Archive for août 2013

samedi, août 31, 2013

Ma sélection pour le mois de septembre 2013

J'inaugure ici un nouveau type d'article que je vous présenterai chaque mois afin de vous montrer ma sélection du mois parmi toutes les sorties qui ont lieu. En espérant que cela vous plaira et vous aidera à vous y retrouver.

Sailoor Moon - Pretty Guardian tome 8 ( Pika le 4 septembre 2013 )





Gamaran tome 6 ( Kana le 6 septembre 2013 )




Naruto tome 60 ( Kana le septembre 2013 )





Kotori - Le chant du moineau ( nobi nobi ! le 12 septembre 2013 )





Ippo saison 3 tome 16 ( Kurokawa le 12 septembre 2013 )





Yotsuba tome 12 ( Kurokawa le 12 septembre 2013 )





Akumetsu tomes 8 et 9 ( Taifu-comics le 26 septembre 2013 )






Spice & Wolf tome 8 ( Ototo le 26 septembre 2013 )





Quel est votre sélection ?



samedi, août 31, 2013

Castle Mango chez Taifu-comics

Les éditions Taifu-comicsnous annoncent leur nouveau titre Yaoi, Castle Mango de Konohara Narise.

Une nouvelle auteure fait son apparition dans leur catalogue et ce pour le plus grand bonheur des fans qui ont été nombreux à réclamer ce titre.

Doté d’un graphisme soigné, Castle Mango vous fera découvrir une histoire originale et émouvante, pleine de faux-semblants et de rebondissements dignes d’un film.










Synopsis

Yozoru réside dans un love hotel, le Castle Mango. Malgré ce lieu de résidence insolite, le garçon a une vie tranquille… jusqu’au jour où il rencontre Togame, le réalisateur gay d’un film porno qui va être tourné dans l’hôtel. Non content de vouloir Yozoru pour remplacer un de ses acteurs, Togame ne va pas tarder à s’intéresser à Satoru, son petit frère. Horrifié par ce comportement, Yozoru exige que le réalisateur laisse son frère tranquille. Ce dernier accepte, mais il est loin d’en avoir fini avec Yozoru …

Un Love hotel, un réalisateur de film porno, de la romance ? What else ?









Fiche 


Titre français : Castle Mango
Titre Japonais :
Castle Mango
Genre : Yaoi
Auteure : Konohara Narise
Prix : 8.99€
Date de sortie : Décembre 2013
Nombre de volumes vo : 2 (série terminée)


Source : Taifu-comics

vendredi, août 30, 2013

Le prince des enfers est parmi nous : focus sur Beelzebub une série diabolique

Aujourd'hui, je vous propose un petit point sur une série mortellement bonne : Beelzebub. Ce shônen est vraiment devenu un e référence et on comprend pourquoi en le lisant ou en le regardant.









Généralités :


Beelzebub Beruzebabu ) est un manga écrit et dessiné par Ryūhei Tamura. Il est actuellement prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Jump de l'éditeur Shūeisha depuis février 2009. Le premier tome est sorti le 3 juillet 2009 au Japon, et vingt-deux tomes ont été édités au 4 juillet 2013. La version française est éditée par Kazé depuis avril 2011, et quinze tomes sont sortis au 21 août 2013.



À l'occasion du Jump Super Anime Tour 2010 et devant son succès dans son magazine de prépublication, la Shūeisha annonce son adaptation en une OAV. Le chapitre 76 du manga a ensuite annoncé l'adaptation en un animé de 60 épisodes, diffusé entre janvier 2011 et mars 2012 sur Yomiuri TV.
Les épisodes de l'animé sont diffusés quelques heures après la diffusion japonaise sur Kzplay, le site VOD de l'éditeur français Kazé. Depuis le 3 septembre 2012, l'anime est diffusé en version française sur la chaîne Mangas. L'anime est édité en DVD par Kazé en cinq coffrets sortis entre septembre 2012 et juin 2013.





Synopsis : 



Tatsumi  Oga, jeune délinquant tyrannique  (que tous ses ennemis voudraient voir mort) se retrouve par le plus grand des hasards tuteur d’un nourrisson très spécial ; Beelzebub  IV...  fils  du  Roi  des  Démons et accessoirement destiné à détruire l’humanité !!!




Le manga :

Beelzebub compte actuellement 15 tomes en France et 22 tomes au Japon. La série est en cour et est publié chez Kazé
Un Spin-off est sorti en 2011 au Japon et le 22 août 2012 en France : Beelzebub et Autres Histoires Maléfiques.

Les points forts : 

- Des personnages loufoques et complètement disjonctés.
- Un univers en réalité et fantastique.
- Un Babybeel trop chou et attachant
- De l'humour et de l'action qui nous rendent accroc à cette histoire.
- Un manga prenant dès les premières pages.







L'animé :

Il comporte 60 épisodes de 25 minutes et il est pour l'instant arrêté. 










Réalisateur : Takamoto Nobuhiro
Créateur original : Ryuhei Tamura
Character designer : Yoshioka Takeshi
Scénariste : Yamaguchi Hiroshi
Studio : Sutdio Pierrot
Musiques : FLOW, 9nine, ON/OFF, no3b, Nakagawa Shoko, Sasaki Nozomi, GROUP Tamashii, MBLAQ, Lc5 et Tomato n'Pine












Conclusion :

Beelzebub est vraiment une série excellente qui vous fera passer un bon moment rempli d'humour et d'action. C'est à lire de toute urgence.








vendredi, août 30, 2013

Top five du mois d'août 2013

Voici la fin de ce beau mois d'août et la rentrée qui s'annonce. C'est le moment de faire le point sur ce long mois d'été avec le top five.




















En cinquième position se trouve : Ippo saison 3 tome 15 publié chez Kurokawa :

L’avènement du nouveau champion !

Le champion est ... vous le saurez en lisant de nouveau tome d'Ippo qui marque la fin du duel entre Takamura et Eagle. Quel spectacle et quel match ! C'est une fin digne de ce nom que nous réserve ce tome remplit d’adrénaline et de punch. Droite, gauche, feinte, on est entraîné sur un rythme d'enfer dans la fin d'un duel à couper le souffle. C'est haletant et prenant. On est littéralement pris aux tripes comme si c'était nous qui combattions.

La chronique









En quatrième position, on trouve : Nijika - Actrice de rêve tome 2 publié chez Glénat :



En avant Nijika !

Un shôjo envoûtant pour une actrice envoûtante. C'est beau, frais, dynamique, doux et cela fait rêver. ce second tome est encore plus doux et merveilleux que le premier, c'est un délice. Si vous n'aimez pas les shôjos ce titre va vous réconcilier avec ce genre et si vous aimez alors vous serez comblé. Dans tout les cas c'est à ne pas louper. Ce shôjo possède tout ce que l'on attend de ce genre de mangas.

La chronique








Voici maintenant le trio de tête : 


En troisième position, nous avons Hanayamata tome 1 publié chez Doki-Doki :

La danse de la vie !

Ce nouveau shôjo de Doki-Doki est pour le moins surprenant et déconcertant au début pour par la suite nous envoûter et nous entraîner dans un magnifique dans de la vie et de l’amitié. C'est une très belle histoire qui nous fait découvrir un style de danse japonaise : le Yosakoï qui va permettre à notre héroïne Naru de pouvoir devenir ce qu'elle a toujours rêvé d'être.

La chronique










En seconde position, nous avons Malicious Code tome 2 publié par Komikku éditions :


De nouveaux alliés !

Ce second tome de Malicious Code confirme que cette série est vraiment une référence et excellent. Le scénario prend encore plus en profondeur et tient vraiment la route. Il est innovant, palpitant et conduit à une certaine réflexion. L'action est toujours au rendez-vous dans une atmosphère toujours sombre et mystérieuse. Quelques pointe d'humour viennent atténuer cela pour que l'on n'oublie que l'on est dans un manga.

La chronique







La pôle position revient à Tokyo Ghoul tome 1 publié chez Glénat :



Goule or not Goule ? Telle est la question ! 

Cet nouvelle licence de chez Glénat est une tuerie. Sans faire de mauvais jeu de mots bien sûr, mais vraiment cela faisait longtemps que je n'avais pas eu un coup de cœur comme ça. On va dire oui d'accord mais du shônen et l'histoire semble basique : des monstres, des humains et les humains qui se vont dévorés par des monstres. Oui, en effet, on pourrait penser cela en voyant le résumer et en feuilletant vite fait le manga mais se serait faire une grossière erreur que de croire que le fond de l'histoire réside dans cela.

La chronique








Et vous quels sont vos coups de cœur du mois ?

jeudi, août 29, 2013

Tokyo Ghoul tome 1

Fiche

Titre : Tokyo Ghoul
Auteur : Sui Ishida
Illustrateur : Sui Ishida
Editeur français : Glénat
Date de parution : 28 août 2013
Nombre de tomes en France : 1 (  en cours )
Nombre de tomes au Japon : 8 ( en cours )
Prix : 6,90 euros
Age recommandé : 14 ans et plus














Synopsis

Des créatures désespérées se tiennent tapies dans les profondeurs de Tokyo...
Cachées au milieu de la foule, chassant les humains pour se nourrir de leur chair, elles sont connues sous le nom de "Goules"...
En croisant la route de l'une de ces créatures, un adolescent verra la roue de son destin tourmenté se mettre en mouvement...

Avis

Goule or not Goule ? Telle est la question ! 

Cet nouvelle licence de chez Glénat est une tuerie. Sans faire de mauvais jeu de mots bien sûr, mais vraiment cela faisait longtemps que je n'avais pas eu un coup de cœur comme ça. On va dire oui d'accord mais du shônen et l'histoire semble basique : des monstres, des humains et les humains qui se vont dévorés par des monstres. Oui, en effet, on pourrait penser cela en voyant le résumer et en feuilletant vite fait le manga mais se serait faire une grossière erreur que de croire que le fond de l'histoire réside dans cela.

Dès les premières pages, on change vite d'avis et on se rend compte que l'histoire est bien plus profonde que ce qu'il n'y paraît. Il s'agit d'une véritable réflexion sur ce qu'est un humain, sur le fait d'être différent et d'être exclu. Il s'agit ici pour Ken d'une véritable quête pour savoir ce qu'il est vraiment et ce qu'il doit. Qu'est ce qui fait de nous des humains ? Voilà la véritable question.

A cette réflexion s'ajout une atmosphère sombre et terrifiante dans laquelle on est immergée dès les premières cases. On frémit à chaque page et notre souffle se trouve couper lors de certaines scènes. Tout cela semble si réaliste et si proche de nous tout en étant de la fiction.

Ajouter à tout ceci une bonne dose d'action qui donne à ce manga un rythme soutenu et un intérêt certain et vous obtenez la recette d'un titre qui s'annonce déjà comme un incontournable.

A tout ceci vient se greffer un graphisme unique qui confère un certain charme à ce manga et une personnalité propre. Cela semble moderne et est très agréable à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du manga.

En conclusion Tokyo Ghoul est un petit bijou qu'il faut lire et découvrir si ce n'est déjà fait. C'est un titre très prometteur. C'est un grand coup de cœur.

Scénario : 10/10
Illustrations : 9/10
Intérêt général : 10/10


jeudi, août 29, 2013

Black Sun chez Taifu-comics

Les éditions Taifu-comics nous annonce leur nouveau titre yaoi, Black Sun, une romance épique qui ravira les fans de Games of throne.
Avec pour toile de fond le Moyen-Âge, laissez vous emporter par ce tourbillon d’intrigues, d’amours et de trahisons.
Décors, costumes, personnages… grâce à des dessins de qualité, Uki Ogasawara nous transporte sans efforts au temps des croisades et des 1001 nuits, chevauchant aux côtés de Saladin, Saint Louis et bien d’autres.



 








En plus de cet arrière-plan historique jamais abordé dans l’univers yaoi, Black Sun est également un titre unique car non censuré.
Mais attention, l’auteure fait en sorte de ne pas plonger dans le vulgaire en mettant les scènes érotiques au service de l’histoire.
Preuve de son succès et de l’enthousiasme du public, Uki Ogasawara a été l’invitée d’honneur de la Yaoi Con (plus grande convention Yaoi) de Los Angeles en 2012.






Synopsis

La forteresse de Gerun, commandée par le chevalier Leonard de Limbourg est attaquée par le prestigieux général Jamal Jan de l’empire du Moyen-Orient. Conscient que la victoire est impossible, Léonard décide de négocier avec Jamal et lui propose sa tête en échange de la vie de ses hommes. Jamal accepte sa proposition, mais, contre toute attente, décide de ne pas le tuer. Sensible aux charmes de son ennemi, le général sarrasin a une autre idée en tête : en faire « son butin de guerre » ! Ce statut de prisonnier s’annonce bien pire que la mort pour Léonard qui se retrouve alors obligé d’assouvir les désirs de son nouveau « maître ».
Mais la honte de trahir ses vœux de chevalier va peu à peu laisser place aux sentiments d’extase que lui procurent les plaisirs de la chair…





Fiche

Titre français : Black Sun
Titre Japonais :
Black Sun Doreiou
Genre : Yaoi
Auteure : Uki Ogasawara
Prix : 8.99€
Date de sortie : novembre 2013
Nombre de volumes vo : 2 (série terminée)

Source : Taifu-comics

mercredi, août 28, 2013

Vertical tome 1

Fiche

Titre : Vertical
Genre : seinen
Auteur : Shinichi Ishizuka
Illustrateur : Shinichi Ishizuka
Editeur français : Glénat
Date de parution : 28 août 2013
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 18 ( terminée )
Prix : 7,60 euros
Age recommandé : 14 ans et plus








Synopsis

Lorsque Kumi Shiina, jeune policière de Nagano, se retrouve propulsée sur le terrain en haute montagne, elle n'imagine pas à quel point sa vie va en être bouleversée. Très vite, elle fait la connaissance de Sanpo Shimazaki, un fantastique secouriste bénévole qui met ses talents d'alpiniste au service de la police locale et des touristes en difficulté. Sanpo saura-t-il faire partager à la jeune femme son amour pour la montagne, malgré les drames qui s'y produisent ?

Avis

A la conquête du sommet !

Cette nouvelle licence produite par Glénat est vraiment surprenante et originale. Vertical nous conduit dans un milieu encore peu exploré par les mangas : celui de l'alpinisme. On suis les aventures de Sanpo qui est sauveteur bénévole et alpiniste aguerri. C'est innovant, instructif et palpitant. Cette série semble très prometteuse.

L'univers de Vertical est donc la montagne avec tout ce qu'elle a de fascinants mais aussi avec tous ses dangers. L'auteur n'a pas voulu embellir les choses mais juste nous faire ressentir cet amour qu'il a pour la montagne à travers son personnage : Sanpo. Le tout paraît assez réaliste et nous montre la montagne sous tous ses aspects. On est pris dans cet univers dès les premières pages et même sans aimer forcément l’alpinisme, on apprécie ce manga riche en émotions. L'auteur arrive parfaitement à nous communiquer son amour pour la montagne et on apprécie le milieu de l'alpinisme. On a même envie parfois de le voir en vrai.

La trame narrative se compose de plusieurs histoires qui font chacune un chapitre. Chaque histoire raconte un sauvetage qui se fait dans des conditions différentes. Le tout est bien narré et on ressent les émotions des personnages et leurs motivations. C'est beau et émouvant. Chaque histoire nous montre le courage et la détermination d'hommes et de femmes prêts à tout pour parvenir au sommet. C'est des récits forts comme des tranches de vies.

Ce qui est plaisant aussi dans ce manga c'est que les personnages étrangers parlent leur langue natale. Par exemple certains parlent anglais. Cela donne plus de véracité à l'histoire et aux personnages. De ce fait, on accroche encore plus.

Les illustrations ont un style bien à elles entre manga et réalisme. C'est plaisant à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du manga. A la fin de certains chapitres, on a le droit à une description sur une montagne ce qui est instructif et donc plaisant à découvrir.

En conclusion avec Vertical vous découvrirez un manga agréable à lire qui vous fera découvrir avec émotion l'alpinisme et les différentes montagnes. C'est vraiment une idée originale et plaisante. C'est à découvrir.

Scénario : 9/10
Illustrations : 8/10
Intérêt général : 9/10

mercredi, août 28, 2013

Bleach Shattered Blade

Fiche












Titre : Bleach Shattered Blade
Type : combat
Date de sortie : 29 février 2008
Développeur : SEGA
Editeur : SEGA
Support : Wii
Prix : 65 euros
Age recommandé : 12 ans et plus






Le jeu

Le texte est français et les voix sont anglaises. On peut jouer à deux en s'affrontant. Il s'agit d'un jeu de combat à un contre un. On peut jouer contre l'ordinateur ou contre un ami avec une autre manette. Il existe le mode arcade, multijoueur ou histoire. Les personnages se débloquent dans les modes arcades et histoires sous certaines conditions et avec certains personnages bien précis.






Avis

Tout d'abord cela fait plaisir de voir enfin un jeu Bleach sur console de salon où l'on peut s'affronter. Bien sûr ici nous avons pas à faire à la pointe de la technologie mais est-ce cela le plus important. Non, car l'important dans ce type de jeu est le fun et le plaisir de pouvoir jouer avec ses héros favoris. Il ne s'agit pas ici de concurrencer un Tekken ou un Street Fighter mais de faire plaisir aux fans de mangas et aux fans de Bleach. En cela le jeu est réussi.






















La majorité des personnages présents dans les deux premiers arcs du manga sont au rendez-vous pour notre plus grand plaisir. Le choix est large et chacun possède ses propres caractéristiques. Le tout est vraissemblant par rapport au manga et les personnages possèdent le même rapport de force et les mêmes coups. C'est donc fidèle au manga à tous point de vus. Il existe un mode bankai ou spécial suivant ls personnages pour déclencher des supers coups. Chaque personnages a ses propres coups spéciaux et ces derniers sont variés et différents suivant s'il est en mode normal ou spécial. C'est vraiment très bien conçu. Peu de personnages sont disponibles au début car il faut les débloquer. Cela donne une grande durée de vie au jeu et un côté palpitant. C'est comme une quête.





Le gameplay est simple et les commandes répondent vite et bien ce qui permet d'avoir un plaisir de jeu intense sans gêne. Les deux manettes de la Wii sont nécessaires pour pouvoir jouer.

Le graphisme n'est pas top mais fidèle au manga et beau pour l'époque. Le tout est en 2D. Mais cela ne gâche en rien le plaisir de jeu.












Ce jeu est donc vraiment incontournable pour tous les amateurs de mangas et de Bleach. C'est un grand coup de cœur.











mercredi, août 28, 2013

Nouveauté Taifu-comics : Un si jolie mensonge

Les éditions Taifu-comics nous annoncent  Un si jolie mensonge, un Yaoi de Kei Kanai, une auteure dont c’est la toute première œuvre à être publiée en France.

Avec ce nouveau titre Yaoi, Taifu-comics continue de présenter au public français de nouvelles auteures. 

Un si jolie mensonge, s’inscrit dans la lignée de titres comme Seule la fleur sait, Seven days et Le labyrinthe des sentiments. Dans ce one shot, se sont donc avant tout les sentiments des personnages qui sont mis en avant.
Titre sensible et poignant, aux graphismes sobres mais soignés, les fans de Rihito Takarai et Yoneda Kou seront conquis !











Synopsis

Certains évènements, que l’on pourrait qualifier d’insignifiants, peuvent avoir un impact plus important que l’on ne le pensait sur notre vie… C’est ce que va vivre Yukari Yoshito…

Yukari Yoshito est ce que l’on pourrait appeler un génie de la toile ! Peintre en totale harmonie avec ses créations, Yukari est pourtant une personne qui ne trouve aucun plaisir dans la vie. Eprouvant un profond mal-être, il va voir sa vie changer le jour où il oublie son parapluie dans un train. Kurosu Keiichiro, qui étudie l’art dans la même école que Yukari, est un grand admirateur du travail de son camarade. Après avoir trouvé le parapluie et réaliser que celui-ci appartient à Yukari, il va lui rapporter… De ce simple évènement va alors naître une amitié qui permettra à Keiichiro de s’impliquer un peu plus dans la vie de l’artiste névrosé et de l’aider. Cependant, en en apprenant, chaque jour un peu plus sur la vie de Yukari, Keiichiro va voir ses sentiments évoluer. Mais s’il ne s’agit plus d’admiration ou d’amitié, quelle décision prendre ?

Fiche

Titre français provisoire : Un si jolie mensonge
Titre Japonais :
Mottomo Utsukushii Usono Koto
Genre : Yaoi
Auteure : Kei Kanai
Prix : 8.99€
Date de sortie : novembre 2013
Nombre de volumes vo : 1 (série terminée)

Source : Taifu-comics

mardi, août 27, 2013

Shooting Star Lens tome 1

Fiche

Titre : Shooting  Star  Lens 
Genre : shôjo
Auteur : Murata Mayu
Illustrateur : Murata Mayu
Editeur français : Panini
Date de parution : 28 août 2013
Nombre de tomes en France : 1 (  en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( en cours )
Prix : 6,99 euros
Age recommandé : 10 ans et plus









Synopsis

Risâ est une jeune fille discrète et sans aucune expérience amoureuse. Yûgure est le plus populaire des garçons de deuxième année de son collège. Rien ne rapproche ces deux jeunes gens, et pourtant, lorsqu'ils se croisent un beau soir devant l'école...

Avis

Les yeux de l'amour !

Ce nouveau shôjo de chez Panini est vraiment un océan de douceur dans lequel on se noie avec une certaine délectation. Trouver un bon shôjo est plutôt dur et rare mais avec ce titre c'est le cas. L'histoire est bien narré et les personnages sont vraiment touchants et entiers.

On se trouve ici en face d'un shôjo dans la pur tradition avec une belle histoire d'amour mettant en scène des lycéens mais ce qui fait tout son charme c'est le façon dont tout est narré par Risâ. Cette dernière a une façon de décrire et de ressentir les choses qui donnent légèreté et poésie à cette histoire qui en devient plus belle et intéressante. On est en face de si beaux sentiments que l'on ne peut qu'être touché par ces derniers.
L'atmosphère est douce, poétique et envoûtante. On se laisse aller dans cet océan de douceur et on vit au rythme des turpitudes de cette belle histoire d'amour. On ressent toute la féminité de ce titre dans les dialogues et les métaphores. Cela permet d'être pendant un moment dans une bulle hors du temps et des tracas quotidiens.

Le tout est intéressant car le rythme est rapide et tout évolue sans traîner en longueur. Il n'y a pas de passages à vide ou de moments qui ne servent à rien. Tout s'enchaîne avec fluidité, logique et cohérence pour que l'on soit toujours pris par l'histoire.

Les personnages sont loin d'être fades ou insipides. Ils ont une personnalité et un certain charisme ce qui donne encore plus de force à ce beau titre. On ressent bien les émotions que ces derniers ressentent.
Les illustrations sont très belles et douces à l'image de la trame narrative. On retrouve aussi la touche de féminité, de douceur et de poésie à travers les illustrations. Les émotions passent aussi beaucoup par ces dernières qui font que les personnages sont très expressifs.

L'édition est bien faite permettant de passer un bon moment de lecture.

En conclusion Shooting Star Lens est un bon shôjo qui nous permet de passer un bon moment de lecture. C'est vraiment un titre à découvrir et qui fait aimer les shôjos. C'est à lire.

Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10

Intérêt général : 8/10

mardi, août 27, 2013

PES à Japan Expo 2013

Lors de  Japan Expo j'ai pu découvrir le stand de TOYOTA x STUDIO4°C meets ANA qui me permit de découvrir le projet : PES.
















Gettyimages for Toyota




Qu'est-ce que PES ?


PES signifie : Peace Eco Smile



En 2013, Toyota Motor Sales & Marketing Corporation a commencé un nouveau projet de collaboration, " nouvelle génération - PES ( Peace Eco Smile ) - collaboration croisée", afin de communiquer son message dans le monde entier par le biais de divers types de collaboration intervenant dans le cadre de relations concrètes établies avec d'autres personnes, éléments et lieux. 





Gettyimages for Toyota








TMSM vise à créer en commun « un avenir centré sur le vivre ensemble ». C'est dans le cœur humain que se trouve une énergie nouvelle pour cette création, la musique et le film sont sa force motrice. Ils produisent des clips musicaux ainsi que de nouvelles animations.  TMSM communique son message dans le monde entier par le biais de divers types de collaborations intervenant dans le cadre de relations concrètes établies avec d'autres personnes, éléments et lieux.












Gettyimages for Toyota









En associant deux projets, « PES » et « IS JAPAN COOL? », ANA se lance dans une nouvelle tentative ayant pour objectif de générer une demande sans précédent sur les marchés internationaux en réunissant et en promouvant les contenus culturels plutôt qu'en les séparant comme cela est fait pour les produits ou services classiques.  « TOYOTA X STUDIO4C meets ANA » ont pour but de répandre l'esprit japonais dans le monde entier par le biais de divers contenus caractérisés par leur aspect national et leur valeur particulière illustrant la puissance de la flexibilité






Gettyimages for Toyota





Gettyimages for Toyota





3 clips musicaux ont été créés 

« Koshin » 
Thème: Notre existence est un mystère
Interprété par Akaiko-en

« Lonely Flower »
Thème : Un monde en plein changement qui tend à se détruire
Interprété par  Una

« (Titre indécis) »
Thème: Une nouvelle énergie
Interprété par  Petit milady


Le stand

Le stand de TOYOTA x STUDIO4°C meets ANA permettait de rencontrer certains invités et de découvrir le projet . Ce stand était grand et bien agencé. Des activités ludiques étaient proposées. Ce fut un des meilleurs stands de la Japan Expo.

On pouvait aussi découvrir le projet sur ce stand lors de diverses présentations.







Gettyimages for Toyota




Présentation du projet
Présentation du projet (2)




Gettyimages for Toyota



Gettyimages for Toyota


La conférence

Voici les moment forts de la conférence de presse :

Una ( chanteuse ), Tatsuyuki Tanaka ( réalisateur d'un clip ), Toshiyuki Kubooka ( réalisateur d'un clip ), Takao Misai ( représentant de Toyota ) et Shotaro Sano ( représentant de la compagnie ANA ) étaient présent à cette conférence.












Gettyimages for Toyota



D'où vous est venue l'idée du projet PES ?

L'entreprise Toyota s'adresse parfois au public avec des mots et des messages trop compliqués. On voulait donc faire passer un message sur l'environnement et l'énergie le plus simplement possible.
La première vidéo présentant la sécurité en voiture a été réalisation en animation afin d'expliquer pourquoi Toyota a produit 5 millions de voiture hybrides car ce dernier pense à l'énergie.
En collaborant ensemble, on pourrait résoudre le problème de l'environnement.

Quel impact pensez-vous que cela va avoir en France ?

La première diffusion mondiale des clips a été faite en France. On travaille par le net et on voulait rencontrer et élargir la communication et communiquer hors du Japon. Etre en France est un premier pas vers l'international. Tout cela ne fait que commencer.

Pourquoi avez-vous participé à ce projet monsieur Tatsuyuki Tanaka ?

J'ai pris le travail que m'a proposé Toyota. Je m'intéresse au thème de l'énergie. Je voulais exprimer pourquoi on consomme de l’énergie et pourquoi on produit telle ou telle énergie. Je voulais créer un lien entre l'énergie et les humains. J'ai travaillé pendant 5 ans sur l'animé Bersek qui est en 3 parties. Le travail fut très long et je fut enthousiasmé de pouvoir faire un court métrage. Cela m'a changé. Ce fut une belle opportunité.

Monsieur Tanaka, vouliez-vous transmettre un message à travers votre clip vidéo ?

Je voulais sur le clip soit plaisant à regarder avant tout. L'étoile qui brille est le symbole de ce qu'il y a en nous et dans la Terre car en chacun nous et dans la Terre quelque chose brille. La petite étoile qui brille symbolise donc cela.
Un clip plus long sur le même sujet est en cour de réalisation.

Qu'avez-vous ressenti Una lorsque l'on vous a contacté pour ce projet ?

J'ai été surprise car je n'avais jamais enregistré en studio. Je fus donc agréablement surprise.

Petites précisions des organisateurs :

On a voulu faire travailler ensemble des réalisateurs au degré artistique élevé et ayant une certaine force d’animation avec des musiciens. Il y a 3 clips vidéos et un quatrième sortira, il y a aussi 3 autres films d'animations autour du même thème. Tout ce ci sera montré au fur et à mesure. On est fier de travailler avec ANA.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ces projets ?

Chaque vidéo et chaque film aura un style différent.

Comment la société ANA est-elle arrivée dans ce projet ?

On travaille ensemble depuis le début du mois de mars et c'est le deuxième événement que nous faisons ensemble. On attache une grande importance aux problèmes environnementaux. Par exemple, nous avons été les premiers à commander des Boeing 787 qui sont les avions qui sont le moins nocifs pour l'environnement.

Comment avez-vous trouvé l'accueil des français lors de votre conférence publique ?

Una : Au Japon, on m'avait juste dit de faire une chanson mélancolique et qu'une fleur serait présente dans le clip.
J'ai vu le résultat et j'ai compris la relation entre la fleur et la Terre. le tout semble pessimiste mais les dernières secondes de la vidéo donnent de l'espoir.
Monsieur Kubooka est intervenu après la diffusion pour parler des problèmes liés à l'environnement. Le public français semblait intéressé.
Le Japon et la France semble réfléchir sur le même problème.

Cela pourrait-il influencé vos prochains morceaux Una ?

Je suis née à Okinawa. La nature est très présente là-bas, j'ai donc été élevée au milieu de la nature. Cependant je ne transmettrai pas de messages sur cela dans mes prochains morceaux même si j'y réfléchirait en travaillant.

Y-aura-t-il d'autres artistes japonais ou européens ?

On  y pense.




Une conférence publique a eu le lieu le vendredi 5 juillet durant laquelle les 3 clips musicaux ont été dévoilés en avant-première



Gettyimages for Toyota




Gettyimages for Toyota



Le show




L'événement PES NEXT GENERATION LIVE ! TOYOTA X STUDIO4C meets ANA s'est déroulé sur la scène du J.E. Live House. Étaient présents Una,, ainsi que  May'n et Nightmare 


Gettyimages for Toyota




Gettyimages for Toyota




Gettyimages for Toyota




Gettyimages for Toyota






Gettyimages for Toyota






Gettyimages for Toyota



Gettyimages for Toyota



Ce projet est vraiment innovant et intéressant. J'aime beaucoup la manière dont il est mené et la façon de communiquer sur ce dernier.
 "Toyota x Studio 4C meets ANA


Gettyimages for Toyota