Archive for 05/30/13

jeudi, mai 30, 2013

Clannad tome 5

Fiche

Clannad est un seinen écrit par Key et illustré par Juri Misaki. Il est édité par Ototo. Le tome 5 est sorti le 23 mai 2013.
En France 5 tomes sont disponibles et 8 le sont au Japon. La série est finie.
Ce tome comporte 192 pages regroupées en 5 chapitres. Il est vendu au prix de 7,99 euros.
Il est recommandé aux plus de 14 ans.












Synopsis

Deux mois sont passés depuis que Tomoya et Nagisa ont commencé à vivre ensemble. Maintenant que Tomoya s'est habitué à son travail, Nagisa décide qu'elle veut rencontrer le père de celui-ci. Tomoya doit se faire prier pour accepter, mais leurs retrouvailles se passent plutôt bien...

Avis

L'amour rend plus fort !

Ce cinquième tome de Clannad  s'inscrit dans la continuité du précédent mais même si on a l'impression de stagner au début, l'intrigue évolue et on sent qu'un nouveau tournant va être pris lors du prochain tome. C'est un tome de transition qui clôt une partie de l'histoire pour préparer l'avenir.

Tomoya est de plus en plus amoureux de Nagisa et ils semblent vivre un amour parfait. Tout se passe bien et la vie poursuit son cours malgré les coups durs et les déceptions. On voit ici la force de l'amour et la vie quotidienne d'un jeune couple qui recherche le bonheur et à rendre heureux son conjoint. C'est beau et remplit de bons sentiments le tout est très réaliste et proche la vie que l'on pourrait mener. Cela permet une immersion totale dans l'univers et l'histoire ainsi qu'une identification facile aux personnages.

Tomoya murit de tomes en tomes et prend conscience de beaucoup de choses il devient un homme. Il est conscient de ses responsabilité et s'affirme de plus en plus. On voit que l'amour peut transformer les gens et soulever des montagnes c'est une belle leçon de vie. Nagisa grandit moins vite mais va devoir prend un nouveau départ et mûrir car elle vient de finir le lycée. On sent que le couple et les personnages vont encore évoluer.

C'est aussi le temps des souvenirs ce qui donne un air mélancolique à ce tome. On se rappelle les débuts et on fait un bilan. On sent que la page doit être tournée qu'un autre avenir se dessine. C'est très humain et réaliste.

Les illustrations sont toujours belles, fines et détaillées.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable de l'œuvre.

En conclusion ce nouveau tome de Clannad es tune réussite qui conduit le lecteur toujours plus loin dans la vie de notre jeune couple. C'est beau et remplit de bons sentiments. C'est un très bon moment de lecture que nous offre Ototo.

Scénario : 8/10
Illustrations : 8/10

Intérêt général : 8/10

jeudi, mai 30, 2013

Hanayamata chez Doki-Doki

Hanayamata, un shôjo où la danse rythmique et l'amitié sont la clé de l'ouverture au monde arrive chez Doki-Doki.










La série  est en cours au Japon avec 3 volumes.










Synopsis


La danse et l'amitié pour s'ouvrir au monde !
Pour mieux supporter sa vie tristement banale Naru Sekiya, 14 ans, aime rêver à des mondes imaginaires. Jusqu'au soir où elle croise une jeune fille si gracieuse qu'elle semble flotter dans les airs... Serait-ce une fée ? Naru vient tout simplement de rencontrer sa nouvelle camarade de classe Hana. Extravertie, enjouée, spontanée, elle est à l'opposé de Naru... et elle va changer sa vie en l'entraînant dans le monde extraordinaire d'une danse festive japonaise, le Yosakoï !



Fiche

- Titre original : Hanayamata  / ハナヤマタ
- Editeur Japon : Hôbunsha
- Auteur : Hamayumiba Sô
- Type : Shôjo

- Sortie du volume 1 en août 2013 chez Doki-Doki





L'auteur de Hanayamata n'est pas inconnu en France, puisqu'il a déjà signé chez Doki-Doki la série Un Carré de ciel bleu.
Hanayamata a pour toile de fond la passion de Hana pour le Yosakoï, la danse énergique des matsuri ! Le plus souvent vêtus de tenues bariolées, les danseurs se réunissent pour effectuer des danses chorégraphiées sur des musiques rythmiques modernes.







Visuels

Serait-ce une fée ?




Serait-ce une fée ?



Venez rejoindre le club ! 




Le monde magique du Yosakoï.





Qu'en pensez-vous ?

Source : Doki-Doki.

jeudi, mai 30, 2013

Le studio Tatsunoko Pro s’expose à Japan Expo pour ses 50 ans

Pour sa 14ème édition, le festival retrace le parcours du studio Tatsunoko Pro autour d’une exposition rétrospective et projette plusieurs de leurs dessins-animés dont le Gatchaman original.

Tatsunoko Production Co., Ltd., studio d’animation fondé en 1962 en tant que collectif de mangakas, vient de fêter son 50ème anniversaire. Le studio a produit de nombreux manga en introduisant un système de séparation des tâches entre scénario et dessin. C’est la diffusion de la première véritable série TV animée du Japon, Astro, le petit robot (Tetsuwan Atomu), qui le pousse à se lancer dans l’animation avec sa première série télévisée : Space Ace (Uchû Ace).












Tatsunoko Pro. a conservé ce système de division des tâches au sein de l’équipe pour créer une multitude de dessins animés originaux. Les personnages sont conçus à partir d’une réflexion sur le récit qui prend en compte les opinions de nombreux membres du studio. C’est par ailleurs en intégrant des technologies inédites et en fournissant un travail méticuleux que Tatsunoko Pro. est devenue une société très influente dans le milieu de l’animation.









Le studio a également lancé des créateurs aujourd'hui à la pointe de leur spécialité, qu’ils soient scénaristes, character et mecha designers, ou réalisateurs. Depuis sa création, Tatsunoko Pro. a touché à tous les genres, et ses dessins animés sont appréciés dans le monde entier, quelles que soient les générations.

Pour fêter ce 50ème anniversaire, Japan Expo présente une exposition rétrospective dans laquelle vous découvrirez les premières œuvres à succès du studio comme Speed Racer (Mach Go Go Go) et retrouverez beaucoup d’oeuvres de Tatsunoko Pro. plus connues en France, comme Judo Boy, Robert dans la Bouteille (Hakushon Daimaô), Super Durand (Urashiman), Micky l’Abeille (The Adventure of Hutch, The Honeybee), Samourai Pizza Cats… ou encore Casshern Sins ou Karas.












Une attention particulière sera apportée à la série Gatchaman, aussi connue en France sous le titre : La Bataille des Planètes, dont le premier épisode (réalisé en 1972) sera diffusé le 7 juillet en salle de projections à Japan Expo.

Enfin, la chaine de télévision japonaise NTV débutera en juillet prochain la diffusion d’une série animée inédite pour commémorer le 40ème anniversaire de Gatchaman. Celle-ci se déroulera dans le Japon de 2015, avec de nouveaux héros… Son titre : Gatchaman Crowds.





Message du réalisateur de Gatchaman Crowds, Kenji Nakamura :

« Le monde fait aujourd'hui face à deux nouvelles situations. La première est que nos coeurs sont mis à nu par Internet, un fait sans précédent dans notre histoire. Nous ignorons comment interpréter les problèmes et troubles divers que cela cause, et les individus aussi bien que la société en sont désorientés.
La seconde est que dans notre univers complexe, tous les domaines d’études sont devenus de plus en plus spécialisés, et qu’il est désormais impossible pour un seul être humain d’en comprendre la totalité. Et pourtant, nous continuons à croire aveuglément que tout peut être administré par un unique leader, pourvu qu’il soit brillant.
Ces deux phénomènes que nous avons évoqués sont-ils dus au hasard ? Ne pouvons-nous pas profiter du fait que nos coeurs soient mis à nu pour réaliser des choses positives ?
Nous souhaitons faire évoluer Gatchaman Crowds en réfléchissant à cela.»

Cela donne envie non ?

Source : Japan Expo

jeudi, mai 30, 2013

Midnight Wolf

Fiche technique

Midnight Wolf (Kindan no Koi de Ikou)  est une série shôjo en 10 tomes terminés à ce jour, au Japon comme en France, d’Ohmi Tomu publiée chez Soleil. Il s’adresse à un public de + de 14 ans. On peut se le procurer pour 6.99 euros en librairie.















Synopsis

La jeune et jolie Hisako, banale employée chez un antiquaire, vit une parfaite idylle avec Yato, l’homme le plus bestial et sexy qui soit. Apparemment, rien n’aurait pu venir perturber leur amour jusqu'au jour où débarque dans leur vie un étrange homme d’affaire, Monsieur Sôma.
Ce dernier va tout faire pour les séparer car il connaît leur secret : Yato n’est pas un homme, il a plus de 300 ans et c’est un loup ! Hisako cédera-t-elle sous la pression de cet individu prêt à tout pour arriver à ses fins ? 

Avis

J’ai eu du mal à me décider à acheter ce manga car je trouvais que l’histoire du loup-garou n’était pas respectée et je me demandais si j’allais lui trouver un quelconque intérêt. Et c’est en lisant en ligne les chapitres, non publiés, expliquant le début de l’histoire que j’ai eu un coup de foudre. C’est une histoire légère, pleine d’amour et surtout d’humour. Yato, ce loup de 300 ans, est un vrai  pervers même sous sa forme animale et ne cesse d’embêter notre héroïne. Cependant, n’imaginez pas que tout est rose dans leur vie, entre des protagonistes qui souhaitent leur séparation, le fait que l’amour entre un loup, même si il est capable de se transformer en homme, et une humaine n’est pas facile, et certains esprit qui se déchaînent, il y a certains moments de doutes et de profondes tristesses ce qui rend ces héros d’autant plus attachants.

Je trouve cependant dommage que les premiers chapitres qui m’ont fait découvrir cet univers ne fassent pas parti du tome 1 car sans eux, on peine à tout comprendre (la publication de ce tome a en effet été stoppé, en espérant qu’avec le succès qu’à la série, les éditeurs reviennent sur cette décision).

L’univers est joyeux, dans le monde dans lequel nous évoluons tous les jours, en rajoutant ce personnage totalement différent et qui, pourtant, s’adapte parfaitement. Le ton est léger, rempli d’amour et de joie de vivre bien que certains doutes viennent obscurcir ce merveilleux tableau. Malgré cela, ce que l’on retient de ce manga est bel et bien cet amour qui semble impossible et qui, pourtant, est si beau entre un loup de 300 ans et une simple humaine un peu gauche au grand cœur.

Comment ne pas s’attacher à ces personnages si naturels et qui se battent pour préserver leur amour malgré leurs différences ? Malgré le fait que l’amour entre un humain et un non-humain reste un sujet « banal » cette histoire parvient à trouver son authenticité. On parvient à ressentir leur attachement mutuel au point que notre cœur se serre, que l’on sourit en lisant certaines pages… La fidélité de leur amour ne peut que nous réchauffer le cœur.

Le scénario est fluide et nous permet un ressenti des émotions des personnages sans pareil.

Les illustrations sont vraiment très belles, l’illustratrice parvient parfaitement à diversifier les expressions de ses protagonistes et, malgré un loup parfois difficile à dessiner, elle s’en sort haut la main, surtout lorsque l’on sait qu’elle n’en avait jamais dessiné auparavant.

L’édition est parfois un peu compliquée (lecture en longueur plutôt que de droite à gauche par moment) mais rien d’insurmontable.

En conclusion si vous avez envie d’un manga empli d’amour et bien amusant qui, malgré tout, possède une véritable histoire et un vrai message à transmettre, vous trouverez votre bonheur ici.

Scénario : 8/10
Illustration : 9/10
Intérêt général : 9/10


Arkanne