mardi, janvier 19, 2016

Posted by : Loïc Poupou mardi, janvier 19, 2016

Les éditions Komikku annoncent le retour de Yusuke Ochiai dans les librairies françaises. En effet, il s’agit de l’auteur du tout premier manga et du tout premier gros succès des éditions Komikku : L’île infernale ! 

En ce début d’année 2016, ce sont deux nouveautés de l’auteur qui annoncent son retour dans les librairies françaises : Moon Shadow & Anguilles démoniaques.
Ces deux titres marquent également le début de notre collaboration avec Shonen Gahosha, éditeur japonais de Sun-Ken RockGangking, Drifters
Yusuke Ochiai revient avec un dessin plus mature, une mise en page plus maîtrisée et des thématiques fortes
Assurément un auteur à suivre et deux titres sur lesquels il faudra se pencher !!










Moon Shadow 

« Méprise les forces du mal, sans jamais pardonner, du plus profond de ton être ! »
One-shot très efficace, Moon Shadow allie action, satire sociale et humour.
Ancienne tueuse à gages à la retraite, Moon Shadow est à présent Hikari Mizuno, femme mariée faisant son possible pour vivre la vie la plus paisible possible… Enfin presque, car il est difficile de faire table rase du passé.
Problèmes de voisinage, injustice sociale, maltraitance et personnes malveillantes exacerbent sa colère. Cette femme laisse alors parfois revenir Moon Shadow sur le devant de la scène, telle une justicière héroïque au service de la société.

Synopsis

“Méprise les forces du mal, sans jamais pardonner, du plus profond de ton être !”
Je suis Hikari Mizuno, une banale femme au foyer.
Tout ce que je souhaite c’est vivre paisiblement.
Pourtant je suis une ancienne femme sniper ayant parcouru le monde entier.
Mon nom de code : Moon Shadow.
Yusuke Ochiai (L’île infernale) enfin de retour dans un titre qui navigue entre action, satire sociale et humour !
 

Anguilles Démoniaques 

« Tu le savais ? Les anguilles mangent tout ce qui contient des protéines, absolument tout… »
Avec Anguilles démoniaques, Yusuke Ochiai va ravir dès les premières pages ceux qui étaient tombés sous le charme de L’île infernale . Adaptation d’un roman noir à succès de Yû Takada, ce titre au ton adulte et oppressant nous entraîne dans les pas de Masaru Kurami. Apprenti mafieux malgré lui, ce personnage à la carrure hors du commun et au visage patibulaire saura trouver sa place… Mais à part son physique hors du commun, rien ne le destinait à ça… Il est en réalité tombé sous la houlette de Chiwaki, le boss de l'organisation, suite à une dette de jeu irremboursable. Ce dernier voit en Masaru de réelles capacités et fera tout pour qu’il devienne un de ses meilleurs hommes de main.  Après une transformation physique spectaculaire, recouvrements de dettes, extorsions, prostitutions et bien d’autres méfaits... il le met sur une affaire clé qui se révèlera aussi secrète qu’intrigante.

Synopsis

Masaru Kurami, trentenaire japonais à l’imposante carrure, s’est endetté dangereusement en jouant et en perdant aux courses. Pris à la gorge par ses usuriers, il est sauvé par le patron de “Chiwaki Enterprise” qui lui propose d’être son garant, en contrepartie de quoi, Masaru devra travailler pour lui. Recouvrement de dettes, transport de marchandises, extorsions, prostitutions déguisées, voilà le genre d’activités de la société dans laquelle a atterri le timide Masaru. Chiwaki, le boss, décèle en lui un fort potentiel qu’il décide d’accentuer : boule à zéro, sourcils rasés, Masaru adopte un nouveau look patibulaire idéal pour masquer son manque de confiance en lui, et s’imposer dans le milieu.
Un jour, le boss l’envoie livrer un container chez un éleveur d’anguilles, dans le lugubre quartier de Kuromu, en compagnie de Tomita, un autre employé de la société. La mission est simple : effectuer la livraison sans se poser de question et surtout, ne pas fourrer son nez partout…

Retrouvez Moon Shadow dès le 28 janvier et le premier tome d’Anguilles démoniaques dès le 11 février 2016.

Source : Komikku

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -