Archive for 11/23/15

lundi, novembre 23, 2015

Dangerous Love tome 1

Fiche

Titre : Dangerous Love
Genre : shôjo
Auteur : Nanajima Kana
Illustrateur : Nanajima Kana
Editeur français : Soleil
Date de parution : 11/11/2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( terminée )
Prix : 6,99 euros









Synopsis

Nono est une lycéenne à la vie sentimentale bien compliquée. Après avoir connu diverses expériences peu concluantes, elle désespère de rencontrer un garçon avec lequel elle pourra connaître le grand amour. Heureusement, son ami Kazuma est là, mais le jeune homme est un coureur de jupons...

Avis

Bien choisir son amoureux !

Voici qu'arrive un nouveau shôjo avec une histoire d'amour ou plutôt une tentative d'histoire d'amour. En effet, trouver la bonne personne n'est pas chose aisée et on peut vite être déçue ou se faire avoir. C'est ainsi que l'on va suivre les aventures d'une jeune fille qui saute sur le premier venu pour être aimer et aimer mais cela conduit forcément à des désillusions, des doutes et de la douleur. Le tout reste frais et dynamique ce qui est agréable pour un shôjo.

L'univers de ce shôjo est plutôt celui de l'adolescence et de la naïveté. C'est aussi la découverte de la dure réalité et la fin des illusions. Cela correspond au passage entre l'adolescence et l'âge adulte. Cela se fait avec une forte dose d'émotion et la découverte de l'amour.

Ici, donc place aux sentiments et à l'amour qui dirige toute l'histoire et qui est le maître mot. C'est donc émouvant et entre rire et émotion on est touché et on se prend d'affection pour notre jeune Nono. On aimerait l'aider à trouver le bon homme et donc le vrai amour.

La trame narrative est plutôt dynamique même si on est beaucoup dans la répétition sans que cela devienne lassant. Ce qui est rare pour un shôjo c'est que l'on ne s'ennuie pas et que tout avance avec un rythme soutenu sans prise de tête.

Les illustrations sont bien faites et on apprécie la touche féminine des traits.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Dangerous Love est un bon shôjo. On apprécie son dynamisme et sa fraîcheur. On es pris dans cette quête de l'amour qui nous touche. La shôjo se modernise avec ce titre qui ne manque pas de charme.

Note : 15/20

lundi, novembre 23, 2015

Blood Lad tome 13

Fiche

Titre : Blood Lad
Genre : seinen
Auteur : Kodama Yuki
Illustrateur : Kodama Yuki
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 8/10/2015
Nombre de tomes en France : 13 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 14 ( en cours )
Prix : 7,65 euros









Synopsis

La lutte contre Akim et ses sbires s'organise mais Staz et Wolf vont devoir s'entraîner dur !
Afin de stopper Akim, Staz et Wolf se rendent dans le nord du monde des démons et vont vite découvrir que toute la zone a été complètement ravagée par Burgundy ! Un combat éclate et, alors que les deux amis sont en difficulté, un vieil homme super-funky apparaît tout à coup et met aussitôt Burgundy à terre...


Avis

Sentiments et entraînements !

Ce nouveau tome du délirant et dynamique Blood Lad nous permet de suivre la suite de l'entraînement de nos deux héros qui sue corps et eau pour devenir invincible. Cela nous permet une fois de plus de passer un bon moment d'action et d'être en plein coeur de ce qui fait la structure d'un shônen avec cela quête et le dépassement de soi.

A cela s'ajoute ce que l'on trouve plutôt dans un shôjo, c'est à dire une dose de sentiments et des relations amoureuses. Cela est assez déconcertant car à vrai dire on ne s'y attendais pas. Ainsi, on assiste à un mélange des genres plutôt sympa et qui renforce les touches d'humour. L'histoire prend ainsi une autre dimension et cela permet de la rendre encore plus intéressante.

L'humour est toujours aussi présent dans ce tome. Cela allège le tout et rend le tout plus délirant. Cela est renforcé par les personnages et l'univers de cette série atypique. Ainsi, on prend vraiment plaisir à lire ce manga.

La trame narrative reste cependant dynamique et basée sur l'action. il n'y a certes pas beaucoup de combats dans ce tomes mais cela n'empêche pas le tout de rester dynamique et plaisant à lire. Les relations entre les personnages se modifient pour notre plus grand plaisir.

Les illustrations sont toujours agréables et sympas à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Blood Lad avec ce tome poursuit sur la lancée du précédent et nous prépare à de futurs combats grandioses. A cela s'ajoute l'apparition des sentiments ce qui permet de donner plus de charme et de rendre les personnages plus attachants.

Note : 14/20

lundi, novembre 23, 2015

Color-Code en tournée avec Highfeel

Unité de pop Colord-Code groupe  japonais a été lancé par Nicola Formichetti, le concepteur de la superstar a noté pour son travail avec des marques telles que Diesel et Mugler, et sa collaboration avec Lady Gaga.

La première tournée européenne est prévue pour Mars 2016.



Source : Highfeel

lundi, novembre 23, 2015

Nouveautés Taifu Comics

Voici deux nouveautés Taifu Comics.

Deadlock

Après le phénomène In These Words, découvrez le nouveau thriller haletant des éditions Taifu Comics, Deadlock .
Série toujours en cours avec deux tomes de disponibles au Japon, Deadlock sortira le 25 février 2016 en France. Écrit par Aida Saki, auteure déjà connue en France pour ses titres Only Love et Back to Love, et illustré par Takashina Yuh, Deadlock offrira à ses lecteurs un récit sombre et réaliste qui ne les laissera pas indifférents !




Deadlock, un manga au réalisme inquiétant.

Célèbre au Japon pour ses romans Boy’s Love qui lui ont donné l’occasion de travailler avec des mangakas renommées telles que Yoneda Kou, Asou Kai et Yaya Sakuragi, Aida Saki décide d’adapter son roman à succès, Deadlock, en manga.
Titre captivant qui, à l’instar d’In These Words, met la romance homosexuelle au second plan, Deadlock plonge ses lecteurs dans l’environnement oppressant d’une prison de haute sécurité américaine où règne la loi du plus fort.
En piégeant ses protagonistes dans un lieu clos et hostile, Aida Saki développe une intrigue immersive qui nous fera suivre le combat d’un homme prêt à tout pour rétablir la vérité et regagner sa liberté. Auparavant du bon côté des barreaux, cet ex-agent spécial de lutte contre la drogue se retrouve désormais dans un lieu où il côtoie la mort chaque jour, un lieu où son temps est maintenant… compté.
Avec Deadlock, Aida Saki nous livre donc un récit poignant à l’ambiance angoissante, mais qui n’aurait pas eu le même impact sans  le réalisme des dessins de Takashina Yuh.
En effet, grâce à son style épuré, ses traits fins et son travail d’ombrage, l’illustratrice « donne vie » au récit de l’auteure en nous représentant des décors très détaillés, des personnages expressifs et personnalisés, et en nous faisant ressentir avec succès l’atmosphère très particulière de ce titre.

Deadlock, plus qu’un Boy’s Love.

Par l’alliance de ces deux talents, Deadlock se positionne ainsi comme une œuvre percutante qui « casse » les codes du genre en ne faisant pas de la « romance » l’élément principal de l’intrigue !
Dès les premières pages, les auteures nous transportent au cœur de cette prison et font de nous les témoins d’une lutte acharnée… et mortelle pour la liberté.

Ainsi, que ça soit pour leurs qualités scénaristiques, mais aussi graphiques, le parallèle entre Deadlock et In These Words est naturel tant ces deux titres se distinguent par leur intrigue sombre et réaliste !
Deux œuvres qui n’ont rien à envier aux plus célèbres thrillers et films d’action américains !

Synopsis 

Agent de la brigade des stups à Los Angeles, Yûto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier a été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l’un des plus gros réseaux de drogue de New York après un an d’infiltration. Victime d’un coup monté, Yûto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yûto refuse l’aide de son codétenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus. Quelque temps après son arrivée, Yûto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d’un groupe terroriste.


Mad Love

Les éditions Taifu Comics annoncent l’arrivée de Naduki Koujima dans leur catalogue Yaoi.
Mangaka à la carrière déjà bien remplie, Naduki Koujima est notamment connue des fans du genre pour sa série Our Kingdom (Bokura no Oukoku), publiée une première fois par Biblos en 2000, puis par Libre Shuppan en 2006.
En France, les lecteurs pourront découvrir son univers, mais également sa superbe patte graphique, avec le one shot Mad Love. (Kore ijyo ha muri desu !) qui sortira le 25 février 2016.




Que faire quand l’être aimé nous ignore totalement ?
Avec Mad Love, Naduki Koujima nous offre une comédie romantique dans laquelle le personnage principal doit faire face à cette situation compliquée.
Abandonner ou forcer le destin, c’est le dilemme auquel celui-ci va devoir répondre ! Cependant, tout ne va pas se passer comme il l’avait souhaité et la situation risque de rapidement empirer s’il ne réagit pas.
En février, Naduki Koujima et Taifu Comics vous invitent à découvrir les péripéties d’un duo d’étudiants aussi charmants qu’incompréhensibles.

Synopsis


Moriyama, beau jeune homme séduisant, aime Takeru depuis toujours. Il se décide enfin à se déclarer, mais Takeru ne répond pas à ses sentiments, pire, il l’ignore. Moriyama tente alors le tout pour le tout et l’embrasse. Takeru restera-t-il insensible à ses avances ?


Source : Taifu Comics

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -