jeudi, mars 12, 2015

Posted by : Loïc Poupou jeudi, mars 12, 2015

Fiche


Titre : Poison City
Genre : seinen
Auteur : Tetsuya Tsutsui
Illustrateur : Tetsuya Tsutsui
Date de parution : 12 mars 2015
Editeur français : Ki-oon
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( terminée )
Prix : 7,90 euros










Synopsis

Tokyo, 2019. À moins d’un an de l’ouverture des Jeux olympiques, le Japon est bien décidé à faire place nette afin de recevoir les athlètes du monde entier. Une vague de puritanisme exacerbé s’abat sur tout le pays, cristallisée par la multiplication de mouvements autoproclamés de vigilance citoyenne. Littérature, cinéma, jeu vidéo, bande dessinée : aucun mode d’expression n’est épargné.
C’est dans ce climat suffocant que Mikio Hibino, jeune auteur de 32 ans, se lance un peu naïvement dans la publication d’un manga d’horreur ultra-réaliste, Dark Walker. Une démarche aux conséquences funestes qui va précipiter l’auteur et son éditeur dans l’œil du cyclone...

Avis

Liberté d’expression !


Ce nouveau seinen des éditions Ki-oon, nous plonge au cœur d’un débat et d’une réflexion sur ce qu’est un manga, son bien-fondé et ses répercussions. Tetsuya Tsutsui revient ici en force avec tout son talent et son savoir faire. Comme à son habitude, il nous propose une série courte qui a pour but de mettre le doigt sur des problèmes de société. On sent ici toute la force et la détermination de l’auteur afin de faire valoir le droit à la liberté d’expression et pour nous ouvrir les yeux sur ce qui se passe au Japon et ce que cela pourrait donner. Ce manga qui relate un fait de fiction, nous paraît bien plus réel que la réalité et on ne peut s’empêcher de pense que cela existe et on se met à réfléchir sur ce qu’est la censure, son rôle et ses dérives. Il est difficile de prendre parti car les deux points de vue se comprennent et les arguments ne manquent pas des deux côtés.


L’ambiance est ici tendue dans le sens où l’on vit un combat idéologique qui conduit à une réflexion sur la société. Ce manga est immersif et on suit avec plaisir, intérêt et une certaine empathie, les péripéties de notre jeune mangaka qui nous montre à travers sa mésaventure tous les travers d’une société qui veut tout contrôler. Cela fait peur et on se demande si la démocratie existe toujours.


La trame narrative est bien rythmée et bien construite. Le tout est palpitant et  intéressant. Ici action et réflexion se combinent à merveille pour nous offrir le meilleur en matière de manga. On a hâte de savoir la suite.


Les illustrations sont magnifiques et très réalistes, c’est du très beau travail.


L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. Il y a plus de pages que dans un manga ordinaire.


En conclusion, Poison City est un manga à ne pas louper et qui séduira tout type de lectorat. Un vrai coup de gueule contre les dérives d’une société. C’est un coup de cœur.


Note : 19/20


Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -