Archive for 07/21/13

dimanche, juillet 21, 2013

Les goodies yaois arrivent sur Pointmanga.com

Les éditions Taifu-comics annoncent l’arrivée des premiers goodies Yaoi sur Pointmanga.com, leur site de vente en ligne.
Voici les deux premiers goodies mis en vente :




1. Une pochette Yaoi-Addict au prix de 9.90€ (prix spécial Pointmanga.com)
Dimensions de la pochette : 23 cm de largeur et 14 cm de hauteur
2. Un sac Stupid story au prix de 14.90€ (prix spécial Pointmanga.com)

Dimensions du sac : 36 cm de largeur, 40,4 cm de hauteur

Ces goodies sont des exclusivités Pointmanga.com. Ils ne seront pas en vente en librairie ou dans les magasins spécialisés (goodies etc.).
Ils seront aussi proposés sur les salons où Taifu-comics sera présents.
Vous laisserez-vos tenter ?
Source : Taifu-comics

dimanche, juillet 21, 2013

Interview de Dreamy

Lors de Japan Expo, j'ai pu rencontrer l'illustratrice Dreamy lors de sa séance de dédicaces sur le stand Ankama.

Voici l’interview qu'elle a bien voulu m'accorder : 

Pouvez-vous vous présentez ?

Bonjour, je suis Dreamy, illustratrice et dessinatrice BD basée à Paris.
J'ai travaillé dans le jeu vidéo ou encore le dessin animé mais vous me connaissez plus aujourd'hui parce que j'ai un blog (Nani Nani) qui raconte mes voyages au Japon ou alors parce que j'ai dessiné la BD Nathalie Cookbook qui illustre les recettes de Nathalie Nguyen, finaliste de MasterChef.

Comment avez-vous rencontré Nathalie Nguyen et pourquoi avez-vous décidé de travailler avec elle ?

J'ai rencontré Nathalie il y a presque 10 ans, nous nous sommes d'abord rencontrées virtuellement sur un forum sur Harry Potter. A l'époque, elle écrivait des fanfictions et moi je dessinais des fanarts. En 2011, elle a fait MasterChef et a commencé son blog de cuisine. Quant à moi, j'avais mon blog sur le Japon. Un soir, autour d'un verre, on s'est dit qu'il fallait faire un cross-over entre nos deux blogs. Le lendemain, on faisait notre première recette ensemble.

Comment s'est passé votre collaboration ?

Je pense qu'on forme un bon duo car on a les mêmes délires. C'est elle qui écrit les histoires/recettes et moi j'interprète tout en dessin. Il m'arrive de modifier un peu l'histoire car j'ai des contraintes techniques. Et le fait de ne pas travailler seules nous donne du recul l'une sur le travail de l'autre. Mais dans l'ensemble, on a pas grand chose à se redire !

Comment avez-vous procédé pour l'élaboration de Nathalie Cookbook ?

Voici toutes les étapes pour créer une recette : au départ, Nathalie m'envoie le texte par mail. A partir de là, je commence le croquis de chaque page, qui me permet de délimiter chaque case, à poser les bulles... Une fois que toute l'histoire est rentrée, je cleane tout. Ensuite, je pose les aplats de couleurs. Pour finir, je rajoute les ombres et je finalise la mise en page.

Quelles sont vos influences artistiques ?

De façon pêle-mêle : Mucha, Ashley Wood, Tetsuya Nomura, Hyung-Tae Kim et beaucoup le cinéma aussi (Tarantino, Michel Gondry, Terry Gilliam, Zhang Yimou...)

Comment travaillez-vous pour faire vos illustrations ?

Sur Photoshop et une tablette graphique (une tout petite Wacom, ça me suffit).
Comme pour les recettes, je procède dans l'ordre : croquis, clean, couleurs, ombres et à la fin, je retouche s'il le faut.

Vous êtes allée un an au Japon, pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

C'était très intéressant humainement, j'en ai appris plus sur moi, j'étais seule au bout du monde, loin de ce que je connais donc j'avais tout à refaire. C'est à la fois excitant et effrayant. Surtout avec une langue et une mentalité différentes. Mais je me suis fait pas mal d'amis, il y a beaucoup d'entraide entre expatriés. Professionnellement, je ne peux pas vraiment dire car j'ai bossé sur ma BD presque toute l'année. Mais ce n'est pas plus mal car le système de travail y est très difficile.

Que pensez-vous du Japon ?

Je pense que c'est une super destination pour les vacances mais pas pour y vivre.
La mentalité trop différente, qui apparaît comme rafraîchissante au début, est devenue pesante avec le temps. La France, que je fuyais un peu pourtant, a fini par me manquer. Ainsi que mes amis, mes petites habitudes, la nourriture... Le coût de la vie y est cher aussi, surtout le transport et l'alimentation. A moins d'avoir un bon travail qui permet de s'offrir un certain confort de vie, je ne resterai pas au Japon plus de 2 ou 3 ans.

Seriez-vous prête à y retourner ?

Oui, oui car ça reste un pays magnifique et je suis loin d'avoir tout vu. Je ne retournerai pas à Tokyo car j'ai fait le tour et puis, ça ressemble à toutes les mégalopoles finalement. Pendant mon année, j'ai pu faire quelques weekends autour du Kanto et presque un mois dans le Kansai, c'est carrément plus intéressant. J'aimerais retourner régulièrement au Japon et explorer chaque région. Mais pour cela, il faut de l'argent, du temps et pourquoi pas approfondir mon niveau de japonais.

Quel est votre souvenir le plus marquant ?

En plein koyo (à automne, quand les feuilles des arbres sont bien rouges), j'ai un souvenir très marquant d'être allée dans la région du mont Fuji. Je me suis levée très tôt pour grimper les 400 marches pour voir la célèbre pagode Chureito. Il n'y avait personne, c'était très calme, j'entendais juste le bruit du vent. Et je suis restée plusieurs heures à contempler la pagode, dans ce décor flamboyant, avec le mont Fuji derrière. A ce moment-là, je me suis dit que c'était ça de voyager. Et que je voulais continuer à le faire.

Ce voyage au Japon a-t-il influencé votre style ?

Hum je ne pense pas. J'étais déjà allée au Japon plusieurs fois donc la phase de découverte était déjà passée pour moi. Et puis je travaillais seule depuis chez moi. Finalement, j'aurais pu le faire depuis n'importe où.

Quels sont vos futurs projets ?

Peut-être un tome 2 pour Nathalie Cookbook, c'est actuellement en discussion.

Je remercie beaucoup Dreamy d'avoir bien voulu répondre à ces questions et pour le temps qu'elle a bien voulu m'accordé.

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -