Archive for 11/19/14

mercredi, novembre 19, 2014

This War Of Mine sur PC

Une version physique sera disponible le 29 janvier 2015 en France.
Deep Silver annonce qu'une version physique de This War Of Mine sera disponible sur PC le 29 janvier 2015 en France au prix généralement constaté de 19,99€. Cette version sera intégralement localisée en français (voix et textes). 














Dans This War Of Mine, vous ne jouez pas un soldat d'élite, mais un groupe de civils qui tente de survivre dans une ville assiégée, luttant contre le manque de nourriture et de médicaments, et constamment menacé par les snipers et les bandes armées. Le jeu vous offre une expérience de la guerre sous un tout nouvel angle. 

Le PDG de 11 bit Studios, Grzegorz Miechowski explique : 

« Je suis très heureux de travailler avec Deep Silver. De bons jeux méritent une bonne distribution. Et tout particulièrement un jeu qui porte un important message contre la guerre. » 

« This War of Mine est un excellent jeu et nous sommes fiers de l'accueillir dans notre catalogue. Les premières réactions des médias pour le jeu prouvent que l'approche de 11 bit à propos de ce sujet particulièrement grave fonctionne parfaitement », commente pour sa part Klemens Kundratitz, PDG de Deep Silver/Koch Media.


mercredi, novembre 19, 2014

SCANDAL en Europe

Torpedo Productions et B7Klan annoncent la venue du groupe SCANDAL en Europe les 25 et 26 Avril 2015.
 
Une troisième date européenne sera annoncée le 3 Décembre prochain.
 
Les tickets pour les dates de Paris au Bataclan (le 25 Avril) et de Londres à la Islington Academy (le 26 Avril) seront mis en vente le 26 Novembre.




Source : B7KLAN
 

mercredi, novembre 19, 2014

Vinland Saga tome 13

Fiche

Titre : Vinland Saga
Genre : seinen
Auteur : Makoto Yukimura
Illustrateur : Makoto Yukimura
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 13 novembre 2014
Nombre de tomes en France : 13 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 14 ( en cours )
Prix : 7,65 euros






Synopsis

Il suffit parfois de peu pour que la vie de quelqu'un soit bouleversée. C'est ce que va découvrir Yûgo après l'élimination de l'équipe de base-ball de son lycée, un événement d'apparence anecdotique qui va s'avérer lourd de conséquences. Rien ne sera plus jamais comme avant?

Avis

Un terrible combat !

Ce nouveau tome de Vinland Saga, nous plonge au coeur d'une lutte sanguinaire pour le pouvoir. On voit dans ce manga toute la cruauté et toute la barbarie dont l'être humain est capable. Le côté historique donne une touche de réalisme à ce récit fort et poignant. Entre émotions et combats , le lecteur est passionné par la trame narrative et ce qui s'en dégage. C'est cirant de véracité et tout est livré façon brut de décoffrage et sans détour. Le lecteur n'a pas le droit à une version édulcoré mais à une histoire avec ses joies, ses peine et ses drames. Le tout est très cru et direct.

Le ton est donné dès le début et on sent que ce tome est très poignant et dur. C'es tune atmosphère liée à la mort et à la tristesse que nous offre l'auteur. C'est donc un récit chargé en émotions et qui émeut le lecteur que nous avons là. Le tout n'est cependant pas lourd et on ne se prend pas la tête. C'est très agréable et passionnant à lire.

Le récit est vraiment génial et on est plongé au coeur d'une fresque à la fois historique et à la fois imaginaire. Notre esprit voyage dans le temps et dans les contrées pour notre plus grand plaisir. Le tout monte vite en intensité et le rythme ne cesse de s'accélérer. Les combats sont poignants et vraiment intenses.

Les graphismes sont magnifiques et vraiment très bien travaillés. C'est in, beau, précis et le tout semble très réaliste. Du très beau travail.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Vinland Saga avec ce tome nous offre un moment fort et intense avec une bataille épique. Un très bon moment de lecture. Encore un excellent tome pour cette très belle série. Un grand coup de coeur.

Note : 18/20


mercredi, novembre 19, 2014

Wolf Girl & Black Prince tome 4

Fiche

Titre : Wolf Girl et Black Prince
Genre : shôjo
Auteur : Ayuko Hatta
Illustrateur : Ayuko Hatta
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 9 octobre 2014
Nombre de tomes en France : 4 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 10 ( en cours )
Prix : 6,80 euros









Synopsis

Erika avait l'intention d'offrir des gâteaux au chocolat faits maison à Sata, mais cela le rend fou de la voir offrir les mêmes à l'inoffensif Kusakabe. Il en résulte une rupture de notre faux couple. Kusakabe fait une déclaration à Erika, mais elle prend son temps pour lui répondre. Elle se dit que sortir avec Kusakabe qui est toujours adorable avec elle la rendrait heureuse, mais peut-elle vraiment se séparer définitivement de Sata ? Vers quel dénouement vont se diriger nos deux héros obstinés ?

Avis

Comprendre l'autre !

Ce quatrième tome de Wolf Girl et Black Prince, nous propulse de nouveau dans le couple que forme Erika et Sata. Ce tome tourne une page et marque un tournant dans cette relation. Les autres s'effacent pour laisser place au début d'un couple qui est loin d'être sur la même longueur d'onde. C'est une belle façon de montrer que dans un couple, il est très difficile d'être en accord et cela montre aussi qu'il est très difficile de respecter les attentes de l'autre. On reste dans la schématique du dominant et de la dominée mais on se rend compte que tout est plus complexe et que rien n'est aussi évident qu'il n'y paraît. Cela conduit à une forte dose d'émotions et de à de nombreuses surprises. 

L’atmosphère ici oscille entre tristesse, amour et espoir. On se focalise su la vie de tous les jours et sur les petits gestes ou les petites attentions du quotidien. La mise en avant des difficultés de compréhension permettent de montrer à quel point l'amour est difficile et fragile. C'est beau et riche en émotion. On ne peut rester insensible devant cette histoire qui à un côté léger grâce aux touches d'humour et un côté intense grâce à la force des sentiments exprimés.

L'action est présente à travers l'évolution de notre cher couple et à travers la succession des événements. C'est une trame narrative intense et intéressante que l'on suit avec plaisir. On se prend d'une réelle affection pour Erika que l'on souhaite voir heureuse.

Les illustrations sont comme d'habitude soignées et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce quatrième tome de Wolf Girl et Black Prince, nous propose une autre vision et une évolution du couple phare de cette série : Erika et Sata. Cette série est vraiment bonne et cela se confirme au fur et à mesure des tomes.

Note : 16/20

mercredi, novembre 19, 2014

Rising Sun tomes 1 et 2

Fiche

Titre : Rising Sun
Genre : seinen
Auteur : Satoshi Fujiwara
Illustrateur : Satoshi Fujiwara
Editeur français : Komikku
Date de parution : 13 novembre 2014
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( en cours )
Prix : 7,90 euros




© Satoshi Fujiwara 2012 / Futabasha Publishers Ltd.

Synopsis

Ikki Kaï, bon à rien sans rêve ni passion, a choisi de rejoindre les forces japonaises d’autodéfense sur un coup de tête. Bien que toutes les règles de vie de son quotidien aient été chamboulées, notre postulant à l’armée semble néanmoins stimulé par l’attrait de ce nouvel univers, allant jusqu’à changer sa vision de la vie.
Cette histoire vous décrira le quotidien des soldats des forces japonaises d’autodéfense !
Une œuvre forte sur l’engagement et le dépassement de soi !

Avis

En route vers l'armée !

Le thème de cette nouvelle séries des éditions Komikku est original, intéressant et peu exploité dans les mangas. On s'attend à quelques chose de très sérieux porté sur les combats et en découvrant les premiers tomes on est agréablement surpris. Pourquoi me direz-vous, tout simplement car ne nous sommes pas en présence d'un manga de guerre ou d'un manga au ton trop sérieux. On reste dans le divertissement avec une bonne dose d'émotion et une petite dose d'instruction sur l'armée japonaise. Les touches humoristiques et le ton parfois plus léger du manga permettent de rendre le tout agréable et plaisant à lire. On reste dans le domaine essentiellement des idéaux et du psychologique tout en ayant une bonne dose d'action. C'est prenant et on accroche très vite.

Le ton est sérieux mais allégé par les pointes d'humour. le tout reste frais et dynamique. On ne se prend pas la tête et on apprend des choses tout en nous distrayant. Cela est toujours agréable quand on peut allier plaisir et instruction. Le focus qui est mis sur les idéaux et les caractères des personnages permet de mieux comprendre ces derniers, de donner plus de force et de profondeur à l'histoire. Cela donne comme résultat une très belle histoire qui nous séduit dès le début.

La trame narrative évolue vite et bien. le tout est dynamique et on n'a pas le temps de s'ennuyer. L'action est au rendez-vous même si ne nous sommes pas au milieu d'une guerre. Le tout va progressivement par étape ce qui est intéressant.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder. On apprécie la justesse du trait et le souci du détail.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable des tomes.

En conclusion, Rising Sun avec ses deux premiers tomes fait une entrée réussie et séduit dès les premières pages. Un bon manga avec un thème original et intéressant. A découvrir au plus vite. Série à suivre.

