lundi, juillet 20, 2015

Posted by : Loïc Poupou lundi, juillet 20, 2015

Fiche

Titre : Stray Dog
Genre : Global manga
Auteur : VanRah
Illustrateur : VanRah
Editeur français : Glénat
Date de parution : 15/07/2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Prix : 9,15 euros







Synopsis

Ishtar. Un monde oscillant entre lumière et ténèbres où se côtoient présent et passé, patrimoine et renouveau, pierres antiques et technologies nouvelles. Un monde partagé entre une surface idéalisée et une réalité plongée dans le chaos. C’est au sein de cet univers que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le goût de sourire, et Toru, un Karat, un lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obéissance qui permet de contrôler les Karat et fait de la jeune Aki la maitresse de Toru. 
Fan de gothique, de magie noire, de steampunk, VanRah a développé Stray Dogpour mettre en avant cette figure fantastique méconnue qu'est celle du loup-garou. Son idée fut d'en faire ressortir tout le mystère, la magie et les problématiques qui lui sont liés. Ses lycans sont ordonnés en clans, suivent des règles et sont l'objet de malédictions qui donnent de l’ampleur et de l’intérêt à ces personnages. Son monde gothique et futuriste évoque le foisonnant univers d'Anne Rice, qui donna toute son ampleur aux personnages fantastiques. Auteure d’une dizaine de titres publiés à compte d’auteur sur le Net, star des sites américains Inkblazers et Deviantart, VanRah y affiche 283 000 pages vues régulières (930 000 en pic d’audience) pour plus de 10 000 followers ! Elle y brille par sa production manga tout autant que par ses talents reconnus d’illustratrice.
Stray Dog fut élu lauréat du prix International des amateurs de comics et manga en 2011. 


Avis

Stray Dog parle de la bête du Gévaudan, mais si, vous savez, cette créature de légende qui aurait décimé des centaines de personnes dans le 18ème siècle. Certains parlaient d’un ours, d’autre d’une hyène, mais ce qui revenait le plus souvent était un loup monstrueusement grand : un lycan. Cette affaire reste non classée à ce jour. Ce manga nous donne une nouvelle version de cette créature qui, au final, n’a jamais disparu mais vit simplement sous forme humaine bien que la créature le ronge de l’intérieur, le forçant à tuer ceux qui se trouve sur son chemin. Son salut ? Faire des pactes avec des Hommes pour emprisonner la bête un certain temps avant de finir par les dévorer.

L’univers est très particulier, sanglant et rempli de monstres que l’on aurait peur de croiser sous notre lit et qui, pourtant, cohabite dans notre monde tant bien que mal, dans un monde ou la folie règne chez certains et où d’autres cherchent des solutions pour faire en sorte que la cohabitation soit réellement possible, en les asservissants et en créant des scellés pour contenir leur côté démoniaque. Et pourtant, VanRah arrive tout de même à poser quelques touches d’humour ici et là afin de rendre cette histoire tout de même un peu plus légère.

Que dire des illustrations a part qu’elles sont tout bonnement sublimes et je crois que c’est ce qui m’a vraiment poussé à acheter ce livre (bien que le thème de l’histoire me touche particulièrement). Autant les personnages que les décors sont époustouflants. Peut-être que le seul point que je pourrais soulever est que certains personnages se ressembles énormément et que, lors de leur première apparition, je suis restée bloquée quelques minutes pour bien comprendre qui était qui.

L’histoire est originale et bien choisie (à mon goût bien entendu). De nos jours, ce sont les vampires qui ont le pouvoir sur l’univers fantastique autant dans les romans que les mangas mais les lycans arrivent à se faire doucement mais sûrement une place dans ces collections c’est pourquoi je me précipite toujours dessus. VanRah n’aime pas les vampires (petite annotation à la fin du manga pour présenter l’auteur) alors qu’elle merveilleuse idée d’avoir pris la Bête de Gévaudan comme sujet, le lycanthrope très certainement le plus connu au monde.

Le scénario est bien construit bien que, parfois, les sauts dans le temps sont trop brusques mais rien d’insurmontable. Juste un temps de compréhension. Mais je pense que cela est dû au fait que ce tome est plus un tome de « présentation » l’explication du début de la véritable histoire entre Toru et Aki.

L’édition permet cependant une lecture fluide et simple.

En conclusion, si vous aimez les monde sombre et que vous en avez mare des vampires, ce manga est fait pour vous. Personnellement il me tarde de découvrir ce que cette auteur de talent nous réserve pour la suite de cette histoire.

Note NoteNote : 3/5

Arkanne

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -