Archive for 02/17/14

lundi, février 17, 2014

Woodstock tome 5

Fiche

Titre : Woodstock
Genre : seinen
Auteur : Yukai Asada
Illustrateur : Yukai Asada
Editeur français : Glénat
Date de parution : 19 février 2014
Nombre de tomes en France : 5 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 16 ( en cours )
Prix : 7,60 euros
















Synopsis

Gaku et ses compagnons de Charlie sont sélectionnés pour participer au concours Rock Revolution. Après le passage des autres groupes, le plus dur reste à faire lors d’un concert chargé d’imprévus. Parviendront-ils à l’emporter sur leurs imposteurs ?

Avis

Charlie mis à l'épreuve !

Ce cinquième tome de Woodstock nous plonge en plein coeur du concours de musique durant lequel des grands groupes de rock s'affrontent. C'est l'occasion pour nos amis de découvrir de nouveaux groupes et de nouvelles tendances. C'est aussi l'occasion pour eux de se confronter aux plus grands et de voir ce qu'ils valent sur scène. Le moins que l'on puisse dire c'est le niveau est élevé et que Gaku et ses amis ne sont pas au bout de leur surprise. Il va falloir qu'ils piochent dans leur tripes pour s'en sortir.

L'atmosphère de ce tome est électrique et très rock. L'auteur insiste sur les concerts et la qualité des groupes. On voit aussi qu'il nous montre que le monde la musique ne cesse d'évoluer et ainsi on en apprend un peu plus sur le monde du rock. Un autres aspect est largement abordé ici celui psychologique. On voit voit clairement les doutes et les sentiments que ressentent nos "héros". Cela est vrai également pour tous les autres protagonistes. Cela donne un effet réaliste et percutant au manga qui ne manque de punch. On s'y croirait.

Le tout est bien rythme est scénarisé. L'histoire est fluide et cohérente. On ne s'ennuie pas du début à la fin. L'intensité monte graduellement pour susciter de plus en plus d'intérêt et de plaisir.

Les illustrations sont toujours aussi belles et agréables à regarder. On apprécie la finesse du trait et le souci du détail. On ressent l'intensité des concerts dans ces dernières ce qui donne encore plus de force à ces derniers et donc au manga.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. Les notes explicatives sur les groupes sont intéressantes et enrichissantes.

En conclusion, Woodstock tome 5 est une réussite et confirme une fois de plus que cette série est vraiment excellente. Le niveau monte d'un cran ainsi que l'intensité. C'est à lire. C'est un coup de coeur.

Note : 18/20

lundi, février 17, 2014

Dragon Ball Z : Budokai HD collection

Le jeu Dragon Ball Z : Budokai HD collection est une remastérisation des jeux Dragon Ball Z Budokai 1 et 3 que l'on pouvait avoir sur PS2. On a donc le droit a deux jeux en un. Le jeu est disponible sur PS3 et Xbox360.















Fiche

Editeur : Namco Bandai
Développeur : Namco Bandai
Type : combat
Date de sortie : 2 novembre 2012








Le jeu

Le ou les jeux sont les mêmes que sur PS2 sauf que le graphisme a été amélioré. La seule question que l'on peut se poser, c'est pourquoi n'avoir pas mis l'épisode 2.





Le choix des personnages est plutôt grand et complet surtout dans le 3 même si je trouve que certains manquent à l'appel.






Les modes de jeu sont : histoire, tournoi du monde des arts maritaux, duel et entrainement. Le mode histoire du 3 propose un voyage dans le monde de Dragon Ball que l'on peut explorer avec différents personnages. Pour avoir tous les personnages, il faut le finir avec tous les personnages disponibles. C'est plutôt sympa et agréable. Cela permet aussi de prolonger le plaisir.






Le mode tournoi propose trois niveaux de difficulté qui augmentent le nombre de combats et la résistance de l'ordinateur.
Le mode duel permet soit d'affronter l'ordinateur soit d'affronter un ami.








Le tout est fidèle à l'esprit de Dragon Ball et le fait que le ki détermine les transformations est une bonne idée cela le rend encore plus fidèle. Le tout est vraiment bien fait et bien conçu.







La difficulté du jeu est progressive et le mode histoire demande beaucoup d'heures de jeu pour le finir.

Les graphismes

Les graphismes sont bien mieux que sur PS2. Certes on est loin de ce que l'on peut voir dans certains jeux. Cependant le tout est plus correct et même plaisant à regarder. Notamment dans le 3 qui reste fidèle au style de l'anime. Les intros surtout celle du 3 sont très bien faites et plaisantes à regarder.








Le gameplay

Le gameplay est plutôt bon dans l'ensemble. Le seul point négatif est le système des touches aléatoire lors des attaques du dragon en mode hyper dans le 3. Autre point négatif quand on veut contrer ou faire une attaque ultime ou contrer une vague d'énergie cela n'est pas toujours évident dans le 3. Ce sont les gros points faibles de ces jeux. Les commandes réagissent plutôt bien et les coups sont faciles à réaliser.







Conclusion

Ce n'est certes pas le jeu de l'année mais cela reste le jeu de référence sur PS3 pour Dragon Ball Z. Un jeu fun et non décevant. De quoi passez du bon temps dans l'univers de Dragon Ball.

Note : 14/20

lundi, février 17, 2014

Février 2014 chez IHMO

Voici ce que nous réserve IMHO pour ce mois de février.

Le 20 février 

Notre Hikari Club tome 1

Le Litchi Hikari Club n’est pas un gentil cercle d’amateurs de fruits exotiques, mais un groupe de jeunes garçons sanguinaires prônant la jeunesse et la perfection esthétique. Après l’adaptation en manga de la pièce de théâtre subversive du Tokyo Grand Guignol, Usamaru Furuya imagine une histoire où les personnages charismatiques du Litchi Hikari Club sont encore écoliers. À leur tête, Zéra, surdoué cruel à l’ambition dévorante qui ne tardera pas à prendre la place du chef historique, Tamiya. Il sera soutenu par son amant, Jaïbo, un garcon derangé qui prend un malin plaisir à jouer avec la vie des autres, mais aussi par le discret Niko, qui n’hésitera pas à lui donner un œil pour mener à bien leur mission… De quelle manière Zéra parviendra-t-il à renverser l’autorité de Tamiya ? Comment les membres du Litchi Hikari Club se sont-ils enlisés dans cette situation tragique ?









Source : IMHO

lundi, février 17, 2014

The sleeping princess tome 1

Fiche

Titre : The sleeping princess
Genre : shôjo
Auteur : Yuna Sasaki
Illustrateur : Yuna Sasaki
Editeur français : Soleil
Date de parution : 5 février 2014
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6,99 euros








Synopsis

Alice rend régulièrement visite à son père à l’hôpital, victime d’une maladie incurable. Ce dernier espère que sa fille adorée trouvera l’homme idéal pour prendre soin d’elle, et pourquoi pas Tatsuya, ce beau et jeune médecin qui le soigne ! Les prières de l’homme malade sont finalement exaucées puisque les deux jeunes gens tombent éperdument amoureux. Malheureusement, peu après le décès de son père, Alice se voit affectée du même mal que celui-ci et est condamnée à mourir rapidement. Tatsuya, refusant la fatalité, décide alors de cryogéniser sa bien-aimée pour la maintenir en vie le temps qu’il trouve un remède à sa maladie. Mais le jeune homme parviendra-t-il un jour à réveiller l’amour de sa vie ?

Avis

Un amour éternel ! 

Ce nouveau shôjo de chez Soleil nous propose de revisiter les contes traditionnels qui ont bercés notre enfance avec une vision plus moderne et futuriste. La grande force de The sleeping princess, est la transmission de l'émotion lors de la lecture. La force des sentiments exprimés par les personnages touchent le lecteur et ce dernier est obligé de s'émouvoir. Ce shôjo sort du lot par son côté mature et tragique qui renforcent l'intensité des sentiments. C'est une belle version d'un conte ancien remis au goût du jour.

L'atmosphère de ce nouveau shôjo est plutôt empreinte de nostalgie et de tristesse. Nous avons d'un côté une maladie incurable et de l'autre un amour unilatéral. Cela donne une histoire à la fois très belle mais aussi très triste. Cependant on voit que cela évolue et l'espoir semble naître au fur et à mesure des pages. C'est prenant et on est ému devant un tel scénario. Quelques petites touches d'humour viennent s’immiscer dans l'histoire afin de détendre un peu l'atmosphère.

Le focus est mis sur sur Alice qui semble subir drame après drame. On voit beaucoup ses états d'âme. Le tout est cependant bien rythmé et intéressant à suivre. L'évolution est graduelle mais elle es présente. Tout se passe plus sur le plan psychologique que par l'action en elle-même. Le tout est écrit avec fluidité et cohérence.

Les illustrations sont vraiment très belles. On apprécie la finesse du trait et la délicatesse du dessin. On sent une touche de féminité ce qui donne un côté plus doux au dessin.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, The sleeping princess est un très beau shôjo qui saura vous émouvoir. C'est une belle modernisation des contes traditionnels. C'est à lire et à découvrir.

Note : 14/20

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -