Archive for juillet 2015

jeudi, juillet 30, 2015

Barbe Blanche HQS by Tsume

Dévoilée en exclusivité lors des Tsume Fan Days 2 en 2014, voici la troisième création
issue de l'univers de One Piece : l'homme le plus fort du monde, le pirate le plus proche du One
Piece, le capitaine Edward Newgate dit Barbe Blanche. Il rejoint Zoro et Usopp dans la
collection HQS by Tsume.



Barbe Blanche HQS by Tsume est une superbe statue en résine de plus de 40 cm de haut. Edward
Newgate domine les autres personnages avec sa carrure gigantesque. Il est figé en pleine action, la
lance dans une main et déployant le pouvoir du fruit de la secousse de l'autre. Soulevé par le vent de
son attaque, son manteau flotte sur ses épaules, ajoutant à l'ensemble une touche de dynamisme.



Les plus experts d'entre vous remarqueront les nombreux détails de la sculpture, qu'il s'agisse des
cicatrices et veines qui parcourent le corps de Barbe Blanche, le soin apporté à sa lance ou même
les nombreuses textures appliquées sur son manteau. L'effet du fruit de la secousse est reproduit au
moyen d'une sphère de résine translucide dont le système de fixation fait preuve d'une discrétion
maximum.



Côté peinture, les métaux de la lance ou des ornements du manteau contrastent avec les dégradés
discrets appliqués sur les tissus ou sur la peau. Le socle, quant à lui, affiche une pierre bleutée qui
met en avant le personnage. On y retrouve bien sûr le biseau noir habituel et la bande, dont la
couleur rappel le symbole de l'équipage de Barbe Blanche.

Fiche technique

Hauteur : 42 cm
Diamètre : 49 cm
Échelle : 1/7e
Matière : Polyrésine
Prix : 369€ TTC
Tirage : 1000 pièces
Date de Sortie : février/mars 2016
Sculpteur : Cyril Farudja
Peintre : Guillaume Hémery & Mickael
Gros
Superviseur Artistique : Cyril Marchiol

Source : Tsume


mercredi, juillet 29, 2015

Katsuraakira

Fiche

Titre : Katsuraakira
Genre : shônen
Auteurs : Toriyama Akira / Katsura Mazakazu
Illustrateurs : Toriyama Akira / Katsura Masakazu
Editeur français : Glénat
Date de parution : 15/07/2015
Nombre de tomes en France : 1 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 1 ( terminée )
Prix : 10,75 euros









Synopsis

Ce recueil d’histoires courtes est le produit de la rencontre entre deux géants du manga bien connus en France et que l’on ne présente plus : Akira Toriyama (Dragon BallDr Slump…) et Masakazu Katsura (Video Girl Ai, Zetman).
Ces histoires courtes ont été prépubliées dans les magazines Young Jump et Jump Square (seinen) des éditions Shueisha en 2014. Les deux auteurs, plus connus pour leur travail dans le shônen manga, s’essayent au seinen avec des récits étonnants et vifs autour de deux histoires :Sachie-chan Guu (histoire d’une aventurière parcourant la galaxie) et Jiya(membre de la Galactic Patrol).
Le volume est agrémenté pour le plus grand plaisir des fans d’un cahier de fin aussi exceptionnel que rare au Japon, où l’on trouvera des illustrations inédites d'Akira Toriyama, des croquis de personnages d’Akira Toriyama, des croquis de personnages de Masakazu Katsura ainsi que les secrets de fabrication des deux auteurs.


Avis

Batailles galactiques ! 

Ce recueil de deux histoire courtes, nous présente deux histoires en lien avec la patrouille intergalactique et cela fait forcément écho à l'autre one shot d'Akira Toriyama. Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est loufoque et complètement barré.On reconnait bien le style des années 80 et cela pour ceux de ma génération ne peut que créer un doux sentiment de nostalgie.

Les deux histoires ont certes un fond commun mais la forme est très différente. On a deux ambiances très différentes mais avec autant de légèreté et d'intérêt. On prend plaisir du début à la fin même si au début on est surpris et un peu déboussolé.

L'action est au rendez-vous et cela permet d'avoir un bon rythme et des moments de pics d'intensité. De ce fait, on est pris dans l'action du début à la fin. De plus, à chaque fois les personnages changent et évoluent grâce à l'aventure qui vivent ce qui rend l'intrigue encore plus intéressante.

L'ambiance des histoires est un mélange d'action et d'humour dans un univers complètement imaginaire mais attrayant et qui fait rêver. On aurait bien envie de vivre dans cet univers qui semble familier.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. Le format est plus grand que celui utilisé pour les manga classiques.

En conclusion, Katsuraakira est une bonne surprise et bonne bouffée d'air frais. On sent le retour aux sources et à la base du manga. Tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un super moment sans se prendre la tête.

Note : 3/5

mercredi, juillet 29, 2015

Wolf Girl and Black Prince tome 7

Fiche

Titre : Wolf Girl and Black Prince
Genre : shôjo
Auteur : Hatta Ayuko
Illustrateur : Hatta Ayuko
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 02/07/2015
Nombre de tomes en France : 7 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 12 ( en cours )
Prix : 6,80 euros










Synopsis

Sata se retrouve à jouer les profs particuliers pour Rena, la cousine d'Erika, une jeune fille pleine d'insolence, en troisième année de collège. Son attitude rebelle va mettre le feu aux poudres et réveiller l'âme sadique de Sata. Malgré tout, Sata continue à lui donner des cours (ou à la dresser ?!) et, petit à petit, la jeune fille commence à ouvrir son cœur. Rena finit par tomber amoureuse de Sata. ce développement plus qu'inattendu laisse Erika perplexe. Que vont faire sata et Erika ?

Avis

Famille et couple ! 

La vie de couple n'est pas chose aisée mais cela se complique quand on se sent menacé et qu'un rien vient perturber la tranquillité du couple. Notre jeune héros apparaît sous un autre jour et cela permet de découvrir une facette de lui que l'on n'aurait jamais soupçonné. Ce shôjo ne cesse de surprendre et il sort vraiment du lot.

Sata, ici est mis à l'honneur et ce dernier nous surprend, nous émeut et de ce fait va à coup sûr conquérir le cœur de toutes les jeunes filles. L'évolution de ce personnage montre à quel point il est charismatique et bien travaillé. Cela enrichit bien l'intrigue et rend le tout plus touchant. Cela engendre aussi une évolution de la relation amoureuse.

A cela, s'ajoute un drôle et inattendu triangle amoureux. Cela est certes incontournable dans un shôjo mais jamais de cette manière. C'est drôle, surprenant et original. Cela rajoute du piquant et permet de découvrir un nouveau personnage haut en couleur.

Le rythme est toujours bon et soutenu comme à chaque tome. A cela, s'ajoute une bonne dose d'action et d'humour. On rigole et on s'émeut tout en restant dans une ambiance légère et décontractée. Notre couple est plus mignon que jamais.

Les illustrations sont toujours bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Wolf Girl and Black Prince, ne cesse de surprendre et de renouveler l'intérêt lors de chaque tome qui sont tous meilleurs les uns que les autres. Un très bon shôjo émouvant et orignal. La pointe d'humour est très appréciable aussi.

Note : 4/5 

mardi, juillet 28, 2015

Blood and Steel tome 3

Fiche

Titre : Blood and Steel
Genre : manhua
Auteur : Ip Félix
Illustration : Unicorn Studios
Editeur français : Kotoji
Date de parution : 26/06/2015
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes en Chine : 13 ( en cours )
Prix : 7,95 euros









Synopsis

Le jeune escrimeur du clan Qingcheng, Yan Heng est descendu de la montagne pour « tester son épée » : il a blessé grièvement Chen « le sabre démoniaque » au cours d’un duel, ce qui lui a permis d’être promu au rang de « disciple avancé ». Un corps d’expédition venu de Wudang a apporté une plaque en bois sur laquelle est gravé « invincible sous le ciel, supérieure dans le monde des arts martiaux ». Ils ont gravi le mont Qingcheng avec l’intention d’en découdre !
Song Dehai, persuadé d’avoir toutes les qualités pour être promu à la tête du clan Qingcheng, a été vaincu par Xi Zhaoping de l’école Wudang qui lui a brisé le bras droit, mettant ainsi fin à sa carrière d’escrimeur. Les « corbeaux noirs », le corps expéditionnaire de Wudang, possèdent une force guerrière et une envie de meurtre qui dépassent l’imagination et font trembler les escrimeurs de l’école Qingcheng !


Avis

Deux destins : deux voies ! 

Ce nouveau tome de Blood and Steel ne fait pas dans la dentelle et nous montre à quelle point cette histoire s'avère dur et douloureuse comme la vie à l’époque. Cela donne une ambiance tendue et un peu sombre mais qui semble très réaliste. De ce fait l'immersion se fait de suite et une fois de plus on est pris dans cette histoire de vengeance qui montre que la volonté de devenir plus fort peut conduire à notre propre perte. 

A cela, s'ajoute une bonne dose d'action. L'intrigue avance sur un bon rythme et se complexifie de plus en plus. Les personnages sont de plus en plus charismatiques et cela donne encore plus de force à cette série riche en combat et en intensité.

Les combats sont intenses et bien orchestrés. C'est un véritable plaisir pour les yeux. De très beaux combats d'arts martiaux spectaculaires et qui tiennent en haleine. On voit différents styles et les progrès de certains personnages.

Le thème de la vengeance et ici habilement mêlé à celui de la quête de soi. Cela permet d'ajouter une dimension psychologique à l'intrigue ce qui permet de la rendre plus profonde et de rendre les personnages plus charismatiques.

Les illustrations sont très belles et le tout est toujours très fin et détaillé pour notre plus grand plaisir.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce troisième de Blood and Steel nous fait vibrer et nous propose de magnifiques combats et une belle évolution de l'intrigue. Le tout est toujours aussi attrayant et dynamique. Un très bon moment de lecture.

Note : 4/5


lundi, juillet 27, 2015

Resident Evil - Heavenly Island tome 1

Fiche

Titre : Resident Evil - Heavenly Island
Genre : shônen
Auteur : Capcom
Illustrateur : Serizawa Naoki
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 02/07/2015
Nombre de tomes en France : 1  (en cours )
Nombre de tomes au Japon : 1 ( en cours )
Prix : 7,65 euros















Synopsis

"Idol Survival", sorte de "Koh Lanta" composé uniquement de mannequins et de belles actrices, est une émission ultra-populaire dans le monde entier, dont le nouvel épisode se tourne actuellement sur l'île de Tortuga. Mais le tournage ne sera pas de tout repos, car Claire Redfield, spécialiste du bioterrorisme, enquête sur cette même île suite à la découverte d'un poisson infecté par un virus...

Avis

Charme et zombie !

La menace du bioterrorisme est de retour dans ce nouvel arc de la série des Resident Evil qui colle parfaitement avec l'ambiance estival de ces mois de juillet et d'août. L'été sera chaud ou ne sera pas. Le terme chaud peut être ici pris dans deux sens tout aussi plaisant l'un que l'autre : frisson et charme.

On commence fort avec tout de suite la mise en place de l'action et de l'intrigue qui même si elle n'innove pas sur le fond innove sur la forme et le lieu. Le fait d'être confiné sur une île rajoute du piquant et crée une sorte de huit clos. Le fait que tout soit mis entre mythe, croyance, paranormal et arme biologique permet de créer une ambiance qui nous fait frissonner.

Le rythme est bon et l'ambiance est là et nous  prend dès le début. On immergé de suite dans une histoire bien sombre et mystérieuse avec en parallèle un décor paradisiaque et des filles de charme. Ce contraste pour le moins étonnant rend le tout sympa et agréable. On alterne entre différentes ambiances et émotions avant que ne se recoupent et ne deviennent que frisson et lutte pour la survie.

Les illustrations sont bien faites. On apprécie le souci du détail et la finesse du trait. Tout est bien rendu ce qui rajoute de la qualité.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouvel opus de Resident Evil rassemble toutes les qualités de la série avec un petit air estival qui n'est pas pour déplaire bien au contraire. Allier charme et frisson, cela fait un bon cocktail d'été.

Note : 4/5

lundi, juillet 27, 2015

Les trois premiers albums de The Gazette en Europe

Le groupe The Gazette va sortir en versions numérique et physique ses trois premiers albums en Europe



Cela se fera avant la sortie de leur huitième album : Dogma.

Les éditions CD des albums comprennent la photo originale et les livrets lyriques, ainsi qu'un livret tout nouveau contenant de nouvelles images et les paroles traduites en anglais et en Romaji.

NIL Tracklist



01. THE END
02. Nausea & Shudder
03. Bath Room
04. Maggots
05. Namaatatakai Ameto Zaratsuita Jounetsu
06. D. L. N
07. SHADOW VI II I
08. BARETTA
09. Cassis
10. SILLY GOD DISCO
11. DISCHARGE
12. Taion


STACKED RUBBISH Tracklist



01. ART DRAWN BY VOMIT
02. AGONY
03. HYENA
04. BURIAL APPLICANT
05. GANGES NI AKAI BARA
06. REGRET
07. CALM ENVY
08. SWALLOWTAIL ON THE DEATH VALLEY
09. MOB 136 BARS
10. GENTLE LIE
11. FILTH IN THE BEAUTY
12. CIRCLE OF SWINDLER
13. CHIZURU
14. PEOPLE ERROR


DIM tracklist 



01. 「HIKARI」
02. THE INVISIBLE WALL
03. A MOTH UNDER THE SKIN
04. LEECH
05. NAKIGAHARA
06. 「ERIKA」
07. HEADACHE MAN
08. GUREN
09. 「SHIKYU」
10. 13STAIRS[-]1
11. DISTRESS AND COMA
12. 「KANSHOKU」
13. SHIROKI YUUTSU
14. IN THE MIDDLE OF CHAOS
15. 「MORO」
16. OGRE
17. DIM SCENE


Source : JPU Records

lundi, juillet 27, 2015

Pokémon - La grande aventure - Rubis et Saphir tome 3

Fiche

Titre : Pokémon - La grande aventure - Rubis et Saphir 
Genre : Kodomo
Auteur : Kusaka Hidenori
Illustrateur : Yamamoto Satoshi
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 02/07/2015
Nombre de tomes en France : 3 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 10 euros








Synopsis

Avec le réveil des deux Pokémon légendaires Gourdon et Kyogre, la région de Hoenn doit faire face à un terrible danger.
Rubis et Saphir sont bien décidés à contrecarrer les plans des Team Aqua et Team Magma. 
Mais les deux jeunes Dresseurs arriveront-ils à surmonter leurs différences et à s'unir pour la victoire ? 
Découvrez la conclusion épique de cette grande aventure aux rebondissements inattendus !


Avis

La fin du périple ! 

Ce troisième volume met fin à cet arc de Pokémon, on nous proposant un tome explosif et riche en action. Ce tome montre l'alliance entre deux conceptions et deux styles de combats opposés mais qui ensemble forment un duo invincible. Sans se voiler la face, il faut bien avouer que c'est le meilleur tome de l'arc.

Les pokémons légendaires sont enfin réveillés et cela va faire mal. Depuis le temps que l'on attendait de les voir à l'oeuvre, on n'est pas déçu. C'est un véritable carnage et leur pouvoir est vraiment impressionnant. Cela donne plus d’intensité aux combats, à l'intrigue et donc au tome.

L'intrigue atteint son apogée et l'intérêt s'en trouve décupler. Les combats sont vraiment bien orchestrés et on sent bien tous les pouvoirs de tous ces grands dresseurs et pokémons. On découvre tous les pokémons que l'on n'avait pas encore vu de la saga. Tout s'enchaîne très vite dans une ambiance tendue et explosive.

Nos deux héros ont pris du galon et du charisme. Cela fait plaisir à voir et rend l'intrigue bien moins enfantine et plus intéressante. Le rythme est donc soutenu et on enfile les pages sans sourciller et sans s'ennuyer.

Les illustrations ont toujours la même qualité et le même coup de crayon.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. La couverture est cartonnée et rigide.

En conclusion, Pokémon - La grande aventure - Rubis et Saphir nous offre un beau final ce qui surprend dans le bon sens. Un tome très bon comparé aux autres et bien meilleur. Du vrai Pokémon comme on aime.

Note : 3/5

lundi, juillet 27, 2015

Piano Opera music from Final Fantasy

Piano Opera : music from Final Fantasy
Samedi 7 Novembre 2015 (20h) - Paris (le Bataclan)
Lundi 9 Novembre 2015 (20h) - Bruxelles (Théâtre Saint-Michel)





Les plus belles musiques de Final Fantasy jouées au piano avec projection vidéo sur écran géant des meilleures séquences des jeux de la saga. Avec Hiroyuki Nakayama (Piano) et Nobuo Uematsu (Compositeur).





La Fée Sauvage organise la première tournée mondiale de Piano Opera : music from Final Fantasy. Produit par Suare Enix, c'est le concert de piano officiel dédié aux musiques de la série de jeux vidéo Final Fantasy. Supervisé par le compositeur original Nobuo Uematsu, Piano Opera s’invite pour la première fois sur la scène de 12 pays à travers le monde, dont Paris le 7 novembre (Le Bataclan) et Bruxelles le 9 novembre 2015 (Théâtre St Michel). Revivez les plus belles et célèbres musiques de la saga au son noble et majestueux du piano, avec un programme centré principalement sur Final Fantasy VI, VII, VIII et IX.

Pour renforcer l’expérience, un montage inédit des images de chaque jeu sera projeté sur un écran géant au rythme de la musique, illustrant les moments les plus intenses en action et émotions de la saga ! Le concert proposera, entre autres : Ami, The Man with a Machine Gun, Roses of May, Not Alone, Liberi Fatali, Melodies Of Life, Fight On!, Cosmo Canyon, Words Drowned by Fireworks, etc...


Les places sont en vente dans tous les points de vente habituels (Fnac, Carrefour, Auchan, Leclerc, Cora...). Toutefois les précommandes sont ouvertes sur la boutique officielle (shop.wildfaery.com, avec toujours l'offre 5 places achetées, 1 place offerte ). Les places sont numérotées, donc les premiers arrivés seront les mieux servis.

A noter que pour chaque concert 150 places VIP permettant de rencontrer Nobuo Uematsu et Hiroyuki Nakayama pour une séance photo et dédicace sont disponibles en exclusivité sur shop.wildfaery.com.


Pour célébrer le lancement de la tournée découvrez le tout nouveau coffret Piano Opera - Final Fantasy I-IX [special édition] regroupant en intégralité les 3 volumes de Piano Opera dans un luxueux box cartonné avec livret 16 pages en anglais. Inclus un message spécial du compositeur et producteur Nobuo Uematsu et pour chaque morceau, un commentaire du pianiste Hiroyuki Nakayama ! En pré-commande dès à présent sur shop.wildfaery.com .



Source : La Fée Sauvage

dimanche, juillet 26, 2015

Harujuku Fashion Walk à Paris

En ce dimanche pluvieux, un événement peu médiatisé mais intéressant s'est déroulé à Paris : La Harujuku Fashion Walk. Bien loin des conventions officielles ou du cosplay, cet événement a permis de réunir des représentants de la mode Harujuku à Paris. Je dis bien mode et pas cosplay ou déguisement. En effet, le style Harujuku est bien une mode souvent vu d'un mauvais œil pour les non japonais mais qui mérite autant ses lettres de noblesse que toute autre mode.



Pour mieux comprendre cette dernière, il faut faire un petit détour par la Japon pour revenir aux origines de ce style décalé et surprenant.



Harujuku : le quartier


Harajuku fait partie du quartier de Shibuya à Tokyo entre les stations de Shinjuku et Shibuya.
Les samedi et dimanche on y voit généralement des adeptes de la mode Lolita, des jeunes gens habillés en chanteur de rock ou en Visual Kei, et, des cosplayers.


Cette rue piétonne de quatre-cents mètres de long recèle certains des boutiques les plus tendances auprès des jeunes Japonais.


Autour des petits magasins de créateurs, qui embauchent souvent des rabatteurs, les grandes marques ne s'y sont pas trompées et l'on découvre ainsi des établissements griffés 
Le quartier d'Harajuku est également connu pour abriter l'un des plus célèbres sanctuaires shintoïste, le Meiji Jingū, au milieu du Parc Yoyogi, une forêt artificielle plantée vers 1920.


Harujuku fashion au Japon

Harujuku est considéré comme le temple de la mode au Japon. Le quartier est surtout fréquentée par des jeunes filles ou des femmes mais moins par les hommes et les personnes âgées. Le style est très colorée voir décalée; l'important est d'en mettre plein les yeux. Le but est de sortir des codes et des traditions. C'est une sorte d’exutoire , une bouffée d'air pour les jeunes japonaises. La mode évolue au fil des années et des saisons. Il faut être kakkoi littéralement cool. 




Harujuku fashion à Paris

La mode japonaise est une partie de la culture japonaise importante et cette dernière arrive timidement en France ces dernières années souvent mis dans l'ombre de tout ce qui est lié au cosplay et au manga. 





Cela est fort regrettable car la mode japonaise séduit de plus en plus et les représentant français n'ont pas à rougir face à leurs compatriotes japonais.





La Harujuku Fashion Walk a pour but de réunir les amateurs et amatrices de cette mode japonaise et de la faire connaître lors d'une marche sous forme de défilé dans Paris.





Malgré, la pluie de nombreuses personnes ont répondus présentes et cette marche a permis de voir un beau panel de ce pan de la mode japonaise.

Les gens autour étaient intrigués et surpris mais le pari fut réussi celui de suscité la curiosité et l'intérêt.



Plus d'événements pour faire connaître la mode japonaise devraient être organisés.

Toutes les photos

samedi, juillet 25, 2015

Ultraman tome 2

Fiche

Titre : Ultraman
Genre : shônen
Auteur : Shimizu Eiichi
Illustrateur : Shimoguchi Tomohiro
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 02/07/2015
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( en cours )
Prix : 7,65 euros




Synopsis

Shinjirô s'est réveillé sur un lit d'hôpital au sein du quartier général de la Patrouille Spéciale d'Etude des Singularité Scientifiques. Après un intense combat contre un ennemi surgi de nulle part, le jeune homme a perdu tous ses repères... c'est alors qu'on lui assène l'incroyable vérité.
De quelle nature est le danger qui nous menace ? Quelles sont les relations entre les autorités et la Patrouille ? Et que peut bien cacher celui qui se fait appeler "Moroboshi" ?
Entre une série de terribles incidents et les complots fomentés par les humains, la destinée de Shinjirô est emportée dans un tourbillon irréversible.


Avis

Machination ! 

Ce second tome d'Ultraman continue sur la lancée du premier et nous offre un tome riche en action et qui sera séduire tous les amateurs du genre. Les personnages prennent en charisme et dès les premières pages on est transporté dans ce monde futuriste qui nous narre une lutte entre aliens et terriens. A mi-chemin entre la théorie du complot et les sentais traditionnels, ce titre qui fait revivre un héros légendaire ne cesse de séduire.

Ce tome présente une intrigue plus riche et plus complexe que ne laissait supposer le premier tome. On s'attendait à quelque chose d'assez simple et basique basée sur l'action et sur les combats mais il n'en n'est rien. A notre grande surprise, l'auteur nous propose une intrigue qui met en scène une machination. Entre manipulation et mensonge, on est tenu en haleine par cette intrigue de fond.

Bien entendu, l'action est aussi au rendez-vous avec des combats et tout un arsenal technologique impressionnant. Les combats sont assez impressionnants et à la dimension de notre héros. Le rythme est soutenu et il n'y a pas un moment de relâchement. L'intensité ne cesse de monter ainsi que l'intérêt de lecture.

Ultraman, revit vraiment à travers cette série qui lui donne un coup de jeune et une seconde vie. L'ambiance est vraiment prenante et on prend plaisir à découvrir ou redécouvrir ce héros. On est tout à fait dans l'ambiance de la série d'origine et tout est magnifiquement retransmis dans ce manga.

Les illustrations sont de qualité et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, la bonne impression que nous a fait le premier tome d'Ultraman se confirme dans ce second tome qui ne déçoit pas bien au contraire. Tout ce qui a fait le charme du premier tome se retrouve dans ce second tome avec en prime une intrigue fort intéressante. Un grand coup de coeur.

Note : 4/5


samedi, juillet 25, 2015

Ippo tomes 8 à 10

Fiche

Titre : Ippo
Genre : shônen
Auteur : Morikawa George
Illustrateur : Morikawa George
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 02/07/2015
Nombre de tomes en France : 10 ( en cours ) pour la saison 4
Nombre de tomes au Japon : 110 ( en cours )
Prix : 6,30 euros







Synopsis

Ippo ne pense qu'à son match contre Miyata. Itagaki, qui marche sur les traces d'Ippo, reçoit un défi de la part de Hoshi qui vient d'Ôsaka ! Ce dernier possède une attaque fatale en un coup que même Sendô, son aîné, craint. Mais la rencontre va se dérouler à Ôsaka ! Comment Itagaki entamera-t-il ce match malgré la pression ! ?

Avis

En route pour le titre mondial !

Ici, le but d'Ippo prend une autre dimension et se révèle des plus difficiles à atteindre. La route pour devenir le numéro 1 mondial est longue, périlleuse et douloureuse. Entre combats acharnés, défaites et doutes, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas de tout repos que de viser la plus haute marche du podium.

L'aventure de notre jeune boxeur prend donc ici un nouveau départ. C'est une sorte de remise à zéro des compteurs pour mieux redémarrer avec un nouveau but et une nouvelle façon d'y parvenir. Entre combat et restructuration psychologique. On voit tout un parcours aussi bien physique que psychologique. Cela est intéressant de voir les deux aspects.

Le dernier combat présenté dans le volume 10 est vraiment impressionnant et nous fait frémir. C'est un match au sommet et on sent toute la tension ainsi que la force des coups. On constate bien que l'on passe ici à un autre niveau.

L'ambiance est très tendue durant tous ces tomes et la pression ne retombe jamais. Certes certains passages humoristiques permettent d'apporter une touche de légèreté mais cela est momentané et ponctuel.

Les illustrations sont toujours un régal pour les yeux et très bien faites.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable des tomes.

En conclusion, ces tomes d'Ippo nous font vibrer et permettent à l'intrigue de partir sur de nouvelles bases. Le tout devient plus intense et le niveau monte encore d'un cran. Les combats sont vraiment d'un autre niveau et toujours magnifiquement orchestrés.

Note : 4/5

jeudi, juillet 23, 2015

The Heroic Legend of Arslân tomes 1 et 2

Fiche

Titre : The Heroic Legend of Arslân
Genre : shônen
Auteurs : Tanaka Yoshiki / Arakawa Himoru
Illustrateur : Arakawa Himoru
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 02/07/2015
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( en cours )
Prix : 7,65 euros





Synopsis

À la frontière de l'Orient et de l'Occident se trouve le prospère royaume de Parse tenu d'une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d'héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l'envahisseur dans la plaine d'Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l'infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

Avis

Une guerre, un prince, un destin ! 

Cette nouvelle série nous propose une intrigue militaire et politique dans un royaume imaginaire amis qui semble similaire à certains que l'on a pu connaître dans des temps plus anciens. On y voit une guerre sans merci se produire et une réflexion que la religion, la société et la façon dont un Etat doit être géré.

En premier lieu, on nous invite à suivre le destin tragique d'un prince qui se retrouve au milieu d'une guerre sanglante. Cela permet de voir de bonnes phases d'action et d'assister à des batailles épiques mêlant courage et stratégie. Le rythme est donc plutôt soutenu et les pics d'intensité sont assez nombreux. Cela garantit un plaisir de lecture certain.

L'atmosphère est plutôt tendue et électrique. Entre intrigue politique, trahison et mystère, on a de quoi se sentir intriguer et emporter dans cette aventure. Le tout nous rappelle l'époque de l'Antiquité et fait donc écho à un pan de l'Histoire connu de tous et plutôt apprécié.

Notre jeune prince quand à lui va débuter une sorte de quête initiatique à côté de personnage charismatiques et de grande renommée. Cela permet de faire passer en arrière plan certaines idées sur ce que doit un dirigeant et sur la façon dont la politique doit être menée.

Les illustrations sont bien faites et agréable à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable des tomes.

En conclusion, The Heroic Legend of Arslân est un bon shônen avec une intrigue originale et complexe. Les personnages sont charismatiques et attachants. Le tout est prenant et bien rythmé avec une pointe d'humour fort appréciable.

Note : 3/5

mardi, juillet 21, 2015

Magi - The Labyrinth of Magic tome 19

Fiche

Titre : Magi-The Labyrinth of Magic
Genre : shônen
Auteur : Ohtaka Shinobu
Illustrateur : Ohtaka Shinobu
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 14/05/2015
Nombre de tomes en France : 19 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 26 ( en cours )
Prix : 6,80 euro







Synopsis

Le réacteur d'énergie magique à Magnostadt donne naissance au « Point Sombre », la porte vers l'enfer. Pour empêcher son ouverture, Aladin, Ali Baba et d'autres alliés inattendus se mobilisent !!

Avis

Une lutte acharnée ! 

Ce nouveau tome de Magi - The Labyrinth of Magic, nous propose de suivre l'évolution de la guerre commencée dans le précédent tome. Le moins que l'on puisse dire ce que cela en jette et que l'on en prend plein les yeux. C'est spectaculaire, intense, palpitant et riche en rebondissements.

Côté action et c'est ce qui frappe en premier lieu, on est servi. Le rythme de ne cesse d'augmenter et tout va de plus en plus vite avec de plus en plus d'intensité. Les combats sont d'une grande richesse graphique et narrative. C'est beau, spectaculaire et bien orchestré. Les différents pouvoir mis en avant montrent toute la force des combats et la puissance des protagonistes.

L'ambiance est tendue et plus on avance dans le tome plus cette dernière s'assombrie. Cela permet de plus nous impliquer dans l'action et de nous faire plus ressentir l'intensité des événements et des combats. On lit chaque page avec intérêt et on qu'une hâte c'est de savoir la suite.

Les illustrations sont de qualité et toujours aussi finement réalisées. C'est un plaisir pour les yeux.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome de Magi - The Labyrinth of Magic continue de nous ravir et de nous faire vibrer. Tout monte d'un cran et l'intérêt de lecture ne s'en trouve que renforcé. 

Note : 3/5

mardi, juillet 21, 2015

Love in the hell tome 1

Fiche

Titre : Love in the hell
Genre : seinen
Auteur : Suzumaru Reiji
Illustrateur : Suzumaru Reiji
Editeur français : Glénat
Date de parution : 15/07/2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6,90 euros







Synopsis

Rintaro est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus crétin, qui après une soirée de beuverie banale, trouve une mort stupide. Mais, si sa vie fut peu reluisante, sa mort en revanche ne va pas manquer de piquant. Le voici littéralement aux Enfers, et sous l’autorité d’une jeune et sexy démone nommée Koyori. Que vient-il faire ici ? Eh bien expier ses péchés et se repentir de sa vie dissolue passée. Une gageure pour le garçon, qui va donner lieu à des situations burlesques et improbables. Rintaro sauvera-t-il son âme ? Rien n’est moins sûr !
Love in the Hell nous évoquera immédiatement une version moderne et plus adulte de Lamu/Urusei Yatsura tant le duo formé par Rintaro et Koyori est similaire dans son fonctionnement : un garçon crétin, concupiscent, voire un brin pervers, une démone sexy en diable et censée faire évoluer l’idiot de service. Ce cocktail puissamment humoristique fonctionne à merveille et on s’amuse tout autant des tenues sexy de l’une que de la profonde bêtise de l’autre. Le titre, complet en 3 volumes, inscrit un nouveau développement dans la collection érotique, cette fois axé sur l’humour.


Avis

Bienvenue en enfer ! 

Que diriez-vous si une fois, vous arriviez en enfer et que vous soyez sous la responsabilité d'un démon. Voilà ce que nous propose d'explorer et de vivre cette série qui à tout pour nous faire passer un bon moment de lecture distrayant et sans prise de tête.

Le mangaka revisite l'enfer et les démons. C'est une vision originale et décalée que l'on nous propose ici. On est loin des films d'horreur ou des manga qui nous font frémir. Ici, place à la détente et au charme. Entre démones sensuelles, rachat des pêchés et pénitence, l'auteur n'a pas fini de nous surprendre et de nous faire rire.

L'ambiance est placée sous le signe de la détente et de la sensualité. Nous ne sommes pas dans un hentai et le tout reste soft et plutôt sensuelle qu'autre chose. Les allusions et les comportements sont certes très expressifs et clairs mais cela ne va pas plus loin. Cela donne envie d'aller en enfer même si la vie de tous les jours n'est pas de tout repos. On démystifie le mythe et on casse l'appréhension de la sentence liée à l'enfer.

Le rythme est soutenu et tout s'enchaîne assez vite. On apprécie le fait de découvrir un monde mythique entièrement revisité avec une intrigue de fond qui tient la route même si elle sert de prétexte au reste. Cela n'est pas gênant car on prend plaisir du début à la fin lors de la lecture de ce tome.

Les illustrations ne sont pas super mais cela passe et elles s'accordent parfaitement avec le ton de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conlusion, Love in the hell est une bonne série sans grande prétention mais qui franchement vaut le détour et nous fait bien rire. Un bon début pour cette série courte et prometteuse.

Note : 3/5

mardi, juillet 21, 2015

Je t'aime Suzuki !! tome 12

Fiche

Titre : Je t'aime Suzuki !!
Genre : shôjo
Auteur : Ikeyamada Go
Illustrateur : Ikeyamada Go
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 14/05/2015
Nombre de tomes en France : 12 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 18 ( terminée )
Prix : 6,80 euros


Synopsis

Après des retrouvailles mouvementées, Hikaru, Sayaka, Shinobu et Chihiro doivent faire face à un nouveau drame.
En plein tournage, Sayaka tombe d'une falaise surplombant la mer ! Malgré le danger, Hikaru n'hésite pas une seconde : il saute à l'eau pour sauver son ancienne petite amie de la noyade. Pendant que les secours s'activent, Chihiro part également à leur recherche et? disparaît. Face aux deux filles qui occupent toutes leurs pensées, Hikaru et Shinobu comprennent l'urgence de ne pas les perdre encore une fois. Hélas pour Hikaru, Sayaka refuse d'abandonner Takumi, son nouveau petit ami. Hikaru saura-t-il briser les défenses de la jeune fille ?


Avis

L'amour éternel ! 

Ce nouveau tome de ce magnifique shôjo, nous propose un magnifique tableau chargé en amour et en émotions. Nos deux couples, se retrouvent et vibrent ensemble. L'amour est une chose bien compliquée et fait souvent souffrir. La force des sentiments est tel que nos deux héros ne peuvent que se retrouver malgré tout.

L'ambiance est riche en émotion, ce qui est normal pour un shôjo mais ces derniers sont forts et vrais. On sent toute la véracité de cet amour qui semble dépasser les frontière de l'entendement. Entre raison et sentiment, notre héroïne est perdue et ne sait plus quoi faire. Les touches d'humour permettent d'alléger le ton.

Certes, on est dans le domaine de l'émotion et des sentiments mais ce n'est pas pour autant que le tout est mou ou ennuyeux. L'action est présente et tout avance sur un bon rythme. Les événements viennent bouleverser ces émotions et nous offre de belles montées en puissance.

On voit avec ce shôjo, qu'une banale histoire d'amour peut donner lieu à une intrigue fort intéressante avec une mise en avant des sentiments et de l'action permettant de redonner vie à un genre qui semblait se cristalliser dans un schéma inamovible.

Les illustrations sont toujours pareil et permettent de bien retranscrire les émotions.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome de Je t'aime Suzuki !! permet d'avancer dans la relation de nos deux héros et de faire chavirer une fois de plus nos cœurs dans une ambiance légère. Un bon shôjo.

Note : 4/5

lundi, juillet 20, 2015

Stray Dog tome 1

Fiche

Titre : Stray Dog
Genre : Global manga
Auteur : VanRah
Illustrateur : VanRah
Editeur français : Glénat
Date de parution : 15/07/2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Prix : 9,15 euros







Synopsis

Ishtar. Un monde oscillant entre lumière et ténèbres où se côtoient présent et passé, patrimoine et renouveau, pierres antiques et technologies nouvelles. Un monde partagé entre une surface idéalisée et une réalité plongée dans le chaos. C’est au sein de cet univers que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le goût de sourire, et Toru, un Karat, un lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obéissance qui permet de contrôler les Karat et fait de la jeune Aki la maitresse de Toru. 
Fan de gothique, de magie noire, de steampunk, VanRah a développé Stray Dogpour mettre en avant cette figure fantastique méconnue qu'est celle du loup-garou. Son idée fut d'en faire ressortir tout le mystère, la magie et les problématiques qui lui sont liés. Ses lycans sont ordonnés en clans, suivent des règles et sont l'objet de malédictions qui donnent de l’ampleur et de l’intérêt à ces personnages. Son monde gothique et futuriste évoque le foisonnant univers d'Anne Rice, qui donna toute son ampleur aux personnages fantastiques. Auteure d’une dizaine de titres publiés à compte d’auteur sur le Net, star des sites américains Inkblazers et Deviantart, VanRah y affiche 283 000 pages vues régulières (930 000 en pic d’audience) pour plus de 10 000 followers ! Elle y brille par sa production manga tout autant que par ses talents reconnus d’illustratrice.
Stray Dog fut élu lauréat du prix International des amateurs de comics et manga en 2011. 


Avis

Stray Dog parle de la bête du Gévaudan, mais si, vous savez, cette créature de légende qui aurait décimé des centaines de personnes dans le 18ème siècle. Certains parlaient d’un ours, d’autre d’une hyène, mais ce qui revenait le plus souvent était un loup monstrueusement grand : un lycan. Cette affaire reste non classée à ce jour. Ce manga nous donne une nouvelle version de cette créature qui, au final, n’a jamais disparu mais vit simplement sous forme humaine bien que la créature le ronge de l’intérieur, le forçant à tuer ceux qui se trouve sur son chemin. Son salut ? Faire des pactes avec des Hommes pour emprisonner la bête un certain temps avant de finir par les dévorer.

L’univers est très particulier, sanglant et rempli de monstres que l’on aurait peur de croiser sous notre lit et qui, pourtant, cohabite dans notre monde tant bien que mal, dans un monde ou la folie règne chez certains et où d’autres cherchent des solutions pour faire en sorte que la cohabitation soit réellement possible, en les asservissants et en créant des scellés pour contenir leur côté démoniaque. Et pourtant, VanRah arrive tout de même à poser quelques touches d’humour ici et là afin de rendre cette histoire tout de même un peu plus légère.

Que dire des illustrations a part qu’elles sont tout bonnement sublimes et je crois que c’est ce qui m’a vraiment poussé à acheter ce livre (bien que le thème de l’histoire me touche particulièrement). Autant les personnages que les décors sont époustouflants. Peut-être que le seul point que je pourrais soulever est que certains personnages se ressembles énormément et que, lors de leur première apparition, je suis restée bloquée quelques minutes pour bien comprendre qui était qui.

L’histoire est originale et bien choisie (à mon goût bien entendu). De nos jours, ce sont les vampires qui ont le pouvoir sur l’univers fantastique autant dans les romans que les mangas mais les lycans arrivent à se faire doucement mais sûrement une place dans ces collections c’est pourquoi je me précipite toujours dessus. VanRah n’aime pas les vampires (petite annotation à la fin du manga pour présenter l’auteur) alors qu’elle merveilleuse idée d’avoir pris la Bête de Gévaudan comme sujet, le lycanthrope très certainement le plus connu au monde.

Le scénario est bien construit bien que, parfois, les sauts dans le temps sont trop brusques mais rien d’insurmontable. Juste un temps de compréhension. Mais je pense que cela est dû au fait que ce tome est plus un tome de « présentation » l’explication du début de la véritable histoire entre Toru et Aki.

L’édition permet cependant une lecture fluide et simple.

En conclusion, si vous aimez les monde sombre et que vous en avez mare des vampires, ce manga est fait pour vous. Personnellement il me tarde de découvrir ce que cette auteur de talent nous réserve pour la suite de cette histoire.

Note NoteNote : 3/5

Arkanne