Note : 18/20


mercredi, novembre 19, 2014

Bladestorm ; Nihtmare diponible le 6 mars 2015

Koei Tecmo annonce que son jeu de stratégie Bladestorm: Nightmare sera disponible en Europe dès le 6 mars 2015 sur PlayStation®4 et sur Xbox One. 


Bladestorm: Nightmare est un jeu de stratégie dans lequel le joueur incarne un mercenaire qui doit décider de se battre pour l'Angleterre ou la France lors de missions et de combats inspirés de la Guerre de Cent Ans. Ce conflit, qui fit rage de 1337 à 1453. 
Revisitant ainsi l'une des périodes d'instabilité les plus longues de l'histoire européenne, Omega Force a développé un titre permettant au joueur de commander différents types d'armées et de troupes (fantassins, chevaliers, archers, etc.). Il est également possible d'améliorer son propre personnage, afin de gagner en gloire, d'atteindre la richesse et de gonfler ses rangs pour remplir de nombreuses missions, quelle que soit son allégeance. 

En plus de l'intérêt éducatif du mode de jeu principal, qui présente fidèlement les événements tels qu'ils se sont déroulés, Bladestorm comprendra également un mode de jeu autonome, le mode "Nightmare", qui comprend un scénario de fiction complètement original. 






Dans le mode "Nightmare", tandis que la guerre entre la France et l'Angleterre fait rage, une horde de mystérieuses créatures, menée par une Jeanne d'Arc possédée, fait son apparition. Cette armée comprend des Dragons, des Géants et des démons de toutes sortes, et contraint la France et l'Angleterre à cesser temporairement les hostilités pour faire front commun et repousser les forces maléfiques. 

Ce nouveau mode de jeu permet au joueur de prendre le contrôle de 32 autres personnages jouables, inspirés de personnages fictifs ou historiques. Grâce à leur aide, le personnage du joueur devra parvenir à endiguer les armées démoniaques, sauver Jeanne d'Arc et le monde tout entier. 

Ce scénario original permet de diversifier les éléments stratégiques classiques du jeu et, dans les faits, donne aux joueurs l'occasion de découvrir deux jeux différents à traversBladestorm: Nightmare : "Bladestorm", qui retrace fidèlement les événements historiques de la Guerre de Cent Ans, et "Nightmare", un scénario médiéval-fantastique fictif qui se déroule dans le même univers. 


Trailer : https://www.youtube.com/watch?v=V5og75qCNQc&feature=youtu.be

mercredi, novembre 19, 2014

Shiro Maeda nous parle de sa pièce

Et même si je me perds, est une pièce de théâtre qui sera joué le vendredi 21 et le samedi 22 novembre à 20h00 à la Maison de la culture du Japon à Paris.

La représentation du 22 sera suivie d'une rencontre avec avec Shiro Maeda qui a fait cette pièce.





Extrait de l'interview de Shiro Maeda

(…) J’ai toujours souhaité présenter au théâtre des rêves, ceux qu’on fait la nuit. Dans un rêve, l’impression de réalité est très forte, même si son déroulement est extrêmement bizarre. On vit véritablement le rêve puisqu’on pense qu’il est la réalité. Même notre sens du toucher semble normal. C’est la même chose au théâtre. On sait que c’est de la fiction, et pourtant, on y trouve une réalité. J’aimerais que mon public ait la sensation intense de vivre un rêve.

(…) Pour transmettre une information au public, le texte suffit. Le jeu – c’est-à-dire le corps et l’émotion – ajoute un sens. Quand on dit « Je t’aime » en le pensant, on transmet deux fois la même information. C’est pourquoi je préfère que l’acteur pense à autre chose qu’au sens exact que transmet le texte.

(…) On connait une ville par les chemins qu’on emprunte. On pense bien connaître son quartier, alors qu’en réalité, on n’a pas franchi la porte de la plupart de ses immeubles. C’est identique avec l’être humain. De la vie, nous ne connaissons que le chemin que nous-même avons pris. Pourtant, on n’hésite pas à affirmer : « L’homme c’est… ». C’est en se perdant que notre vision restreinte s’élargit. Le chemin le plus court vers le point d’arrivée n’est pas toujours le meilleur.

(…) L’homme est capable de créer des images avec son imagination. Au théâtre, le texte, le jeu des acteurs et le dispositif scénique sont les éléments qui définissent ces images. Mais en utilisant trop d’éléments scéniques, on risque de limiter ces images. (…)Ce qui serait formidable, ce serait de partager une certaine image avec le public grâce à juste quelques éléments sur scène.

Source : MCJP