Archive for 06/08/15

lundi, juin 08, 2015

Escapade culinaire à Orléans

Etant de passage dans la belle ville d'Orléans, samedi dernier, je n'ai pas pu résister à l'idée de découvrir un peu cette ville et de de voir ce que du côté de la culture japonaise, je pouvais trouver.







Etant amateur du Japon et de sushis, mon choix pour le restaurant du midi a été vite fait.

C'est ainsi que j'ai atterri par hasard au Eat Sushi d'Orléans.



Ce restaurant japonais moderne se situe 310 rue de Bourgogne. Il fait des livraisons à domicile et de la vente à emporter.

Première chose qui m'a interpellé, c'est la décoration moderne et le style qui n'est pas habituel dans les restaurants japonais. Ce restaurant n'est pas tenu ni par des chinois ni par des japonais.

La carte est varié, riche et les prix sont abordables.



Je dois avouer avoir été surpris par les alliances de goûts proposés et par la diversité des plats. On est loin du classique maki, sushi ou california roll traditionnel. Ici, il y en a pour tous les goûts avec des saveurs que je n'avais encore jamais vu.
Tout est revisité, modernisé et un peu européanisé. C'est de la cuisine japonaise moderne qui a évolué avec les apports de l'Europe.
Ma grande joie fut de voir des sobas.



Le service est assez rapide et agréable.

Pour pouvoir tester un maximum de saveur, j'ai opté pour le grand menu. Le moins que l'on puisse dire ce que l'on n'est pas volé sur la quantité et que l'on ressort l'estomac plein.



Les saveurs sont originales mais pas toujours une réussite. Dès que l'on sort du classique cela est assez dangereux et je dois dire avoir été déçu. Je préfère ce que je vois habituellement.

En conclusion, Eat Sushi est bien pour ceux qui veulent découvrir le Japon et sa gastronomie autrement.



lundi, juin 08, 2015

Juin 2015 chez nobi nobi !

Voici ce que nous réserve nobi nobi ! pour ce mois de juin.

Le 26 juin 

Pan'Pan Panda - Une vie en douceur tome 7



Yosei - L'essence des fées

Ouvrez vos âmes !
Laissez entrer la caresse d’un rayon de soleil ou le goût indécis d’une goutte de pluie... Laissez s’y glisser le parfum frais d’un courant d’air ou les lumières de la mer... Recevez-les, écoutez-les, et ne craignez pas les tempêtes : fées, nymphes, sirènes et sylphides vous protègent, c’est une promesse.
Dans votre corps comme dans une forteresse, ce sont la Vue, l’Ouïe, l’Odorat, le Goût et le Toucher qui vous serviront le tourbillon du monde.
À vous alors d’en saisir l’essence, un sens peut-être, ou même simplement le délicieux sentiment d’être ici et maintenant, à jamais et pour toujours relié au présent.



lundi, juin 08, 2015

Bi no Kyoujin chez Taifu Comics

Les éditions Taifu Comics annoncent le retour d’Ike Reibun avec la suite de sa série phare, Bi no Isu.

















Publié en 2008 au Japon, le titre arrive en 2012 en France et réussit à conquérir un lectorat adepte de récits sombres et matures où l’érotisme est plus présent.
Quatre ans après sa publication japonaise, Ike Reibun décide de prolonger les aventures de ses protagonistes dans une suite intitulée Bi no Kyoujin, nommée aux derniers Chil-Chil BL Awards dans la catégorie "Meilleurs mangas érotiques", dont le tome 1 sortira le 22 octobre 2015 en France.

Avec Bi no Isu, Ike Reibun nous offre une romance tragique et intense où l’érotisme sert avant tout à montrer la violence des sentiments qu’éprouvent les protagonistes.
Alors que beaucoup d’auteures Yaoi n’osent pas écrire des titres à la fois sombres et crus, Ike Reibun va à contre courant avec Bi no Isu et c’est ce qui fait toute l’originalité de ce titre.
Grâce à un scénario travaillé et à des protagonistes charismatiques et virils, la mangaka nous livre le parfait exemple de ce que devrait être un Yaoi sur l’univers des Yakuzas.

Scénariste talentueuse, Ike Reibun est également une dessinatrice hors pair dont le style graphique s’accorde à merveille avec l’atmosphère de ce titre ! Grâce à des traits fins mais virils, ses dessins sont puissants et expressifs et nous plongent encore plus au centre de l’intrigue.

Cette intrigue, Ike Reibun a décidé de la prolonger dans Bi no Kyoujin, une suite qui nous fera vivre l’amour passionné de deux hommes qui ne peuvent montrer aucun signe de faiblesse dans un milieu où règne la loi du plus fort.

Synopsis

L’histoire de Kobi no Kyoujin se passe 4 ans après les évènements racontés dans Bi no Isu. Pour certains, ce sentiment s’apparente à du sado-masochisme, pour Kabu et Nirasawa, c’est de l’amour.
Alors que Kabu s’apprête à prendre la relève de son père à la tête du clan, Nirasawa est toujours présent à ses côtés et le soutient. Leur relation est toujours aussi torturée, mais rien ne peut s’opposer à l’irrésistible obsession qu’ils ont l’un envers l’autre.

Fiche technique

Titre français provisoire : Bi no Kyoujin
Titre Japonais : Kobi no Kyoujin

Genre : Yaoi
Auteure : Ike Reibun
Prix : 8.99€
Date de sortie du tome 1 : 22 octobre 2015
Nombre de volumes vo : 1 (série en cours)

Source : Taifu Comics

lundi, juin 08, 2015

Super Lovers tome 7

Fiche

Titre : Super Lovers
Genre : yaoi
Auteur : Abe Miyuki
Illustrateur : Abe Miyuki
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 23 avril 2015
Nombre de tomes en France : 7 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 7 ( en cours )
Prix : 8,99 euros








Synopsis

Après avoir reçu un message mensonger lui apprenant que sa mère est à l’article de la mort, Haru Kaidô qui a fait le voyage pour rien, se retrouve coincé au Canada, où il rencontre un petit garçon nommé Ren qu’on lui présente comme étant son “petit frère”. Haru tente de s’occuper de cet enfant aux origines mystérieuses devenu sauvage et insociable à la suite d’un traumatisme. Alors que l’enfant s’habitue peu à peu à lui, Haru est obligé de repartir seul. Ils ne se reverront que cinq ans plus tard. Haru parviendra-t-il alors à civiliser Ren avec comme seule arme, l’amour ...? Un aîné malchanceux, de beaux jumeaux et un ombrageux enfant adopté... C’est l’histoire de quatre “frères” peu ordinaires.

Avis

Les aléas de l'amour !

Dans ce nouveau tome de Super Lovers, le quotidien est loin d'être morose ou monotone. Le moindre événement donne lieu à une grande scène chargée en émotion et fait évoluer la relation entre nos héros. C'est doux, tendre et donc émouvant. C'est du yaoi soft mais revient et insiste sur l'essentiel : l'amour.

Le rythme est soutenu et l'intensité est présente très souvent. Tout se passe sur le plan psychologique et donc des sentiments ce qui est normal pour une histoire d'amour aussi délicate, fragile et hors du commun. L'accordement des violons n'est pas chose aisée ainsi que le quotidien.

Au niveau de l'ambiance et de l'atmosphère, on est dans la réalité de tous les jours avec les aléas du quotidien et les sautes d'humeur de nos héros. Cela permet au lecteur de suivre l'évolution du couple et de prendre une bonne dose d'émotions sans s'en rendre compte. On ne tombe pas dans le sentiments pour le sentiments mais dans l'action qui permet de ressentir les émotions.

Les illustrations sont bien faites et finement dessinées.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Super Lovers confirme encore une fois que c'est un yaoi excellent et incontournable. On voit bien ici que tous els sujets peuvent être traités même dans les yaois sans que cela ne choque ou autre.

Note : 3/5

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -