Archive for 02/18/15

mercredi, février 18, 2015

Sword Art Online - Fairy Dance tome 1

Fiche

Titre : Sword Art Online - Fairy Dance
Genre : shônen
Auteur : Kawahara Reki
Illustrateur : Hazuki Tsubasa
Editeur français : Ototo
Date de parution : 12 février 2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6,99 euros








Synopsis

Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme de Kirito, revient sain et sauf de sa quête de la forteresse d'Aincrad, alors qu’Asuna « l'Éclair Fulgurant », la fille dont il est tombé éperdument amoureux à l'intérieur de SAO ne se réveille malheureusement pas de son long coma... Kazuto se rend à l'hôpital autant qu’il le peut pour veiller sur elle, soutenu par sa sœur Suguha...
C’est lors d’une de ces visites que Kazuto apprend de la bouche même de Nobuyuki Sugô, un ingénieur - programmeur, que ce dernier est sur le point de se marier avec Asuna sans attendre son réveil.
Au même moment, Agil, un ancien compagnon de lutte de Kazuto, lui signale qu’un avatar ressemblant étrangement à Asuna, serait retenu prisonnier dans un nouveau VRMMO qui fait fureur : « ALfheim Online » !


Avis

Ce nouvel arc de Sword Art Online, nous plonge dans la suite du précédent pour une nouvelle quête avec de nouveaux pouvoirs, de nouveaux scénarios et le tout basé sur un nouveau jeu. Le tout paraît plus enchanteur et plus doux que le précédent arc mais comme on dit, il ne faut jamais se fier aux apparences. Cet univers, fascine et fait rêver en reprenant une figure emblématique des contes de fée : les fées. On est plus dans la psychologie et la stratégie que les combats mais cela permet de donner plus de profondeur à l'intrigue et de la rendre plus complexe. L'action est cependant présente et on ne s'ennuie pas.

L'atmosphère mélange féérie et mystère. Le tout est à la fois envoûtant et angoissant. Ces paradoxes donnent un ton particulier qui fascine et effraye à la fois. On est dans une quête digne des plus grand mmorpg ou des contes de fée. Le tout paraît plus adulte que le précédent arc.

La trame narrative est plutôt bien ficelée et cohérente par rapport au précédent arc. C'est original dans le contenu et on sent bien que l'on est passé à autre chose. Le tout est dynamique avec un bon rythme et de l'action.

Les illustrations sont agréables à regarder et s'accordent bien avec le style de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Sword Art Online - Fairy Dance, continue avec ce nouvel arc à nous immerger dans une histoire à la fois fictive et réelle. C'est un bel arc avec beaucoup de beauté et de magie qui nous est présenté ici.


Note : 16/20


mercredi, février 18, 2015

Paris Manga 19ème édition : le reportage

Le 7 et 8 février dernier, s'est tenue à la Porte de Versailles, la 19ème édition du non moins célèbre Paris Manga. Ce salon est devenu un incontournable du genre et une référence qui ne cesse de s'améliorer au fil des éditions. Pour cette nouvelle édition, un hall plus grand fut choisi ce qui permis de donner un meilleur salon avec des invités de qualité pour tout public.



L'ambiance

Pour cette 19ème édition, l'ambiance était bon enfant et plutôt légère. Ce fut agréable de se promener dans les allées et de pouvoir respirer tout en rencontrer des gens sympas partageant la même passion pour le Japon. Au fil des allées, on pouvait voir différents cosplays dont certains connus et d'autre plus originaux.



Le cosplay

Entre concours et défilés de cosplays plus ou moins réussi. On pouvait dès l'arrivée à Porte de Versailles croiser des cosplayers. Certains cosplays imitaient certains personnages d'anime, mangas ou jeux vidéos et d'autres étaient plus originaux et personnels. Le nombre de cosplayer ne cesse d'augmenter et on voit de moins de moins de jeunes filles cosplayées à la limite de la vulgarité. Les cosplays sont souvent peu réussis et peu travaillés ce qui est dommage. Cependant, cela permet de donne rune bonne ambiance et de plonger le visiteur dans un un autre univers.



Les stands

Alors là, il y en avait pour tous les goûts bien que les stands d'éditeurs soient peu nombreux encore une fois. Ce qui fut appréciable, c'est que la majeur partie du salon fut consacré à la culture japonaise et que la culture geek prend de moins en moins de place. Les stands étaient nombreux et variés et ayant changer de hall le salon était plus spacieux avec de plus larges allées. Ainsi, on pouvait circuler sans soucis et profiter de tous les stands. Entre jeux vidéos, gastronomie, décorations, accessoires, goodies, mangas, animes, vêtements, beauté et kawai, le choix était vaste, intéressant et de qualité inégale. Les stands étaient bien décorés et attrayants pour la plupart.










Les shows 

Les shows furent variés et intéressants, entre showcase ( Tigarah : qui fut une excellente découverte et Wing Works ), conférence, animation ( Kayane ... ) , jeux et animations, le tout fut riche, dense et intéressants.Chaque visiteur pouvait y trouver son compte et put prendre plaisir en faisant une petite pause. Le tout était de qualité.



Le showcase de Tigarah mit le feu au salon et nous permit de découvrir une chanteuse pleine de talent, très prometteuse et très sympathique.



Les invités 

Les invités étaient de qualité et variés. il y en avait pour tous les goûts et toutes les générations. Cela a permis de réunir dans le salon aussi bien les jeunes avec l'équipe de Kill la Kill et le mecha designer de : Les nouveaux héros et les plus anciens comme moi avec force rouge et force rose de Bioman ainsi que Sharivan et sa partenaire.

Côté musique, on avait le choix entre Tigarah et Wing Works pour deux concerts magnifiques.


Les mangas 

Ces derniers étaient bien présents et l’engouement pour cette littérature ne cesse d'augmenter. Même s'il n'y avait pas d'invités à proprement parler pour c egenre, on pouvait voir de nombreux stands en vendre.
Certains éditeurs étaient même présents comme : Taifu Comics ou Ototo.




Les jeux vidéos

On pouvait trouver  des stands qui en vendaient. Une scène leurs étaient dédiées avec la présence Kayane.
On pouvait jouer librement sur tous les types de consoles.
Certaines animations étaient basées dessus comme avec Just Dance, Guitar Heor, des jeux d'arcade et le jeu Hatsume Miku : Project Diva F.
Cela permis de mettre de l'ambiance.




La culture 

Cette dernière encore peu présente commence à faire son trou à Paris Manga. On pouvait voir des démonstrations d'arts martiaux, des stands avec des vêtements ou objets décoratifs. Pourvu que cela se développe encore plus.




En conclusion, cette 19ème édition de Paris Manga fut la meilleure de toute et offrit un salon vraiment riche, varié, intéressant et où il faisait bon se promener. Un bon moment de plaisir dans le monde geek et otaku ainsi que dans la culture japonaise.

Toutes les photos

mercredi, février 18, 2015

Rudolf Turkey tome 2

Fiche

Titre : Rudolf Turkey
Genre : seinen
Auteur : Hiroko Nagakura
Illustrateur : Hiroko Nagakura
Editeur français : Komikku
Date de parution : 15 janvier 2014
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( en cours )
Prix : 7,90 euros



© 2013 Hiroko Nagakura / PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN






Synopsis

Adjoint au maire de Gond Land, Rudolf Turkey est riche, puissant et n’en fait qu’à sa tête quand il s’agit de justice ou de femmes. Une attitude qui lui vaut bon nombre de problèmes et d’ennemis : patrons de casinos, mafias chinoises, trafiquants de drogues... Tous ont des raisons de lui en vouloir... Mais gare à qui décide de s’en prendre à lui !
De l’action, de l’amour et des répliques cinglantes dans ce 2e tome d’aventures rocambolesques dépeignant une Amérique des années 50 plus vraie que nature.


Avis

Le monde des affaires ! 

Ce nouveau tome de Rudolf Turkey, nous propose une bonne dose d'action ponctué d'humour noir et de classe. Ici, on peut voir notre héros dans le feu de l'action et on découvre que ce dernier n'est si insensible que cela. Le tout se fait avec brio et panache ce qui donne l'impression que notre héros est invincible. On voit aussi à quel point, le milieu de la pègre est corrompu et sombre. Tout se fait par manipulation, trahison, corruption et chantage. 

Dans ce monde sans pitié qui nous rappelle l'Amérique d'Al Caponne, on est pris dans le flot de l'aventure et de l'action pour un récit dense et immersif. Le tout nous fascine, nous intrigue et nous donne presque envie de vivre dans ce monde. Tout semble réussir à notre héros et on se projette comme si on était à sa place.

La trame narrative est riche, dense et intense. Le tout est mené sur un rythme d'enfer pour ne laisser aucun répit au lecteur. L’intensité est présent avec de forts pics par moment. Les personnages sont bien construits, charismatiques et intéressants.

Les illustrations sont de bonnes qualité et bien faites. On apprécie le souci du détail et la précision du trait.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Rudolf Turkey avec ce second tome réussit à séduire encore plus et nous permet de passer un très bon moment de lecture dans le monde la pègre. Un récit bourré d'action avec quelques touches d'humour et toujours la classe absolue pour notre héros. Une série très prometteuse et un grand coup de coeur.

Note : 18/20


mercredi, février 18, 2015

Flat Out tome 1

Fiche

Titre : Flat Out
Genre : seinen
Auteur : Keiichiro Shinmura
Illustrateur : Keiichiro Shinmura
Editeur français : Black Box
Date de publication : 15 décembre 2014
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( en cours )
Prix : 10,90 euros











Synopsis

Ryûya, 18 ans, a perdu ses parents et vit avec Akane et son frère Koichi. Son père était un coureur automobile et détient encore le record de vitesse sur la piste locale.
Ryûya a hérité de sa passion pour les sports automobiles, et quand il apprend que l'équipe Subaru va faire des essais dans son district, sur la piste de son père, il décide d'aller y jeter un œil.


Avis

A fond les manettes !

Cette nouvelle série, nous plonge dans l'univers des courses de voitures à travers le monde du rallye. Peu de séries existent sur ce sujet et il est très difficile de faire un bon scénario sur cette base. Ici, le fond aussi bien que la forme sont très bonnes et donnent à ce manga vie et profondeur. La motivation de notre héros est belle et pleine d'émotions, ce qui permet d'ajouter un peu de sentimentalisme à l'histoire et les défis sont là pour nous faire vibrer et jouer avec notre adrénaline. Autant dire, que vous ne serez pas déçu car entre sentiments et action, cette nouvelle série va vous décoiffer.

L’atmosphère est sous tension voir électrique même si quelques touches d'humour permettent d'alléger un peu le tout. On est dans un monde de compétition où la loi du plus fort prédomine. A cela, ajoutez un soupçon d'émotions e tune histoire touchante et vous aurez une idée de ce qui vous attend. Le tout est réaliste et immersif. Une belle réussite pour ce genre de manga. Même si on n'aime pas les courses de voiture, ce titre ne peut pas nous laisser indifférent.

La trame narrative est bien construite et dès le début, on est plongé au coeur de l'action. Pas de perte de temps ni de temps mort, on est sur un rythme dense et soutenu afin de faire de belles montées en intensité. C'est un beau récit bien construit et très intéressant.

Les illustrations sont bien faites. On apprécie la qualité graphique pour ce genre de manga. La précision des traits est remarquable.

L'édition est bien faite et permet une lecture agréable du tome. C'est le même type d'édition que pour tous les mangas Black Box.

En conclusion, Flat Out est un bon titre et permet de passer un bon moment de lecture remplit d'adrénaline. Une série intéressante et un coup de coeur.

Note : 16/20


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -