vendredi, juin 12, 2015

Posted by : Loïc Poupou vendredi, juin 12, 2015

 Fiche

Titre : Chihayafuru.
Genre : Josei.
Auteur : Yuki Suetsugu.
Illustrateur :Yuki Suetsugu.
Éditeur français : Pika .
Date de parution en France : en cours
Nombre de tomes en France : 12/26 ( en cours ).
Nombre de tomes au Japon : 26/26 ( en cours ) .
Prix : 7 euros 50









Synopsis

Chihaya est une élève de 6ème pleine de vie.
Un jour, un nouvel élève, Wataya Arata est intégré à l'école après être parti de Fukui, sa ville natale.
Garçon timide et réservé, Arata éprouve beaucoup de difficultés à se faire accepter des autres; tout le monde semble le rejeter à cause de son accent provincial.
Néanmoins, Chihaya va se retrouver liée à Arata et en apprendre un peu plus sur lui.
Malgré son côté réservé, Arata va finalement s'ouvrir à Chihaya et va lui parler de son rêve : devenir maître en Karuta (jeu de carte traditionnel japonais se basant sur 100 poèmes), domaine dans lequel il excelle.
Après avoir joué une partie contre Arata, Chihaya se découvre une véritable passion pour ce jeu bien particulier.
Dès lors, elle n'a plus qu'une idée en tête : jouer au Karuta pour devenir la meilleure joueuse du Japon !
Mais de son côté, Arata est cloué sur place par la disposition naturelle que semble présenter Chihaya vis-à-vis de ce jeu…
Divisé en plusieurs cycles, Chihayafuru commence avec ce premier opus par nous présenter l'enfance de notre héroïne, Chihaya, une jeune fille qui admire sa grande-sœur au point d'avoir pour rêve de la voir devenir le plus célèbre mannequin du Japon. Mais c'est sans compter sur l'arrivée d'un nouvel élève nommé Arata qui arrive tout droit d'une région où la pratique du Karuta est présente dans tous les foyers. Chihaya va découvrir avec quelle fougue Arata joue à ce jeu, lui qui a déjà remporté le tournois national à plusieurs reprises. Admirative envers Arata et furieuse envers Taichi, le garçon le plus brillant de la classe et également joueur de Karuta, Chihaya va les inciter à faire un match visant à prouver qu'Arata n'est pas un moins que rien. Par la suite, ces trois-là vont développer un véritable esprit d'équipe autour de leur passion commune: le Karuta. Nous suivons donc l'évolution de ces personnages et plus particulièrement Chihaya, qui semble avoir des prédispositions vis-à-vis de ce jeu.
Chihayafuru présente des personnages de milieux différents qui vont s'unir autour d'une même passion. Nous avons Arata, le pauvre qui est myope comme une taupe, Chihaya, la jeune fille de classe moyenne aux allures de garçon manqué ainsi que Taichi, le garçon issu d'une famille fortunée et légèrement prétentieux. Ces différences vont engendrer à plusieurs reprises des petits gags qui donnera encore plus de plaisir à la lecture. Le scénario nous fait découvrir le Karuta à travers l'évolution de ses personnages, les matchs restent compréhensible grâce aux annotions de l'éditeur, mais aussi grâce à l'auteur qui les détails et qui nous donne quelques moyens mémo-techniques afin de ne pas perdre en cours de route les non-initiés.
Concernant le dessin de l'auteur, il est fin, agréable et stylé. Elle maîtrise parfaitement les expressions émotionnelles de ses personnages à tel point qu'on ressent véritablement ce qu'ils éprouvent, comme la tension lors d'un match, l'excitation d'une victoire aussi petite soit-elle, ...

Avis

Amitié, rivalité, rêves et espoir : Chihayafuru est un titre hors-norme, servi par des dessins fins et soignés, qui ravira amateurs de titres dynamiques et amoureux de la culture japonaise.

Le manga  Chihayafuru des éditions Pika aborde un sujet peu commun et assez méconnu : un jeu traditionnel nommé « Karuta ». Il consiste à trouver la fin d’un des cent poèmes du jeu en un minimum de temps. Cela demande une bonne concentration, une excellente mémoire et de la rapidité. Lancer un manga sur un tel sujet est un pari ! Surtout quand la série en question fait (pour le moment) plus de 20 tomes ! Ce qui rend la lecture plus croustillante et l'amitié mais la rivalité aussi de nos héros.  Ils sont certes amis, mais la rivalité sera toujours présente c'est ce que nous montre un peu Arata. Le dessin de ce manga est fin, les traits permettent de marquer les émotions qui apparaissent au fil du scénario. L’histoire est touchante et douce et le tome se lit rapidement. Un bon début pour un manga sur un sujet compliqué. L'auteur arrive bien à transmettre les émotions comme quand Arata s’accroche au Karuta malgré ses difficultés ou quand Chihaya cherche les lunettes d' Arata pour qu’il puisse y voir quelque chose.

Des émotions sincères, un sujet original quelque peu compliqué, des dessins agréables, une édition simple avec des bonus (cartes du jeu, livret des poèmes, jaquette et couverture différentes…) … Ce manga commence bien !

Les illustrations sont bien faites, le dessin de ce manga est fin, les traits permettent de marquer les émotions qui paraissent au fil du scénario. Ce qui nous permet une lecture fluide et agréable.

L'édition à présent, une fois arrivé à la fin du tome, nous avons droit à un article sur le Karuta de compétition, où nous pouvons glaner quelques informations sur le sujet principal du manga.
Il y a aussi des surprises : Le carnet des 100 poèmes et les 8 premières cartes du jeu. Il nous sera donc possible de constituer notre propre jeu de Karuta au fil des tomes. Puisque Pika proposera avec chaque sortie de Chihayafuru ,jusqu'au tome 13, quelques cartes du jeu. Un agréable cadeau que nous fait Pika pour récompenser les fidèles lecteurs de la série.


En conclusion, Chihayafuru, a tout pour plaire et pourrait bien être un des succès parmi les manga traitant des jeux culturels japonais.

Note : 4/5


Shiki.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -