Archive for 10/11/14

samedi, octobre 11, 2014

Moyasimon tome 1

Fiche

Titre : Moyasimon
Genre : seinen
Auteur : Masayuki Ishikawa
Illustrateur : Mayayuki Ishikawa
Editeur français : Glénat
Date de parution : 1er octobre 2014
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 13 ( terminée )
Prix : 9,15 euros









Synopsis

Tout commence avec l’arrivée de notre héros, Tadayasu Soemon Sawaki, dans une école agricole. Une seule chose le différencie des autres étudiants : il est capable de voir les micro-organismes à l’œil nu, sous forme de petits personnages !! Pratique pour repérer un aliment contaminé par l’Escherichia coli et éviter une gastro-entérite ou contrôler le degré de fermentation d’un saké. Par contre, détecter des verrues au pied d’une belle femme ou se rendre compte que deux personnes ont partagé leurs flores cutanées peut parfois s’avérer gênant…

Avis

Un don orignal ! 

Pour la première fois dans un manga, les microbes sont à l'honneur. Ces derniers nous apparaissent sympathiques et presque kawaiis. Le thème de cette nouvelle série est original et sympathique. Le tout se passe dans la bonne humeur ce qui rajoute une touche d'optimiste et de comique. L'intrigue aurait pu être simple voir banale si on avait pas eu les personnages avec leur personnalité assez surprenante. Le tout est basé sur le don de notre héros de voir les microbes. De là; découle toute une série d'aventure et de situations inattendues. Les anecdotes scientifiques passent comme une lecture à la poste et c'est la première fois que l'on rit avec les sciences.

L’atmosphère est empreint d'une certaine dose de kawaii, de bonne humeur et de mystère. C'est agréable à lire et cela fait passer un bon moment. Le cadre est assez banal, c'est l’intrigue de fond qui donne l'intérêt de cette série. Les petite notes d'humour sont les bienvenues et permettent de se détendre et de rendre cette histoire scientifique accessible et agréable à lire.

L'intrigue avance doucement mais cela ne gâche rien au plaisir de lecture. Les personnages sont intéressants et l'idée de départ est originale. Le rythme est assez constant et l'intensité aussi. Le plaisir de lecture est ainsi maintenu du début à la fin.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du manga.

En conclusion, Moyasimon avec ce premier tome attire notre attention et attise notre curiosité. Une idée originale et sympa avec un manga qui procure un bon moment de lecture.

Note : 14/20



samedi, octobre 11, 2014

Ar nosurge : Ode to an Unborn Star : le test

Ar nosurge : Ode to an Unborn Star est un rpg disponible sur PS3 et PS Vita. Il est distribué par Koei Tecmo Europe.




Fiche technique

Editeur : Koei Tecmo
Développeur : Gust
Genre : RPG
Date de sortie : 25 septembre 2014
Prix : 49,90 euros















Test

Ar nosurge : Ode to an Unborn Star est un rpg que j'ai testé sur PS3. Ce jeu est basé sur de magnifiques graphismes, une bande son envoûtantes et un univers vaste. On commence par une belle introduction toute en couleur et en musique qui nous offre un véritable spectacle son et lumière. Le ton est donné dès le début et on comprend que l'on a affaire à un jeu très "anime" dans le genre ce qui n'est pas pour déplaire. Le design des personnages et les décors confirment très vite cela.

L'intrigue de fond est présente mais en retrait comparé aux effets sonores et visuels qui prennent très vite le dessus. Deux duos de héros sont présents et ces derniers sont assez peu commun. Ils vous réserve quelques surprises comme les attaques à base de chant pour détruire vos ennemis. C'est original et déconcertant mais par forcément dans le mauvais sens du terme. Les combats se déroulent par tour avec les commandes affichées en bas. Ces derniers ne sont pas mis en avant et la vue change ce qui fait plus jeu qu'anime lors de ces phases qui paraissent secondaires.

On avance vite sans que se soit trop facile dans le jeu. Il y a des quêtes sous adjacentes à la quête principale. On peut se déplacer librement dans un univers plutôt ouvert et vaste. C'est très immersif.





Les points forts de ce jeu sont : 

- On se croit dans un manga ou anime
- La musique qui est vraiment superbe et qui va parfaitement avec l'univers du jeu. Elle est variée et bien travaillée.
- Il n'y a pas beaucoup de téléchargements ce qui est plutôt une chose très positive.
- L'évolution des compétences et le fait que plus on avance plus on débloque de lieu. Il y a même une histoire dans l'histoire qui débloque une sorte d'univers parallèle. Le tout est donc riche, variée et plaisant. Un monde complet et vaste comme on aime dans les rpg.
- Les phases de combats sont simples et plutôt bien faites.
- Des graphismes magnifiques
- Le prise en main facile et le gameplay qui répond de suite.




Les points faibles : 

- Les voix et le texte qui sont soient en japonais soient en anglais.
- Le fait que l'on ne peut pas choisir le personnage de suite.

Graphisme

Ils sont très beaux et très soignés; On se croirait dans un anime. C'est très coloré et lumineux. Le tout saute aux yeux dès le début. Beaucoup d'effet visuel sont présents.






Gameplay

Simple et facile à prendre en main. Les commandes répondent parfaitement.

Bande sonore

Magnifique et variée.

En conclusion, Ar nosurge : Ode to an Unborn Star est un rpg original et très beau aussi bien musicalement que graphiquement. Il plaira beaucoup à tous ceux qui aimes les animes et ce genre d'ambiance. Pour les autres, il reste un bon rpg.

Note : 14/20

samedi, octobre 11, 2014

Salon du livre et de la presse Jeunesse fêtera ses 30 ans cette année

Il y a trente ans naissait à Montreuil le Salon du livre de jeunesse. Qui pouvait imaginer qu’il serait aujourd'hui le premier du genre en Europe?



Cette année, le salon revient du 26 novembre au 1er décembre 2014 à : Espace Paris Est Montreuil.

Il y a trente ans, 50 éditeurs prenaient part au Salon, ils sont désormais 450. 2000 nouveautés étaient publiées, il y en a trois fois plus à ce jour. Et ce secteur, alors cinquième de l’édition, prend la place de second aujourd'hui.

Le thème principal sera : Littérature de jeunesse comme 10ème art.

Pour son 30e anniversaire, le Salon met en scène, dans une exposition collective inédite, les œuvres de 9 créateurs parmi les plus importants de la littérature jeunesse contemporaine. Intitulée «Passages », cette exposition met en relation des univers tout autant divers que complémentaires. Des oeuvres majeures qui révèlent la force des lignes artistiques et graphiques qui fondent la singularité de la littérature destinée aux enfants.
Matières de l’exposition Passages, les oeuvres de prestigieux artistes invités: Quentin Blake, Blexbolex, Serge Bloch, Carll Cneut, Philippe Corentin, Wolf Erlbruch, Elzbieta, Jean-François Martin, Květa Pacovská composent un parcours exceptionnel dans les mondes illustrés avec près de 300 oeuvres originales présentées.

Lundi 18 novembre, 6 nouvelles Pépites du Salon viendront couronner les œuvres d’auteurs, illustrateurs et créateurs dans 6 catégories: roman européen pour adolescents, album, BD / manga, documentaire, livre d’art, création numérique. Une cérémonie qui se fera sous le regard des deux parrains des Pépites 2014 : Marie Desplechin, journaliste et écrivain et Gilles Bachelet, auteur et illustrateur.

Pouvant accueillir 200 spectateurs, la grande scène littéraire propose des événements de grande ampleur avec notamment des lectures musicales, des interviews croisées d’auteurs, des défis graphiques, des leçons de dessin, des lectures ou rencontres avec projection d’images, des concerts BD, des performances…


samedi, octobre 11, 2014

Le Polygraphe : le verdict

Le Polygraphe est une pièce de théâtre dont la dernière représentation se fera aujourdhui à 16h00 à la Maison de la culture du Japon à Paris.




Le texte est de Robert Lepage et Marie Brassard. La mise en scène est de Mitsuru Fukikoshi.
Pièce sur le passé et le présent, la vérité et le mensonge, la fiction et le réel, Le Polygraphe est une oeuvre de jeunesse de Robert Lepage. Le metteur en scène québécois l'a écrite en 1987 en s'inspirant d'une enquête sur le meurtre d'une comédienne dont il fut brièvement suspecté.




Synopsis

Un criminologue qui a fui l'Allemagne de l'Est, une jeune actrice qui joue dan sun thriller et un étudiant gay adepte du sm forment l'étrange triangle amoureux de cette pièce où le polygraphe, un détecteur de mensonges, ne fait qu'épaissir le mystère. 

Critique

Un formidable jeu d'acteur

Cette pièce est avant un tout une mise en avant de trois acteurs excellents qui ont su faire vibrer le public tout au long de la pièce. L'interprétation est la mise en scène est vraiment époustouflante. Le jeu est dynamique et réaliste. On sent les émotions et les acteurs arrivent à nous les faire ressentir. Cette qualité d'interprétation joue pour beaucoup dans le succès de cette pièce moderne.




Un triangle amoureux mais pas que cela 

Cette pièce met en avant un triangle amoureux mais cela ne tourne cependant pas à la comédie même si certains passages peuvent faire sourire ni à une banale histoire d'amour. Ici, tout est plus profond, plus compliqué et plus véridique. Ce triangle sert à mettre en avant une véritable réflexion sur l'humain et ce que ce dernier peut endurer et permet de rendre vivant une enquête policière tout en y ajoutant du piquant. Le tout est basé sur des faits historiques. Cela montre la profondeur et la richesse de la pièce.



Une pièce moderne

Avec peu de moyens et peu de décors, les acteurs ont sur nous faire vivre un véritable spectacle de sons et lumières. Danses contemporaines, effets visuels et musiques ont sur rendre vivant et moderne cette pièce. Cette nouvelle mise en scène permet de faire s'interroger le public qui cherche à comprendre puis finit par se laisser prendre au jeu. C'est beau et entraînant.




En conclusion, cette pièce de théâtre surprend et intrigue au début pour ensuite séduire par sa mise en scène et le jeu d'acteur. Cette dernière est jouait en japonais ce qui permet de pouvoir apprécier la beauté de cette langue et donne un jeu plus véridique. Le surtitrage en français est une bonne chose qui permet de suivre et de comprendre la pièce même si on finit par s'en détacher tellement on est pris dans la pièce. Le Polygraphe a reçu une véritable ovation de la part du public et cela est mérité.


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -