Archive for 11/08/15

dimanche, novembre 08, 2015

Peach Girl.

Fiche

Titre : Peach Girl : Super Pop Love Hurricane.
Genre : Shôjo.
Auteur : Ueda Miwa.
Illustrateur : Ueda Miwa.
Editeur français : Panini Manga.
Date de parution : 2003.
Nombre de tomes en France : 19. ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 19. ( terminée )
Prix : 6 E 99.











Synopsis

Momo Adachi est une jeune fille pleine de tempérament, avec sa peau bronzée, elle passe souvent pour une fille facile.
Sa pseudo-amie, Sae Kashiwagi veut avoir tout ce qui est à Momo, allant jusqu'au moindre détail et convoiter tout ce que Momo aime, elle devient une vraie peste.
Mais de peur que Sae vole le garçon  ( Tojimagori Kazuya )que Momo aime, celle-ci va lui faire croire qu'elle aime Kairi Okayasu. Le Don Juan du lycée, Sae ne met pas longtemps à attaquer mais Kairi va la rejeter. Puis, Sae va découvrir que Momo est en réalité amoureuse de ( Tojimagori ) Toji. Profondément humiliée, Sae, va tout mettre en oeuvre pour se venger .

Avis

Peach Girl est un shôjo qui est étonnant de par sa profondeur et son histoire.
Au début on a l'impression que notre héroïne est comme toutes les autres héroïnes de Shôjo.
Mais non, notre Momo est différente, elle n'est pas timide et maladroite que l'on pourrait croire.
Momo est une jeune fille vive, intelligente et avec un coeur d'or.
Sae, la méchante, a un sens de la stratégie que j'adore.
Comme dans tout Shôjo, il y a un deuxième prétendant pour notre Momo, ce qui va installer un
triangle amoureux.
Et ce n'est pas n'importe qui, ce n'est autre que le Don Juan, Kairi, qui va tomber amoureux de Momo.
Ce n'est pas à cause de ces personnages clichés qu'il faut s'arrêter, non.
Malgré les bouleversements et malentendus digne d'un feuilleton américain, on finit tout de même par s'attacher aux personnages.
Surtout à notre héroïne et au Don Juan ainsi que la méchante Sae, sans oublier Koji. Chaque personnage est bien travaillés, surtout la psychologie ce qui rend l'histoire plus réaliste.
Dans ce Shôjo, on nous raconte l'histoire de Momo mais pas seulement, on suit l'évolution des autres personnages.
Il y a quelques clichés typique de Shôjo qui reviennent parfois en force mais il y a aussi des scènes touchantes qui nous font rêver et aussi penser.

Les illustrations sont plutôt bien faites, le chara-design aussi, je trouve que par le bronzage de Momo qui est un peu exagéré montre d'où vient son complexe.

L'édition est bien faites, agréable ce qui permet une bonne lecture.

En conclusion, Peach Girl est un manga à lire ne serait-ce que pour plaisir.
Mais aussi pour les nombreuses leçons de vie qui y sont donnés.
Pour tout ceux qui sont fans des Shôjo je vous recommande ce shôjo, vous ne serez pas déçus, vous y trouverez sûrement votre bonheur.
Pour les autres, laissez votre curiosité vagabonder.
Il vaut le coup d'être lu, malgré quelques éléments qui l'alourdissent et la rendent un peu amer, c'est une belle histoire.
Pour ceux qui aiment préfère les animé, ce manga existe aussi en animé.
Et pour ceux qui préfère les drama sachez qu'il existe également en drama taïwanais.

Note : 4/5.

Shiki.

dimanche, novembre 08, 2015

Ogrest tome 2

Fiche

Titre : Ogrest
Genre : Global manga
Auteur : Mig
Illustrateur : Mig
Editeur : Ankama
Date de parution : 30/10/2015
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Prix : 6,95 euros










Synopsis

Alors qu’Otomaï ne sait plus comment protéger ceux qu’il aime des attaques extérieures, le pire arrive : Dathura disparaît ! Ogrest, amoureux transi de la poupée, veut partir immédiatement à sa recherche, fonçant tête baissée sans écouter les conseils avisés de son père. Il embarque avec Lupa, une mystérieuse Sacrieuse accompagnée d’enfants et d’une bande de mercenaires, en direction de l’inconnu…

Avis

Idéologie et mythologie !

Ogrest surprend vraiment dans la bon sens avec ce second tome qui nous explique toutes les origines du monde de notre héros et tous le enjeux liés à une lutte millénaire. Cela donne de la profondeur et de l'intérêt à l'intrigue qui déjà fascine grâce à son univers fantastique. On a l'impression d'être au centre d'une veille légende mêlée à une quête épique digne des shônens japonais. Ce mélange  des genres est souvent risqué mais réussi ici donc très appréciable.

Le ton du manga évolue dans ce tome ce qui surprend mais aussi renforce l'intérêt de lecture. On sent que tout change et est en mouvement. On nous explique mieux l'univers et on comprend mieux les tenants et les aboutissants de l'histoire.

La plus grande force de cette série reste son univers et se personnages. On littéralement transporté dans ce monde qui fascine et fait rêver. On a nous aussi envie de vivre une belle quête dans ce genre de monde qui fait appelle à tous les schémas classiques des contes et légendes.

L'action est présente ici avec un bon rythme. Le tout se déroule de façon soutenu et intense. C'est très dynamique et le tout monte vite en puissance. On n'a pas le temps de s'ennuyer et il n'y a aucun temps  morts.

Les illustrations sont très agréables à regarder et collent parfaitement avec l'univers de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce second tome d'Ogrest enrichi beaucoup l'histoire et rajoute un côté adulte et sérieux qui est fort appréciable.A cela, s'ajoute le charme que l'on trouvait déjà dans le premier tome avec un univers vraiment fascinant et merveilleux.

Note : 15/20

dimanche, novembre 08, 2015

Lovely Complex.



Fiche


Titre : Lovely Complex.
Genre : Shôjo.
Auteur : Aya Nakahara.
Illustrateur : Aya Nakahara.
Editeur français : Delcourt Manga.
Date de parution : 11/04/2007.
Nombre de tomes en France : 17 ( terminée ).
Nombre de tomes au Japon :17 ( terminée ).
Prix: 6 euros 95.



Synopsis

Rita Koizumi est une jeune fille de 16  ans, trop grande pour la moyenne des filles de son âge.  Elle est amoureuse Suzuki un garçon de sa classe qui est plus qu'elle en taille. Mais, elle ne va pas réussir à l'avoir mais elle aura quelqu'un d'autre à la fin. Mais elle pense ne plus avoir de chance à trouver un petit ami.
Atsushi Ootani est un garçon de 16 ans très populaire grâce à son poste dans l'équipe de basketball .
Les filles le trouvent cool mais un peu petit d'ailleurs sa petite taille est son complexe.
Risa et Atsushi sont les comiques involontaires du lycée à cause de leurs disputes légendaires les All-Hanshin-Kyojin.
Du coup, ils en font des tonnes pour faire oublier leur mal-être.  Mais un jour, Atsushi va proposer à Risa de l'aider à séduire le grand et beau Suzuki. Si elle accepte, en échange elle devra lui présenter sa meilleure amie  la calme et belle Chiharu.

Avis

Une histoire très drôle et réaliste, Lovely Complex traite avec légèreté des petits désagréments de la vie d'ado au travers de personnages aux en couleurs. 

Tels que nos deux personnages principaux Atsushi et Risa, le duo comique qui nous laisse pas indifférent.
Le point fort de cette série est la palette d'émotion que les personnages nous montrent et sa fraîcheur.
Grâce à cela on peut se mettre à leur place et mieux cerner certains personnages.
On ne peut pas s'ennuyer devant un tel manga bien au contraire.
La façon de penser des personnages est beaucoup plus proche de la réalité que dans les autres shôjo classique, ce qui dépoussière le genre shôjo.
Les protagonistes ici sont conscients de ce qu'ils veulent, de ce qu'ils ressentent et de ce qu'ils veulent faire.
D'habitude, dans les shôjo on voit souvent une phrase dans le genre de " Je ne le mérite pas, il n'est pas assez bien pour moi" mais ici place aux " Je vais te mettre à mes genoux, j'vais te faire regretter de m'avoir rejeté".
Leurs personnalités qui sont tout à fait réaliste et pourtant très déjanté de Koizumi, m'a vraiment touchée.
Les attitudes, réactions, sont pareil que celles que nous pourrions avoir.
Ce manga est un vrai bijou qui plaira aussi bien aux fan ou non de shôjo.
D'ailleurs comparé aux autres shôjo celui-ci n'est pas miévreux.
C'est un vrai plaisir de voir chaque personnages évoluer au fil des pages et des tomes.

Les graphismes sont sympas et évoluent au fil des tomes.
En plus, si vous préférez les animés sachez que Lovely Complex existe en animé ainsi qu'en drama. A ma plus grande surprise l'animé ainsi que le drama sont restés fidèles au manga.


L'édition est bien faites, bien présentée et agréable à lire.

Les illustrations sont très agréable, bien faites ce qui permet une bonne lecture.

En conclusion, une histoire touchante, réaliste avec une bonne dose de rire. 
Une très belle découverte, que je recommande à tout ceux qui veulent rire et passer un bon moment avec nos personnages. 


Note : 5/5.

Shiki.

dimanche, novembre 08, 2015

Rudolf Turkey tome 4

Fiche

Titre : Rudolf Turkey
Genre : seinen
Auteur : Nagakura Hiroko
Illustrateur : Nagakura Hiroko
Editeur français : Komikku
Date de parution : 29/10/2015
Nombre de tomes en France : 4 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 4 ( en cours )
Prix : 7,90













© 2015 Hiroko Nagakura / PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN

Synopsis

“Quand on me provoque, je relance toujours !”

Il se murmure à Gond Land qu’un certain Benjamin Bear serait le candidat le plus en vue pour les futures élections municipales. Mais lorsque Rudol Turkey découvre les véritables projets du jeune prodige, il se résout à l’affronter dans un duel sans merci pour le contrôle de la ville. Cette fois pas question de se contenter de la deuxième place ! Le maire adjoint et ses alliés devront déployer toutes leurs ressources s’ils veulent être prêts pour le combat qui s’annonce.

Avis

L'aventure continue !

Rudolf ne cessera jamais de nous surprendre et chaque tome nous réserve bien des surprises. C'est encore le cas ici. Rudolf nous montre ici a quel point il a un bon fond même s'il veut le cacher et à quel point lui et ses collaborateurs sont efficaces. L'ambiance est toujours dans le même ton et agréable. L'immersion est toujours aussi immédiate et agréable. Franchement à chaque tome on est toujours agréablement surpris et aucun ne se ressemble et ils sont tous vraiment excellents.

Ici, on voit l'apparition d'un autre personnage charismatique et qui semble enfin être à la hauteur de notre cher Rudolf pour lui tenir tête. C'est la première fois qu'un tel ennemi ou rival apparaît et cela relance encore plus l'intérêt de la série.

Entre tractations politique et manipulations. On peut dire qu'ici la trame narrative se retrouve enrichi et complexifié avec cette nouvelle intrigue qui va bien donner du fil à retordre à notre héros. C'est vraiment bien rythmé et palpitant à suivre.

La trame narrative une fois de plus est riche et dense. On est pris dans le flots des événements et de l'action avec une magnifique montée en puissance à la fin qui nous donne trop envie de savoir ce qu'il va se passer. Ce dernier retournement de situation est vraiment inattendu et redonne encore de l'intérêt à cette série qui n'en manque pas.

Les illustrations sont toujours aussi finement dessinées et on apprécie le souci du détail et de la précision.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, ce quatrième tome de Rudolf Turkey ne nous déçoit pas bien au contraire il nous charme encore une fois. Cette série à une très bonne constante et est excellente quelque soit les tomes. Les histoires sont variées et chaque tome nous propose un thème différent. 

Note : 17/20

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -