Archive for avril 2013

mardi, avril 30, 2013

Preview : Super Lovers chez Taifu-comics


Les éditions Taifu-comics sont heureuses de vous présenter le nouveau titre phare de leur catalogue Yaoi, Super Lovers, un manga écrit par Abe Miyuki, auteure encore jamais publiée en France malgré sa grande notoriété au Japon.

Les sorties des deux premiers tomes est prévu pour le 23 mai 2013.





Synopsis

Haru Kaidou a vécu jusqu'à l'âge de 8 ans au Canada, avec sa mère, avant de partir vivre avec son père au Japon.
Plusieurs années ont passé et alors qu'Haru est maintenant âgé de 17 ans, celui-ci reçoit un message dans lequel il apprend que sa mère est sur le point de mourir. Décidé à la revoir une dernière fois, il part pour le Canada et découvre non seulement que sa mère est en bonne santé mais qu’elle a adopté un jeune garçon âgé de 8 ans nommé Ren.
Haru rencontre donc son nouveau petit frère et se voit confier la difficile tâche de le civiliser. En effet, Ren est un enfant sauvage qui déteste les humains à cause d'un traumatisme qu'il a subi quelques années auparavant ... Préférant vivre aux côtés de chiens loups dans la forêt canadienne, Ren va cependant s’ouvrir de plus en plus au contact d’Haru et de sa gentillesse.
Mais cela sera-t-il suffisant ? Vont-ils réussir à devenir une famille ? Rien n’est moins sûr, surtout qu’Haru se voit contraint de rentrer au Japon où un destin tragique l’attend …



Super Lovers, un shonen-ai et une histoire avant tout !
Contrairement aux Yaoi qui laissent en général une place importante aux scènes de sexe, les shonen-ai leur en accordent moins et préfèrent mettre l’accent sur le scénario. C’est d’ailleurs ce genre de Boy’s Love qui est le plus à même de proposer des histoires originales et passionnantes.
 
Spécialiste de ce genre dont fait partie Super Lovers, Abe Miyuki est une mangaka très douée pour créer des séries aux histoires captivantes, comme Hakkenden, shojo en cours (13 tomes) prépublié dans le magazine Ciel des éditions Kadokawa Shoten, titre qui l’a fait connaître en France. Fort de son succès au Japon, Hakkenden a eu droit, début 2013, à une adaptation en animé !

S’appuyant sur les mêmes recettes qui ont fait le succès d’Hakkenden, Super Lovers profite de la réussite de ce dernier pour devenir le titre le plus prisé de l’auteure depuis la sortie de son premier tome en 2010 !
Ainsi, à leur sortie, tous les volumes se sont classés dans le top des ventes Yaoi et Shojo, un succès qui lui a valu d’être aussi adapté sur un autre support, le CD Drama.


Super Lovers, un scénario … mais pas que !

Un autre point fort de ce titre est sa qualité graphique !
Abe Miyuki accorde une grande importance aux détails. Les lecteurs pourront donc découvrir un manga au chara-design fin et élégant, aux décors somptueux et très réalistes.
Nous oserons même comparer les talents de dessinatrice de la mangaka à ceux d’Hiroyuki Asada, l’auteur de I’ll (Tonkam) et Letter Bee (Kana) !

Un Yaoi pour tous ?

Avec Super Lovers, les éditions Taifu-comics ont donc décidé de publier un titre plus grand public qui pourra plaire aussi bien aux fans de Yaoi qu’aux néophytes et même aux lectrices de Shôjo !





la série est en coursau Japon avec 5 tomes.
Il sera vendu au prix d e 8,99 euros.

Qu'en pensez-vous ? 

Source : Taifu-comics

mardi, avril 30, 2013

Les premiers artistes du Live House de la Japan Expo

Le Live House est la plus grande scène de musique japonaise en Europe.

Les fans de J-pop kawaii peuvent se réjouir, les idols de Dempagumi.inc s'apprêtent à enflammer le Live House. C'est un groupe plein de peps composé de 6 membres : Mirin Furkawa, Risa Aizawa, Nemu Yumemi, Eimi Naruse, Ayane Fujisaki et Moga Mogami. Elles sont toutes fans de mangas, d'animés, de cosplay et de jeux vidéos. Elles ont collaboré avec des artistes comme : Takashi Murakami, Mika Ninagawa  et Mikio Sakabe.

Le visual kei est de retour avec un groupe de perfomers : NINJAMAN JAPAN. Plus qu'un concert, le groupe offre des shows sur scène hors du commun avec de véritables scènes d'action mises en place par un spécialiste des combats chorégraphiés.




Kylee sera présente. Elle s'est fait remarquer très jeune en chantant à 11 ans l’hymne national devant le président Obama. Sa musique est utilisée dans des publicités et des films. Elle a travaillé comme mannequin pour Adidas NEO lorsqu'elle était au lycée.

Dear Loving sera aussi présent. Le groupe est composé de : Masa au chant, de Yuki à la guitare et de Kuro à la basse. Ce groupe est à l'origine du concept posipock qui est un mélange de messages positifs et de sonorités pop et rock. Ce groupe a été créé en 1998. Ils viennent présenter leur nouvel album : Sono te ni mirai wo qui doit sortir le 15 mai.

Quel sera votre programme ?

Source : Japan Expo

mardi, avril 30, 2013

Top du mois d'avril 2013

C'est le dernier jour du mois d'avril et c'est donc le moment du top five mensuel.

Voici les résultats pour ce mois d'avril :

A la cinquième se trouve : Dangereuse Attraction tome 3 publié par Ototo.

Un shôjo qui se distingue de part son scénario et de part l'évolution de ce dernier. Entre fantastique et réalité ce shôjo nous entraîne dans une histoire d'amour intemporelle et mystique.






A la quatrième place se trouve : Silver Spoon tome 2 publié par Kurokawa.

Un shônen remplit de fraîcheur et de bonne humeur. L'appel de la campagne devient irresistible avec ce manga.






Voici le podium :

A la troisième nous trouvons : Les pieds Bandés publié par Kana.

Un récit émouvant et réaliste sur une tradition chinoise qui a beaucoup fait parlé d'elle. Un ouvrage instructif et touchant.






A la seconde place nous trouvons : Zéro pour l'éternité tome 2 publié par Akata/ Delcourt.

Un manga qui nous plonge dans les souvenirs des anciens combattant japonais. Un récit poignant sur la seconde guerre mondiale.







Voici enfin le premier qui est : Les mots de Bouddha publié par Soleil.

La vie de Bouddha et le bouddhisme sont révélés de manière ludique et simple dans cet ouvrage passionnant.




mardi, avril 30, 2013

La nocturne d'Epitamine

Samedi 27 avril de 20h00 à 8h00 a eu lieu la nocturne organisée par Epitamine. A quelques semaines de la convention, cette nocturne a permis de réunir les fans de la culture japonaise avec différentes associations.

L'ambiance était bon enfant et conviviale. Ce fut un moment de rencontre, de décontraction, de partage et de découverte.

Plusieurs associations étaient présentes pour nous faire partager leur passion sur le Japon. Au programme : Blind Test sur des animés, projections, jeux vidéos, musique japonaise, Maid Café, jeux de rôle, jeux et karaoké.







En conclusion, cette nocturne fut un moment sympa et chaleureux. Ce fut une bonne expérience.

lundi, avril 29, 2013

Preview Kurokawa : Secret Service - Maison de Ayakashi : le guide officiel

Pour tout savoir sur l'univers de : Secret Service - Maison de Ayakashi, Kurokawa vous propose un guide qui sortira le 4 juillet 2013. C'est un ouvrage collector à ne pas manquer pour tous les fans de la série et pour les amateurs de mangas.

Au programme : fiches sur les personnages, anecdotes distillées ...

Vous aurez en plus le plaisir de découvrir une interview de l'auteur de la série : Cocoa Fujiwara qui a aussi écrit ce guide.

Ainsi vous aurez accès aux origines de la série et à des croquis préparatoires annotés.

Cela vous donne-t-il l'eau à la bouche ?

Source : Kurokawa

lundi, avril 29, 2013

Le dernier épisode de France Five

Après deux avants-premières, a eu lieu hier sur la chaîne Nolife, la diffusion du sixième et dernier épisode du sentai français : France Five.












Cet épisode dure 41 minutes et conclut de manière magistrale une série qui n'a pas cessé de s'améliorer au point de devenir une référence et un incontournable.

Ce succès bien mérité a permis à ce sentai amateur de pouvoir nous offrir des épisodes qui au fur et à mesure du temps n'ont pas cessé de s'améliorer. Le jeu d'acteur est devenu meilleur, les effets spéciaux sont de mieux en mieux en réalisé, les codes sont de plus en plus présents et les costumes sont de meilleur qualité. Tout cela a permis de donner toute ses lettres de noblesse à notre sentai national qui n'a pas à rougir face a ses concurrents japonais ou américains.

Jushi Sentai ou France Five en français nous a offert un final digne des sentais japonais. Tout était présent et les codes étaient respectés.

France Five a acquis sont nom japonais : Jushi Sentai avec un générique en japonais. Les costumes ont évolué et comme dans tout sentai qui se respecte quand les héros sont en difficulté les costumes changent pour donner de nouveaux pouvoirs. Il y a la notion de sacrifice. Toutes les valeurs propagées par les sentai comme la justice sont mises en valeur. Il y a un entracte au milieu de l'épisode comme dans les productions japonaises. Le scénario suit la trame des sentai : situation désespérée, nouveaux pouvoirs, affrontement final et sacrifice.

De nombreuses références aux animés japonais sont présentes : Les samouraïs de l'éternel, Goldorack, Les mystérieuses cités d'or... Le principe d'intégré des images de genre comics fait penser aux séries américaines comme Batman. Cet ajout qui n'existe pas dans les sentais américains ou japonais est plutôt sympa. Cela donne une touche personnelle.









En conclusion, France Five a réussi son final et a réussi a s'imposer comme un sentai à part entière. Le dernier épisode est à voir.


L'épisode

lundi, avril 29, 2013

Ace Attorney - Investigations tome 4

Fiche

Ace Attorney - Investigations est un seinen écrit par Kenji Kuroda et illustré par Kazuo Maekawa. Le tout est supervisé par Capcom. C'est Kurokawa qui édite cette licence en France. Le quatrième tome est sorti le 11 avril 2013.
En France comme au Japon la série est finie avec 4 tomes disponibles.
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 4 parties. Ce manga est vendu au prix de 7 euros.
Il est recommandé aux plus de 14 ans.








Synopsis

Benjamin Hunter, toujours flanqué de l'inspecteur Tektiv, se retrouve coincé en pleine campagne et va dormir dans un hôtel chic des environs. Mais c'est un établissement bien étrange que cette ancienne bâtisse cachée au coeur des montagnes qu'on dit être le refuge de démons. Ces derniers auraient potentiellement commis un meurtre, provoqué des incendies et fait disparaître le mari d'une jolie femme...
Le mystère est total dans ce huis clos à l'échelle d'un hôtel qui révélera bien des secrets cachés entre ses murs.

Avis 

Les vrais démons !

Ce quatrième tome d'Ace Attorney - Investigations nous propose deux enquêtes très différentes mais toutes traitées avec humour et brio. Rien ne semble pouvoir arrêter ou impressionner Benjamin Hunter qui nous fait une démonstration de ses grands talents d’enquêteur un peu à la manière de Columbo. 

Le schéma narratif des enquêtes est toujours le même. Il s'agit d'un scénario en deux parties : dans la première nos deux héros découvre un lieu un peu bizard avec des personnes étranges, ensuite vient le moment où Benjamin résous l'enquête dans sa tête et ensuite il fait la démonstration de sa théorie avant d'arrêter le coupable. Cela permet de garder le suspens car en plus chaque enquête est saupoudrée de mystère et semble impossible à résoudre. Mais impossible n'est pas Hunter et à chaque fois il arrive à trouver le coupable par déduction et logique. Il s'agit dans les deux enquêtes de huis clos, cette ambiance fait particulièrement monter l'adrénaline et la tension. Cela rend le tout plus angoissant et plus oppressant.

Le tout est toujours empreint de mystère et d'humour. Bien que le manga soit un manga policier, le tout reste léger et détendu. On se sent bien en lisant ce manga et on se détend. C'est intéressant et divertissant à la fois.  On a l'impression d'être dans un univers sympathique dans lequel personne ne commettrai de crimes. Le duo formé par Benjamin et Tektiv est vraiment excellent. Les deux sont complémentaires et très différents. Cela nous offre de bons moments de lecture.

Le suspens est au rendez-vous. Quand on découvre qui est le coupable à chaque fois on est surpris. Cela donne du piquant et de l'intérêt aux enquêtes. On a envie de tout savoir et de tout comprendre. C'est palpitant.

Les illustrations sont de qualité et légèrement différentes de ce que l'on a l'habitude. C'est toujours agréable de voir un style qui diffère.

L'édition est bien faite permettant une lecture agréable de ce manga.

En conclusion, ce quatrième tome de Ace Attorney - Investigations conclut en beauté cette série qui est divertissante et passionnante. Les deux enquêtes proposées valent le coup d'être lues. C'est un manga à lire.

Scénario : 9/10
Illustrations : 7/10
Intérêt général : 9/10

dimanche, avril 28, 2013

Ippo saison 3 tome 11

Fiche

Ippo est un shônen écrit et illustré par George Morikawa. Il est édité par Kurokawa. Le tome 11 de la saison 3 est sorti le 11 avril 2013.
En France 56 tomes sont disponibles et 102 le sont au Japon. La série est en cours.
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 10 chapitres. Il est vendu au prix de 6,30 euros.
Il est recommandé aux plus de 10 ans.












Synopsis

Pour préparer leurs combats respectifs, Takamura et Miyata partent en stage d'entraînement ensemble. Miyata est impressionné par l'incroyable puissance physique de Takamura ! Mais il remarque également chez lui un comportement inhabituel qui finit par l’inquiéter...

Avis

Une histoire de moustique !

Dans ce nouveau tome d'Ippo place à l'entraînement et à la préparation physique. Il faut devenir le meilleur, le roi du ring. Entre problème de santé et condition physique ce tome est clairement accès sur la préparation du boxeur avant un match  L'ambiance est tendu et le ton sérieux, fini de rigoler on est là pour être champion du monde. La défaite n'est pas envisageable.

L'ambiance fait penser à Roky surtout le deuxième lorsque l'on découvre son problème à l'oeil. C'est vraiment un manga remplit d'action et on sent plongé dans l'univers de la boxe que l'on découvre ou que l'on vit sous tous ses aspects. On voit que la vie du boxeur n'est pas de tout repos et que ce métier comporte de nombreux risques. C'est vraiment passionnant et enivrant. On est pris dans le feu de l'action.

L'histoire est centré sur plusieurs personnages tous très différents mais qui ont un but commun devenir champion du monde. On suit donc le destin de plusieurs boxeurs. Cela permet de varier les situations et de ne pas se lasser. La diversité des personnages et leur évolution rend ce manga encore plus intéressant. C'est vraiment agréable à lire et d'une fluidité parfaite. Tout s'enchaîne sans temps mort, ainsi l'adrénaline ne tombe jamais.

Le tout reste réaliste et on sent que l'auteur veut que son manga reste concevable dans notre monde. On reste dans la réalité et cela permet de mieux s'imprégner du manga et dans son univers. C'est la boxe tel que l'on  la connaît et les boxeurs pourraient être réels. C'est vraiment très plaisant d'être dans la réalité pour ce genre de manga.

Les illustrations sont de qualité et le graphisme change un peu de ce que l'on a l'habitude de voir. C'est un style différent que nous propose l'auteur. On sent un emprunt à l'occident et ce mélange est fort plaisant à voir.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conclusion, ce nouveau tome d'Ippo nous plonge au coeur de l'entraînement et des risques que comportent le métier de boxeur. C'est un tome remplit d'action et d'adrénaline. La tension monte au fur et à mesure. On sent que les combats à venir vont être féroces. C'est un coup de coeur.

Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 10/10


dimanche, avril 28, 2013

Nozokiana tome 4

Fiche

Nozokiana est un seinen écrit et illustré par Wakoh Honna. Il est publié par Kurokawa. Le tome 4 est sorti le 11 avril 2013.
En France 4 tomes sont disponibles et 13 le sont au Japon. La série est finie.
Ce tome comporte 208 pages regroupées en 10 chapitres. Il est vendu au prix de 7,95 euros.
Il est recommandé aux plus de 16 ans.











Synopsis

Tatsuhiko a de plus en plus de mal à résister au jeu d'espionnage d'Emiru, sa séduisante voisine. La jeune fille lui impose en effet de s'épier l'un l'autre à tour de rôle... Or, Tatsuhiko panique quand il la surprend avec un de leurs camarades de classe. Emiru ira-t-elle jusqu'au bout ? De son côté, le jeune homme se retrouve bientôt piégé par une autre de leurs connaissances...

Avis

Entre fantasmes et réalité.

Ce quatrième tome de Nozokiana est clairement centré sur le personnage d'Emiru même si on voit beaucoup plus Tatsuhiko et que l'on suit son quotidien, on se rend que le personnage qui obsède tout le monde et même notre jeune ami est Emiru. Cependant, on continue à suivre les péripéties amoureuses de Tatsuhiko ce qui nous fait bien rire car il a vraiment le don de s'attirer les ennuis.

Ce dernier est de plus en plus déboussoler par sa douce et sensuelle voisine. il ne sait plus où donner de la tête ni sur quel pied danser. C'est ainsi qu'au fil des pages notre héros nous fait partager ses doutes et ses fantasmes. Cela le conduit à se créer des situations plutôt gênantes et se faire beaucoup de films. Grâce à tout cela, on passe un très bon moment et on se détend car tout est traité de façon humoristique ainsi on ne peut que rire de ses petits tracas. Le tout est placé sous la signe de la bonne humeur avec une touche de sensualité. C'est agréable et frais.

Le scénario repose donc sur la naïveté et l'imagination de Tatsuhiko et sur le charme et l’espièglerie d'Emiru. Cela provoque des situations dans lesquelles nos deux amis sont mis en difficulté car dans ce tome même Emiru semble touchée par certaines choses ce qui es tune première. Ce duo est vraiment très dynamique et conduit à merveille ce manga dans lequel l'ennui et la lassitude ne sont pas de mises. Tout s'enchaîne et évolue logiquement sans fausses notes. Les situations se suivent et ne se ressemblent pas.

Dans ce tome notre attention est plus centrée sur Emiru car cette dernière nous dévoile une partie de sa personnalité que l'on ne soupçonnait pas et on se demande ce qu'elle a vraiment en tête. De plus les sentiments de Tatsuhiko semblent évoluer et prendre une autre direction. Cela préfigure des situations encore plus ambiguës et peut être un trio amoureux.

Les illustrations s'accordent parfaitement avec l'esprit du manga et sont de bonne qualité. Tout reste dans le sensuel sans tomber dans le X.

L'édition est bien faite permettant une lecture agréable.

En conclusion, ce nouveau tome de Nozokiana permet de mieux découvrir Emiru et préfigure un changement dans les rapports entre Emiru et Tatsuhiko. Le tout est toujours empreint de sensualité et de scènes plus ou moins explicites tout en restant soft. C'est frais et divertissant. On passe un très bon moment en lisant ce manga.

Scénario : 7/10
Illustrations : 7/10
Intérêt général : 8/10

samedi, avril 27, 2013

Secret Service - Maison de Ayakashi tome 6

Fiche

Secret Service - Maison de Ayakashi est un shônen écrit et illustré par Cocoa Fujiwara. il est édité par Kurokawa. Le tome 6 est sorti le 11 avril 2013.
En France 6 tomes sont disponibles et 8 le sont au Japon. La série est en cours.
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 5 chapitres. il est vendu au prix de 6,80 euros.
Il est recommandé aux plus de 12 ans.














Synopsis

Ririchiyo va comprendre dans ce tome qu'on ne peut pas changer le passé.

Avis

Le poids du passé !

Ce sixième tome de Secret Service - Maison de Ayakashi met en avant la relation Ririchiyo et Sôshi. Le tout est mêlé d'humour et de tristesse. C'est un tome nostalgique mais aussi remplit d'espoir que nous propose l'auteur.

Ce tome nous plonge dans un univers mélancolique à la recherche de passé et de souvenirs. Il y a beaucoup de non-dits et de regrets. On sent tout le poids du passé qui empêche d'avancer. Or l'espoir c'est d'avancer et ce que va comprendre Ririchiyo. C'est touchant et émouvant. On est pris dans ce flot de sentiments et on se sent soi-même un peu nostalgique car on pense à nos erreurs et à nos regrets. On aimerait tous pouvoir changer des choses dans notre vie.

N'oublions pas cependant que nous sommes dans un manga et que nous sommes là aussi pour nous divertir. Ainsi, le comique est assuré par des personnages tous plus délirants les uns que les autres et des situations assez loufoques. C'est frais et rigolo. On se change les idées tout en passant un bon moment. C'es tun bon divertissement.

L'intrigue avance doucement mais surement et ainsi on comprend mieux les personnages ainsi que leurs relations. La vie paraît simple mais cela n'est qu'un apparence trompeuse car tout est plus complexe et plus profond que ce qu'il y paraît. Le tout ouvre sur une note d'espoir et de renouveau ce qui est plutôt une bonne chose.

Les illustrations sont de bonne qualité pour un shônen et le ton de l'histoire varie en même temps que les illustrations. Les illustrations diffèrent un peu suivant si c'est un moment comique ou émouvant. C'est plutôt agréable et cela permet de rester en cohérence entre l'histoire et le dessin ainsi le manga reste toujours cohérent.

L'édition est bien faite ce qui permet de profiter pleinement du manga.

En conclusion, ce sixième tome de Secret Service - Maison de Ayakashi est une réussite et un bon manga. Il peut ravir aussi bien ceux qui veulent qui veulent se divertir que ceux qui veulent un manga rempli d'émotion. C'est un bon compromis entre les deux styles. On ne tombe dans aucun excès tout en restant cohérent. C'est un coup de coeur.

Scénario : 8/10
Illustrations : 7/10
Intérêt général : 9/10

samedi, avril 27, 2013

Japan On Web

La salon virtuel Japan On Web s'est tenu pour la première fois du jeudi 18 avril ou dimanche 21 avril.






En premier lieu, ce qui est frappant c'est que c'est un des seules conventions qui soient gratuites. C'est vraiment une bonne chose. Ainsi, tout le monde a pu en profiter sans avoir à débourser des mille et des cents. autre point positif qui va dans le même c'est le fait que l'on pouvait partir et revenir comme on voulait car nos codes d’Accès étaient permanents et valables durant toute la durée du salon. Ce sont deux points non négligeables qui offrent un certains et conforts et qui permettent à beaucoup de venir. De plus, il n'y avait pas de queues et ça c'est le bonheur.

L'accès était simple et rapide. La connexion se faisait sans souci. D'ailleurs  il y a eu très peu de bugs et franchement dans l'ensemble tout s'est passé sans accrocs. Pour une première fois, le staff a vraiment tout mis en oeuvre pour que tout se passe bien au point de vue de la logistique et se fut le cas la majeure partie du temps.

Le système de navigation était simple et rapide, ce qui permettait de se déplacer au gré de nos envies et de parcourir ce salon dans ses moindres recoins. Tout était simple et rapides. Le système de chat était efficace et permettait d'échanger avec les nombreux visiteurs. Cela a rendu cette convention chaleureuse en donnant une ambiance bon enfant. Le nombre d'exposant et le système de navigation rendait le salon convivial et chaleureux car il semblait être à taille humaine, c'est à dire ni trop grand ni trop petit ce qui es tune bonne chose pour ce genre de salon.

Les exposants étaient disponibles et chaleureux. Les stands étaient agréables à visiter. Les conférences furent nombreuses et de qualité. Il y en a même eu plus que prévu. On a pu ainsi découvrir la culture japonaise sous tous ces aspects. Les conférences étaient animées dans un bon esprit et pouvait échanger facilement et à tout  moment avec les interlocuteurs permettant ainsi une véritable interaction. C'était vraiment très bien fait.

En conclusion, ce premier Japan On Web fut une réussite totale et permit aux amateurs du Japon et au curieux de pouvoir découvrir tous les aspects de la culture de merveilleux pays. C'est une expérience à renouveler avec encore plus de conférences et d'exposants car quand on aime on ne compte pas.

jeudi, avril 25, 2013

Arata tome 14

Fiche

Arata est shônen écrit et illustré par Yuu Watase. Il est édité par Kurokawa. Le tome 14 est sorti le 11 avril 2013.
En France 14 tomes sont disponibles et 18 le sont au Japon. La série est en cours.
Ce tome comporte 192 regroupées en 10 chapitres. Il est vendu au prix de 6,60 euros.
Il est recommandé aux plus de 10 ans.












Synopsis

Un combat acharné s'engage à Muroya, l'île du Nord où étaient autrefois exilés les criminels ! ! Arata et ses compagnons vont devoir unir leurs forces ! !

Avis

La duperie !

Dans ce nouveau tome, d'Arata on se trouve plongé au coeur d'une conspiration qui dépasse nos amis et qui va remettre tout en cause. Où le bien où est le mal, on ne sait plus vraiment. On est déboussolé et désorienté comme Arata et ses compagnons. C'est donc un tome riche en révélations et en rebondissements que nous offre l'auteur.

Le scénario s'étoffe et prend une nouvelle tournure. On sent que l'on est arrivé au bout d'un chemin mais qu'un s'offre à nos valeureux combattants. Ce chemin est parsemé de mystère et d'embûches. Cela promet de l'action et, du suspens pour les prochains tomes.

L'intérêt du lecteur est ainsi suscité et renouvelé. On a envie d'en savoir plus et de mieux comprendre ce qu'il en est vraiment. L'auteur a su accrocher le lecteur. A la fin du tome, on se dit non c'est déjà fini mais je veux en savoir plus moi. C'est habile et ingénieux de la part de l'auteur.

L'univers d'Arata est toujours aussi envoûtant avec sa magie et son monde fantastique. On est transporté dans un monde imaginaire qui nous fait rêver. C'est agréable et dépaysant de se promener dans cet univers et d'en explorer les moindre recoins. On sort de notre quotidien pour suivre une quête fabuleuse et mystique. Dépaysement et divertissement garantis.

Les illustrations sont très belles ce qui est plutôt rare pour un shônen. Bien que l'univers soit masculin, on sent une touche de raffinement et d'élégance qui traduit une petite touche de féminité. C'est vraiment très plaisant que de trouver cela dans un shônen. Cela ajoute un plus non négligeable lors de la lecture. C'est un des points forts de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conclusion, ce tome d'Arata ravira les amateurs de la séries comme les amateurs de bons shônens. C'est une réussite.

Scénario : 9/10
Illustrations : 9/10
Intérêt général : 10/10

jeudi, avril 25, 2013

Preview : Yôsei, le cadeau des fées


Les fées poétiques de Shiitake reviennent dans ce nouveau recueil, aux illustrations toujours plus somptueuses !







C'est le 7 mai 2013 qui paraîtra chez nobi nobi ! un nouvel album :  Yôsei, le cadeau des fées. Il sera vendu au prix de 16,90 euros. Il sera recommandé aux plus de 7 ans.











Auteur : Alice Brière-Haquet
Amoureuse des images et des mots, Alice enseigne quelques temps la littérature et l’histoire de l’art avant de découvrir le monde merveilleux des livres jeunesse. Depuis, elle écrit, elle écrit, elle écrit, sur tout ce qu’elle aime. Des contes, des romans, des poèmes, de l’inventé, de l’adapté ou du réel, peu importe ! L’essentiel est que le texte serve de passerelle entre deux imaginaires.
Illustratrice : Shiitake
Originaire de la préfecture de Fukuoka, Shiitake est une jeune illustratrice japonaise très prometteuse. Son nom d’artiste, Shiitake, signifie « champignon », un surnom qu’elle s’était donné à l’école primaire. Ses travaux sont régulièrement exposés au Japon et rencontrent beaucoup de succès. En 2011, elle s’essaie pour la première fois à l’illustration de conte avec Kaguya, princesse au clair de lune, la plus ancienne légende japonaise.


Synopsis
Les fées sont partout. Partout autour de nous, dans le miracle du jour, de la nuit, et de nouveau du jour… Elles veillent précieusement sur la nature sous toutes ses formes. Mais leurs merveilles sont aussi en nous. Ne l’avez-vous jamais ressenti ? Bien sûr que si. C’est cette envie de savoir, ou ce besoin de croire, ou encore ce moment de beauté qui vous a ému aux larmes. Nous sommes riches de tous ces trésors : la sagesse, l’inspiration, la fantaisie ou encore le courage… Et cela, ce sont les dons que les fées nous offrent en cadeau à notre naissance, et qui font de nous ce que nous sommes. Une fois ces graines distribuées, à nous de bien nous en occuper, de les arroser de larmes et de rires, pour qu’elles puissent fleurir notre vie !















Après avoir découvert les fées de la Nature grâce à Yôsei, dans 
le secret des fées, les poésies d’Alice Brière-Haquet mettent 
cette fois en lumière les sentiments humains personnifiés par 
les sublimes fées créées par la talentueuse Shiitake
nobi nobi ! a de nouveau réuni le duo d’auteurs qui avait fait le 
succès de Kaguya, princesse au clair de lune pour un recueil 
de poésies qui plaira aux petits comme aux grands.





Êtes-vous sous le charme ?
Source : nobi nobi !

mercredi, avril 24, 2013

Eyeshield 21 – Devil Bats HQS by Tsume en précommande


Ce weekend à l’occasion du salon Cartoonist, Tsume a dévoilé le prototype peint de sa statue HQS byTsume à l’effigie de l’équipe des Devil Bats,  les héros de Eyeshield 21, d’après le manga de Yusuke Murata & Riichiro Inagaki. Retrouvez dès à présent cette statue en précommande sur Tsume et les magasins partenaires.







Limitée et numérotée à 400 exemplaires, cette nouvelle statue en résine introduit une nouvelle série dans notre collection HQS by Tsume : Eyeshield 21. Cette pièce représente Yôichi Hiruma – le charismatique et sadique leader de l’équipe, Ryôkan Kurita – le colossal centre de la ligne et Sena Kobayakawa, le running back de Deimon qui donne son nom à la série : Eyeshield 21 !


Chaque personnage est immortalisé dans une pose qui représente son poste et traduit sa personnalité : Hiruma, en retrait avec un rictus sur le visage, semble donner ses instructions aux autres membres de l’équipe, tandis que Kurita utilise toute sa stature pour protéger Sena qui, bien entendu, entame une course de tous les diables ! Cette pièce exceptionnelle proposera deux têtes pour Sena, avec ou sans son casque!


L’ensemble s’avère très dynamique et Sena donne l’impression de vouloir jaillir hors de son socle. La sculpture, très détaillée. Fidèle à l’animé, cette pièce propose un jeu de couleurs très vives, qui souligne la vie émanant de chacun des personnages. Les tenues sont très détaillées, avec de nombreuse snuances et des dégradés subtils.

Caractéristiques

Hauteur : 25 cm
Diamètre : 25 cm
Echelle : 1/8ème
Poids : 6 kg
Matière : polyrésine/PU
Prix : 399 euros
Date de sortie : juillet 2013
Sculpteur : Muhammet Ay
Peintre : Guillaume Hémery
Superviseur artistique : Cyril Marchiol

Visuels 

























Source : Tsume

mercredi, avril 24, 2013

Cosplay Animal tome 9

Fiche

Cosplay Animal est un shôjo écrit et illustré par Watari Sakô. Il est édité par Kurokawa. Le tome 9 est sorti le 11 avril 2013.
En France 9 tomes sont disponibles et 14 le sont au Japon. La série est terminée.
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 3 chapitres. Il est vendu au prix de 7 euros.
Il est recommandé aux plus de 14 ans.











Synopsis

La vie étudiante de Rika est bouleversé par un troisième homme : Sôki Koga. Sous ses airs d'agneau inoffensif, se cache en réalité un loup redoutable, une menace de premier ordre pour la jeune étudiante esseulée ! Les ruses de ce manipulateur auront-elles raison de la fidélité de Rika ? L'absence de son amoureux Hajime, en voyage aux Etats-Unis, la poussera-t-elle à tomber dans les bras du prédateur ?!

Avis

L'art de la séduction.

Ce neuvième tome de Cosplay Animal, place notre chère Rika dans une situation bien difficile  Ce n'est pas toujours facile de ne pas succomber à la tentation. Entre doutes, situations rocambolesques, maladresses et naïveté ce nouveau tome nous plonge au coeur d'un dilemme cornélien pour Rika.

On se retrouve projeter dans l'univers de l'adolescence avec ces tracas sentimentaux. Toujours comique en apparence ce manga est très sentimental. On vit le tourment d'une jeune fille qui ne sait plus sur quel pied danser. Succombez à la tentation ou être fidèle. Un amour profond et sincère lointain ou la proximité de la douceur. Cela est caractéristique des troubles amoureux et sentimentaux que viennent les lycéennes. Le tout est traité avec légèreté et humour pour nous permettre de nous divertir.

Nous sommes donc en présence d'une comédie sentimentale et d'un shôjo dans toute sa splendeur. C'est doux, féminin et remplit de beaux sentiments. Cependant ce shôjo à de nombreux atouts qui font que l'on prend plaisir à lire et qu'il est un bon shôjo.

Tout d'abord, la façon de narrer l'histoire, les différentes intrigues et donc le scénario font de ce manga un bon shôjo. C'est rempli de rebondissements et de situations inattendues. Ce n'est pas mielleux ou neuneu. On a envie de de lire et d'en savoir plus. On se demande quelles vont être les décisions de Rika. On prend plaisir à se plonger dans l'intrigue et à la suivre. On y entre facilement et sans se rendre compte. C'est agréable et divertissant. Les touches de comique sont les bienvenues et permettent de se détendre. On est là pour prendre du bon temps.

La personnage de Rika est le second point fort de cette série. C'est un personnage attachant et on est sous son charme. On prend un malin plaisir à connaître ses pensées et à suivre ses aventures. Elle est très sensuelle, féminine et kawaii.

Les illustrations sont dans le style des shôjos. Elle sont belles et très féminnes. On voit que l'on est dans un univers féminin emplie de sentiments et de sensualité. On ressent de la douceur.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable.

En conclusion, ce neuvième tome de Cosplay Animal fait avancer l'intrigue et lui donne un nouveau tournant. On sent que tout va être chamboulé par la suite. Cela est prometteur.

Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 8/10

mercredi, avril 24, 2013

Maywa Denki en live à Japan Expo


Japan Expo recevra lors de cette nouvelle édition le groupe Maywa Denki. A la frontière entre entreprise d’instruments insolites et unité artistique, le groupe puise dans l’imaginaire de l’entreprise pour développer son concept musical. Jouant sur ce paradoxe avec une bonne dose de second degré, le tout guidé par le charismatique et loufoque Novumichi Tosa, le groupe sera à Japan Expo pour des performances live.













Ce groupe fondé en 1993 était à l’origine composé de deux frères : Masamichi et Novumichi Tosa. D’abord signés chez Sony Music Entertainment, Maywa Denki est passé chez Yoshimoto Kogyo Co., Ltd en 1998. En 2001, Masamichi quitte le groupe et Nobumichi en devient l’unique PDG.

De 1993 à aujourd'hui, il a reçu plusieurs prix en art et en design comme le grand prix des jouets du Japon en 2010 pour son instrument Otamatone (nom inventé par l’artiste venant de la contraction du têtard et du ton) commercialisé au Japon.

Le costume bleu de Maywa Denki est l’uniforme typique des magasins d’appareils électriques au Japon, représentant les petites et moyennes entreprises qui ont soutenu l’économie japonaise lors de sa période de grande croissance. Loin d’être une critique du modèle libéral, le projet vie autour de la nostalgie d’une PME familiale, et le goût pour la transmission de la culture d’entreprise.

En live, le groupe propose de jubilatoires concerts-performances pop-kitsch mettant en scène des instruments de musique électromécaniques aussi absurdes qu’ingénieux. Nobumichi Tosa véritable M.Loyal du show devrait ravir aussi bien les fondus de cultures électroniques que les amateurs de théâtre de rue.

Source : Japan Expo

mercredi, avril 24, 2013

Les sorties Taifu Comics et Ototo du mois d'avril 2013

C'est le 25 avril que Taifu Comics et Ototo sortiront leurs mangas du mois d'avril.
Voici le programme :

Taifu Comics

Kimi ga Koi ni oboreru tome 1

Kazushi Jinnai un employé de Fujino, un magasin de kimonos, est le plus apte à succéder au directeur de la boutique.
Pourtant c'est Reiichirô Shudô, tout fraîchement sorti de l'université et fils du PDG de la société qui détient le magasin, qui est nommé au poste.
Au départ Jinnai est hostile à l'arrivée de Shinichirô surtout que ce dernier est maladroit avec les clients et qu'il cause des problèmes au magasin, cependant il finit par se sentir obligé de l'aider dans son travail. Un jour Reiichirô demande conseil à Jiinai au sujet d’un ancien ami qui a réveillé des sentiments d'amour enfouis depuis longtemps.
Jinnai prendra-t-il conscience des sentiments qu'il éprouve pour Reiichirô à cette occasion ?
Comment se comportera-t-il face à cet amour qu'il éprouve pour Reiichirô ?
Sont aussi incluses des pages bonus




















Darling tome 2

Rio, lycéen tout ce qu'il a de plus ordinaire est fou de bonheur après que Tomo-Chan lui a avoué qu'il l'aime depuis le premier jour ! cependant, ces derniers temps, Tomo-Chan est plutôt froid avec lui et Rio se demande quel est l'état de leur relation… sans compter la rumeur qui raconte que Tomo-Chan va partir étudier à l'étranger… c'est alors que réapparaît Haruka, le premier amour de Rio !







Electric Delusion tome 2

Shunpei commence à sortir avec Fumi, son ami d’enfance. Pour lui rien ne surpasse le fait de sortir avec son meilleur ami, du moins c’est ce qu’il pensait avant que les problèmes ne commencent.








Irrésistible Ivresse tome 3

Bien qu’il ait été rejeté plusieurs fois, Haruna a persévéré dans ses offensives sur Nakagawa, l’homme dont il est amoureux et a fini par être promu au rang de petit ami. Entre-temps, il s’est passé toutes sortes d’épisodes plus ou moins heureux mais ils vivent désormais un amour partagé. Cependant, un rival va faire son apparition dans le travail de commercial d’Haruna.  Ce dernier se retrouve aussitôt transporté dans une situation désespérée… !
Découvrez le final émouvant d’irrésistible ivresse !!







Ruri Ruri 

2 jumelles, Rurino et Kururi travaillent ensemble comme professeur, chez le jeune Akira. C'est alors que commence des cours très particuliers...










Ototo

Dangereuse Attraction tome 4

Tamao est une lycéenne ayant été élevée par un homme mystérieux qu'elle nomme son « Bienfaiteur », avant d'être recueillie plusieurs années plus tard par la famille de Kengo. Elle passe ses journées à fantasmer sur son sauveur en attendant son retour, au grand dam de Kengo, amoureux d'elle. C'est alors que son mystérieux père adoptif réapparaît brusquement dans sa vie...
Tamao se rend enfin compte des sentiments que Kengo ressent pour elle, mais décide tout de même de suivre son père pour aller vivre avec lui dans son temple. Mais c'est sans compter sur l'intervention des dieux du royaume d'Izumo qui ne voient pas la chose d'un bon œil...







Lucifer and the biscuit hammer Samidare nouvelles jaquettes tomes 1,2 et 3










Quel sera votre choix ?

Sources : Taifu Comics et Ototo