mardi, février 23, 2016

Posted by : Loïc Poupou mardi, février 23, 2016

Fiche

Titre : Anguilles démoniaques
Catégorie : seinen
Auteur : Takada Yuû
Illustrateur : Ochiai Yûsuke
Editeur français : Komikku
Date de parution : 11/02/2016
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 8,50 euros









Synopsis

Masaru Kurami, trentenaire japonais à l’imposante carrure, s’est endetté dangereusement en jouant et en perdant aux courses. Pris à la gorge par ses usuriers, il est sauvé par le patron de “Chiwaki Enterprise” qui lui propose d’être son garant, en contrepartie de quoi, Masaru devra travailler pour lui. Recouvrement de dettes, transport de marchandises, extorsions, prostitutions déguisées, voilà le genre d’activités de la société dans laquelle a atterri le timide Masaru. Chiwaki, le boss, décèle en lui un fort potentiel qu’il décide d’accentuer : boule à zéro, sourcils rasés, Masaru adopte un nouveau look patibulaire idéal pour masquer son manque de confiance en lui, et s’imposer dans le milieu.
Un jour, le boss l’envoie livrer un container chez un éleveur d’anguilles, dans le lugubre quartier de Kuromu, en compagnie de Tomita, un autre employé de la société. La mission est simple : effectuer la livraison sans se poser de question et surtout, ne pas fourrer son nez partout…


Avis

Petit boulot tranquille

Ce premier tome de ce nouveau sienen aux allures de thriller nous plonge dans une ambiance sombre et digne des films américains genre polars des années 50. Le personnage principal nous décrit sa vie ou plutôt le moment où celle-ci a pris un tournant irrévocable. On y découvre la facette d’un Japon sombre et l’on a de suite une autre vision de la société. Pour survivre l’être humain est prêt à tout même à se bercer d’illusions et surtout à oublier sa conscience mais rien n’est simple et ce manga nous le montre à travers tout un pan psychologique fort bien détaillé.

Une histoire d’anguille

On voit très nettement ici une sorte de métaphore entre les anguilles et l’être humain qui comme elles, est prêt à tout pour survivre. L’utilisation de cet animal est original et assez atypique. Cela est sympa et permet de marquer d’une empreinte ce manga. 

L’envers du miroir

Ce manga nous montre la double face des yakuzas et on découvre ce milieu sous un angle original et peu utilisé. On voit que tout n’est ni blanc ni noir et que la vérité n’est pas si simple. Cela rend le tut assez complexe et riche pour nus fournir une intrigue vraiment bien construite et passionnante à lire. L’intensité vient par vague et plus on pénètre ce monde de criminel plus elle augmente. Entre famille, protection et manipulation, on est pris dans le feu de l’action du début à la fin.

Oublier sa conscience

Ce qui intéressant aussi ici c’est de voir la métamorphose d’un homme. On y découvre à quel point un homme peu changer quand les circonstances lui obligent. Le tout se fait progressivement avec un souci de réalisme fort appréciable.

Les illustrations sont bien faites. On apprécie la minutie et la précision des traits ainsi que le souci du détail.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion 

Anguilles démoniaques est un bon seinen qui nous fait vivre une aventure humaine et sociétale. C’est dynamique, psychologique et original. Touts les bon ingrédients sont réunis dans cette série qui ne peut que séduire et faire réfléchir. 


Note : 16/20

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -