Archive for 05/31/13

vendredi, mai 31, 2013

Seinen wa ai o kou chez Taifu-comics

Seinen wa ai o kou est le nouveau yaoi qui arrive chez Taifu-comics

Avec Seinen wa ai o kou, Taifu-comics  accueille une nouvelle mangaka, Hino Garasu, après Junko, et continue ainsi dans sa volonté de faire découvrir aux fans de nouvelles auteures yaoi .

Ayant un style graphique proche de celui de Rihito Takarai, Hino Garasu nous propose avec Seinen wa ai o kou une histoire touchante faite de simplicité et de poésie.










Synopsis

Kaede est un lycéen qui a du succès auprès des filles de son lycée. Malgré l’image de gentil garçon qui lui colle à la peau, celui-ci ne supporte pas les filles et leur attitude vis-à-vis des hommes mignons. Kaede cache en fait un lourd secret, il est gay et a du mal à s’assumer. Ne se trouvant pas assez beau, il pense qu’il ne trouvera jamais l’Amour. Ayant des sentiments pour son meilleur ami, Okuda, il refuse de les lui avouer par peur de se faire rejeter. Le seul moyen qu’il trouve pour devenir plus mignon et d’attirer l’attention de son ami est de se déguiser en fille. Cependant, cette expérience ne fera qu’empirer les choses et il finira pas se dégoûter encore plus…
Ayant compris qu’il ne pourra pas changer il décide alors de vivre comme si de rien n’était, mettant de côté ses sentiments. Avec le temps cette situation devient de plus en plus difficile à gérer et son entourage commence à se douter de quelque chose…

Fiche

Titre : The youth yearns love (titre provisoire)
Titre vo : Seinen wa ai o kou
Auteur :
Hino Garasu
Parution :
Novembre/Décembre
Format :
12.8 x 17.9
Prix de vente :
8.99€
Tomes parus en VO :
1 (série terminée)

Alors êtes-vous tenté ?

Source : Taifu-comics

vendredi, mai 31, 2013

Japan Expo dévoile la seconde partie des artistes du Live House

Les groupes angela, Urbangarde et la chanteuse folk Anam Kawashima seront présents à Japan Expo.



Le groupe angela

Ses titres sont rapidement choisis comme génériques d’anime populaires et vont même jusqu’à atteindre les premières places du top de l’Oricon à leur sortie. Kings sert ainsi de générique à l’animé K, Fortunes et Rikai to Hakai he no Préludes sont eux choisis pour Fafner in the azure : Heaven end Earth. La magie d’angela opère grâce à la voix unique de la chanteuse Atsuko mêlée aux arrangements et mélodies de Katsu.






Urbangarde

Composé de Yoko Hamazaki et Temma Matsunaga, le groupe propose une musique unique mêlant sonorités techno pop, new wave, punk et metal. Phénomène sur le web, le clip de Sailor fuku wo nuganaide a été vu plus de 500 000 fois sur internet. Une autre de leur vidéo a même été nominée pour le grand prix du 2ème festival International de cinéma organisé par Nico nico Douga. Artistes engagés, les membres d’Urbangarde utilisent la musique pour transmettre un message de paix et d’espoir aux personnes différentes et n’hésitent pas à pointer du doigt les problèmes de la société japonaise.








Anam Kawashima

Sa passion pour la musique naît très tôt, puisque c’est très jeune qu’elle accompagne son père à la guitare et au chant. Elle fait ensuite ses débuts dans le groupe Anam & Maki en 2000 avec le single Tatakae ! Nora Inu. Chanteuse et guitariste du groupe, elle contribue à cinq albums jusqu'à sa dissolution en 2008. Aujourd’hui productrice, Anam Kawashima parcourt le monde pour faire découvrir au public ses mélodies pop-folk.









Quel beau programme non ?

Source : Japan Expo 

vendredi, mai 31, 2013

Interview de Gen Urobuchi

Lors de sa venue à la convention Epitanime en tant qu'invité d'honneur j'ai eu la chance et l'honneur de pouvoir interviewer Gen Urobuchi.





- Quel a été votre parcours ?

Pour répondre de façon tout à fait honnête, je me suis le plus souvent laissé porté par le courant. Quand j'ai essayé de dessiner des choses par moi-même pour prendre une direction cela ne s'est jamais bien passé. Le plus souvent je me suis donc laissé porté par les choses.

- Dans quel domaine préférez-vous travailler ?

Je choisi ce qui m'amuse le plus sur le moment. En ce moment, je préfère être scénariste d'animé. Dans ce travail ce qui ressort le plus c'est que l'on rencontre beaucoup de monde. On rencontre énormément de génies dans leur domaine respectif. Pour un projet d'animation rien qu'en se laissant porter par le courant, je rencontre plein de gens extraordinaires et c'est ce qui me plaît le plus.

- Pourquoi avoir choisi de travailler sur l'animé : Puella Magi Madoka Magica ?

C'était un défi qui semblait amusant.

- Aimez-vous ce style de manga et d'animé ?

Je n'ai pas vraiment vu de série de Magical Girl et pour laquelle j'étais spécialement attiré. Si il n'y avait pas eu cette demande explicite du producteur, je me serai jamais vu le faire.

- Avez-vous un personnage que vous préférez dans Puella Magi Madoka Magica ?

Dans tous les personnages, j'ai mis de mes sentiments. Il y a des personnages au début avant qu'ils ne soient complètement accomplis, je ne savais pas trop comment ils allaient tourner. Peut être que l'on pourrait voir que Kyoko se démarque. C'est à dire que la dessinatrice de Puella Magi Madoka Magica  avait déjà dessiné les personnages en disant voilà en gros comment ils vont tourner. De ce fait, en voyant un personnage on voit quelle personnalité il va avoir. Kyoko est la seule dont le type n'est pas représenté.

- Quels sont vos futurs projets ?

Il y a le troisième film de Puella Magi Madoka Magica. Il y a certains projets avec un des réalisateurs de Gundam double 0. Il y a d'autres projets qui seront annoncés pour cet été.

Je tiens à remercier Gen Urobuchi d'avoir bien voulu m'accorder cette interview et toute l'équipe de la convention Epitanime pour m'avoir permis de le rencontrer.
Traduction effectuée par Stéphane Lapie pour le JSICMF et EPITANIME que je remercie également.

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -