Archive for 06/30/14

lundi, juin 30, 2014

Top du mois de juin 2014

Juin s'achevant, voici le traditionnel top five du mois.

Numéro 5 : Fairy Tail tome 37 ( Pika )

La menace des dragons ! 

Ce nouveau tome de Fairy Tail, se passe sur les chapeaux de roues et nous offre un tome riche en action et en affrontements. C'est dynamique, un brin humoristique et toujours mystérieux. On se laisse prendre au jeu et on prend toujours autant de plaisir à suivre les combats et les aventures de nos amis. L'intrigue évolue encore et le tout se dévoile peu à peu ce qui donne l'eau à la bouche. On sent que pour l'instant se ne sont que les prémices d'une grande bataille que nous avons là.


Chronique











Numéro 4 : Happy Project tome 2 ( Soleil )

La donne change ! 

Ce second tome d'Happy Project nous plonge de nouveau dans le phénomène de société qui consiste à mêler jeu et réalité. Cela est plus vrai que nature et on se croirait dans un e émission de télé-réalité comme on peut en voir en ce moment. Cela donne de l'intérêt, du punch et de la crédibilité à cette série qui confirme sa qualité au fil des tomes qui ne déçoivent pas bien au contraire chaque tome semble meilleur que le précédent. Cela est dû à un scénario en béton et au charisme des personnages. 


Chronique









Numéro 3 : Fate/Zero tome 3 ( Ototo )

Un nouvel ennemi !

Ce nouveau tome de Fate/Zéro, nous propose de poursuivre la lutte pour le Graal et de mieux cerner certains sorciers invocateurs. Entre action et révélation, one st pris dans un tourbillon qui nous transporte dans ce monde sombre où la magie côtoie la réalité. On découvre de nouveaux personnages célèbres et on sent que rien n'est joué.  On est en plein milieu d'une partie d'échec dans laquelle la moindre erreur peut être fatale. Les motivations divergent mais sont toutes sans faille. Après le prélude on sent que le spectacle va nous en mettre plein les yeux.










Numéro 2 : City Hall tome 5 ( Ankama )

La vérité !

Ce nouveau tome de City Hall est comme ses prédécesseurs un pur bijou. L'histoire prend un nouveau tournant et on est encore loin d'être arriver au bout de nos surprises. C'est haletant et vraiment le scénario est complexe, riche, cohérent et passionnant à suivre. De nouveaux protagonistes charismatiques et énigmatiques font leur apparition afin de faire évoluer un récit que l'on suit avec intérêt. Nos héros prennent encore plus d'envergure et deviennent de plus en plus attachants. Ajoutez à cela de beaux graphismes et un univers qui fait appel à des références bien connus et vous comprendrez pourquoi ce tome est encore une réussite.











Numéro 1 : Daisy - Lycéennes à Fukushima tome 1 ( Akata )

Comment vivre normalement ?

Ce nouveau shôjo des éditions Akata est vraiment un titre fort avec un message puissant et touchant. On est loin des clichés que l'on peut voir sur et dans les shôjos, ne vous attendez pas un à shôjo ordinaire, ici le message est fort et poignant. Pas d'histoire à l'eau de rose, nous ne sommes pas dans le mondes Bisounours et les tracas de nos jeunes héroïnes dépassent de loin le cadre de savoir si elles vont ou non être aimées par un garçon. Nous avons à faire à un récit vrai et touchant qui nous montre une réalité que souvent nous ignorons sur ce qu'on ressentit les gens après la catastrophe de Fukushima.













lundi, juin 30, 2014

Messiah tome 1

Fiche

Titre : Messiah
Genre : shôjo
Auteur : Hiyoshimaru Akira
Illustrateur : Hiyoshimaru Akira
Editeur français : Soleil
Date de parution : 18 juin 2014
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( terminée )
Prix : 7,99 euros








Synopsis

Pour faire face aux menaces terroristes, une unité spéciale d’agents secrets dotés du permis de tuer a été créée. Cette unité, le groupe « Sakura », réunit de jeunes gens répartis en binômes à qui sont confiées les missions les plus délicates. En cas d’échec, seul le coéquipier peut venir sauver l’autre, être son messie. Eiri, Haku, Sôma et Shûsuke font partie de l’unité Sakura. D’apparence juvénile, Eiri a été choisi pour infiltrer un lycée, l’école Seiei Gakuen, et assurer discrètement la protection d’un élève, Fumikazu Shimada, petit frère du terroriste le plus recherché : Tomokazu Shimada...

Avis

Ainsi soit-il !

Un concept et une idée originale pour cette nouvelle série des éditions Soleil. La force de ce manga réside essentiellement dans son scénario et la mise en œuvre de ce dernier. Au début, on se demande comment vont évoluer les choses et très vite on est rassuré et séduit par cette enquête policière mixant réalité et élément surnaturel. Cela donne un petit côté mystique au manga qui n’est pas pour déplaire mais bien au contraire. Le tout devient un peu merveilleux et donc forcément envoûtant.

L’ambiance est à la fois mystique et secrète pour nous maintenir en haleine et nous faire entrer dans un univers unique et vraiment captivant. Le suspense est omniprésent et on sent que le moindre faux pas sera fatal. Tout est minutieusement calculé et ainsi on obtient un manga haletant. L’immersion est totale dès les premières pages. On se plaît à croire que tout cela pourrait être réel car cela fait écho aux théories de complots et de manipulations avec l’existence de divisions secrètes.

L’action est présente du début à la fin sous diverses formes pour monter l’adrénaline et la tension. Tout s’accélère au fur et à mesure et cela fait ainsi monter la pression pour nous offrir un plaisir intense et qui croit au fur et à mesure de la lecture.

Les illustrations sont de bonne qualité. Le dessin est fin et soigné ce qui donne un charme supplémentaire à ce titre.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Messiah avec ce premier tome possède beaucoup d’atouts et arrive à procurer un bon moment de lecture. C’est un titre de qualité et originale à découvrir.


Note : 16/20

lundi, juin 30, 2014

Sailor Moon tome 12

Fiche

Titre : Sailor Moon
Genre : shôjo
Auteur : Naoko Takeuchi
Illustrateur : Naoko Takeuchi
Editeur français : Pika
Date de parution : 2 mai 2014
Nombre de tomes en France : 12 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 12 ( terminée )
Prix : 6,95 euros











Synopsis

Sailor Moon a perdu presque tous ses alliés, détruits les uns après les autres par les sbires de Galaxia. Consciente d'être la seule à pouvoir vaincre cette ultime ennemie pour ramener la paix sur la Terre, elle décide d'aller la combattre dans son repaire. Elle demande donc à la princesse Kakyû de la conduire au centre de la galaxie, à un endroit appelé Galaxy Cauldron, là où sont créées toutes les étoiles. Là-bas, elle devra mener son plus grand combat afin de pouvoir sauver les autres Sailors et Mamoru... Mais elle ne s'attendait pas à devoir affronter précisément ses amies et l'amour de sa vie, manipulés par la cruelle Galaxia !

Avis

Réunis pour l’éternité !

Ce dernier tome de Sailor Moon est à la fois beau et triste et nous submerge par la force des émotions mises en avant. Entre amour, tristesse, espoir et désespoir, on est ému et touché par la fin de cette belle série qui n’a cessé de prendre en profondeur et en intensité au fil des tomes. En effet, au début nous étions dans une atmosphère plutôt légère et humoristique puis petit à petit on a glissé vers un fond et une forme plus sérieuse et plus poignante. Cela fait penser au passage de l’adolescence vers l’âge adulte. C’est donc un fnal riche en émotions et en action qui nous ait offert ici. Surprises, sentiments et bataille désespérée vous attende.
L’atmosphère est empreinte de mélancolie, de douceur et de tristesse ce qui donne une étrange sensation à la fois agréable et émouvante. On est transporté dans un monde qui nous fait rêver, qui se trouve hors du temps et de l’espace. La force des émotions nous ait bien transmises et cela nous touche. Cela donne l’impression qu’un beau rêve s’est fini et que la réalité est revenue.

Côté action, on n’est pas en reste avec un final explosif et dynamique comme on les aime. La dernière bataille tient toutes ses promesses et nous offre un très beau combat riche en rebondissements et en révélations. Beaucoup de surprises vous attendent. Le plaisir de lecture est garanti.

Les illustrations sont toujours aussi belles, remplies de douceur et expressives. C’est très beau à voir et cela renforce la puissance du manga.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, le tome 12 de Sailor Moon est vraiment une belle réussite qui conclut avec brio une magnifique série qui n’a pas finie de faire rêver les grands et les petits.


Note : 15/20

lundi, juin 30, 2014

Plus de précisions sur les geisha de Japan Expo

A l’occasion de la promotion du film sur les Maiko et de sa présence sur Japan Expo, la ville de Kyoto propose de rencontrer de vraies Maiko venues spécialement du pays du soleil levant.
















Maiko : ces apprenties Geisha

Les Maiko sont des Geisha en devenir. Au Japon, et en particulier à Kyoto, les Geisha sont de véritables emblèmes de la ville, reflet de la bienséance et d’élégance. Les jeunes filles, agées de 15 à 20 ans généralement, doivent se plier à une éducation stricte en plusieurs étapes. Elles commencent leur formation comme Shikomi, où elles doivent se plier aux tâches ménagères les plus dures et servir les Geisha. Cette phase de la formation a pour but de briser et former la future apprentie Geisha. Celle ci devient ensuite Minarai, après un examen de passage pour prouver son talent, notamment en danse. De là l’enseignement
devient artistique. Enfin, la jeune fille devient apprentie Geisha. A Kyoto c’est le terme Maiko qui désigne ces jeunes femmes. Alors l’apprentie est assignée à une Geisha qui lui transmet tout son savoir et ses connaissances. Cette relation est donc extrêmement importante puisque c’est de là que naîtra la future Geisha. L’aînée lui apprend l’art de la conversation, la perfectionne à la danse et la forme à la pratique du Shamisen (instrument de musique traditionnel japonais), pour qu’elle puisse passer avec succès l’examen final où l’apprentie doit maîtriser l’ensemble de ces arts japonais. Kyoto est particulièrement connu pour ses Maiko et Geisha car la ville est réputée pour avoir la formation la plus rude et traditionnelle du pays.

Le film Lady Maiko de Masayuki Suo

Masayuki Suo s’intéresse à la culture Geisha depuis plus de 20 ans, et entame un projet autour de cet univers. C’est la rencontre de l’actrice Mone Kamishiraishi qui fait émerger enfin celui-ci.
En septembre prochain, ce film, au sommet du divertissement, voit enfin le jour après 18 ans de gestation. Il est l’apologie de la culture Geisha et raconte la transformation spectaculaire et difficile d’une jeune campagnarde en une élégante et incroyable Maiko. C’est un parcours de vie extra-ordinaire et une vision fantastique sur cette culture nippone que nous offre le réalisateur à travers ce film qui mêle rires, larmes, chants et danses enchanteresses.

Une rencontre inattendue lors de Japan Expo

Lors de Japan Expo, qui se tient du 2 au 6 juillet prochain au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, les visiteurs et nombreux curieux peuvent admirer les Maiko présenter leur danse traditionnelle et échanger avec celles-ci sur leur façon de vivre et leurs us et coutumes. Venues tout spécialement du pays du Soleil-levant, les Maiko sont présentes sur le stand de Kyoto (BF52), les 4, 5 et 6 juillet, elles nous font voyager un instant dans ce fabuleux pays.

Kamishichiken Daimonji-Okiya

Prénom : Katsune

Formée au Kamishichiken Daimonji-Okiya en tant que Shikomi (domestique) puis Minarai (apprentie), elle débute en tant que Maiko le 8 décembre 2010. En 2012, elle change de coupe de cheveux passant du style Wareshinobu au Ofuku. Elle a été formée à de nombreux arts traditionnels japonais tels que la danse et la musique en passant par l’art de la communication.














Prénom : Katsuna

Egalement formée comme Shikomi et Minarai au Kamishichiken Daimonji-Okiya, elle devient Maiko le 15 novembre 2012. Aujourd’hui, elle maitrise plusieurs arts japonais et continue de travailler dur. Depuis peu, elle est une Maiko accomplie du Daimonji-Okiya.















Pour plus de détails sur les coupes de cheveux traditionnelles des Maiko :
http://www.immortalgeisha.com/hairstyles_maiko.php

lundi, juin 30, 2014

Akata à Japan Expo : le programme

    Nikki Asada à Japan Expo 2014 : le planning


Jeudi 3 Juillet

* 11H45-12H45 : séance de dédicaces (signature) / Salles de dédicaces de Japan Expo
* 16H45-17H45 : séance de dédicaces (dessin) / Salles de dédicaces de Japan Expo

Vendredi 4 juillet 

* 11H30-12H30 : conférence publique / Scène 15 ans Japan Expo
* 14H45-15H45 : séance de dédicaces (signature) / Salles de dédicaces de Japan Expo

Samedi 5 juillet

* 12H15-13H15 : séance de dédicaces (signature) / Salles de dédicaces de Japan Expo
* 17H15-18H15 : séance de dédicaces (dessin) / Salles de dédicaces de Japan Expo.

À noter que les tickets de dédicaces sont à retirer aux Points Dédicaces de Japan Expo. Les séances de dédicaces "signature" fonctionnent sur un système "premier arrivé", tandis que l'accès aux séances de dédicaces "dessin" se fait par tirage au sort.

Et pour finir, sachez que Nikki Asada dédicacera soit sur ses ouvrages en français, soit sur l'ex-libris collector tiré exclusivement à l'occasion des 15 ans de Japan Expo.








Michaël Almodovar à Japan Expo 

Fort de ses influences manga, comics et B.D, Michaël Almodovar se fera un plaisir de vous faire découvrir son tout premier manga, les Torches d'Arkylon! Alors avis aux fans d'action, d'Heroic-fantasy et d'humour ! D'autant plus qu'un ex-libris en édition limitée sera offert pour l'achat du premier volume.

Et sachez que dans le cadre des 15 ans de Japan Expo et de la scène dédiée à cet anniversaire, la chaîne J-ONE organise un « Tokushow » en live le samedi 5 juillet à 10h30 sur le thème : « le manga de création ». Michaël ne pouvait pas décliner cette invitation et il abandonnera pour une petite heure sa séance de dédicace qui était prévue le matin.









Cette année, la moitié du stand Akata sera consacrée à Magical Girl of the End. Vous pourrez y trouver trois mannequins, grandeur nature, qui représenteront trois fillettes flippantes… Celles qui ornent les couvertures des tomes 1 et 3. Vous pouvez suivre l'évolution du projet sur la page Facebook. Le résultat final sera à découvrir, sur le stand.









Source : Akata

lundi, juin 30, 2014

Devil's Lost Soul tome 2

Fiche

Titre : Devil's Lost Soul
Genre : shôjo
Auteur : Kaori Yuki
Illustrateur : Kaori Yuki
Editeur français : Pika
Date de parution : 2 mai 2014
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( terminée )
Prix : 6,95 euros









Synopsis

La bataille contre le grand seigneur de la terreur prend fin sans que l’un ou l’autre camp ne remporte réellement la victoire. La Confrérie du serpent de la Sagesse, dont Sakaki était un espion, tente en vain d’emprisonner les démons, mais ces derniers parviennent à s’échapper avec le baron. Les démons sont désormais lâchés sur la capitale et ils en ont après Nonoha, la fille de Garan et Wraith. Sorath, Nonoha et Wraith fuient alors à travers l’espace-temps et atterrissent dans un Tokyo moderne où ils mènent une vie de famille presque normale jusqu’au jour où un démon à la solde du roi de la terreur s’aperçoit de la particularité de Nonoha et l’enlève… La traque peut commencer.

Avis

Obéis moi, tu es mon esclave !

Ce deuxième tome de cette série à la fois inquiétante et passionnante est à la hauteur du premier et ne déçoit pas. On sent que la trama scénaristique est riche, complexe et profonde et que l’on n’est pas au bout de nos surprises. C’est vraiment passionnant à lire. Les créatures fantastiques, l’univers gothique et les personnages donnent une véritable force à ce titre qui fera de plus en plus parler de lui. A cela, s’ajoute des graphismes magnifiques et un scénario en béton.

L’atmosphère est toujours aussi fascinante et inquiétante. Ce mélange fascine le lecteur qui s’immerge avec plaisir dans ce monde fantastique et qui fait rêver. Le tout s’assombrit de plus en plus et il devient difficile de voir ce qui est bien ou mauvais. A cela, s’ajoute complots et manipulations qui rendent le tout encore plus intense, palpitant et imprévisible. Entre film d’horreur et thriller, le suspense est constant et l’adrénaline ne cesse de grimper.

L’action est au rendez-vous et ne nous laisse aucun répit lors de ce tome encore plus dynamique que le premier. On est suspendu aux pages. C’est dynamique, intense, surprenant et bien ficelé. Le plaisir est présent du début à la fin.

Les illustrations sont tout simplement magnifiques et on est encore ébloui par cette justesse et cette beauté. Cela permet de prendre un plaisir encore plus intense lors de la lecture.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce second tome de Devil’s Lost Soul confirme la qualité de la série et ne déçoit pas. L’intrigue évolue et fait monter l’intensité d’un cran. Un manga à lire ou à découvrir.


Note : 16/20