Archive for 01/26/13

samedi, janvier 26, 2013

Le Japon en un coup d'oeil


Fiche
Le Japon en un coup d’œil est un guide sur la culture japonaise publié en France chez Kana dans leur collection Kiko depuis le 8 juin 2012. 
Il s’agit d’un one-shot. Vous pourrez le trouver au prix de 9.90 euros. 
Il est déconseillé au moins de 14 ans.










Synopsis
 
Envie de découvrir le Japon sous toutes les coutures ? Alors, ce guide est fait pour vous !
"le japon en un coup d'oeil" vous apprendra tout sur les coutumes, la géographie, la religion, les origamis, le jeu de gô, le fonctionnement du téléphone ou encore la maison traditionnelle...
Bref, tout ce que vous avez toujours rêvé d'apprendre sur le Japon, le tout illustré par des petits dessins et dans un format très pratique à glisser en poche.
Avis
 
Le Japon en un coup d’œil s’adresse à tous les publics : aux passionnés de culture nippone aussi bien qu'aux « débutants ». En effet ce petit guide est vraiment instructif tout en restant sur un ton léger et amusant. On découvre avec joie, par exemple, les fameux sento (bain public) tellement utilisés dans des mangas comme dans Thermae Romae (Sakka) ou Suzuka (Pika). On trouve également dans cet ouvrage plusieurs histoires traditionnelles telles que celle de Kaguyahime (la princesse de la lune), incontournable puisqu'on la retrouve un peu partout dans les mangas (the moon sword –Kaze), les jeux vidéo et bientôt dans un film du studio Ghibli. Du coup c’est un vrai plaisir de parcourir ses pages qui nous rappelle tous ce qu'on peut lire ou voir dans les animés. Cependant ce guide étant concis, certains aspects sont traités un peu rapidement sans pourtant gêner à la compréhension générale. En outre, le livre est écrit en français et en japonais ce qui est un vrai plus pour ceux désirant apprendre la langue.
 
Ce qui fait le charme de « japon en un coup d’œil », c’est aussi les petites illustrations accompagnant chaque article. Ces petits dessins sont simples et enfantins ce qui met encore plus en avant le côté conviviale et amusant de ce guide. Les illustrations sont en parfaite adéquation avec le texte s’y rapportant, et se révélant être d’une extrêmes précision. Cependant, et ce à mon avis, l’omniprésence du orange fluo est lassante, contrastant trop avec le blanc du papier.
 Ce guide, à peine plus grand qu'un manga, est imprimé sur du papier glacé ce qui donne aux illustrations un beau rendu. Ces dernières sont justement imprimées en couleur. La couverture, orange fluo, a un rendu au toucher assez agréable notamment avec un titre en relief. Au moins, pour la couverture, cette couleur a le mérite d’attirer le regard en un clin d’œil surtout lorsqu'il s’agit de trouver ce livre dans une librairie…
 
Ce titre est simplement génial pour passer un bon moment tout en s’instruisant. Il permet notamment de s’initier aux origamis, aux pliages de furoshiki ou encore à l’Ayatori pour bluffer ses amis ! « Le Japon en un coup d’œil » est donc un titre qu'il est agréable de posséder dans sa bibliothèque ou une bonne idée cadeau.




Koyuki



samedi, janvier 26, 2013

Interview de Christelle Verhoest


Christelle Verhoest auteure du livre : Les chroniques d'un Arc'Helar a bien voulu m'accorder une interview que voici :
- Quel a été votre parcours pour devenir écrivaine ?
J'avais déjà écrit plusieurs romans à la fin de l'adolescence, j'avais demandé des conseils pour l'édition mais ce n'était pas allé plus loin. En 2009, suite à une pause dans mon travail, j'ai eu l'opportunité de me remettre à l'écriture et d'envisager de proposer des histoires de cette époque, mais remaniées. J'en ai aussi écrit de nouvelles. La maison d'édition canadienne ADA m' a accepté, et publié deux trilogies et un one shot, du fantastique plutôt destiné aux adolescents et aux jeunes adultes. 
- Pourquoi avez-vous décidé de devenir écrivaine ?
J'écris depuis toujours, j'ai toujours voulu l'être, je crois. 
-Pourquoi avoir choisi le thème du Boy's Love ?
C'est un thème naturel chez moi. A l'adolescence, j'écrivais déjà des récits où les protagonistes étaient gays. Je lisais beaucoup de romans gays, et je possédais des fanzines amateurs japonais, qui mettaient en scène des relations entre les personnages de la série Saint Seiya, que j'adorais. C'est une constante, chez moi, que d'avoir des personnages homos, c'est quelque chose qui fait partie de moi, j'ai une âme de garçon gay enfermée dans un corps de fille. Alors, je ne souhaite pas seulement écrire pour un public essentiellement féminin de fujoshis. De par ses thèmes, ses interrogations, ses schémas qui sortent du plan seme/uke, je souhaite que mes livres soient gays, tout simplement, ils s'adressent aux fujoshis, bien sûr, aux gays, et au-delà, à tout le monde. 
- En lisez-vous ?
Oui, énormément. Je lis des ouvrages gays classiques, des romans d'amis auteurs, comme ceux d'Akiko Murita, Nathalie Bléger ou Charlie Audern, Céline Etcheverry, Virginie Zurbuchen, qui m'a accueillie dans la collection Arrow....Je dois aussi avoir quelques 150 mangas yaoi. 
- Si oui, lesquels lisez-vous ?
J'aime beaucoup le trait fin de Ayano Amane ( Viewfinder), Makoto Tateno, Toko kawai ( son style, ses histoires touchantes), Hinako Takanaga (little butterfly), Kano Miyamoto (touch of charms, rules) et bien d'autres. J'ai eu un coup de coeur pour la profondeur de Only love et de Back to love. 
- D'où vous vient l'inspiration ?
Comme ça, d'un coup. Je finis une histoire, et voilà qu'un autre sujet se présente à moi, comme ça. 
- Pourquoi avoir choisi une illustration de type manga ?
J'aime le manga, son style depuis toujours. J'ai grandi avec les dessins animés des années 80 ( Lady Oscar, Albator, Saint Seiya, Nadia, les magicals girls) . A une époque, je mêlais étroitement l'écriture et le dessin, je voulais aussi devenir mangaka, et puis j'ai cessé de dessiner. Je souhaitais vraiment une alliance entre mon écriture et le dessin de type manga. 
- Comment avez-vous connu Saeko ?
Nous avons la même passion pour le manga et ce qui est amusant, c'est que nous ne le savions même pas quand nous nous sommes rencontrées, en 2005. Nous nous étions rendues à une sortie organisée par un groupe internet passionné par...les chiens de la race cavalier king charles! 
- Comment s'est passée votre collaboration ?
J'ai tout de suite pensé à Saeko quand j'ai souhaité faire quelque chose de personnel avec Alexis, une couverture qui me corresponde véritablement. Notre collaboration, c'est une alchimie. Saeko sent les personnages, et ensuite, laisse aller sa créativité. A chaque fois, le résultat me bluffe. Elle a donné une véritable identité à Lan et Alexis.Et aux autres, mais ça, c'est encore une surprise. 
- Quels sont vos futurs projets ?
Les trois tomes suivants d'Alexis vont sortir en février, avril et juin. Pour juin, Saeko et moi travaillons aussi à la sortie d'un recueil illustré de nouvelles. Nous voulons renforcer l'idée d'une écriture et de dessins étroitement liés. J'ai fini d'écrire Emmène-moi dans ton ciel, qui est un récit réaliste, et Les Portes écarlates, dont le sujet est de type fantastique. Saeko les illustrera. Et là, je suis en train d'élaborer un récit de science-fiction aux allures steampunk.
- Avez-vous un message à transmettre à ceux qui vous lisent ?

Lisez, des romans ou des mangas, ça vous permet de rêver, de garder une âme imaginative. Merci d'aimer Alexis. Quand je reçois des messages gentils,enthousiastes, je ne sais pas quoi répondre, tant ça me touche. 

Les chroniques d'un Arc'Helar

Je tiens remercier Saeko qui m'a permis d'avoir la chance de faire cette interview
. Je tiens à remercier également Christelle Verhoest pour le temps quelle m'accordé et pour ses réponses à mes questions.

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -