Archive for 12/28/14

dimanche, décembre 28, 2014

Le garçon d'à côté tome 5

Fiche

Titre : Le garçon d'à côté
Genre : shôjo
Auteur : Robico
Illustrateur : Robico
Editeur français : Pika
Date de parution : 3 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 5 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 13 ( terminée )
Prix : 6,95 euros









Synopsis

Alors qu’elle vient de prendre la résolution de changer afin de réussir à faire face aux autres, Shizuku déclare de nouveau sa flamme à son voisin de table, le garçon à problèmes Haru Yoshida. Mais, obnubilé par son ami Yamaken qui s’intéresse aussi à la jeune fille, il l’ignore totalement !! Bien que cela semble mal engagé pour ce couple, du côté de Natsume, l’amour pointe le bout de son nez… 

Avis

Les difficultés se surmontent ! 

Ce nouveau tome du : Le garçon d'à côté, nous propose un tome chargé en émotions et qui met en évidence les difficultés de compréhension qui peuvent exister dans un couple. Il est parfois difficile de faire des compromis et de comprendre l'autre. C'est cette période doute que nous vivons dans ce tomes qui met l'accent sur l'aspect psychologique mais aussi sur les événements que produisent les doutes et les incompréhensions. On se rend compte que d'un rien beaucoup de choses peuvent en découler. On est ému et touché par cette belle histoire d'amour qui a dû mal à se faire et à exister.

L’atmosphère est donc lourde mais dans le mauvais sens du terme plutôt dans le sens pesante car les événements ont compliqué l'histoire d'amour de nos deux héros qui ont du mal à être en phase. C'est donc encore un tome chargé en émotions que nous avons là et qui touchera le lecteur. La force des sentiments est perceptible et on suit l'évolution de ces derniers avec passion et tendresse.

La trame narrative évolue donc au fil des sentiments et des doutes qui déclenchent des réactions et donc des événements. La tout est intense et fort. C'est un tome riche et qui fait bien avancé la trame narrative.

Les illustrations sont très agréables à regarder. C'est fin, élégant, élancé et chargé en émotion et en sensibilité féminine.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Le garçon d'à côté est une série forte et chargée en émotion que l'on suit avec intérêt au fil des tomes. Ce shôjo est vraiment excellent.

Note : 16/20




dimanche, décembre 28, 2014

Blood Lad tome 11

Fiche

Titre : Blood Lad
Genre : shônen
Auteur : Kodama Yûki
Illustrateur : Kodama Yûki
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 13 novembre 2014
Nombre de tomes en France : 11 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 11 ( en cours )
Prix : 7,65 euros









Synopsis

La lutte contre Akim et ses sbires s'organise mais Staz et Wolf vont devoir s'entraîner dur !
Afin de stopper Akim, Staz et Wolf se rendent dans le nord du monde des démons et vont vite découvrir que toute la zone a été complètement ravagée par Burgundy ! Un combat éclate et, alors que les deux amis sont en difficulté, un vieil homme super-funky apparaît tout à coup et met aussitôt Burgundy à terre... Pendant ce temps, Bell est au Japon, en train de se prélasser dans une source thermale afin d'oublier ses peines de coeur.


Avis

De surprises en surprises !

Ce nouveau tome de Blood Lad, nous propose comme d'habitude un bon mélange d'action et d'humour. L'aventure se poursuit et les surprises vont bon train. De nouveaux protagonistes font leur apparition et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont tous plus énigmatiques et loufoques les uns que les autres. Entre combat, humour et découverte de cet univers qui ne cesse de nous plaire et nous faire vibrer, on peut dire que ce tome tient ces promesses et est digne de cette série devenue culte et incontournable.

L’atmosphère est assez détendue et légère dans l'ensemble. en effet, malgré les combats et l'avancée dans la trame narrative, le tout reste plutôt décontracté. Cela est dû : aux personnages, aux touches d'humour et à l'univers général de la série. L'univers ne cesse de nous surprendre et de faire vagabonder notre esprit. On se met à imaginer que tout est possible et on se demande ce que nous réserve encore l'auteur. C'est frais et dynamique. Ce monde rend les démons et autres créatures du même genre plutôt marrantes et on a envie d'aller dans ce monde.

La trame narrative évolue doucement mais surement en nous surprenant et en nous proposant de nouveaux protagonistes. Le tout est assez bien rythmé et intéressant à suivre. L'intensité est présente par petite touche ce qui permet d'encore plus accroché.

Les illustrations sont toujours de même qualité et s'accordent avec le style de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, avec ce onzième tome Blood Lad, nous offre un tome riche et complet. Ce dernier est agréable à lire et on prend toujours le même plaisir à lire la série.

Note : 14/20


dimanche, décembre 28, 2014

Salon du livre et de la presse de jeunesse 2014 : le reportage

Pour ses 30 ans, Le Salon du livre et de la presse de jeunesse, nous a offert une belle édition riche et complète. Cette dernière s'est déroulée du 26 novembre au 1er décembre à l'espace Paris-Est-Montreuil. Le salon s'étendait sur deux étages comme à son habitude et nous a permis de découvrir de nombreux stands, de rencontrer de nombreux auteurs et illustrateurs et d’assister à des animations.



L'ambiance

L'ambiance était plutôt chaleureuse et bonne enfant. On pouvait circuler librement et sans se bousculer malgré le fait qu'il y ait foule. Ce fut un moment très agréable comme toujours agrémenté de rencontres : intéressantes, surprenantes et toujours très bonnes.



Les mangas

Les mangas étaient présents un peu partout dans tout le salon à travers les différents stands d'éditeurs. Les gens et les styles étaient variés afin que chaque visiteur puisse trouver son bonheur.



Les invités

On pouvait trouver de nombreux auteurs et illustrateurs, en dédicaces lors de cette édition du Salon du livre et de la presse de jeunesse 2014. Ce fut l'occasion pour les fans et pour les amateurs du genre de rencontrer soit leur artiste favori soit d'ne découvrir. Cela a créé une bonne ambiance et une forte émulation. Les dédicaces étaient toujours très prisées.

Parmi les invités on a pu trouver :
- Satoe Tone
- Yuka Shimada
- Chiaki Miyamoto
- Tomonori Taniguchi
- Thomas Bouveret
- Samantha Bailly
- Alice Brière-Haquet

Cela prouve bien l'importance de l'influence de la culture japonaise aussi bien à travers les mangas qu'à travers les albums de jeunesse. En effet, ce dernier genre déjà très répandu en Europe commence à s'ouvrir au Japon et cela remporte un certain succès.




La culture japonaise

Le culture japonaise était présente à travers certains invités et certains stands. En effet, ce salon étant généraliste et international n'a pas fait une place particulière pour la culture japonaise. Cependant, on pouvait constater la montée en puissance de la culture japonaise et asiatique à travers les différents et genre de libres proposés. Cela fut intéressant et enrichissant.



Les stands

Les stands étaient en général plutôt bien aménagés et donnaient envie de s'y arrêter. Ils étaient assez colorés et fournis. Ces derniers étaient variés et nombreux. On pouvait passer d'un univers à l'autre en un clin d'oeil. Ce fut un beau voyage de découverte à travers les genres, les pays et les styles.
Parmi les éditeurs on pouvait trouver : Kazé, nobi nobi !, Casterman, Cornélius, Delcourt, Philippe Picquier, Yoaké, Glénat, Kana et  Kurokawa.
Autant dire qu'il y a eu beaucoup d'éditeurs célèbres de mangas. Les amateurs du Japon et de mangas ont été servis. Place à la diversité et au choix.






En conclusion, pour ses 30 ans le Salon du livre et de la presse de jeunesse, nous a offert une belle édition 2014 avec de nombreux stands, riches et variés. Les amateurs du Japon ont pu y trouver leur compte.



Toutes les photos

dimanche, décembre 28, 2014

La petite vie étrange de Monsieur Potsunen

Représentations : 29 et 30 janvier à 20h, 31 janvier 2015 à 15h.

Conception, décors, mise en scène et interprétation : Kentarô Kobayashi.



Kentarô Kobayashi est l’un des comiques les plus populaires au Japon. Membre du désopilant duo Rahmen’s, il se produit également dans sa série de one man shows « Potsunen » où il manie avec une précision d’horloger vidéo, théâtre, stand up, mime… Pour son retour à la MCJP, il nous propose de nouvelles tranches de vie burlesques de Monsieur Postunen. Un concentré d’humour et de poésie à ne pas manquer.

Avec cette toute dernière création, Kentarô Kobayashi retrouve son personnage fétiche de Monsieur Potsunen : un homme solitaire en costume trois pièces, lunettes à la Harold Lloyd sur le nez, dont le quotidien est parsemé de petits événements étranges ou loufoques. À l’aide de projections vidéo, de
jeux de lumière et de quelques éléments de décor, il nous plonge dans un livre d’images où la poésie
n’est jamais loin. Cet univers singulier, reflet de son imagination délirante, rappelle parfois le Japon
avec son esthétique manga et la présence d’assistants vêtus de noir comme dans le kabuki. Mais
l’influence des films muets de Chaplin semble elle aussi indéniable. Comédien aguerri et artiste
protéiforme, Kentarô Kobayashi réussit en effet à nous faire rire, sourire ou rêver sans dire le moindre mot tout au long du spectacle.

En japonais, « potsunen » décrit avec un brin de mélancolie l’état de quelqu'un qui est tout seul. C’est aussi le nom d’une série de sketches lancée en 2005 dans lesquels Kentarô Kobayashi est seul sur scène et déploie toutes les facettes de son humour avec une certaine poésie nostalgique. Il y tient les rôles d’auteur, de metteur en scène, de scénographe et d’interprète.
Monsieur Potsunen est le nom du personnage qui apparaît dans ces pièces.

Comme à son habitude, Kentarô Kobayashi montre dans ces one man shows toutes sortes de situations plus ou moins loufoques. Mais il alterne ces tranches de vie avec des sketchs plus visuels où il s’amuse avec des films d’animation défilant sur un écran, les accessoires d’un prestidigitateur… Ses costumes et ses accessoires révèlent son goût pour la nostalgie : « Pour qu’une pièce ne vieillisse pas, il suffit d’utiliser des vieux objets. Ce sont les choses neuves qui passent de mode. »

Source : MCJP

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -