Archive for 07/17/14

jeudi, juillet 17, 2014

A New World intimate music from Final Fantasy à Paris


A New World: intimate music from FINAL FANTASY  à Paris, en présence de Hitoshi Sakimoto, Arnie Roth et Benyamin Nuss.












Les producteurs du concert symphonique Distant Worlds: music from FINAL FANTASY sont heureux de vous annoncer une toute nouvelle expérience musicale intime autour des thèmes de FINAL FANTASY.

A New World: intimate music from FINAL FANTASY propose de nouveaux arrangements des musiques de FINAL FANTASY depuis leur création il y a plus de 25 ans à aujourd'hui, interprétées par plusieurs configurations d'ensembles de musique de chambre. Le programme de A New World promet une plongée rare et intime dans l'extraordinaire richesse musicale des univers de FINAL FANTASY.

« Le concept et le programme ont été établi en collaboration avec Square Enix. Nous voulions proposer certains des thèmes les plus populaires qui n'avaient pas encore été joués lors de Distant Worlds. Mais le plus important, c'était l'aspect musique de chambre : une musique à apprécier dans une configuration intime au sein d'un cadre sublime à l'acoustique exceptionnelle. » Arnie Roth

Concerts parisiens en présence d'Arnie Roth (directeur musical, violon solo, chef d'orchestre), du compositeur Hitoshi Sakimoto (FINAL FANTASY Tactics, FINAL FANTASY XII), du pianiste virtuose Benyamin Nuss (interprète de Benyamin Nuss Plays Uematsu et soliste des concerts Distant Worlds, Symphonic Fantaisies et Final Symphony), et les membres du Sinfonia Pop Orchestra.









Informations et billetterie : http://www.wayorecords.net/ffanw/

Source : Wayô Records

jeudi, juillet 17, 2014

Découvrez l'univers des geikos avec Japan Expo

Lors de cette quinzième édition de Japan Expo, j'ai pu rencontrer des geikos ( geisha de Kyoto ). Voici le compte rendu de cette très belle rencontre.

- Comment êtes-vous devenues geiko ?

Katune : Je m’intéressais à la culture traditionnelle. De ce fait, j'ai cherché des informations sur Internet. C'est ainsi que j'ai intégré une maison de geiko.

Katuna : J'ai regardé un documentaire sur les maikos quand j'étais jeune et je me suis intéressé à ce métier. J'ai ensuite cherché les informations sur Internet.







- Depuis combien de temps êtes-vous maiko ?

Même, si on rentre dans une maison de maikos, on ne peut pas devenir maiko tout de suite. Pendant 6 mois à un an, on a travaillé pour apprendre avec d'autres maikos. On mettait les kimonos ou l'on aidait les danseurs.

- Selon vous quelles sont les qualités nécessaires pour pratiquer cet art ?

Il y a trois devises : La motivation, supporter les difficultés et l'énergie. Il faut aussi être en bonne santé.

- Comment arrivez-vous à lier tradition et modernité ?

Katune : J'aime bien les animes, les mangas et les jeux vidéos. Je le cache un peu car je vis aussi dans la tradition.

Katuna : Je suis aussi une grande fan de la pop-culture japonaise actuelle. On montre un aspect traditionnel mais ici c'est très intéressant pour nous car à Japan Expo il y a aussi les jeux vidéos et toute la culture qui va avec.

- Pour être une geisha d'après une citation de Mineko Iwasaki, il faut la délicatesse d'une fleur ainsi que la force et la souplesse du saule, qu'en pensez-vous ?

Cela est très intéressant car cette auteure était dans le gion. En fait, dans la dans se traditionnelle japonaise, il y a plusieurs branches. Nous on danse le hanayagiu et elle c'était une autre branche. La branche de cette dernière est plutôt assez dure et rigide, cependant dans celle-ci on ajoute de la féminité. C'est peut être pour cela qu’elle a utilisé cette expression.

- Pouvez-vous nous parler du hanayagiu ?

C'est souple, on utilise des mouvements de cou. Le bout des doigts doit être bien souple aussi.

- Quelles sont vos particularités ?

Les habits et la forme du kimono ne change pas. D'autres branches utilisent plus de maquillage que nous. A gion, ils utilisent des couleurs plus vives pour les kimonos. Nous, on utilise des couleurs plutôt pastels, plus légères.

- Peut-on être geiko pendant toute sa vie ?

Katune : Cela fait 4 ans que je fais ce métier. Je verrai par la suite.

Katuna : Cela fait un an et demi que je suis maiko donc je vais continuer pour devenir geiko ce qui est mon rêve.



Je remercie beaucoup Katune et Katuna qui ont bien voulu répondre à mes questions. Je remercie beaucoup aussi le staff qui m'a permis de faire cette interview. 






jeudi, juillet 17, 2014

Ameiro Paradox tome 2

Fiche

Titre : Ameiro Paradox
Genre : Yaoi
Auteur : Natsume Isaku
Illustrateur : Natsume Isaku
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 26 juin 2014
Nombre de tomes en France : 2 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( terminée )
Prix : 8,99 euros









Synopsis

Onoe et Kaburagi filent le parfait amour malgré leurs disputes incessantes quand Noriko, la petite sœur de Kaburagi, fait son apparition. Elle ne s’entend pas du tout avec son frère, mais fait plutôt bon ménage avec Onoe. Ils s’unissent pour jouer un mauvais tour à Kaburagi et le faire souffrir…
Final ou presque de ce manga à succès.
 


Avis


Ce second et dernier tome d'Ameiro Paradox nous entraîne dans la suite de la relation amoureuse pour le moins compliquée et amusante de nos deux jeunes amis : Onoe et Kaburagi. C'est un beau final pour une belle série qui nous fait passer de l'émotion au rire en quelques pages. Le tout reste dynamique avec une bonne intrigue de fond qui fait que l'on ne tombe ni dans els clichés ni dans la répétition ni dans la réflexion sur les sentiments. Tout se déroule comme dans la réalité et le focus est mis sur les événements même si les sentiments sont très bien retranscris.

Ici, on oscille entre tendresse, doutes et belles déclarations. On est plongé dans un flot de sentiments qui paraissent réalistes et humains. C'est beau et touchant. Ajoutons à cela la point d'humour liée à la série et vous comprendrez où réside tout le charme de ce manga qui sera vous faire passer un très bon moment. Le tout reste soft et les scènes à caractère sexuelles restent peu présentes et très très softs.

Le tout est bien rythmé et nous fait vivre des événements variés et qui sont avancer l'histoire. On se prend d'une réelle affection pour nos deux héros qui tentent tant bien que mal de vivre leur amour.

Les illustrations sont belles et bien dessinées pour notre plus grand plaisir.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce dernier tome d'Ameiro Paradox conclut avec brio une belle série qui nous fait apprécier le yaoi pour son côté attendrissant et doux.


Note : 16/20

jeudi, juillet 17, 2014

Cherry Poppers chez Taifu Comics

Les éditions Taifu Comics annoncent l’arrivée dans leur catalogue Yaoi de Cherry Poppers, premier titre de Kanda Neko à être publié en France.
















Publié en 2012 dans le magazine Drap de l’éditeur Core Magazine, Cherry Poppers est un one shot dont le succès auprès des lecteurs a incité la mangaka à développer davantage l’histoire au travers d’un Spin-off intitulé Porotto Koboreta.

Dans ce titre, Kanda Neko met en scène un duo de séducteurs aux caractères affirmés, loin des archétypes habituels du genre.
De ce duel naîtra une relation tumultueuse, mais non dénuée d’humour qui tiendra en haleine les lecteurs.
Ce récit mature est servi par des dessins soignés qui retransmettent parfaitement l’expressivité et le charme des personnages.

Synopsis

Ashitaka assume pleinement son homosexualité et passe ses soirées à chasser de nouvelles proies. Un soir, il retrouve par hasard Noshiro dans le bar gay qu'il fréquente. Ce dernier semble vouloir renouer leurs liens passés, mais Ashitaka refuse catégoriquement les avances de son ancien partenaire... Quelles sont donc les raisons qui ont poussé les deux hommes à se séparer trois ans auparavant... ?

Fiche technique

Titre français : Cherry Poppers
Titre Japonais :
Puchitto Hajiketa
Genre : Yaoi
Auteure : Kanda Neko
Prix : 8.99€
Date de sortie : septembre 2014
Nombre de volumes vo : 1 (série terminée)


Source : Taifu Comics

jeudi, juillet 17, 2014

Space Brothers tome 6

Fiche

Titre : Space Brothers
genre : seinen
Auteur : Chûya Koyama
Illustrateur : Chûya Koyama
Editeur français : Pika
Date de parution : 11 juin 2014
Nombre de tomes en France : 6 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 23 ( en cours )
Prix : 8,05 euros








Synopsis

Tandis que le lancement est imminent pour Hibito et l’équipage de la première mission de séjour de longue durée sur la Lune, Mutta, quant à lui, se prépare à passer l’entretien fatidique devant un jury d’astronautes accomplis. Parviendra-t-il à lesconvaincre pour être sélectionné ? Et comment va-t-il réagir au départ de son petit frère qui réalise son rêve ?

Avis

Décollage imminent ! 

Ce nouveau tome de la série Space Brothers nous entraîne dans la suite des aventures de nos deux astronautes entre fin des sélections et préparation au décollage. Le tout a une petite touche de nostalgie due à la résurgence de souvenirs ce qui donnent un petit côté sentimental au tome. La bonne humeur est toujours de mise ainsi que l'aventure. Ce tome est une sorte de préparation à ce qui va suivre comme la fin d'un chapitre et l'ouverture d'un nouveau. Ce tome est centré à la fois sur la psychologie des personnages, les sentiments de ces derniers et l'action. On voit que tout s'imbrique dans un processus presque naturel et en tout cas logique.

L'atmosphère ici oscille entre décontraction et appréhension. C'est assez intéressant de voir comment on passe d'un sentiments à l'autre d'un ton à l'autre. Cette alternance permet de faire monter l'intensité et de rendre le tout plus crédible plus réaliste. Cela permet aussi d'éviter la monotonie. On prend également plaisir à replonger dans l'enfance de nos deux amis ce qui nous permet de mieux comprendre la situation actuelle.

Le rythme est soutenu et constant. Ainsi, l'intérêt de lecture est présent du début à la fin pour nous proposer la suite des aventures de nos deux spationautes. Le tout évolue certes doucement mais surement. Ce tome sert à mieux comprendre la situation présente et à mieux cerner le caractère de nos deux frères.

Les illustrations sont toujours de même qualité et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome de Space Brothers nous permet de suivre la suite des aventures spatiales de nos deux jeunes héros et de mieux comprendre le passé de ces derniers.

Note : 14/20