Archive for 06/12/15

vendredi, juin 12, 2015

Du sport et de la technologie à Japan Expo

 Jeux vidéos

Depuis ses débuts, Japan Expo s'est imposé comme LE rendez-vous incontournable des fans de jeux vidéo. Partagez votre passion avec des associations telles que DDR Belgium, MO5.com, SDA Games et bien d’autres. Au programme : du rétrogaming, des jeux de rythme, des jeux musicaux et des tournois enflammés lors desquels les visiteurs pourront défier leurs amis et aussi des avant-premières grâce aux nombreux éditeurs de jeux vidéo présents !
Cette année, Japan Expo frappe fort et a l’immense honneur d’accueillir Shigeru Miyamoto. Le créateur de Mario est l'invité d'honneur jeu vidéo du festival ! Il anime une masterclass exceptionnelle le vendredi 3 juillet 2015. Celle-ci aura lieu à 13h30 sur la scène Ichigô.

Sports

Venez découvrir les pratiques sportives venues tout droit du Japon sur l’espace Budô. Trois espaces de tatami sont entièrement dédiés aux démonstrations d’arts martiaux et aux initiations pour vous faire apprécier de nombreuses disciplines. Les associations vous invitent à essayerle kyûdô - le tir à l’arc traditionnel -, le jûdô,l’aikidô, le iaidô - art de dégainer le sabre -, le kendô, le shôrinji kenpô et bien d’autres arts martiaux pendant 4 jours et vous démontrent que, bien plus que des sports, ces arts martiaux sont de véritables philosophies de vie. C’est l’occasion de vous essayer à la discipline de votre choix en compagnie de sportifs passionnés !
 Le saviez-vous ? Introduit en 1973, le baseball, ou yakyû, est le sport national japonais ! L’équipe nationale du Japon se classe même parmi les plus prestigieuses du monde. Cette année, le yakyû revient à Japan Expo pour vous offrir une chance de vous initier à ce sport très populaire au pays du soleil levant. Retrouvez le tunnel de frappe et participez à des ateliers de tir et de lancer. Sport spectacle par excellence, le yakyû vous promet une expérience sportive dynamique et ludique !



Web

 Japan Expo 16e Impact c’est aussi de l’humour et un grand moment de détente grâce à des rencontres avec les acteurs de web séries populaires comme Purgatoire, Noob, Le Visiteur du Futur (François Descraques, Slimane-Baptiste Berhoun) ou même Le Guide du Survivant. Profitez des projections pour plonger dans des univers décalés et amusants !  Et pour prolonger l’expérience, partez à la recherche d’Umi-kun, le célèbre youtuber japonais qui sera cette année reporter officiel de Japan Expo ! 



Technologie

De nombreux robots à la pointe de la technologie sont là pour vous accueillir et vous plonger dans un univers entre science-fiction et réalité ! Rencontrez un robot humanoïde de taille humaine, capable de vous regarder dans les yeux et d'interagir avec vous de manière autonome. Vous pouvez aussi prendre les commandes d'un petit robot sur un terrain de foot pour un match effréné contre un adversaire et admirer les danses en rythme et en musique d’autres robots. Plusieurs ateliers ludiques vous sont également proposés : découverte de matériaux, assemblage de mini robot, programmation… chacun peut devenir un as de la robotique ! 



Source : Japan Expo


vendredi, juin 12, 2015

Exprimez vous à Japan Expo

La mode

Créés en 2011, les Japan Fashion Days regroupent l’ensemble des événements mode du festival. Extravagance, originalité, singularité et sophistication : cet été, la mode japonaise dépasse les frontières et s’installe au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Les grandes marques tokyoïtes et les jeunes créateurs vous donnent rendez-vous sur scène pour vous présenter leurs dernières collections, et ce pour le plus grand plaisir de vos yeux. De nombreux styles sont représentés grâce à ces designers de renom et jeunes créateurs qui partent à la rencontre du public, Au programme : des défilés, des conférences et des ateliers pour cette Fashion Week japonaise !
C’est notamment l’occasion de découvrir le collectif de designers CREATORS TOKYO et les modèles originaux de 5 de ses stylistes qui s'inspirent du manga, de l'animation, des héros ou encore de l'art ! Ne manquez pas ce défilé exceptionnel le 5 juillet auquel participe également l’artiste AI☆MADONNA avec une performance de live-painting. Retrouvez aussi la maison de couture franco-japonaise AOI Clothing dont les modèles mêlent habilement tradition et modernité, Orient et Occident, pour devenir de véritables pièces intemporelles. Sans oublier la marque de street wear Tokyo Style qui présente ses collections au cours d’un défilé avec des mannequins français et japonais, qui sera clôturé par la prestation de la chanteuse Ayane Ikeda.




Se ressourcer

 Lieu de détente et de méditation, l’espace bien-être offre aux visiteurs un moment sans stress, sans tensions et les emmène à la découverte de techniques de relaxation venues tout droit du Japon. Comme chaque année, Japan Expo accueille des associations spécialisées pour le bien-être de ses visiteurs. Vous pourrez ainsi dire au revoir à la pression quotidienne grâce au reiki, méthode de soins « énergétiques » qui se pratique par apposition des mains. Les visiteurs quitteront ainsi les 4 jours de festival en se sentant comblés et ressourcés !





 Changer de peau

L’European Cosplay Gathering, ou ECG, est la grande compétition européenne de cosplay à ne pas manquer ! Initié par Japan Expo et sponsorisé par le jeu Tales of Zestiria, cet événement récompense les meilleurs cosplayeurs venus de 11 pays d’Europe. Passion et créativité sont les maîtres-mots de cette manifestation incontournable. 
Assistez à la finale de la saison 5 de l’ECG le samedi 4 juillet et au lancement de la saison 6 le dimanche 5 juillet avec les sélections françaises. Cette année, Japan Expo a l’honneur d'accueillir la cosplayeuse de renom Yaya Han parmi les membres du jury !
Pour tous ceux qui n’auront pas eu la chance de participer ou d’assister à l’ECG, la scène Kitsune, la scène de cosplay libre accueille comme à son habitude tous les passionnés de cosplay, amateurs ou non et ce quel que soit leur âge. Chacun peut ainsi montrer le fruit de son travail et laisser s’exprimer librement le cosplayeur qui vit en lui !




Source : Japan Expo

vendredi, juin 12, 2015

Chihayafuru

 Fiche

Titre : Chihayafuru.
Genre : Josei.
Auteur : Yuki Suetsugu.
Illustrateur :Yuki Suetsugu.
Éditeur français : Pika .
Date de parution en France : en cours
Nombre de tomes en France : 12/26 ( en cours ).
Nombre de tomes au Japon : 26/26 ( en cours ) .
Prix : 7 euros 50









Synopsis

Chihaya est une élève de 6ème pleine de vie.
Un jour, un nouvel élève, Wataya Arata est intégré à l'école après être parti de Fukui, sa ville natale.
Garçon timide et réservé, Arata éprouve beaucoup de difficultés à se faire accepter des autres; tout le monde semble le rejeter à cause de son accent provincial.
Néanmoins, Chihaya va se retrouver liée à Arata et en apprendre un peu plus sur lui.
Malgré son côté réservé, Arata va finalement s'ouvrir à Chihaya et va lui parler de son rêve : devenir maître en Karuta (jeu de carte traditionnel japonais se basant sur 100 poèmes), domaine dans lequel il excelle.
Après avoir joué une partie contre Arata, Chihaya se découvre une véritable passion pour ce jeu bien particulier.
Dès lors, elle n'a plus qu'une idée en tête : jouer au Karuta pour devenir la meilleure joueuse du Japon !
Mais de son côté, Arata est cloué sur place par la disposition naturelle que semble présenter Chihaya vis-à-vis de ce jeu…
Divisé en plusieurs cycles, Chihayafuru commence avec ce premier opus par nous présenter l'enfance de notre héroïne, Chihaya, une jeune fille qui admire sa grande-sœur au point d'avoir pour rêve de la voir devenir le plus célèbre mannequin du Japon. Mais c'est sans compter sur l'arrivée d'un nouvel élève nommé Arata qui arrive tout droit d'une région où la pratique du Karuta est présente dans tous les foyers. Chihaya va découvrir avec quelle fougue Arata joue à ce jeu, lui qui a déjà remporté le tournois national à plusieurs reprises. Admirative envers Arata et furieuse envers Taichi, le garçon le plus brillant de la classe et également joueur de Karuta, Chihaya va les inciter à faire un match visant à prouver qu'Arata n'est pas un moins que rien. Par la suite, ces trois-là vont développer un véritable esprit d'équipe autour de leur passion commune: le Karuta. Nous suivons donc l'évolution de ces personnages et plus particulièrement Chihaya, qui semble avoir des prédispositions vis-à-vis de ce jeu.
Chihayafuru présente des personnages de milieux différents qui vont s'unir autour d'une même passion. Nous avons Arata, le pauvre qui est myope comme une taupe, Chihaya, la jeune fille de classe moyenne aux allures de garçon manqué ainsi que Taichi, le garçon issu d'une famille fortunée et légèrement prétentieux. Ces différences vont engendrer à plusieurs reprises des petits gags qui donnera encore plus de plaisir à la lecture. Le scénario nous fait découvrir le Karuta à travers l'évolution de ses personnages, les matchs restent compréhensible grâce aux annotions de l'éditeur, mais aussi grâce à l'auteur qui les détails et qui nous donne quelques moyens mémo-techniques afin de ne pas perdre en cours de route les non-initiés.
Concernant le dessin de l'auteur, il est fin, agréable et stylé. Elle maîtrise parfaitement les expressions émotionnelles de ses personnages à tel point qu'on ressent véritablement ce qu'ils éprouvent, comme la tension lors d'un match, l'excitation d'une victoire aussi petite soit-elle, ...

Avis

Amitié, rivalité, rêves et espoir : Chihayafuru est un titre hors-norme, servi par des dessins fins et soignés, qui ravira amateurs de titres dynamiques et amoureux de la culture japonaise.

Le manga  Chihayafuru des éditions Pika aborde un sujet peu commun et assez méconnu : un jeu traditionnel nommé « Karuta ». Il consiste à trouver la fin d’un des cent poèmes du jeu en un minimum de temps. Cela demande une bonne concentration, une excellente mémoire et de la rapidité. Lancer un manga sur un tel sujet est un pari ! Surtout quand la série en question fait (pour le moment) plus de 20 tomes ! Ce qui rend la lecture plus croustillante et l'amitié mais la rivalité aussi de nos héros.  Ils sont certes amis, mais la rivalité sera toujours présente c'est ce que nous montre un peu Arata. Le dessin de ce manga est fin, les traits permettent de marquer les émotions qui apparaissent au fil du scénario. L’histoire est touchante et douce et le tome se lit rapidement. Un bon début pour un manga sur un sujet compliqué. L'auteur arrive bien à transmettre les émotions comme quand Arata s’accroche au Karuta malgré ses difficultés ou quand Chihaya cherche les lunettes d' Arata pour qu’il puisse y voir quelque chose.

Des émotions sincères, un sujet original quelque peu compliqué, des dessins agréables, une édition simple avec des bonus (cartes du jeu, livret des poèmes, jaquette et couverture différentes…) … Ce manga commence bien !

Les illustrations sont bien faites, le dessin de ce manga est fin, les traits permettent de marquer les émotions qui paraissent au fil du scénario. Ce qui nous permet une lecture fluide et agréable.

L'édition à présent, une fois arrivé à la fin du tome, nous avons droit à un article sur le Karuta de compétition, où nous pouvons glaner quelques informations sur le sujet principal du manga.
Il y a aussi des surprises : Le carnet des 100 poèmes et les 8 premières cartes du jeu. Il nous sera donc possible de constituer notre propre jeu de Karuta au fil des tomes. Puisque Pika proposera avec chaque sortie de Chihayafuru ,jusqu'au tome 13, quelques cartes du jeu. Un agréable cadeau que nous fait Pika pour récompenser les fidèles lecteurs de la série.


En conclusion, Chihayafuru, a tout pour plaire et pourrait bien être un des succès parmi les manga traitant des jeux culturels japonais.

Note : 4/5


Shiki.

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -