Archive for 2014

mercredi, décembre 31, 2014

Mes coups de coeur de 2014

La fin de l'année arrive, voici le temps de vous présenter les titres qui m'ont le plus marqué cette année.

How do you love me ? édité chez Soleil

How do you love me ? est le nouveau shôjo de chez Soleil et le moins que l'on puisse dire c'est que dès les premières pages, on est à fond dans l'intrigue. Ceci est rare pour un shôjo et c'est plutôt une bonne chose que celui-ci captive dès les début. On croit tout d'abord à une banale histoire d'amour mais on se rend vite compte que tout n'est pas forcément aussi simple et prévoir l'évolution des personnages ainsi que de la trame narrative n'est pas faisable au début. Tout se passe entre quatre collégiens et pourtant cela arrive à prendre une grande ampleur et une grande complexité. Notre héroïne n'est pas fade et on s'attache vite à elle.
Critique


Gangsta édité chez Glénat

Gangsta est le nouveau seinen de chez Glénat. C'est une vrai claque que l'on prend dès les premières pages, on nous avez annoncé du lourd et bien on n'est pas déçu. Une bête de scénario, des personnages charismatiques, des illustrations de qualité et une atmosphère vraiment spéciale. C'est à la fois sombre et d'un certain côté réaliste. La petite touche d'humour noire est assez sympa. L'action est omniprésente et les combats sont vraiment bien menés. 
Critique


Jeux d'enfants édité chez Pika

Ce nouveau seinen de chez Pika ne fait pas dans la dentelle et nous annonce la couleur dès les premières pages. C'est percutant et on est de suite dans le bain. Entre horreur et fantastique, ces jeux se transforment en une lutte pour la survie. Le tout se passe en huit clos pour renforcer l'aspect dramatique et pour faire monter l'adrénaline. Le scénario est vraiment original et tient bien la route. Le tout propose de situations variés et surprenantes. Les héros ne sont pas toujours ceux que l'on pense. 
Critique


Happy Project édité par Soleil

Ce nouveau shônen des éditions Soleil est basé sur une idée simple mais à la fois originale. En effet, l'idée de base est celle des speed dating qui servent à faire des rencontres afin de trouver l'âme sœur mais ici cela se transforme en une affaire beaucoup plus sérieuse et aux rebondissements multiples. Happy project est à la fois un manga de divertissement et d'une certaine manière une critique de la société actuelle. C'est orignal et vraiment captivant. Le moins que l'on puisse dire ce que cette semble prometteuse et possède plusieurs bons points.
Critique


Fate/Zero publié par Ototo

Cette nouvelle licence des éditions Ototo, était très attendu par les fans de Fate Stay Night et le moins que l'on puisse dire ce que l'on comprend pourquoi. Que l'on n'ait lu ou non la série Fate Stay Night cela ne change rien ni à la compréhension du scénario ni à l'intérêt et au plaisir que l'on ressent en lisant cette formidable série. C'est vraiment excellent comme on dit : "ça déchire grave". Tout ce que l'on attend d'un bon manga se trouve réuni dans Fate/Zero. Le scénario est vraiment béton et original, les protagonistes sont charismatiques, l'action et omniprésente et l'ambiance est sombre.
Critique



Ad Astra publié par Ki-oon

Cette nouvelle série éditée par les éditions Ki-oon, nous propose de suivre les aventures d'Hannibal, un grand personnage historique lors de la seconde guerre punique. Ce manga allie donc fond historique et trame narrative de qualité pour nous offrir une lecture qui vous en mettra plain les yeux. Le côté véridique se voit dès le début et on enrichit notre culture tout en en se distrayant. C'est une belle façon de revoir l'Histoire et d'apprendre avec plaisir. 
Critique



Seven Deadly Sins publié par Pika

Ce nouveau shônen publié par Pika est une bombe, cela faisait longtemps que l'on n'avait pas eu un shônen de cette qualité. Il peut s'inscrire dans la lignée des shônens somme Fairy Tail, La quête de Daï ... Dès les premières planches on voit que l'on ne sera pas déçu et que l'on affaire à une série de qualité qui va vite se révéler comme une référence et un incontournable. En général, en ce moment je m'extasie peu sur les nouveaux shônens autant là, j'ai fait waouh ! 
Critique



Witchcraft Works publié par Kana

Witchcraft Works est la nouvelle licence des éditions Kana dont l'animé est disponible en simulcast sur J-One et sur ADN. Le thème est certes peu originale et beaucoup exploitée mais cela n'empêche nullement qu'il est très bien exploité dans cette série qui ne manque pas de charme dans tous les sens du terme. Sorcière, lutte pour sauver la terre, une menace mystérieuse et un  jeune héros perdu au milieu de cela : voilà ce qui vous attend dans ce nouveau seinen. 
Critique


Reversible Man publié par Komikku

Cette nouvelle série des éditions Komikku frappe vite et fort. Dès les premières pages, on est pris dans thriller horrifique qui captive de suite le lecture. Entre fiction et réalité, Reversible man s'impose dès ce premier tome comme un incontournable et une référence en matière de manga. Une histoire forte et prenante avec des personnages charismatiques le tout couronné des très beaux dessins. 
Critique


Le Chef de Nobunaga édité par Komikku

Entre Histoire et fiction cette nouvelle licence des éditions Komikku, nous propose une histoire riche en saveur et que l'on dévore avec passion. Sur un fond historique nous redécouvrons toute une période de l'histoire du Japon à travers les yeux et les aventures d'un jeune chef cuisinier qui prépare des mets tous plus appétissants les uns que les autres. Le Chef de Nobunaga est à la fois un manga instructif et divertissant qui sera ravir et combler tout type de lecteur de part son aspect culturel, de part son aspect culinaire et de part son scénario.
Critique


Crimson Wolf publié par Kurokawa

Ce nouveau shônen des éditions Kurokawa est surprenant et nous propose une revisite contemporaine et originale du mythe du Petit Chaperon Rouge. En lisant ce manga deux réactions s'enchaînent, au début on se dit oui pourquoi pas faut voir et après on fait waouh génial. C'est prenant, surprenant et déconcertant. Le tout est bourré d'action et de magie de quoi éveiller notre imaginaire et nous donner beaucoup de plaisir lors de la lecture.
Critique



Daisy - Lycéennes à Fukushima publié par Akata

Ce nouveau shôjo des éditions Akata est vraiment un titre fort avec un message puissant et touchant. On est loin des clichés que l'on peut voir sur et dans les shôjos, ne vous attendez pas un à shôjo ordinaire, ici le message est fort et poignant. Pas d'histoire à l'eau de rose, nous ne sommes pas dans le mondes Bisounours et les tracas de nos jeunes héroïnes dépassent de loin le cadre de savoir si elles vont ou non être aimées par un garçon. Nous avons à faire à un récit vrai et touchant qui nous montre une réalité que souvent nous ignorons sur ce qu'on ressentit les gens après la catastrophe de Fukushima.
Critique




Le Collège Fou Fou Fou - Flash ! - Kimengumi publié par Black Box

Flash ! Kimengumi, nous permet de retrouver tout l'univers de cette série qui pour les trentenaires comme moi aura marqué notre enfance et pour les jeunes de découvrir ou redécouvrir une série culte et des personnages hauts en couleur. C'est frais, délirant et absolument irrésistible. On ne peut que rire du début à la fin et cela fait vraiment du bien. Nos héros et leurs camarades sont absolument barrés et tant mieux car cela nous procure des histoires plus farfelues les une que les autres. Ajoutons à cela des références et un dynamisme non négligeable et vous comprendrez le succès de cette série mythique voir incontournable. Rappelons qu'ici il s'agit d'histoires inédites jamais diffusées en France. 
Critique


Eitarô le négociateur publié par Black Box

Ce seinen est excellent et cela se voit dès les premières pages. Un ton adulte et réaliste, des problématiques humaines et un contexte ainsi qu'un thème contemporain. Cela ne peut qu'attirer l'attention est donné envie de lire ajoutons à cela un sujet plutôt délicat et sensible qui est celui du terrorisme mais traité sans jugement et sans de grandes philosophiques. Ici l'action combiné à la psychologie nous donne un bon polard digne des plus grandes séries américaines. On ne se croirait plus dans un manga mais dans un livre ou une série. Les principales qualité sont : un thème original, une bête de scénario et de beaux graphismes. Ce titre n'a quasi aucun défaut et peut plaire à un large public.
Critique



4 Femmes publié par Fei

Ce recueil d'histoire est un très bel ouvrage aussi bien graphiquement qu'esthétiquement. En ouvrant cet ouvrage, on est surpris par le fait qu'il y est peu de texte mais cela finalement est une bonne chose. En effet, les illustrations parlent d'elles-mêmes et le texte concis permet d'aller à l'essentiel et de rester dans la contemplation des illustrations. Les histoires sont simples, différentes mais passionnantes. On prend plaisir à suivre ces histoires d'une Chine ancienne qui fascine et qui fait rêver. Le tout paraît loin mais on a envie de pénétrer cet univers merveilleux. On ressent parfaitement les émotions et notre coeur vivre au rythme des pages.
Critique



Kaze no shô - Le livre du vent publié par Panini

Ce magnifique ouvrage est véritablement magnifique aussi bien au niveau des graphismes que de l'histoire. On est plongé dans le Japon médiéval en suivant la vie d'un samouraï. Autant vous dire que combat, action, honneur et tradition sont au rendez-vous. C'est à la fois instructif et divertissant. L'idée de faire références à des événements connus permet de mieux comprendre cette mystérieuse période qui est fascinante. Bien entendu, on ne peut pas échapper aux intrigues politiques ni aux manipulations en toute sorte. Cependant, on constate que la voie et la vie d'un samouraï sont baignées dans l'honneur, la dignité et la droiture quelque soit les événements et les adversaires.
Critique


Et vous, quels sont vos coups de coeur de cette année ?

mercredi, décembre 31, 2014

Une nouvelle édition pour le dictionnaire des Yôkai

Découvrez les yôkai sous le trait du célèbre auteur Shigeru Mizuki.
Dès le 18 février 2015, vous pourrez (re)découvrir le Dictionnaire des Yôkai de Shigeru Mizuki dans une édition intégrale.






Synopsis
Ouvrage de référence abondamment commenté et illustré, ce dictionnaire des monstres japonais ne propose pas moins de 500 yôkai sur plus de 500 pages ! Une véritable encyclopédie dans son genre. Les amoureux de contes et légendes nippons seront ainsi ravis de découvrir Akanamé, qui lèche la crasse dans les salles de bains désertes, Dorotabô, qui surgit de la boue des rizières, Iso Onna, créature marine qui recouvre les pêcheurs endormis de ses longs cheveux ou encore Kuroté, yôkai taquin qui caresse les fesses de ceux qui vont aux toilettes... 
 
Cette nouvelle édition bénéficiera d'un format plus grand (170 x 240 mm) afin de profiter au mieux du talent de Shigeru Mizuki et sera proposée au prix de 20€.

Source : Pika

mercredi, décembre 31, 2014

Yona - Princesse de l'Aube tome 4

Fiche

Titre : Yona - Princesse de l'Aube
Genre : shôjo
Auteur : Mizuho Kusanagi
Illustrateur : Mizuho Kusanagi
Editeur français : Pika
Date de parution : 3 décembre 2014
Nombre de tome en France : 4 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 15 ( en cours )
Prix : 6,95 euros








Synopsis

Selon les prédictions d’Ik-soo, le prêtre, Yona doit se mettre en quête des quatre mythiques guerriers dragons ! C’est ainsi qu’elle prend la route accompagnée de Hak et Yeon. Dans un village nimbé de brume, ils rencontrent Ki-jae, le Dragon blanc, qui jure à Yona de lui être loyal et l’accompagne dans son périple. Par chance, le jeune homme est capable de sentir la présence des autres Dragons, la joyeuse troupe suit donc la piste de Seiryû, le Dragon bleu. Mais la suite du voyage ne va pas être de tout repos... 

Avis

Le second dragon ! 

Ce quatrième tome, de la très belle et touchante histoire de Yona - Princesse de l'Aube nous permet de mieux comprendre le lien qui unit nos deux héros et de mieux cerner la princesse. Ce tome pourrait se découper en deux parties. Une très calme et une plus angoissante et mystérieuse. Cela permet de faire une pause avant d'attaquer une autre phase de l'intrigue. Ce qui est frappant dans ce tome, c'est la facilité avec laquelle, l'auteur nous parle de sentiments sans nous ennuyer et sans faire de temps mort dans le récit. Action et sentiment, s'imbriquent pour faire une fusion assez surprenante et qui fascine. Cette série ne cesse de surprendre et de nous émerveiller à chaque tome.

L’atmosphère est chargée en émotions mais cela n'est lourd tout demeure léger et très agréable. Les sentiments sont parfaitement exprimés sans que l'on tombe dans le pathos ou le sentimentalisme. Tout est lié à l'évolution de la trame narrative. Rien n'est vraiment dit mais on devine tout et cela rend le tout encore plus charmant et touchant. Cet amour naissant ne demande qu'à éclore et on voudrait le voir éclore.

La trame narrative évolue bien avec une belle montée en puissance à la fin. On ne cesse d'être surpris et rien ne se passe jamais comme on le penserait. Les personnages sont bien travaillés et charismatiques. Les petites touches humoristiques permettent de détendre l'atmosphère sans rien enlever au charme de la série.

Les illustrations sont un des autres points forts de cette série. C'est tout simplement magnifique et très agréable à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome de Yona - Princesse de l'Aube est encore une réussite et nous un offre un beau moment mélangeant action, fantastique et sentiment. Une belle série à suivre

Note : 15/20


mercredi, décembre 31, 2014

UQ Holder tome 3

Fiche

Titre :  UQ Holder
Genre : shônen
Auteur : Ken Akamatsu
Illustrateur : Ken Akamatsu
Editeur français : Pika
Date de parution : 3 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 5 ( en cours )
Prix : 6,95 euros









Synopsis

Tôta et Kurômaru ont passé l'épouvantable examen d'entrée à UQ Holder avec succès et ce en à peine un mois ! Ils font à présent partie du clan et partent donc pour leur toute première mission dans les bas quartiers qui entourent la capitale. Soudain, ils se font attaquer par un ennemi coriace mais Karin vient à bout de lui sans difficulté. C'est alors que trois hommes mystérieux apparaissent devant nos héros ! 

Avis

Le réveil des pouvoirs !

Ce nouveau tome de UQ Holder nous propose une autre vision de la série. En effet, le tout perd perd un peu de sa naïveté et de son humour pou laisser place à une shônen pur et dur avec de l'action et des combats à couper le souffle. Le fond demeure le même, c'est dans sa forme et dans son contenu que ce troisième tome se démarque et donne un nouveau départ à la série. Cela rend cette dernière moins molle et un peu plus mature ce qui hausse l'intérêt de lecture. Ce tome est 100% action et 100 % combat pour le plus grand plaisir des amateurs du genre. L'intensité ne cesse de croître et on va de surprises en surprises.

L’atmosphère est électrique et le tout est très tendu pour accroître la tension et les montées d'adrénaline. Les pouvoirs des protagonistes ne cessent de surprendre et les combats prennent une autre dimension dans ce tome. On est clairement dans un monde qui dépasse le notre, dans un monde imaginaire avec des être surnaturels aux pouvoirs démesurés. Cela fait travailler notre imaginaire et nous permet de nous évader. Une belle revisite de tous ce qui être paranormaux nous est proposée ici.

La trame narrative évolue bien malgré que le tome soit centré sur un affrontement. Cet affrontement permet de mieux comprendre certaines zones d'ombre et de révéler les pouvoirs de notre héros. Rien ne sera plus comme avant, on est clairement en présence d'un tournant radical.

Les illustrations sont agréables à regarder et on apprécie la justesse du trait et le souci du détail.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce troisième tome de UQ Holder permets de mieux rentrer dans l'histoire et d'assister un un bel affrontement. Tout cela semble très prometteur pour la suite pour cette série qui démarre bien avec ce tome.

Note : 17/20


mardi, décembre 30, 2014

Très cher Mozart

Fiche

Titre : Très cher Mozart 
Genre : shôjo
Auteur : Masako Yoshi
Illustrateur : Masako Yoshi
Editeur français : Black Box
Date de parution : 21 novembre 2014
Nombre de tomes en France : 1 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 1 ( terminée )
Prix : 10,90 euros








Synopsis

Inoue est un jeune étudiant dont la passion secrète est le violoncelle. Un soir de beuverie, il s'écroule devant un café un peu spécial dont les clients sont tous fans de musique et font partie de l'orchestre de la ville. Ils lui proposent immédiatement d'intégrer l'orchestre mais Inoue a un souci : il n'a pas appris le solfège ! Il a envie cependant de progresser, surtout pour la jolie Tamoto. Mais apparemment, elle est déjà amoureuse. Alors comment attirer son attention ?

Avis

Histoires d'amour ! 

Ce one shot, nous propose trois belles histoires d'amour, toutes différentes mais ayant toutes en commun la beauté de ce sentiments et la difficulté de l'exprimer. Entre timidité, musique et obstacles, nos héros ont du mal à se trouver et à trouver leur place. On sent l'amour qui les rend triste et incomplet mais il suffit parfois de peu pour que tout bascule. Chacun trouve refuge dans un substitut ce qui lui permet de s'accomplir et de s'éclore. C'est une très belle oeuvre sur ce que l'on est et sur la quête de soi. Un recueil riche en émotion et en force.

L'univers de ce one shot est celui du monde réel. Comme tout shôjo qui se respecte, nous avons face à nous des histoires d'amour diverses et fortes. L'amour est ici sublimé et permet à nos héros de se dépasser. C'est à la fois triste et plein d'espoir. La transmission des émotions se fait de manière forte et intense. Le lecteur ne peut qu'être ému et touché par cela.

La trame narrative est intéressante. Chaque histoire est indépendante l'une de l'autre. Chacune nous propose un scénario intéressant et qui se démarque des autres. Chaque histoire est intense et intéressante à suivre. Ces petits moments sont riches en émotion et la quête de soi et de l'amour es tun beau thème bien mis en avant.

Les illustrations sont agréables à regarder et typiques des années 80.

L'édition est bien faite. Le format et le style de l'édition sont ceux que l'on retrouve habituellement chez Black Box.

En conclusion, Très cher Mozart est un beau recueil qui nous fera vivre de belles et fortes histoires d'amour. Un ouvrage poignant qui rappellera un peu les années 80. Une belle découverte.

Note : 15/20


mardi, décembre 30, 2014

Le meilleur manga de l'année : Seven Deadly Sins VS Cage of Eden

Ce soir duel de shônens, pour élire le meilleur manga de l'année : Seven Deadly Sins publié chez Pika contre Cage of Eden publié par Soleil Manga.

Je vous rappelle que c'est vote qui permettront de départager les deux licences.

Seven Deadly Sins

Il y a dix ans, un groupe de mercenaires appelé les Seven Deadly Sins s'est rebellé contre les Chevaliers Sacrés, la garde du royaume… Depuis, ils ont disparu et personne ne sait ce qu'ils sont devenus. Un beau jour, une mystérieuse jeune fille s'écroule dans la taverne de Meliodas, un garçon enjoué qui parcourt le monde en compagnie de son cochon loquace. Cette jeune fille n'est autre que la princesse Elizabeth qui désire ardemment retrouver les Seven Deadly Sins. En effet, ce sont les seuls à même de lutter contre les Chevaliers Sacrés, qui ont fait prisonnier le roi et qui asservissent toute la population du royaume ! Très vite, elle va découvrir que Meliodas n'est pas un simple patron de taverne mais un guerrier à la puissance exceptionnelle…




Cage of Eden

Akira et ses camarades de classe reviennent d’un voyage scolaire en avion lorsqu’un incident se produit, des secousses, une illusion puis le trou noir… Ils se réveillent plus tard sur une île habitée par des espèces que l’on croyait éteintes depuis des milliers voire des millions d’années. La situation devient de plus en plus désespérée à tel point que certains de ses camarades de classe sont dévorés vivants par des bêtes sauvages, tandis que d’autres tuent en désespoir de cause. Maintenant, Akira et quelques camarades d’infortune qui se sont joints à lui vont tenter de survivre à ce qui paraît être un horrible cauchemar …



mardi, décembre 30, 2014

L'Attaque des Titans - Before the fall tome 2

Fiche

Titre : L'Attaque des Titans - Before the fall
Genre : shônen
Auteurs : Isayama Hajime et Suzukaze Ryô
Illustrateur : Shiki Satoshi
Editeur français : Pika
Date de parution : 3 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 4 ( en cours )
Prix : 6,95 euros








Synopsis

Après s’être échappé de la cellule où il était enfermé, Kyklo se rend dans le district de Shiganshina, où il a vu le jour quinze ans plus tôt. Là, le Bataillon d’exploration, fraîchement reformé après une longue période d’inactivité, se prépare à partir pour une expédition hors des murs. Kyklo décide de s’y joindre clandestinement pour être enfin fixé sur sa propre nature, mais l’enfer qu’il découvre surpasse de loin tout ce qu’il avait pu imaginer ! 

Avis

Quête identitaire ! 

Ce second tome de L'Attaque des Titans - Before the fall, nous permet de mieux comprendre la série initiale et de voir ce qui s'est passé avant. On voit ici que les Titans sont vraiment redoutables et craints. Une sorte de quête identitaire mené par notre héros permet de mieux découvrir le monde d'avant L'Attaque des Titans. C'est intéressant et assez instructif pour mieux comprendre la suite des événements. Entre action et découverte ce tome s'est bien mettre en évidence les différents événements tout en nous proposant une intéressante mise en avant de la psychologie du héros. Ce mélange donne beaucoup d'intérêt à ce tome et à cette série.

L’atmosphère ici est plutôt sombre et inquiétante. Cela correspond à ce qui est dépeint dans la série principale. A cela s'joute le côté découverte. On découvre un monde où la peur règne et où l'espoir semble avoir disparu. Cela donne encore plus de force à la trame narrative. A cela s'joute, l'aspect psychologique qui permet d'accroître l'intérêt. Suivre la quête identitaire du héros permet de découvrir sous un autre angle l'univers de cette série.

L'action est au rendez-vous. L'intrigue avance bien et est bien rythmée. La montée en intensité est perceptible du début à la fin et on est pris dans le feu de l'action tout au long du tome. Un bon moment de lecture.

Les illustrations sont de même qualité et dans le même style que la série originale.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce second tome de L'Attaque des Titans - Before th fall nous offre une intrigue intéressante avec des héros charismatiques. Une belle épopée et une belle quête identitaire.

Note : 16/20


mardi, décembre 30, 2014

Nouveautés chez Akata pour 2015

Voici les premières nouveautés que va nous proposer Akata pour ce début d'année.

Les Naufragés de Min-Ho Choi

Les Naufragés, tout en couleurs et parsemé de pages surprenantes de beauté, va vous emmener dans un quartier populaire d’une grande ville coréenne, là où s’est installé un jeune homme perdu. Pour se fixer, il a choisi de vivre dans la vielle maison familiale dont il a héritée. C’est là qu’il va ouvrir sa boutique d’aquariophilie, une passion qu’il veut transformer en source de revenus stables... Car il est temps pour lui de trouver l’apaisement, et d'en finir avec ces traumatismes provoqués par la mort de sa mère et par les traitements cruels infligés par son père quand il était enfant... Perdue tout autant que lui, Eun-soon est une jeune prostituée du quartier qui se prendra rapidement d'affection pour cette boutique... et de confidences en confidences, bercés par la lente danse des poissons exotiques, se tisseront des liens qui donneront sens à ces deux vies désœuvrées...

Beaucoup de jeunes en Corée sont perdus, broyés par les exigences de la société et des enfances vécues dans des familles torturées et dépassées. Min-ho Choi évoque avec Les Naufragés ces réalités. Loin du misérabilisme, c’est avec des couleurs tantôt de paix, tantôt de feu, et des pointes d’humour délicates que vous rentrerez dans ces vies coréennes douloureuses... finalement très proches de nous...



Mes années 80 de Sean Chuang

Taïwan est une île pleine de charmes et de raffinements.
 Avec Mes années 80, Sean Chuang revient, sur une décennie où un vent de liberté a soufflé sur l'île de Taïwan pour aboutir à l'abolition de la loi martiale qui régissait la vie de ce pays. Sean Chuang s’aventure dans sa mémoire, pour nous faire découvrir son adolescence à cette époque où les jeunes purent commencer à s'ouvrir sur le monde. Il évoque avec humour et tendresse sa découverte de Bruce Lee, des dessins animés japonais et des mangas, sa passion pour le break dance ou ses premiers visionnages de Star Wars. Il met aussi en scène ses premiers rendez-vous amoureux, forcement calamiteux, et ses tentatives de collocations chaotiques avec ses camarades de lycée... c’est avec un dessin aussi vif que mignon que Sean Chuang parvient à nous entraîner dans une société taïwanaise dont l'exotisme va c ommencer maintenant à s'estomper... 



La geek, sa blonde et l'assassin de Kin-Wo Cheng et de Chi-Fai Tang

A l'instar de Magical Girl of the end, l'histoire que propose ce one shot est habile, un génial mélange de thriller cruel et de comédie de mœurs, riche en twist cynique... une petite fable moderne... grand guignol... qui pourrait bien devenir culte.



Source : Akata

lundi, décembre 29, 2014

Lutte pour le manga de l'année : Fate/Zero VS Orange

Aujourd'hui, le duel pour élire le manga de l'année 2014 oppose : Orange de Chez Akata à Fate/Zero de chez Ototo.

C'est vous qui voter pour départager ces deux titres. 

Fate/Zero

Il y a de cela deux cents ans, trois familles ont décidé d'unir leurs pouvoirs pour atteindre l' « autre côté du monde ». Les Einzbern, Les Makiri et les Tôsaka. Ils unissent leurs forces et leurs connaissances secrètes pour recréer le Saint Graal et fabriquer le « Récipient ultime ». Cependant ce calice ne peut réaliser le vœu que d'un seul être humain. La collaboration entre les magiciens se transforme alors en conflit violent et sanglant.











Orange

Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les événements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter.



lundi, décembre 29, 2014

Pokémon - La grande aventure - Rubis et Saphir tome 1

Fiche

Titre : Pokémon - La grande aventure - Rubis et Saphir
Genre: Kodomo
Auteur : Hidenori Kusaka
Illustrateur : Satoshi Yamamoto
Editeur français : Kurokawa
Date de parution  : 11 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 10 euros









Synopsis

Rubis, un garçon élégant qui déteste se battre, va essayer de gagner tous les concours de Hoenn avant Saphir, la fille du professeur Seko. Exacte opposée de Rubis et elle veut gagner tous les badges de la région d'Hoenn en 80 jours suite à un pari. Malheureusement pour eux, ils sont interrompus par deux nouvelles organisations, la Team Magma qui veut étendre la terre et la Team Aqua qui veut étendre la mer. Rubis et Saphir doivent également se soucier d'autre chose : leurs sentiments l'un pour l'autre, et un souvenir d'enfance commun, qui les a mené sur des chemins différents.

Avis

Une nouvelle quête ! 

Nous voici reparti dans le monde fabuleux des Pokémons avec de nouveaux dresseurs et de nouveaux Pokémons. Ce monde semble receler de surprises et semble avoir des Pokémons nouveaux à l'infini. Les dresseurs qui forment notre nouveau duo sont plutôt originaux et avec un caractère bien trempé. On assiste à deux visions très différentes des Pokémons et de leur utilité. Les buts divergent mais la volonté est aussi tenace d'un côté que de l'autre. Ajoutons a cela une pointe d'humour, une pincée d'action et un soupçon de légèreté et nous revoilà partis pour une magnifique aventure.

L’atmosphère est légèrement différente des autres séries Pokémon. Certes, on reste dans un manga essentiellement pour enfant avec un ton décontracté et léger mais ici les combats prenne tune autre dimension et on découvre une nouvelle facette des compétitions Pokémon. Cela donne un certain intérêt à la série qui se démarque ainsi des autres. Cela attise notre curiosité et fait donc monter l'intérêt de lecture.

La trame narrative démarre bien et assez vite. Il n'y a pas trop de longueurs ou de temps morts. Le tout est bien rythmé et avance plutôt bien avec une bonne montée en intensité. C'est agréable et intéressant à lire.

Les illustrations sont dans le plus pur style des mangas Pokémon. Le trait est précis et assez rond ce qui donne une impression de douceur et de bien être. Cela a un côté rassurant.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. Le nombre de pages est plus importants que pour un manga classique. La couverture est cartonnée.

En conclusion, Pokémon - La grande aventure - Rubis et Saphir, nous offre une quête originale et intéressante avec des dresseurs qui sortent de l'ordinaire. Une série à découvrir et à suivre.

Note : 15/20


lundi, décembre 29, 2014

Kingdom Hearts II tome 8

Fiche

Titre : Kingdom Hearts II
Genre : shônen
Auteur : Nomura Tetsuya
Illustrateur : Amano shiro
Editeur français : Pika
Date de parution : 17 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 8 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 8 ( en cours )
Prix : 6,95 euros









Synopsis

Toujours à la recherche de Kaïri, Sora, Donald et Dingo se rendent une nouvelle fois à la Cité du Crépuscule, en quête d'un passage vers le repère de l'Organisation XIII. De son côté, Axel tente de libérer Kaïri, mais se heurte à un Saïx prêt à en découdre. Sora retrouvera-t-il Kaïri et Riku ? Axel reverra-t-il son ami Roxas ? Le temps des retrouvailles adviendra-t-il un jour ? 

Avis

L'amitié ! 

Ce nouveau tome de Kingdom Hearts II, nous offre encore un voyage au monde féerique de Disney qui paraît de moins en moins fabuleux et plutôt dark. La face cachée de ce monde enchanteur, laisse place à une sombre machination dans laquelle nos amis sont entraînés sans vraiment savoir de quoi il en retourne réellement. L'amitié est ici au centre du sujet et on y voit toute la force et la puissance de cette dernière. A cela, s'ajoute les souvenirs et de mystérieux personnages. Autant dire que le mystère ne cesse de s'épaissir et que cela permet d'augmenter l'intérêt de lecture et l'intensité.

L'univers de Disney émerveille et fascine toujours autant. C'est toujours un plaisir que de retrouver les stars de Disney en manga. A cela, s'ajoute une tension et un côté sombre assez intéressant qui semble être l'envers du décors. Entre quête identitaire, lutte pour la bien et recherche de la vérité, on est en plein d'une aventure policière et fantastique qui sait nous captiver.

La trame narrative évolue bien. C'est riche et intense. On sent la tension et cela donne encore plus d'intérêt à cette intrigue riche en mystère et en rebondissements. C'est haletant et passionnant. On est pris dans l'histoire du début à la fin.

Les illustrations sont toujours de même qualité et sont dans le style à la fois manga et Disney.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome de Kingdom Hearts II, nous propose la suite de cette aventure fabuleuse dans l'envers du décors de Disney. Un tome qui permet une transition et un rapprochement avec les autres séries de Kingdom Hearts.

Note : 14/20


dimanche, décembre 28, 2014

Le garçon d'à côté tome 5

Fiche

Titre : Le garçon d'à côté
Genre : shôjo
Auteur : Robico
Illustrateur : Robico
Editeur français : Pika
Date de parution : 3 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 5 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 13 ( terminée )
Prix : 6,95 euros









Synopsis

Alors qu’elle vient de prendre la résolution de changer afin de réussir à faire face aux autres, Shizuku déclare de nouveau sa flamme à son voisin de table, le garçon à problèmes Haru Yoshida. Mais, obnubilé par son ami Yamaken qui s’intéresse aussi à la jeune fille, il l’ignore totalement !! Bien que cela semble mal engagé pour ce couple, du côté de Natsume, l’amour pointe le bout de son nez… 

Avis

Les difficultés se surmontent ! 

Ce nouveau tome du : Le garçon d'à côté, nous propose un tome chargé en émotions et qui met en évidence les difficultés de compréhension qui peuvent exister dans un couple. Il est parfois difficile de faire des compromis et de comprendre l'autre. C'est cette période doute que nous vivons dans ce tomes qui met l'accent sur l'aspect psychologique mais aussi sur les événements que produisent les doutes et les incompréhensions. On se rend compte que d'un rien beaucoup de choses peuvent en découler. On est ému et touché par cette belle histoire d'amour qui a dû mal à se faire et à exister.

L’atmosphère est donc lourde mais dans le mauvais sens du terme plutôt dans le sens pesante car les événements ont compliqué l'histoire d'amour de nos deux héros qui ont du mal à être en phase. C'est donc encore un tome chargé en émotions que nous avons là et qui touchera le lecteur. La force des sentiments est perceptible et on suit l'évolution de ces derniers avec passion et tendresse.

La trame narrative évolue donc au fil des sentiments et des doutes qui déclenchent des réactions et donc des événements. La tout est intense et fort. C'est un tome riche et qui fait bien avancé la trame narrative.

Les illustrations sont très agréables à regarder. C'est fin, élégant, élancé et chargé en émotion et en sensibilité féminine.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Le garçon d'à côté est une série forte et chargée en émotion que l'on suit avec intérêt au fil des tomes. Ce shôjo est vraiment excellent.

Note : 16/20




dimanche, décembre 28, 2014

Blood Lad tome 11

Fiche

Titre : Blood Lad
Genre : shônen
Auteur : Kodama Yûki
Illustrateur : Kodama Yûki
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 13 novembre 2014
Nombre de tomes en France : 11 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 11 ( en cours )
Prix : 7,65 euros









Synopsis

La lutte contre Akim et ses sbires s'organise mais Staz et Wolf vont devoir s'entraîner dur !
Afin de stopper Akim, Staz et Wolf se rendent dans le nord du monde des démons et vont vite découvrir que toute la zone a été complètement ravagée par Burgundy ! Un combat éclate et, alors que les deux amis sont en difficulté, un vieil homme super-funky apparaît tout à coup et met aussitôt Burgundy à terre... Pendant ce temps, Bell est au Japon, en train de se prélasser dans une source thermale afin d'oublier ses peines de coeur.


Avis

De surprises en surprises !

Ce nouveau tome de Blood Lad, nous propose comme d'habitude un bon mélange d'action et d'humour. L'aventure se poursuit et les surprises vont bon train. De nouveaux protagonistes font leur apparition et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont tous plus énigmatiques et loufoques les uns que les autres. Entre combat, humour et découverte de cet univers qui ne cesse de nous plaire et nous faire vibrer, on peut dire que ce tome tient ces promesses et est digne de cette série devenue culte et incontournable.

L’atmosphère est assez détendue et légère dans l'ensemble. en effet, malgré les combats et l'avancée dans la trame narrative, le tout reste plutôt décontracté. Cela est dû : aux personnages, aux touches d'humour et à l'univers général de la série. L'univers ne cesse de nous surprendre et de faire vagabonder notre esprit. On se met à imaginer que tout est possible et on se demande ce que nous réserve encore l'auteur. C'est frais et dynamique. Ce monde rend les démons et autres créatures du même genre plutôt marrantes et on a envie d'aller dans ce monde.

La trame narrative évolue doucement mais surement en nous surprenant et en nous proposant de nouveaux protagonistes. Le tout est assez bien rythmé et intéressant à suivre. L'intensité est présente par petite touche ce qui permet d'encore plus accroché.

Les illustrations sont toujours de même qualité et s'accordent avec le style de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, avec ce onzième tome Blood Lad, nous offre un tome riche et complet. Ce dernier est agréable à lire et on prend toujours le même plaisir à lire la série.

Note : 14/20


dimanche, décembre 28, 2014

Salon du livre et de la presse de jeunesse 2014 : le reportage

Pour ses 30 ans, Le Salon du livre et de la presse de jeunesse, nous a offert une belle édition riche et complète. Cette dernière s'est déroulée du 26 novembre au 1er décembre à l'espace Paris-Est-Montreuil. Le salon s'étendait sur deux étages comme à son habitude et nous a permis de découvrir de nombreux stands, de rencontrer de nombreux auteurs et illustrateurs et d’assister à des animations.



L'ambiance

L'ambiance était plutôt chaleureuse et bonne enfant. On pouvait circuler librement et sans se bousculer malgré le fait qu'il y ait foule. Ce fut un moment très agréable comme toujours agrémenté de rencontres : intéressantes, surprenantes et toujours très bonnes.



Les mangas

Les mangas étaient présents un peu partout dans tout le salon à travers les différents stands d'éditeurs. Les gens et les styles étaient variés afin que chaque visiteur puisse trouver son bonheur.



Les invités

On pouvait trouver de nombreux auteurs et illustrateurs, en dédicaces lors de cette édition du Salon du livre et de la presse de jeunesse 2014. Ce fut l'occasion pour les fans et pour les amateurs du genre de rencontrer soit leur artiste favori soit d'ne découvrir. Cela a créé une bonne ambiance et une forte émulation. Les dédicaces étaient toujours très prisées.

Parmi les invités on a pu trouver :
- Satoe Tone
- Yuka Shimada
- Chiaki Miyamoto
- Tomonori Taniguchi
- Thomas Bouveret
- Samantha Bailly
- Alice Brière-Haquet

Cela prouve bien l'importance de l'influence de la culture japonaise aussi bien à travers les mangas qu'à travers les albums de jeunesse. En effet, ce dernier genre déjà très répandu en Europe commence à s'ouvrir au Japon et cela remporte un certain succès.




La culture japonaise

Le culture japonaise était présente à travers certains invités et certains stands. En effet, ce salon étant généraliste et international n'a pas fait une place particulière pour la culture japonaise. Cependant, on pouvait constater la montée en puissance de la culture japonaise et asiatique à travers les différents et genre de libres proposés. Cela fut intéressant et enrichissant.



Les stands

Les stands étaient en général plutôt bien aménagés et donnaient envie de s'y arrêter. Ils étaient assez colorés et fournis. Ces derniers étaient variés et nombreux. On pouvait passer d'un univers à l'autre en un clin d'oeil. Ce fut un beau voyage de découverte à travers les genres, les pays et les styles.
Parmi les éditeurs on pouvait trouver : Kazé, nobi nobi !, Casterman, Cornélius, Delcourt, Philippe Picquier, Yoaké, Glénat, Kana et  Kurokawa.
Autant dire qu'il y a eu beaucoup d'éditeurs célèbres de mangas. Les amateurs du Japon et de mangas ont été servis. Place à la diversité et au choix.






En conclusion, pour ses 30 ans le Salon du livre et de la presse de jeunesse, nous a offert une belle édition 2014 avec de nombreux stands, riches et variés. Les amateurs du Japon ont pu y trouver leur compte.



Toutes les photos