dans sa galerie...

Avis

L'art et les sentiments
Ce second tome de In the Walnut continue sur la lancée du premier avec la vie au jour le jour de Tanizaki le propriétaire de la galerie d'art In the Walnut et de son petit ami Nakai. L'histoire est cependant centrée sur le personnage de Tanizaki qui ne cesse de nous surprendre et qui devient le point central de cette série.
Tanizaki est le personnage principal car il est le seul propriétaire de la galerie et parce que c'est lui qui est le dominant dans le couple Nakai/Tanizaki. C'est un personnage charismatique et mystérieux. Il est vraiment complet et profond. On voit que sous ses airs bourrus il est très attaché à certaines valeurs et qu'ils ne peut rester indifférent aux sentiments des autres personnages. C'est le beau gosse mystérieux qui fait craquer les hommes et les jeunes filles. C'est l'archétype de l'aventurier à la Indiana Jones plus que d'un conservateur de galerie.
Les histoires s'enchaînent mais ne se ressemblent pas ce qui permet de conserver le plaisir de lecture intact. Certes le fil conducteur est l'histoire d'amour entre Nakai et Tanizaki mais cela sert de fond plus qu'autre chose et ce n'est pas cela qui est mis en avant. Ce qui est en avant, c'est le fait que l'art et les sentiments sont intimement liés. On voit que l'auteur veut mettre en avant que l'art exprime des sentiments et fait naître des sentiments chez les autres. L'art est fait pour que les autres ressentent quelque chose. Cela est plus important que la beauté de l'œuvre ou bien encore son prix. Ce qui est la définition de l'art et son but dans la réalité aussi.
Ce manga est donc basé sur les sentiments et c'est cela qui est mis en avant. On se sent plongé dans un monde imaginaire même si tout pourrait être réel dans lequel régnerait joie, tristesse, amour... Cela donne tout son sens et tout son charme à cette série. On ressent tout à fleur de peau et cela nous submerge. C'est vraiment très plaisant de trouver un manga dans lequel les sentiments sont mis en avant au lieu d'une action pure et dure.
L'autre grand atout de cette série, c'est la beauté des ses illustrations qui sont comme des œuvres d'art. C'est magnifique tant par la finesse que par le réalisme. On ressent toute la beauté des histoires et la force des sentiments à travers les dessins. C'est vraiment du grand art. La page en couleur au début est splendide.
L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.
En conclusion ce second tome de in the Walnut est vraiment excellent et c'est une série que je vous invite à lire si vous ne la connaissez pas. C'est un grand oui et un coup de cœur.
 Scénario : 9/10
Illustrations : 9/10
Intérêt général : 10/10

Manga reçu pour revue.

mercredi, novembre 14, 2012

Not Equal tome 1

Fiche

Not Equal tome 1 est un yaoi écrit et illustré par Reibun Ike. Il est publié chez Taifu Comics et le premier tome est paru le 25 octobre.
En France un tome est disponible et 2 le sont au Japon où la série est finie.
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 2 chapitres et il est vendu au prix de 8,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 16 ans.














Synopsis

Ryô a fait un bon de 22 ans dans le passé juste après avoir revu son père dont il a été séparé depuis l'enfance. Il se retrouve à la fin des années 1980 à l'époque de la bulle économique. Là il fait la rencontre de son père, Konomi, qui a 3 ans de moins que lui.
Ryô a du mal à s'adapter à son nouvel environnement, et la peur de ne plus pouvoir retrouner à son époque attise son inquiétude.

Avis

Pour l'amour d'un père
Ce qui est frappant dans ce nouveau yaoi de chez Taifu Comics, c'est son graphisme. En effet, dès les premières pages on est bluffé par les très belles illustrations de cette série qui donne une impression de réalisme grâce à la précision de leurs traits et aux détails qu'elles contiennent. C'est très beau et cela est un des grands forts du manga.
Ensuite, lors de la lecture ce qui nous saute aux yeux, c'est l'originalité du scénario. En effet, c'est rare de commencer un yaoi avec une relation père/fils et en parlant d'un amour paternel et non passionnel. Cela permet à cette nouvelle série de se démarquer des autres yaois. Cela renouvelle le genre et donne envie de lire Not Equal.
Autre originalité, l'introduction du fantastique. En effet, dans les yaois classiques le tout est souvent très réaliste, or là on nous propose un voyage dans le temps. Cela permet de sortir du réalisme avec cet élément fantastique. Cela surprend et innove, c'est un autre point fort de la série qui n'en manque pas comme on peut le constater.
Autre touche d'originalité, le fait que l'histoire ne commence pas sur une romance mais sur un fils qui veut que son père l'aime et qui tente de comprendre ce dernier. C'est une quête personnelle pour mieux comprendre qui est son père et pourquoi les événements ont pris cette tournure. On voit un héros fragile qui recherche l'amour de son père et qui est prêt à tout pour l'obtenir.
Ce thème permet une réflexion lors de la lecture de ce manga et donne de la profondeur à l'histoire. Les rebondissements sont nombreux et inattendus. Les sentiments sont mis en avant et on les ressent fortement ce qui fait que l'on s'attache à Ryô et à son père.
L'édition est bien faite permettant une mise en avant de toutes les qualités de cette série dès le début de la lecture.
En conclusion, cette nouvelle série s'avère être excellent et très prometteuse. Taifu Comics nous donne encore une fois un manga de qualité. C'est un coup de cœur.
Scénario : 9/10
Illustrations : 9/10
Intérêt général : 9/10

Manga reçu pour revue.



mercredi, novembre 14, 2012

Turning Point

Fiche

Turning point est un yaoi écrit et illustré par Hinako Takanaga. C'est un one shot édité par Taifu Comics qui est sorti le 25 octobre.
Le manga comporte 7 chapitres et est vendu au prix de 8,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 16 ans.














Synopsis

A l'occasion d'une randonnée, Keigo Sakuragi rencontre un étudiant, Toshiki Imamura. Sakuragi, scénariste en panne d'inspiration et en pleine fuite de la réalité, accepte de coucher avec Imamura quand ce dernier lui fait des avances. Le lendemain matin, Sakuragi reprend ses esprits et disparaît avant le réveil d'Imamura. Cependant ce dernier finit par le retrouver et s'engage avec ardeur à tenter de le séduire.

Avis

Quand l'amour guérit l'âme
Ce yaoi nous fait entrer dans le monde du théâtre et de l'amour. C'est un one shot ce qui permet d'avoir toute l'histoire en un tome et franchement cela est très plaisant car la scénario est vraiment intéressant.
Nous trouvons ici toutes les bases classiques d'un yaoi dans un scénario original et vraiment palpitant. Nous avons le beau mâle ténébreux et mystérieux qui domine le jeune et frêle étudiant. Mais, ce qui sort de l'ordinaire dans ce manga c'est que celui que l'on croit dominant n'est pas forcément en position de force. Il se retrouve avoir besoin de l'autre pour trouver un équilibre psychologique.
On pénètre ici dans le monde du théâtre et dans les tracas psychologiques que créent ce monde sans pitié. Le remède pour s'en sortir selon l'auteur est l'amour. On se rend compte que le point central de cette série est l'amour et le réconfort que donne ce merveilleux sentiment. Les sentiments sont plus importants que les actes sexuels.
Ce yaoi raconte une belle histoire d'amour dans laquelle Toshiki fait preuve d'une totale dévotion pour prouver son amour à Sakuragi qui renoue peu à peu avec la réalité et l'inspiration grâce à cet amour. Certes on voit certains passages à caractère sexuel mais cela reste relativement soft et secondaire car le plus important et ce qui est mis en avant c'est l'amour sans faille de Toshiki envers Sakuragi.
C'est une belle histoire d'amour pleine de bons sentiments et d'espoir qui nous prend  à cœur. On entre dans cet univers qui est au départ sombre pour aller vers la lumière. One st pris dans l'histoire et on ressent tout ce qui se passe.
Les illustrations sont de toutes beautés et mettent en avant toutes les qualités de ce nouveau manga. Les dessins sont fins, détaillés et très plaisants à voir.
L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et rapide.
En conclusion, ce one shot est un très bon yaoi que je recommande. Taifu a encore publié un très bon manga.
Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 8/10

Manga reçu pour revue.


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -