Archive for 04/15/14

mardi, avril 15, 2014

Negima ! - Le maître magicien - volume double tome 6

Fiche

Titre : Negima ! - Le maître magicien
Genre : shônen
Auteur : Ken Akamatsu
Illustrateur : Ken Akamatsu
Editeur français : Pika
Date de parution : 19 mars 2014
Nombre de tomes en France : 6 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 19 ( terminée )
Prix : 10,90 euros










Synopsis

Le tournoi d’arts martiaux de la fête de Mahora vient de débuter. D’abord pressenti comme un évènement mineur, ce dernier s’est transformé en attraction de tout premier plan, à laquelle participent élèves et professeurs. Après des éliminatoires qui ont permis aux favoris de se distinguer, les combats les plus attendus débutent enfin avec, en particulier, l’affrontement de Mana contre Kû-Fei ou, encore plus attendu, celui de Negi contre Takamichi… Tout cela sous l’oeil attentif du mystérieux Kûneru Sanders, qui progresse lui aussi dans le tournoi… 

Avis

Un nouveau défi ! 

Ce nouveau tome, nous propulse dans un tournoi d'arts martiaux durant lequel les affrontements vont faire rage et vont contraindre nos héros à puiser dans leu ressource. Voici un nouveau défi pour Negi et ses amis. Cela relance l'intrigue et font monter le rythme ainsi que l'intensité du tome. On passe d'une vie paisible à des affrontements. Ce changement de rythme et cette évolution suscitent l'intérêt du lecteur qui apprécie de pouvoir lire les deux facettes de cette histoire.

Le ton de ce manga est à la fois léger et sérieux. C'est certes me direz vous un paradoxe mais c'est ce que l'on peut trouver tout au fil de l'histoire. Le début semble léger et frivole et nous fait plutôt sourire. On y sent la bonne humeur et la joie de vire. Tout paraît simple et rose. A cela contraste la deuxième partie du tome qui est plus sérieuse et plus intense. On passe de la joie à la dure réalité des combats. Cela donne un ton et une atmosphère particulier à ce tome.

Ce tome monte doucement mais surement en intensité et nous propose une évolution et un nouveau défi fort intéressant qui relance l'intérêt pour cette série à la fois légère et intéressante. Chaque type de lecteur peut y trouver son compte et ce mélange d'atmosphère permet de jouer sur plusieurs tableaux.

Les illustrations sont assez plaisantes à regarder e ton apprécie la touche de féminité et de douceur qu'elles dégagent.

L'édition est bien faite et permets une lecture fluide et agréable du tome. Il s'agit d'une édition double.

En conclusion ce nouveau tome de Negima ! - Le maître magicien nous offre un double plaisir et une double facette. On commence en douceur et l'intensité monte progressivement ce qui permet de prendre de plus en plus de plaisir. Un bon manga pour passer un bon moment de lecture.

Note : 14/20

mardi, avril 15, 2014

Yatta Fanzine numéro 8 est disponible

Le nouveau numéro de Yatta Fanzine est disponible.








Au programme : dramas, animes, manga, musique, mode, interviews ...

Les bons plans mode
Rainbow Cake
Danse Subaru !
Umi no Ue no Shinryoujo
Golden Time
Wizard Baristers
Fate/Zero
Jeux d'enfants
Superior
1000Say
Cowboy Bebop
....

Voici le lien pour le découvrir

http://www.yatta-fanzine.fr/yatta-fanzine-n8/

Un concours est organisé spécial Mangazur  

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=378611455614782&set=a.298185323657396.1073741835.130216070454323&type=1&theater

mardi, avril 15, 2014

Dragon Ball Z - Les films tome 7

Fiche

Titre : Dragon Ball Z - Les films
Genre : shônen
Auteur : Akira Toriyama
Illustrateur : Akira Toriyama
Editeur français : Glénat
Date de parution : 2 avril 2014
Nombre de tomes en France : 7 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 15 ( en cours )
Prix : 7,60 euros


















Synopsis

Son Goku, l’homme le plus fort de l’univers, est traqué par trois cyborgs ! Les meilleurs guerriers se réunissent alors pour mener une lutte sans merci face à ces créatures d’un nouveau genre. Mais la bataille risque d’être âpre à remporter…

Avis

Cyborgs contre Saïyens !

Ce nouveau manga issue des films de Dragon Ball Z, nous propulse dans la lutte entre Goku et les cyborgs. C'est un passage clé et fort de l'histoire. Nos amis ont gagné en puissance et affrontent des ennemis surpuissants dans des combats de plus en plus rudes et spectaculaires. Coups spéciaux et transformations sont de mises dans ce volume riche en action et en combat. Il s'agit ici d'un des meilleurs films de la licence.

Le ton est sérieux même si certaines touches humoristiques viennent ponctués quelque fois les combats qui sont de plus intenses et palpitants. On voit que nos amis ont pris en maturité et qu'ils doivent faire face à des ennemis toujours plus terrifiants ce qui rend l'atmosphère assez solennelle et parfois tragique. Le tout s'accorde et s'harmonise à l’évolution des combats. On n'est pas ici pour plaisanter mais pour se battre et sauver la Terre.

Action et combat rythme ce manga qui est riche en adrénaline. Pas le temps de souffler ou de dire ouf que tout s'enchaîne vitesse grand v pour un tome qui nous en met plein les yeux. C'est intense et cela permet au lecteur d'apprécier pleinement l'histoire qui trouve tout son intérêt dans la mise en scène des combats. C'est toujours plaisant de voir un bon vieux shônen comme ça bien ficelé et bien rythmé.

Le manga est entièrement en couleur ce qui est toujours plaisant. Les illustrations sont toujours de même qualité que pour les précédents tomes.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du manga. La couverture est cartonnée.

En conclusion, ce nouveau film de Dragon Ball Z est vraiment très bon et un des meilleurs. Il ne faut pas le louper. C'est un coup de coeur.

Note : 17/20

mardi, avril 15, 2014

Concert d'Eason Chan au Zénith : le livereport

Le 31 mars dernier, le chanteur chinois Eso Chan s'est produit au Zénith pour un concert haut en couleur organisé par Groupal Project Planning.








Ce concert fut l'occasion de découvrir pour la première fois le chanteur aux multiples facettes : Eso Chan. Ce fut à la fois un spectacle musical et visuel. Tout les éléments étaient réunis pour nous offrir un show riche en émotions. Le chanteur était accompagné d'un groupe de musicien et d'une troupe de danseurs qui ont assurés le spectacle côté visuel.







En arrière plan du chanteur un écran était présent nous montrant parfois ce dernier ou des images. Cela permit de rendre le concert encore plus beau et agréable visuellement.








Les danseurs ont effectué de belles chorégraphies riches et variées pour assurer un beau spectacle de danse avec des costumes toujours différents et recherchés esthétiquement.

Côté chant nous avons eu le droit à une belle prestation de la part du chanteur chinois qui a su combler les attentes de son public et lui offrir un très bon concert. 







Voici quelques titres qui ont été joués

One thing a day
Flower world
That’s just life
Lonely xmas
Backpack
Mt Fuji







Le public avait répondu présent au concert et était en effervescence devant leur chanteur. Le public était nombreux et plus qu'heureux de pouvoir voir et écouter Eso Chan. Des bâtons lumineux virevoltaient dans les airs durant les chansons.







En conclusion, se fut un bon concert et un bon show aussi bien musicalement que visuellement.







Toutes les photos 

mardi, avril 15, 2014

Super Lovers tome 6

Fiche

Titre : Super Lovers
Genre : yaoi
Auteur : Abe Miyuki
Illustrateur : Abe Miyuki
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 27 mars 2014
Nombre de tomes en France : 6 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( en cours )
Prix : 8,99 euros









Synopsis

« Que faut il que je fasse pour que la personne que j'aime m'appartienne ? »
Les quatres frères de ka famille Kaidô, Haru l'aîné, les jumeaux Aki et Shima et puis Ren le petit dernier adopté vivent tous sous le même toit.
Les vacances d'été sont enfin arrivées et pourtant les jolies clientes continuent de se masser autour de Harou, ce qui pousse Ren à bout.
Ren ne veut plus être vu comme un petit frère et souhaite coucher avec Haru afin de resserrer leurs liens, mais Haru le trouve trop jeune et refuse.
Ren se tourne alors vers Natsuo.

Avis

Super Lovers est le yaoï le moins focalisé sur le sexe et la relation amoureuse des deux héros qu'il m'est été donné de voir. Mais il reste mon adoré dans cette catégorie de manga.

Ça y est ! La relation d'Haru et de Ren commence à avancer. Ren a pleinement conscience de ses sentiments envers Haru et désire que ce dernier n'appartienne qu'à lui. Le fait qu'autant de femmes lui tournent autour lui devient insupportable. Ne parvenant pas à le lui dire il descide à se lancer et le harcèle pour qu'ils couchent ensemble. Malheureusement, Haru refuse prétendant que Ren n'est encore qu'un enfant. Cela le blesse profondément et il part pour essayer de se « consôler » dans les bras d'un autre ce qui met Haru dans un grand état de colère. Cela le forcera peut être à enfin se remettre lui et ses sentiments en question.

Ren a bien grandit, il n'est plus ce petit garçon qui s'accrochait à son grand frère désesperément. Je ne l'ai pas vu grandir au fil des pages mais il est indéniable que ce petit bonhomme devient un homme et n'en peut plus d'être considéré toujours malgré tout comme un enfant par celui qu'il aime. A croire que ce petit bonhomme est plus adulte que son grand frère qui, lui, refuse toujours de comprendre ce qui l'unit à lui. Mais par conséquent, Ren ne se laisse plus faire ce qui poussera Haru, malgré lui, à réfléchir à tout cela. Malheureusement, l'anniversaire de la mort des parents des 3 frères approche à grand pas ce qui joue sur la sensibilité de chacun. Haru parviendra-t-il à surmonter tout cela alors qu'en sept ans, il n'est pas encore parvenu à allez sur la tombe de ses parents ni à parler réellement au psychologue ?

Le ton de ce tome est assez dur. Beaucoup de colère et de tristesse, même une pointe de désespoir. Mais la fin est magnifique.

Le scénario est très bien écrit au point que l'on ne voit pas défiler les pages lors de notre lecture.

Les illustrations sont toujours aussi belles, très expressives.

L'édition permet une lecture fluide.

En conclusion, ce manga trouve toujours grace à mon cœur, elle avance à son rythme et même si parfois cela peut paraître un peu long, c'est toujours un plaisir de le dévorer. Si la relation de notre petit Ren et d'Haru vous à plu dans les premiers tomes, ce dernier vous ravira.

Scénario : 10/10
Illustrations : 10/10

Intérêt général : 10/10


Arkanne

mardi, avril 15, 2014

L'île de Giovanni

L'île de Giovanni est un film d'animation du studio de Production I.G. Shigemichi Sugita en est le scénariste et Mizuho Nishikubo le réalisateur.
Ce film est tirée d'une histoire vraie.
La sortie en salle est prévue pour le : 28 mai 2014.







Réalisé par Mizuo Nishikubo, ancien assistant réalisateur de Mamoru Oshii. L'île de Giovanni est un projet de longue date de Shigemichi Sugita, le scénariste du film. Résultats de nombreuses recherches et témoignages, le film s'est inspiré de la vie de Hiroshi Tokuno, qui a vécu cette période avec son petit frère alors âgé de deux ans. Pour donner vie à cette partie de l'Histoire, méconnue du grand public, l'équipe du film a fait appel à de nombreux talents, dont celui de Santiago Montiel, directeur artistique français, pour les décors. Son style unique qui  ressemble à des coups de pinceau, donne une atmosphère chaleureuse au film. Les personnages ont été créés par Atsuko Fukushima, qui a travaillé sur l'animation de Kiki la petite sorcière, ou Akira entre autres.

Synopsis

1945 : Après sa défaite, le peuple japonais vit dans la crainte de l'arrivée des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule île de Shikotan, la vie s'organise entre la reconstruction et la peur de l'invasion. Ce petit lot de terre, éloigné de tout va finalement être annexé par l'armée russe. Commence alors une étrange cohabitation entre la famille des soldats soviétiques et les habitants de l'île que tout oppose. L'espoir renaît à travers l’innocence de deux enfants, Tanya et Junpei...




Trailer






Eurozoom et Kazé annoncent  l’avant première du film L’île de Giovanni le 24 avril à 20h00 à l’UGC Cine Cité Paris 19.

La séance se fera en la présence de Mizuho Nishikubo, le réalisateur du film.


Les places seront mises en vente mercredi 16 avril sur ugc.fr.
Projection en VOSTF.
le site officiel du film

Source : Kazé et Japan Expo