Archive for 12/03/12

lundi, décembre 03, 2012

Ethnicity 01 tome 3

Fiche

Ethnicity 01 est un seinen publié chez Doki Doki. Il écrit et illustré par Tadano Nobuaki. Le troisième tome est sorti le 12 septembre.
En France comme au Japon la série est finie avec trois tomes.
Ce tome contient 192 pages. Il est vendu au prix de 7,50 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.










Synopsis
Niko et Ashta font la rencontre d’un curieux personnage qui pourrait bien détenir le secret de leur destin : Ethnicity 01, le tout premier de l’histoire de Sensoram.
La guerre entre les zones blanches continue de plus belle toujours menée par le mystérieux Keô.
Pendant ce temps, d’autres personnes se battent dans l’ombre pour obtenir le code racine, qui doit permettre de libérer tout le monde de cet enfer.

Avis 
Déjà le 3ème et dernier tome de Ethnicity 01. En naviguant sur internet j’avais vu qu’il y avait beaucoup d’attente sur la fin de cette série, du fait que Noboaki Tadano ait raté la fin de sa précédente série « 7 milliards d’aiguilles ». Pour ma part, j’ai trouvé le récit convaincant du début à la fin. L’auteur ne laisse planer aucun mystère à la fin.
Au-delà de tout ça, ce qui m’a plu dans ce titre c’est les thématiques sous-jacentes qu’il développe. Après ma lecture, je me suis posée quelques questions :
Comment lutter contre les changements majeurs de la société ? Les cités fortifiées ont été créés pour faire face aux changements climatiques, à la violence…
Dans notre société balayée par la crise économique, connaissant une montée de l’extrémisme et du repli sur soi, quelles solutions pouvons-nous mettre en place pour sauvegarder notre modèle ?
Quelle place accorder aux machines dans notre société ? La vie à Sensoram est aseptisée et entièrement contrôlée par les ordinateurs. Une petite élite a la main sur ces machines, les autres ne sont que des pantins. Les humains naissent dans des machines et sont élevés par des e-pets, sorte de smartphone intelligent capable de vous dire à tout moment quoi faire et comment.
Le smartphone est un objet incontournable aujourd’hui et s’est imposé en quelques années. Il nous permet de rester connectés au web en permanence. L’électronique est partout et des courants de pensée veulent même utiliser la puissance de l’électronique pour rendre l’homme plus puissant (Je pense là au courant du transhumanisme). Mais attention à ce que les machines restent au service de l’humanité et que l’on ne devienne pas l’esclave d’un système que nous aurions nous même mis en place.
La cruauté des hommes a-t’elle des limites ? La guerre entre les zones blanches a été montée de toute pièce pour amuser des vieillards de l’élite de la cité qui n’ont plus aucune notion de bien ou de mal. Je parlais dans ma chronique du tome 2 du thème de la téléréalité.
En mettant ça en perspective avec notre monde à nous, c’est vraiment l’impression que ça me donne. On regarde sur des écrans des inconnus qui jouent à des jeux plus ou moins malsains sans chercher davantage. Ne sommes-nous pas déjà tombé dans ce travers ?

Pour conclure cette série, quelques notes :
Scénario : 8
Dessins : 6
Le chara design est vraiment atypique. Le découpage est propre. L’auteur arrivait à insuffler une force à ses dessins. Les dessins des vieillards de la cité m’ont assez marqué. Les scènes de guerre sont assez réalistes. Le tout fonctionne bien et colle au scénario.
Ambiance générale : 8
Une série que je recommande vraiment. Un vrai plaisir à lire.
Niveau édition, un travail très propre de Doki-Doki. D’ailleurs, je ne connaissais pas encore cet éditeur, à partir de maintenant, je prêterai plus attention à son catalogue.




Angelina

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -