Archive for 02/10/13

dimanche, février 10, 2013

Le phénomène Blue Exorcist


Introduction

Vous avez sans doutes entendu parler de Blue Exorcist ne serait-ce que par sa diffusion télé. Nous allons donc revenir sur un phénomène qui nous enflamme depuis bientôt deux ans.
Mais d’abords un petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire :
Adoptés dès leur plus jeune âge par le Père Fujimoto, un exorciste de renom, Rin et Yukio sont deux frères que tout semble opposer. Le cadet, Yukio, calme et raisonné, est promis à un brillant avenir en intégrant la prestigieuse académie d’exorcisme de la Croix-Vraie. L'aîné, Rin, semble quant à lui filer un mauvais coton… Jusqu’au jour  funèbre où un Démon lui apprend qu’il est le fils du Diable et qu’il doit retourner aux enfers. Le Père Fujimoto parvient à  sauver son pupille mais qu’au prix de sa propre vie. Confronté à un adversaire terrifiant qui a tué le seul être à ne l’avoir jamais aimé, Rin fait le choix de rejoindre son frère à l’académie et de combattre Satan aux côtés des exorcistes. Source Kaze

Le manga







Blue Exorcist c’est d’abord un manga écrit est illustré par Kazue Kato. Cette dernière est  née le 20 juillet 1980 à Tôkyô. A19 ans elle remporte le prix Tezuka avec le manga Boku to Usagi. Elle a ensuite dessiné plusieurs shônen. En  2009, elle commence une nouvelle série dans le Jump Square : Blue Exorcist était né !
En France la série est publiée chez Kazé. Elle comporte 9 tomes en France, le 10ème étant prévu pour le 13 mars 2013 (10 t. actuellement au Japon).  Blue Exorcist est une histoire captivante, sachant passer de la légèreté à des situations plus grave avec brio.  Tous les personnages sont marquants et très attachants. Les dessins sont précis, et prenants. Ces derniers ont  aussi la particularité d’être fins, permettant ainsi d’avoir plusieurs personnages dans une case sans avoir une impression de « surcharge».  L’histoire est excellente et racontée de manière claire. Bref, Blue Exorcist est un excellent shônen !
Il est d’ailleurs évident que cette série est l’un des titres phares de Kaze. Pour preuve, la série est souvent mise en avant lors d’évènement (expositions des costumes des personnages à Japan Expo) ou lors des offres promotionnelles. Pour exemple l’été dernier il y avait un verre Blue Exorcist pour deux mangas achetés, ou encore dès le 20 février, une boîte à bentô aux couleurs de la série.
Quelques chiffres Japonais :
En 2011 : Blue Exorcist c’est  5 223 712 tomes vendus soit la 3ème série la plus vendue au Japon (source : Oricon)
En 2012 : L’émergence de nouvelles séries lui à un peu piqué la vedette mais il vend encore 2 262 565 tomes. Il arrive donc à la soit 18ème place au classement de l’Oricon.  On peut expliquer cette baisse par la parution lente des tomes reliés (environ 3 tomes par an).  Malgré cette chute dans le classement des meilleures ventes, Blue Exorcist  reste l’une des séries shônen du moment, pour preuve la version animée remporte un vrai succès.

L’animé









Blue Exorcist – l’animé est une production des studios A-1 Pictures Inc, avec comme character designer  Sasaki Keigo (Sengoku Basara - the last party). Le réalisateur est Okamura Tensai (Naruto, le premier film ou Wolf's Rain). Elle compte 25 épisodes. Au Japon, cette version animée a été diffusée à partir du 17 avril 2011 jusqu’au 2 octobre 2011.
En France l’animé est d’abords arrivé chez Kazé en simulcast sur KZplay puis il a rejoint le catalogue de l’éditeur sous forme de DVD/ Blu-ray le 16 mai 2012. Et là encore le succès est au rendez-vous puisque la série est diffusée sur France Ô depuis la rentrée de septembre (3 épisodes tous les samedi matin à 9h40) et depuis janvier sur MCM (1 épisode chaque jour à 17h40 et 2 épisodes le week-end).
Blue Exorcist est de très bonne facture : l’animation est fluide ce qui se voit surtout lors des scènes de bastons. Les flammes de Rin, l’un des héros, sont vraiment impressionnantes. A noter que la version française n’est pas mal du tout. 
L’animé a été lui-aussi un succès : le staff de la série est régulièrement invité sur les salons européens. Pour exemple,  Tensai Okamura était invité à Paris Manga 9 & 10 février.  L’animé a même fait partie de la sélection officielle d’Annecy dans la catégorie série TV.
De plus, la série s’est vue portée sur grand écran puisque le 28 décembre dernier est sortie au Japon un film intitulé « Blue Exorcist – the movie ». 
Voici son synopsis : « Un festival qui se tient tous les 11 ans est sur le point de commencer.
A l’intérieur de l’académie Croix-Vraie l’émotion est à son comble et les Exorcistes créent des barrières pour empêcher les démons d’attaquer.
Après avoir stoppé un train fantôme hors de contrôle, Rin revient avec un mystérieux petit démon du nom de Usamaro.
Pendant ce temps, Cheng-Long Liu, un puissant exorciste de Taiwan, arrive au Japon. »

Autres rançons de la gloire, on peut trouver une multitude de produits dérivés : figurines, goodies, thés ou encore des bonbons (la plupart du temps en import  exclusivement).  Par ailleurs, au Japon vous pouvez trouver un jeu vidéo portant sur la série depuis le 26 avril 2012 : « Blue Exorcist: The Phantom Labyrinth of Time ». C’est un  jeu de rôle produit  par Namco Bandai. 

Blue exorcist est donc un incontournable parmi le catalogue shônen. Que ce soit en version papier ou en animé il est difficile de résister au charme de cette série aux multiples facettes !   


Koyuki

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -