Archive for 05/28/15

jeudi, mai 28, 2015

Mai 2015 chez nobi nobi !

Voici ce que nous réserve nobi nobi ! pour le mois de mai.

Le 28 mai 

Megaman ZX tomes 1 et 2

C’est le début d’une nouvelle ère pour Megaman ! Le jeune Vent mène une vie insouciante dans un monde en paix grâce aux efforts de la Slither Inc., une entreprise garante du bonheur et de la prospérité de chacun, et de son président, un certain Serpent... Mais la firme semble ourdir un plan secret, et Vent va l’apprendre à ses dépens. Suite à un accrochage avec de mystérieux agresseurs, Vent réalise qu’il a la faculté de fusionner avec d’étranges cristaux doués d’une volonté propre, les biométaux, pour devenir un Megaman ! Ces nouveaux pouvoirs attirent sur lui et ses amis de nombreuses menaces contre lesquelles il va devoir lutter en combinant les biométaux Z et X, pour se transformer en Megaman ZX ! Pas facile de devenir un héros du jour au lendemain !



jeudi, mai 28, 2015

La Balade de Yaya tome 9

Fiche

Titre : La balade de Yaya
Genre : Manhua
Auteur : Jean-Marie Omont
Illustrateur : Golo Zhao
Editeur français : Fei
Date de parution : 24 avril 2015
Nombre de tomes en France : 9 ( terminée )
Nombre de tomes en Chine : 9 ( terminée )
Prix : 8,90 euros






Synopsis

Yaya est enfin de retour chez elle à Shangai. Ce grand voyage où s'est mêlé espoir et désillusions, s'achève avec une trés mauvaise surprise pour la petite fille. La grande maison où elle s'attendait à retrouver sa famille est déserte. Seul le fidèle chauffeur Chang est resté pour l'accueillir.
Heureusement, Tuduo et son petit frère vont remonter le moral de la fillette, et lui redonner espoir. Car il se pourrait bien que ses parents ne soient pas si loin. Mais dans l'ombre reste tapi l'ennemi de toujours, qui parait plus que jamais indestructible...

Avis

La fin du voyage !

Ce nouveau et dernier tome de cette très belle histoire, nous propose la fin d’un voyage comme la fin qu’une quête initiatique. C’est un peu comme si notre jeune héroïne avait franchi un cap et qu’elle avait dit adieu à l’enfance. De ce fait, ce voyage prend un autre sens et un une autre dimension. Il peut y avoir deux lectures.

Le rythme est soutenu et le tout se lit d’une traite avec plaisir et intérêt. C’est une belle montée en puissance en douceur qui se produit tout au long du tome. On insiste plus sur les émotions que sur l’action mais le tout reste dynamique.

Ce tome est bien sur riche en émotion et nous touche d’une manière discrète mais efficace. C’est beau surtout la fin qui est assez émouvante. Bien sûr, on n’est pas dans un mélodrame donc le out reste léger, divertissant et dépaysant.

Les illustrations sont très belles et proche de la BD que l’on peut connaître. Le tout est en couleur.

L’édition est bien faite et toute en couleur. Le format est différent et plus petit que le format habituel.

En conclusion, cette magnifique série nous offre un final de toute beauté. Le tout est riche en surprise et en émotions. C’est prenant et touchant avec toujours un petite pointe d’humour. Une très belle conclusion.

Note : 3/5

jeudi, mai 28, 2015

Le chef de Nobunaga tome 6

Fiche

Titre : Le chef de Nobunaga
Genre : seinen
Auteur : Nishimura  Mitsuru
Illustrateur : Kajikawa Takurô
Editeur français : Komikku
Date de parution : 16 avril 2015
Nombre de tomes en France : 6 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 12 ( en cours )
Prix : 8,50 euros









© 2012 Mitsuru Nishimura / Takuro Kajikawa / Houbunsha



Synopsis

Le château d’Usayama se situe à mi-chemin entre Ôsaka, où est actuellement stationnée l’armée de Nobunaga, et Gifu, où se trouve son quartier général. Ken, qui s’est rendu sur place sur ordre de Nobunaga, y retrouve Yoshinari Mori et son armée de 3 000 hommes chargée de protéger la forteresse. Celle-ci doit malheureusement affronter les forces d’Azai et Asakura dotées de 30 000 hommes. Ken tente bien de l’empêcher d’aller se faire massacrer mais Mori, voulant à tout prix protéger Nobunaga, fait fi de ses protestations.

Avis

Combat désespéré !

Notre ami Ken, se voit de plus en plus impliqué dans une guerre sans merci et se retrouve même sur le champ de bataille. On sort des fourneaux pour affronter la dure réalité de la vie et de la guerre. Notre seigneur de guerre semble bien mal au point et les morts ainsi que les succès culinaires s’enchaînent dans une atmosphère tendue lourde et chargée en émotions.


Le génie de notre chef préféré ne cesse de nous surprendre, c’est avec joie que l’on découvre de nouvelles recettes et que l’on se rend compte à quel point la cuisine permet de faire ressentir des émotions ou s’adaptent à des événements. C’est tout un art qui est mis en valeur ici une fois de plus.

A cela s’ajoute la frénésie du combat lié à la guerre, le génie militaire et tactique et la découverte d’une époque mythique et vraiment passionnante. Le rythme est bon et soutenu. L’intensité ne cesse de croître et les personnages ont un magistral charisme.

Les illustrations dont toujours aussi finement travaillées et magnifiques à regarder.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Ce nouveau tome du manga devenu incontournable dans le genre : Le chef de Nobunaga, ne cesse de nous ravir et de nous faire vibrer au rythme d’une guerre et d’une époque mythique. Le tout est magistralement orchestré et magnifiquement illustré pour que le plaisir soit sur tous les plans. Un grand coup de cœur.

Note : 5/5

jeudi, mai 28, 2015

Kuroko no Basket tomes 5 à 8

Fiche

Titre : Kuroko no Basket
Genre : shônen
Auteur : Fujimaki Tadatoshi
Illustrateur : Fujimaki Tadatoshi
Editeur : Kaze
Nombre de tomes en France : 21 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 30 ( terminée )
Prix : 6,79 euros












Synopsis

Après bien des doutes, le premier stage de préparation en vue de la Winter Cup permet finalement à Kagami et Kuroko de chacun se trouver un nouveau style de jeu… Alors que Seirin se relève petit à petit de sa défaite, pour les équipes qui ont passé les playoffs, la compétition continue ! Ainsi, le prestigieux interlycées s'ouvre sur le choc de deux titans : Tôô Gakuen contre Kaijô... Ou plutôt : Aomine, le player ultime, contre Kise, le prodige du mimétisme.

Avis

Vaincre l’as de la génération en or !

Ici, place à un défi de taille vaincre le joueur considéré comme invincible et comme l’as de la génération miracle. Autant dire que l’entraînement va être rude et que le moindre faux pas sera fatal. L’appréhension est immense ce qui donne une atmosphère tendue et à un changement dans la façon de jouer de notre duo et dans leur interaction.

L’intensité ne cesse de grimper et de nous prendre aux tripes. Le rythme s’accélère et on sent qu’un cap est franchi. Le match est vraiment passionnant et électrique. On assiste à la naissance d’un nouveau basket qui ne cesse de nous impressionner et de nous en mettre plein la vue avec des techniques spectaculaires et des actions à couper le souffle.

Une touche d’humour et de charme sont présentes pour alléger le tout et pour que l’on reste dans le divertissement. Parfois, cela peut être un peu trop présent mais dans l’ensemble cela passe bien et apporte une bonne touche de légèreté.

Les illustrations sont agréables à regarder et plutôt bien faites pour une série du genre.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce passage de Kuroko no Basket, nous en met plein la vue. C’est un vrai régal et on ne peut qu’accrocher et être pris dans l’histoire. Un grand coup de cœur.

Note : 4/5

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -