Archive for 03/15/15

dimanche, mars 15, 2015

Neko Light Orchestra : Echos de la Terre du Milieu : le livereport

Le groupe non moins célèbre : Neko Light Orchestra fait actuellement une nouvelle tournée avec son nouveau projet : Echos de la Terre du Milieu avec Torpédo production.

Ce concert reprend les grands thèmes musicaux des deux trilogies de Tolkien adaptées au cinéma. Cela se fait avec des images des films en arrière plan ou des dessins.

On sent l'inspiration des concerts symphoniques dans ce concept qui n'est pas pour déplaire et qui même charme les amateurs ou non de ces trilogies.








Présentation 

Le groupe Neko Light Orchestra est un groupe de passionnés qui reprend les grands thèmes geek ou otaku. Le groupe est mixte avec des joueurs d'instruments classiques et une chanteuse à la voix envoûtante et qui nous transporte. Les hommes ont le visage peint et la couleur dominante du groupe est le bleu.

Ce concert s'adresse aussi bien aux fans de Tolkien qu'aux amateurs de musique classique. Les fans peuvent retrouver tous les moments clés des trilogies et les plus belles musiques des films. Les autres se retrouvent porté par la beauté de la musique et des images derrière l'orchestre.

L'alliance de la musique classique et d'image donne une dimension supplémentaire à ces morceaux. On se sent projeté dans ce monde merveilleux, on y transporté.

Ambiance

L'ambiance est vraiment excellente. On passe dans un univers épique et magique avec plaisir. On part à l'aventure et notre esprit se met à rêver aux grandes quêtes chevaleresques.
La voix de la chanteuse est vraiment expressive et nous touche au plus profond de nous.
On est ému devant ce concert.
Les spectateurs étaient silencieux et conquis.

Conclusion

Ce concert était vraiment surprenant et unique. Une occasion unique de découvrir les films inspirés des œuvres de Tolkien. Un voyage à travers le temps et l'espace remplit d'émotion. Une réussite sur toute la ligne.

Il reste encore deux dates de représentation

Jeudi 19 mars 2015 à 21h au Gaumont Commerce à Nantes
Vendredi 20 mars 2015 à 21h au Pathé la Charpenterie à Orléans

dimanche, mars 15, 2015

My teen love chez Pika

Avec un ami d’enfance, peut-on commencer une histoire d’amour ?
Dès le 6 mai 2015, revivez vos premiers émois amoureux avec Miu et Keita, les deux héros du nouveau shôjo My teen love.
Cette série de Shizuki Fujisawa est publiée au Japon sous le titre de Kimi no Tonari de Seishunchuu
Série complète en 8 volumes.






Synopsis
Miu, 17 ans, vit seule avec son père. Avec toutes les corvées domestiques à assurer à la maison, elle a bien du mal à conserver une vie insouciante comme toutes les lycéennes. Un jour, Keita, son ami d’enfance revient habiter à côté de chez elle. Après avoir passé trois ans aux États-Unis, Keita a bien grandi, il est devenu un jeune homme séduisant. Toutes les fi lles du lycée tombent sous le charme. Miu saura-t-elle dissimuler le trouble qui l’habite quand ils sont ensemble.
Source : Pika

dimanche, mars 15, 2015

Ippo - saison 4 tome 5

Fiche

Titre : Ippo
Genre : shônen
Auteur : George Morikawa
Illustrateur : George Morikawa
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 12 février 2015
Nombre de tomes en France : 5 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 109 ( en cours )
Prix : 6,30 euros









Synopsis

Mashiba le démon et Sawamura le diable s’opposent enfin !!
Maintenant que Kimura, Aoki et Takamura ont terminé leur rencontre, tout le monde attend le match pour le titre des super-plumes. Alors que le jour J approche, Kumi ne peut cacher son inquiétude face à un frère qui a changé. Depuis son sparring avec Itagaki, on s’interroge sur les chances de gagner de Mashiba, et voilà le gong qui retentit déjà.

Avis

Prélude à l'enfer !

Ce nouveau tome d'Ippo alterne combat et préparation. Tout au long du tome, on sent une montée en pression et une sorte d'angoisse propice à rendre le futur combat électrique et sous tension. Tout cette montée en intensité, rend ce tome passionnant et prenant. On est pris dans le feu de l'action et on a hâte de voir le combat tant attendu. Cette série sait vraiment rendre les combats épiques et de plus en plus prenant et difficile. On sent que le chemin pour notre héros ne fait que commencer et sera dur. Les combats sont magistralement menés et nous prennent aux tripes. Tout cela dans un style réaliste et fidèle à l'esprit de la boxe. 

L’atmosphère est tendue et on sous pression du début à la fin. On est immergé dans l'histoire du début à la fin et on ressent tout ce que peut ressentir un boxeur avant et pendant son combat. A peine, une étape est franchie qu'il faut penser à la suivante. Tout devient de plus en plus dur et nos héros comprennent que leur rêve est encore loin d'atteinte.

La trame narrative est dynamique et alterne entre montée en intensité, phase de combats, préparation et calme. Tout s'enchaîne avec fluidité et cohérence dans une évolution toujours présente et avec un bon dynamisme. Les combats sont vraiment de plus en plus impressionnants.

Les illustrations sont toujours agréables à regarder et dans un style unique.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce nouveau tome d'Ippo nous propose une fin et un début de combat mais surtout une transition et une préparation à un combat d'anthologie qui risque de faire parler de lui. Un bon tome qui mélange action et préparation avec de bonnes phases de combat.

Note : 16/20


dimanche, mars 15, 2015

Prisoner and paper plane tome 1

Fiche

Titre : Prisoner and paper plane
Genre : shônen
Auteur : Nekoromin@ShujinP
Illustrateur : Saki Akamura
Editeur français : Komikku
Date de parution : 26 février 2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 7,90 euros











Synopsis

En prison pour avoir participé à la rébellion contre l’empire, le détenu 420 cherche la lumière.
Affamé et maltraité chaque jour aussi bien par ses geôliers que ses co-détenus, notre jeune héros n’a plus aucun espoir, il n’a plus goût à la vie et ne voit pas le bout de ce tunnel terriblement sombre.
Mais un jour de l’autre côté de la barrière il aperçoit une jeune fille qui va lui redonner espoir. Pour le moment, leur seul moyen de communication est d'échanger des messages avec des avions de papiers.


Avis

Affirmer son existence !

Ce nouveau shônendes éditions Komikku, nous plonge dans l'univers sombre et sordide de la prison. Ici, pas de quartier, ni de pitié, on y voit la cruauté et le sadisme à l'état pur. Bien sûr, on ne tombe pas dans le gore mais plutôt dans une réflexion sur l'être humain et sur ce qu'il peut endurer pour vivre ou survivre. Cette série, est originale et nous présente une face de l'être humain que l'on n'aime pas voir son côté sombre. On y suit l'aventure d'un prisonnier qui a perdu tout espoir et qui chercher à survivre par tous les moyens. C'est déroutant, surprenant et finalement ça prend aux tripes. Une bonne dose d 'action mêlé à une pointe de réflexion nous conduit à un manga adulte et mature. 

Nous sommes dans un huit clos plutôt angoissant. L'ambiance est électrique et le tout est toujours tendu car le moindre faux ps conduit directement à la mort. Cette ambiance dark nous fait vibrer et palpiter et à chaque page on se demande comment tout cela va évoluer. On est pris dans cette aventure du début à la fin et on s'imagine dans ce milieu à la place de notre héros.

La trame narrative est passionnante et évolutive. Le rythme est soutenu et il y a une bonne dynamique tout au long du tome. L'évolution psychologique de notre héros est vraiment intéressante et relance à chaque fois l'intrigue. Nous avons le droit à de belles montées en puissance. Les personnages sont bien travaillés.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Prisoner and the paper plane propose un thème original et une aventure intéressante sur tous les plans. Un bon shônen comme on en avait pas vu depuis longtemps et qui sort du lot. Un coup de coeur.

Note : 18/20


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -