Archive for 12/12/12

mercredi, décembre 12, 2012

Interview des auteurs de Pokémon Noir et Blanc

Lors de ma venue au salon du livre et de la presse jeunesse, j'ai pu rencontrer et interviewer les auteurs de Pokémon Noir et Blanc.
Voici  l'interview :

Pouvez-vous vous présentez ?
Bonjour je suis Hidenori Kusaka et je suis le scénariste du manga Pokémon noir et blanc.
Je suis Yamamoto Satoshi  et je dessine le manga Pokémon.








Comment êtes-vous devenus mangakas ?
H.K : En 1996 le premier jeu Pokémon Rouge et Vert est sorti au Japon. J'étais rédacteur pour un magazine pour enfant. Je faisais des articles et mettait au point les primes qui étaient offertes avec les magazines. Je créais des règles de jeu de cartes pour les entreprises de jouets.  Comme Pokémon gagnait en popularité mon magazine avait décidé qu'à la rentrée on ferait un manga sur les Pokémons. J'étais celui qui connaissait le mieux les Pokémons  et comme j'étais un scénariste souvent complimenté, on m'a dit tu feras le scénario de Pokémon. Comme j'ai toujours rêvé de travailler dans les mangas, j'étais très heureux et du coup j'ai accepté.
Y.S :Je voulais toujours devenir dessinateur de mangas mais au lycée, j'avais un ami qui s'y connaissait un peu et qui m'a dit mais tes mangas, ils se vendront jamais. De ce fait, j'ai trouvé un boulot. J'en avais assez et j'ai donc démissionné. De ce fait, mon pote a décidé que l'on irait présenter ensemble mes mangas. Un éditeur m'a dit c'est pas mal, tu ne veux pas travailler un peu pour nous. Et du coup j'ai commencé ma carrière de mangaka en publiant une histoire courte dans le Sunday en 1993.
Pokémon paraît sans limite, pensez-vous qu'une fin approche cependant ?
H.K : C'est quelque chose que l'on n’arrive pas à imaginer. La fin de Pikachu est inimaginable. Je pense que Pikachu vivra plus longtemps que nous.
Quel est votre Pokémon préféré ?
Y.S : Pour moi, c'est Magirêve car il est violet et que j'adore cette couleur  et il ressemble à un monstre qui est l'ennemi de Godzilla dans un des films (Edora dans sa forme aérienne ).
H.K : Comme moi j'écris le scénario en ayant en tête que j'aime tous les Pokémons, je ne peux pas en choisir un. Il y a beau en avoir 649, à chaque fois que l'on me pose la question, je réponds que je les aime tous.
Y a-t-il un personnage plus compliqué à dessiner ou à mettre en scène ?
Y.S : Le plus difficile à dessiner c'est Clik et Clik Clik. Léviator est dur aussi à dessiner. En fait, les Pokémons qui possèdent très peu de figurines en 3D sont difficiles en général. C'est difficile car j'ai besoin d'un compas pour les dessiner car c'est des engrenages imbriqués entre eux.
H.K : En tant que scénariste, je n’ai pas vraiment de Pokémon difficile à écrire. Mon vrai défi, c'est de réussir à placer tous les Pokémons dans un scénario. J'essaye aussi de placer toutes les attaques.
Quel cycle de Pokémon préférez-vous ?
Y.S: J'aime bien les nouveautés donc c'est Noir et Blanc 2.
H.K : Pour moi, c'est très difficile de choisir car ils sont tous bien mais celui dans lequel je suis à fond c'est Noir et Blanc car on est en train d'écrire le manga.
Pokémon Noir et Blanc marque un tournant, cela est dû au fait que le manga mûrit ou bien qu'il s'adapte à l'évolution de la société ?
H.K : Je pense que c'est logique qu'il y ait cette évolution vers les adultes car le jeu originel et lui aussi un peu plus adulte que les autres. Bien entendu notre travail c'est d'adapter un jeu en manga donc s'il y a des thèmes très profonds ou un peu compliqués qui sont abordés dans le jeu vidéo, notre métier va être de faire apparaître cela dans le manga. Pour vous dire la vérité, la première fois que j'ai joué au jeu, je me suis dit on va faire un manga avec ce scénario ça va être difficile. Je l'adapte, parfois avec difficulté mais surtout avec beaucoup de plaisir parce que pour moi c'est un super challenge çà relever. C'est une chance de pouvoir toucher un public un peu plus âgé que d'habitude. Cependant je ne pense pas que l'on puisse dire que c'est une vraie révolution.
Jouez-vous au jeu Pokémon ?
H.K : Bien entendu. Mon travail commence avec une partie de Pokémon puisque je dois jouer au jeu pour l'analyser et en faire un scénario. Mon travail débute au moment où j'allume la console. Il faut que je joue à fond, encore plus que les lecteurs. J'ai joué plus de 600 heures à Pokémon Noir.
Comment se passe votre collaboration avec Nintendo ?
H.K : C'est très simple. En fait plus que Nintendo, au Japon, il existe une société qui s'appelle la Pokemon Company. Il s'agit d'une société qui vérifie et gère tous les droits dérivés à propos des Pokémon. A chaque fois que l'on produit un manga, elle vérifie le scénario et le graphisme. Elle vérifie ce que l'on fait mais pas de manière lourde et profonde. Il suffit que l'on respecte les règles pour que l'on n'ait pas de problème. Quand on a besoin de contourner ces règles, on se rencontre et on discute.
Que pensez-vous de l'impact de Pokémon en France et de l'engouement toujours plus grand pour ce dernier ?
H.K : On l'a vraiment ressenti. On a fait plein de dédicaces et à chaque fois, on avait toujours plein de fans qui étaient super excités et passionnés. On s'est rendu compte que les Pokémons étaient aimés mais surtout que nos œuvres elles-mêmes étaient très appréciées. Cela nous fait extrêmement plaisir. On a discuté avec notre éditeur et il nous a dit qu'en France, il n'y avait pas besoin de faire de la pub pour Pokémon car tout le monde connaît. Voilà pourquoi sur les petits sacs que l'on distribue aux gens, on ne fait pas de la pub pour Pokémon, on leur dit juste, il existe aussi un manga Pokémon.
Je remercie les auteurs de Pokémon Noir et Blanc, leur éditeur japonais et Kurokawa : leur éditeur français, pour m'avoir permis de faire cette interview.

mercredi, décembre 12, 2012

Preview : Magi The Labyrinth of Magic tome 10

Fiche

Magi The Labyrinth of Magic est un shônen écrit et illustré Shinobu Ohtaka. Il est publié par Kurokawa. Le tome 10 sortira le 13 décembre.
En France dix tomes seront disponibles et quinze le sont au Japon. La série est en cours.
Un animé existe pour cette série.
Le tome 10 comporte 208 pages regroupées en 10 chapitres. Il sera vendu au prix de 6,80 euros.
Il est déconseillé aux moins de 10 ans.









Synopsis

Aladin et ses amis explorent le labyrinthe de "Zagan". Cependant, leur compagnon de route Hakuryû Ren n'arrive toujours pas à s'ouvrir à ses camarades...

Avis

L'importance du travail d'équipe.
Ce dixième tome de Magi nous conduit dans un nouveau labyrinthe et met en avant Hakuryû. On retrouve tous les ingrédients qui font le succès de cette série : de l'action, un univers fantastique, des personnages charismatiques, des combats, de la magie et du mystère.
La scénario nous offre de nombreuses surprises et de nombreux rebondissements. On avance comme les personnages pas à pas dans un univers où la magie domine et dans lequel tout peut arriver. On a l'impression d'être dans un conte cela est renforcé par le nom de certains héros qui font penser aux contes des Mille et une nuits ( Aladin, Ali Baba ... ).  Le tout est bien ficelé et tient le lecteur en haleine. C'est un véritable plaisir que de suivre cette merveilleuse aventure.
L'action est au rendez-vous grâce à un rythme soutenu et à des combats riche en intensité. Tout s'enchaîne très vite et cela conduit à une succession d'épreuves qui ponctue leur découverte de ce nouveau labyrinthe riche en secrets et en mystères.
L'univers de cette série est vraiment envoutante et on s'y plonge avec plaisir. C'est très agréable et novateur de retrouver des références aux contes des Mille et une nuits. C'est un peu comme s'ils étaient revisités et cela est très bien fait. ainsi, on ne se sent pas perdu car ces références font écho en nous et on est ainsi plus imprégné de cet univers dans lequel on voudrait ne plus sortir. Les créatures sont toutes plus surprenantes les unes que les autres et cela surprend toujours ainsi on ne se lasse jamais et on ne peut jamais deviner ce qui va arriver. Les monstres donnent une impression de douceur qui peut vite se transformer. C'es tune façon de montrer qu'il ne faut pas se fier  aux apparences. La magie est toujours présente et est même la clef de voûte de cette série. Cela rajoute une touche de fantastique. Tout ceci conduit à un véritable dépaysement qui donne envie de lire ce manga.
Les personnages sont tous différents mais on se rend compte qu'ils sont complémentaires. Ils sont bien travaillés et possèdent une vraie personnalité. On s'attache à eux et de ce fait on prend encore plus de plaisir à suivre leurs aventures.
Les illustrations sont très belles et cela met en avant le travail de Shinobu Ohtaka. Cela rajoute du charme à ce manga et contribue au plaisir de lecture.
L'édition est bien faite permettant de profiter pleinement de toutes les qualités de ce manga.
En conclusion, ce dixième tome de Magi est une vraie réussite et on a hâte de lire la suite. C'est un grand coup de coeur.
Scénario : 9/10
Illustrations : 9/10
Intérêt général : 10/10

SP

mercredi, décembre 12, 2012

Clannad tome 2

Fiche

Clannad est un shônen écrit par Key et illustré par Misaki Juri. Il est publié par Ototo. Le second tome est sorti le 29 novembre.
En France deux tomes sont disponibles et huit le sont au Japon. La série est finie.
Ce tome comporte 200 pages regroupées en 6 chapitres. Il est vendu au prix de 7,99 euros.
Il est déconseillé aux moins de 14 ans.












Synopsis

Tomoya Okazaki, délinquant présumé et Nagisa Furikawa, qui redouble sa terminale, sortent enfin ensemble. Grâce aux effrots de leurs amis, Nagisa peut même réaliser son rêve de recréer le club de théâtre et de monter seule sur scène lors de la fête du lycée. C'est le début d'une période très occupée pour nos héros...

Avis

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas.
Ce second opus de Clannad poursuit dans la lignée du premier nous offrant un océan de douceur et de bons sentiments dans un monde doux et calme. L'histoire d'amour entre Tomoya et Nagisa est au cœur de l'intrigue et à cela s'ajoute tous les petits tracas quotidiens que l'on peut avoir dans une vie de lycéen.
Ce qui est frappant dès les premières pages c'est que ce qui paraît parfois simple ne l'est pas toujours. La nature humaine est très complexe et les sentiments de sont pas toujours au beau fixe. Assumer ses sentiments n'est pas toujours chose aisé et c'est ce que 'on nous montre dans ce manga. Le côté fleur bleue et mis de côté par la réalité du quotidien même si tout se passe toujours plus ou moins en douceur. Cette histoire met en avant les bons sentiments et cela fait du bien de voir autant de bonnes choses. On se sent comme dans une bulle protectrice en lisant cette série, c'est très agréable.
a Cela s'ajoute l'intrigue autour du club de théâtre qui met en scène nous deux amoureux et les place une fois de plus au centre de l'histoire. De nouveau, ici sont mis en avant de beaux sentiments et on a vraiment envie de les aider à accomplir ce qu'ils entreprennent. C'est intéressant à suivre et cela se lie parfaitement avec l'intrigue amoureuse. Les deux sont indissociables.
Suivre le quotidien de jeunes lycéens est toujours agréable et nous fait replonger en enfance ce qui est fort appréciable. Cela à un côté lointain tout en en étant proche de nous. C'est comme un rêve, une escapade, une parenthèse dans notre vie d'adulte. On prend vraiment plaisir et on n'a qu'une envie c'est de rester dans ce monde.
Les personnages sont toujours aussi attachants et charismatiques. On ressent beaucoup de tendresse pour eux.
Les illustrations sont toujours de très bonne qualité et l'insertion de pages en couleur dans le tome est fort appréciable. Cela nous montre le talent de dessinatrice qu'à Juri Misaki.
L'édition est bien faite permettant de profiter pleinement de notre lecture.
En conclusion si vous avez aimé le premier tome de Clannad vous ne serez pas déçu par ce second tome et sinon je vous recommande cette série qui est vraiment remplie de bons sentiments.
Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 8/10

SP

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -