Archive for 01/30/14

jeudi, janvier 30, 2014

Moi, jardinier citadin tome 1

Fiche

Titre : Moi, jardinier citadin 
Auteur : Choi Min-ho
Illustrateur : Choi Min-ho
Editeur français : Akata
Date de parution : 23 janvier 2014
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes en Corée : 2 ( terminée )
Prix : 21,50 euros










Synopsis

Min-ho Choi, dessinateur de bandes dessinées et pour l'animation, ne se retrouve plus dans sa manière de vivre complètement urbaine. Depuis quelques années, il vit en travaillant pour différents studios d'animation, mais il a bien du mal à prendre du plaisir dans la production de masse. A la suite de leur mariage, il décide avec son épouse de quitter Séoul, pour emménager à Uijeongbu, une petite ville se trouvant au nord de la capitale, en bordure de montagne.  C'est là qu'il va décider, après avoir démissionné de son occupation dans l'animation, de se consacrer à sa nouvelle vie, entre bande dessinée et jardinage. 
Sous le regard bienveillant des anciens du quartier, Min-ho Choi va apprendre à observer les rythmes de la nature, ceux des plantes mais aussi les siens...


Avis

Vivre en harmonie avec la nature 

Avec, Moi, jardinier citadin, Akata nous propose un récit plein de fraîcheur qui nous apporte une bouffée d'oxygène dans notre quotidien stressant. On retrouve dans cet ouvrage des valeurs simples mais essentielles qui sont mises en avant : le courage, la patience, le travail et la persévérance. C'est une magnifique leçon de vie. C'est le récit d'une aventure humaine.

Le tout paraît réaliste et on sent que cela est ancré dans la réalité avec le côté autobiographique. On se prend d'affection très vite pour tous les protagonistes de l'histoire. C'est touchant. L'immersion est totale et cela dès les premières pages qui nous plongent tout de suite au coeur de l'action.

La préface est complète et nous propose de mieux comprendre le contexte et les enjeux de cette oeuvre originale et hors du commun. On y retrouve un mot du mouvement : Incroyables comestibles de France, de l'organisation coréenne pour une agriculture durable et de l'auteur. Tout cela est très enrichissant et nous permet de mieux appréhender la lecture de ce tome.
On découvre ici le rythme de la nature et tout un bio système complexe et fascinant.
L'intrigue nous montre le temps qui passe et qui fait son oeuvre. Cela donne matière à réflexion sur notre façon de vivre et de concevoir les choses. On voit ici une vie simple qui conduit au bonheur. C'est une belle histoire.
On voit aussi toute l'aventure humaine à travers les interactions fréquentes de l'auteur avec son entourage.

Les illustrations sont en couleurs et le tout est très expressif. Le style de dessine st original et cela change de ce que l'on peut voir, le tout est sympathique.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable. On comprend tout très facilement grâce aux pages explicatives. Ces dernières nous explique : les techniques, les plantes, le matériel et les moments clés pour l'agriculture. C'est très intéressant.

En conclusion, Moi, jardinier citadin est un bel ouvrage sur le monde agricole. On y découvre la joie et la satisfaction qu'apporte le travail accompli par ses propres mains. C'est à lire et à découvrir. 

Note : 5/5 

jeudi, janvier 30, 2014

Crimson Wolf chez Kurokawa

Avec Crimson Wolf, l’auteur de Satan 666 et de Blazer Drive manie d’une main de maître les atouts des shônens. L’intrigue, inspirée du conte populaire Le Petit Chaperon Rouge saisira par son originalité et ne vous lâchera plus. 

L’auteur

À ses débuts, Seishi Kishimoto était surtout connu pour être le frère jumeau du célèbre Masashi Kishimoto, auteur de Naruto, ce qui lui valut quelques désagréments. En effet, les deux hommes possèdent un trait tellement similaire que Seishi reçut des montagnes de lettres de la part de lecteurs lui reprochant de piller l’oeuvre de son frère. Heureusement, le malentendu fut rapidement dissipé devant le talent du mangaka et il rencontra à son tour un succès mérité avec Satan 666 puis Blazer Drive.

Synopsis

Dans un monde où réalité et cauchemars sont mêlés, Ayame, une jeune fille mystérieuse armée d’un poing américain en argent massif se lie à Yôichi, un lycéen doux et craintif comme un agneau… Elle est un chaperon rouge, lui, sa source de pouvoir. Ensemble, ils luttent contre les démons des hommes, tentant de préserver l’humanité de leur mieux. Mais face à ce destin qu’il n’a pas choisi, Yôichi parviendra-t-il à préserver son innocence ? Et qui est réellement Ayame, un loup ou un agneau ? Face à cette nouvelle vie, le jeune homme va vite devoir apprendre à distinguer ses amis de ses ennemis pour percer les mystères de ses nouveaux pouvoirs…

Fiche

Date de sortie tome 1 : 10 avril 2014
Prix : 6,80 €
Format : 115 x 177 mm





Source : Kurokawa

jeudi, janvier 30, 2014

Benjamin arrive chez Pika

À l’occasion de sa venue au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, Pika Édition annonce l’arrivée au sein de son catalogue des œuvres de Benjamin, l’auteur de bande dessinée chinoise le plus renommé en Chine et à l’international.

Benjamin signe ainsi ses droits mondiaux (hors Chine) à Pika Édition, pour son nouvel album et la réédition de ses œuvres déjà publiées. Les premiers titres seront publiés à l’automne 2014.












Benjamin

Zhang Bin ( 张彬 Zhāng Bīn), dit Benjamin (本杰明) connu aussi sous le nom de Zhang Lin est l’un des seuls auteurs de bande dessinées chinoise à avoir été édité en France. Né dans la province de Heilongjiang en 1974, il est d'abord formé à l'école de la mode et du design. Il débarque à Beijing en 1996 pour faire de la bande dessinée. Ce n'est qu'au printemps 2000 que son premier récit Fleurs inconnues en été est publié par Comic Fans Magazine. Son premier album One Day sort en 2002, ainsi que les deux volumes de la Technique de la BD par ordinateur. Après un passage éclair dans l'illustration publicitaire, il décide de faire de la BD son seul métier, et se lance dans la réalisation de Remember, qui paraîtra en octobre 2004 en Chine et en 2006 en France. En 2005 sort son premier roman The basement. Il est considéré dans son pays comme l'un des maîtres de la nouvelle bande dessinée chinoise. Benjamin est l'un des rares auteurs de bande dessinée à fabriquer ses planches uniquement sur ordinateur, à l'aide d'un crayon graphique avec une tablette graphique et de logiciels de retouche d’image. Son style urbain très particulier, ses personnages, ses histoires du quotidien sont autant de coups de pinceaux à fleur de vérités et d'émotions made in China, qui permettent de découvrir le quotidien de cette jeunesse chinoise en quête d’identité.

Source : Pika

Voici deux petits articles pour en savoir plus sur cet artiste :

Interview réalisée lors de Planète Manga en 2012

Performance lors de Planète Manga en 2012

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -