Archive for 08/13/14

mercredi, août 13, 2014

Magi - The Labyrinth of Magic tome 16

Fiche

Titre : Magi - The Labyrinth of Magic 
Genre : shôenn
Auteur : Shinobu Ohtaka
Illustrateur : Shinobu Ohtaka
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 3 juillet 2014
Nombre de tomes en France : 16 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 21 ( en cours )
Prix : 6,80 euros







Synopsis

Aladin gravit les échelons de l'académie de Magnostadt.
Aladin fait brillamment preuve de ses compétences et accède à la catégorie supérieure de l'académie. Il rencontre alors Titos, sorcier de génie reconnu pour sa puissance encore supérieure à celle d'Aladin. Ou mènera la rencontre des deux surdoués ?!


Avis

Le monde des magiciens !

Ce nouveau tome de Magi -The Labyrinth of Magic est axé uniquement sur notre jeune apprenti magicien : Aladin. On se trouve plongé dans une école de sorcellerie avec tests et échelons. A cela, s'ajoute la découverte d'un royaume où seul la loi du plus fort est en vigueur. Entre combats, magies et exploration, on n'a pas le temps de chômer. Un petit brin d'humour est toujours présent afin d 'alléger l(atmosphère et d'éviter que le tout devienne trop lourd. On reste dans le divertissement et dans le thème de la quête et de l'apprentissage pour devenir un héros plus fort.

Ici, l’atmosphère est tendue et mystérieuse. Cela donne plus de force à l'intrigue et nous maintient en haleine. On prend plaisir à découvrir un monde inconnu et qui à la fois laisse rêveur et à la fois fait frémir. Ce paradoxe, nous donne envie d'en savoir plus et laisse notre esprit imaginer tous les secrets que recèlent ce monde. La magie alliée à la bonne humeur permet de vivre cela toujours comme un conte et on est comme un petit enfant à qui on lit une belle histoire avec des gentils et des méchants.

L'actione st au rendez-vous avec des découvertes, l'exploration du monde dans lequel Aladin évolue, par des combats magiques et par l'apparition de nouveaux personnages. Ainsi, le tout est dynamique et très plaisant à lire. L'intensité monte progressivement ainsi que l'intérêt de lecture qui ne cesse de croître au fil des pages.

Les illustrations sont très belles et bien détaillées. On apprécie la justesse du trait, la finesse de ce dernier et le souci du détail.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome de Magi -The Labyrinth of Magic est excellent et bourré d'action ainsi que de magie. Un très bon moment de lecture.

Note : 17/20

mercredi, août 13, 2014

Wolf Girl & Black Prince tome 3

Fiche

Titre : Wolf Girl & Black Prince
Genre : shôjo
Auteur : Ayuko Hatta
Illustrateur : Ayuko Hatta
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 3 juillet 2014
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 9 ( en cours )
Prix : 6,80 euros







Synopsis

Erika est remotivée depuis que Kyôya lui a offert un collier pour Noël. Mais elle se sent un peu délaissée pendant les vacances d'hiver car elle ne reçoit aucune nouvelle de lui.
Arrive enfin la rentrée? Erika est très heureuse de retrouver Sata, mais sa joie est de courte durée car elle obtient de mauvaises notes à ses examens. Le redoublement menace. Sata ne peut pas la laisser ainsi et l'invite chez lui pour l'aider à réviser. Erika est extrêmement nerveuse car elle espère une récompense surprise, mais?


Avis

L'apparition d'un obstacle !

Ce troisième tome de Wolf Girl & Black Prince, nous offre un certains nombres rebondissements et l'apparition d'un nouveau personnage qui va considérablement changer la donne. L'histoire d'amour et la relation entre nos deux héros évoluent et se modifient, notre wolf girl devient de plus en plus tendre et apprivoisée tandis que notre black prince s'endurcit. Alors que se passe-t-il quand une fille amoureuse et triste rencontre un garçon doux et attentionné ? C'est ce que vous découvrirez dans ce tome riche en émotion et en révélations. Ajoutons à ce sentimentalisme, une bonne dose d'humour ainsi qu'un bon rythme et vous comprendrez pourquoi cette série est toujours aussi plaisante à lire.

Nous sommes dans un shôjo, de ce fait sentiments et amour guide l'intrigue mais cela se fait sans lourdeur et plutôt en légèreté même si notre héroïne alterne entre joies et souffrances. Le tout reste agréable à lire grâce au dynamisme du tome et aux notes humoristiques. L’apparition d'un deuxième garçon, nous conduit dans le schéma du trio amoureux qui promet de complexifier et d'enrichir l'histoire comme il est d'usage dans les shôjos.

L'intrigue prend en complexité et en intensité. L'histoire se trouve relancé et cela permet un regain d'intérêt. Les actions s'enchaînent sans temps morts et on ne s'attarde pas sur les états d'âme ce qui évite que l'histoire essouffle. Le plaisir de lecture et constant et on a hâte de voir comment va évoluer la situations. On est un tournant de l'histoire.

Les illustrations sont belles et vraiment soignées. On apprécie le rendu des émotions et la féminité des traits. Le tout dégage beaucoup de charme.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Wolf Girl & Black Prince est un très bon shôjo et l'histoire prend un nouveau tournant avec ce troisième tome. Un bon moment de lecture en perspective. 

Note : 16/20

mercredi, août 13, 2014

Nozokiana tome 9

Fiche

Titre : Nozokiana
Genre : seinen
Auteur : Wakoh Honna
Illustrateur : Wakoh Honna
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 3 juillet 2014
Nombre de tomes en France : 9 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 13 ( terminé )
Prix : 7,95 euros







Synopsis

Soumis au chantage de Rie, qui menace de révéler l'existence du trou à Madoka, Tatsuhiko hésite. Mais Emiru, elle, est prête à tout pour préserver le secret de leurs jeux d'espions. Avant de boucher le trou dans leur cloison commune, la jeune femme se livre un peu plus à Tatsuhiko. Touché par sa beauté, le jeune homme vacille une nouvelle fois. L'heure est pourtant à la trahison. Quand Madoka découvre la vérité, elle s'en prend violemment à sa rivale...


Avis

Amour et destruction ! 

Ce neuvième tome de la série Nozokiana met plus l'accent sur les sentiments que sur l'érotisme ou les situations cocasses. Ici, les personnages apprennent des vérités et expriment de plus en plus ce qu'ils ressentent. L'histoire gagne en émotion et en intensité. Plus rien ne sera comme avant et le jeu des sentiments semblent être devenu un piège dans lequel chacun souffre et se sent coincé. Ce tome laisse présager une suite plus dur et plus triste. Le changement est brusque et se fait sans ménagement ce qui permet de montrer une cassure nette comme un point de non retour.

Ici, nous sommes toujours dans ce huit clos qui joue avec nos nerfs et notre adrénaline. Tout semble toujours tendu et le moindre faux pas peut conduire à une catastrophe. Cela rapproche nos héros et les rend plus proche que jamais. Ainsi, les sentiments prennent le dessus sur le jeu et on voit que ces derniers changent et marquent un tournant dans la trame scénaristique. L'amour apparaît comme un très beau sentiment mais semble plus destructeur que jamais. Le tout devient émouvant et attendrissant.

Côté action tout se passe quasiment chez Tatsuhiko ce qui permet de faire un vrai huit clos. Ainsi, l'intensité ne cesse d'augmenter et les sentiments sont exacerbés. Cela conduit à des situations électriques. Le plaisir de lecture est donc présent e ton ne s'ennuie pas loin de là. Le rythme est soutenu.

Les illustrations sont de bonne qualité et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, avec ce neuvième tome, Nozokiana nous fait entrer dans une nouvelle de la relation entre nos eux héros. Un bon tome qui sera vous émouvoir.

Note : 16/20

mercredi, août 13, 2014

Tsukiyoi entre tradition et modernité

Lors de la 15ème édition de Japan Expo, j'ai pu découvrir un duo vraiment unique et qui fut un de mes grands coups de coeur musical du salon : Tsukiyoi.
Mêlant tradition et modernité, ce groupe produit un son unique et vraiment excellent.






Voici l'entretien qu'ils ont bien voulu m'accorder : 

- Pouvez-vous vous présenter ?

Kou : Je m’appelle Kou, je suis chanteuse et joueuse de koto.

Tetsu : Je m'appelle Tetsu.






- Comment s'est formé votre duo ?

Kou : On avait un projet commun qui était de refaire découvrir le koto tout en inscrivant cet instrument dans la modernité. Dans un premier temps, il n'y avait pas de paroles juste le son du DJ et du koto.
Aujourd'hui, on inclut le chant avec un timbre de voix bien particulier puisqu'il s'agit de celui qui était utilisé dans les chants traditionnels japonais.
On inscrit cela aussi dans un cadre moderne.

- Comment s'effectue le mélange entre tradition et modernité ?

Tetsu : Dans notre premier morceau qui été un morceau basé sur le koto et donc la tradition nous avons gardé la base Pour ce qui est de tout ce qui entoure la mélodie, on s'est inspiré de la musique occidentale. C'est ainsi que nous avons procédé pour rendre cette musique plus accessible au public moderne.

- Comment ce mélange est-il perçu au Japon ?

Kou : Beaucoup de japonais, ne connaissent pas les chants traditionnels et en général, les japonais ne sont pas trop attachés à la tradition. Le public japonais a du mal à recevoir cela, c'est pour ça que nous sommes venus en France en espérant que les français allaient plus apprécier.

- Pensez-vous que les français ont été plus sensibles à votre musique ?

Tetsu : Le public français est plus dans l'émotion et la réception est plus directe. De ce fait, ça a été un véritable plaisir que de jouer devant le public français.

- Comment avez-vous ressenti votre passage au Live House ?

Kou : C'était archi-marrant.

Tetsu : Ce fut la première fois que l'on jouait devant un public aussi nombreux.

- Pensez-vous faire une tournée européenne ou française ?

Kou : Oui, si l'occasion se présente. L'année prochaine, on aura peut être l'occasion de jouer en Allemagne.

Tetsu : Nous sommes invités à Taïwan pour nous y produire.

- Combien de temps faut-il pour bien pratiquer le koto ?

Kou : Le koto contrairement au piano, on doit l'accorder soi-même. Cela est un peu compliqué. Il suffit de tirer sur une corde pour qu'un son sorte. Contrairement au piano où le son se fait à l'aide de touche, pour le koto le son se fait avec les cordes que l'on accordent soi-même, cela permet une plus grande marge de manœuvre et de jouer ce que l'on veut.
Parmi tous les instruments traditionnels japonais, le koto est un des plus accessibles.

- Comment élaborer vous vos morceaux ?

Tetsu : Tout dépend de ce que l'on va mettre en avant dans le morceau : la voix ou le koto. Si c'est la voix, on va s'inspirer des chansons que l'on connaît sans se mettre de contraintes, de ce fait le style ne sera pas forcément japonais. Si c'est le koto, on va garder un style traditionnel en essayant de moderniser.

- Avez-vous un message ?

Kou : On est content d'être venu ici et j'espère revenir en France et faire si possible une tournée.


Je remercie beaucoup Kou et Tetsu d'avoir bien voulu répondre à mes questions. 


mercredi, août 13, 2014

Focus sur : Slam Dunk

Slam Dunk la série mythique sur le basket qui a bercé toute mon adolescence est aujourd'hui culte et incontournable.




La recette du succès : un auteur de génie ( Inoue Takehiko ), un héros avec un vrai charisme Sakuragi, une montée en puissance au fil des tomes, le goût de l'effort, la compétition, des matchs à couper le souffle, une bonne dose d'humour et le thème du basket.

En ce qui concerne le basket et bien avant l'apparition de Kuroko's Basket, Slam Dunk a su surfer sur la vague de l'époque et sur le succès de ce sport dans les années 90. Je dois dire que pour moi si on me parle de Basket, je pense direct et encore aujourd'hui à Slam Dunk et pour ma part aucun n'autre manga sur ce thème ne le délogera de sa première place pour l'instant.




Afin de mieux comprendre la popularité de Slam Dunk et pourquoi il a marqué son époque et pourquoi il est encore culte aujourd'hui il vous suffit d'imaginer une série sur le basket ayant la même popularité que Captain Tsubasa même si le ton est légèrement différent et là vous comprendrez mieux la force d'impact de Slam Dunk.





Slam Dunk existe en manga et en anime. La série est aujourd'hui terminée mais on peut encore l'acheter.
Le manga est écrit et illustré par Inoue Takehiko qui est une référence dans le domaine du manga et quand on lit son oeuvre on comprend de suite pourquoi. Des personnages forts, une bonne intrigue et un magnifique coup de crayon. En France, le manga est publié aux éditions Kana. La série comporte 31 tomes. Il s'agit d'un shônen sur le basket.






L'anime date de 1993 et est édité en DVD par AK Video. Il existe deux coffret vidéos.






Les points forts 

Un thème peu exploité : le basket
Des personnages forts et un héros charismatique
Une bonne dose d'humour
Des matchs à couper le souffle
De très belles illustrations.


En conclusion, Slam Dunk est une série incontournable et une référence pour les mangas parlant de basket. Une série à découvrir et à lire, vous ne serez pas déçus.




mercredi, août 13, 2014

Août 2014 chez Akata

Voici ce que nous réserve Akata pour ce mois d'août.

Le 21 août

Bienvenue au club tome 3

Pour sauver son club, Nima est obligée de feindre l'amour ! Elle va en effet devoir faire semblant d'être amoureuse de Daisuke, lors d'un épique faux rendez-vous à l'aquarium... sous haute surveillance ! Mais derrière les manigances du conseil des étudiants, ne se cache-t-il pas d'autres objectifs et non-dits ?













Journal d'une fangirl tome 3

Sakurako est perdue... Elle qui n'a toujours vécu que par procuration, à travers ses boy's love favoris, sort désormais avec Ritsu, l'un des deux auteurs de manga pour qui elle travaille. Mais alors, pourquoi son cœur est-il troublé ? Pour ne rien arranger, Yori, sa meilleure amie et confidente de toujours, refuse de lui adresse la parole, sans qu'elle n'en comprenne les raisons. 



- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -