mardi, février 23, 2016

Posted by : Loïc Poupou mardi, février 23, 2016

Du 19 au 21 février a eu lieu à Tours la seconde édition du Japan Tours Festival. Ce fut l'occasion de découvrir ce salon et de comparer avec les salons parisiens. Le premier constat que l'on peut faire c'est que le lieu choisi était sympa et que beaucoup de personnes s'y sont rendus. Cela confirme le fait que de plus en plus de personnes sont intéressés par ce genre de salon et que la demande est toujours plus grande.



Un succès 

Quelque soit l'heure, on pouvait constater à l'entrée une queue toujours impressionnante. A titre indicatif, il fallait à peu près une heure d'attente pour pouvoir rentrer en moyenne. Cela prouve que les gens se sont rendus massivement à cette seconde édition. Cela était aussi visible à l'intérieur avec la présence de beaucoup de monde ce qui parfois pouvait créer des embouteillages. Cela prouve le succès de ce salon et que la demande ainsi que l'intérêt sont toujours de plus en plus fortes. Le taux de présence quelque soit l'heure ou le jour fut constant et assez impressionnant pour un salon qui n'est pas un grand salon parisien.




Les invités, les shows et les conférences

La grande invitée japonaise fut : Yumiko Igarashi qui est un grand du manga japonais dans la catégorie des shôjos. Ce fut l'occasion de la rencontrer et d'obtenir une belle dédicace. D'autres invités furent présents.



Tous se prêtèrent au jeu des dédicaces et des conférences pour le plus grand bonheur du public. Ils étaient tous accessibles et sympathiques. Ce genre de moment est toujours appréciable et vraiment enrichissant.



Une ambiance conviviale

L'ambiance fut vraiment bonne est conviviale. C'est toujours agréable, plaisant et dépaysant d'aller dans ce genre de salon. Le cadre était vraiment bien et on était bien plongé dans l'univers entre les stands et les cosplays. Le tout est toujours chaleureux. C'est vraiment un bon moment que l'on a toujours envie de prolonger et de renouveler.



Mélange des genres

Le plus grand souci fut le mélange des genres. Tout d'abord il faut différencier la culture soit disant geek car en fait il s'agit d'une culture américaine et d'Heroic Fantasy car geek signifie juste expert dans un domaine et rien d'autre de la culture japonaise.



On peut aimer la culture japonaise sans aimer la culture américaine ou d'Heroic Fantasy et on ne peut ni mélanger ni comparer les deux. Ce sont des univers complètement différent.
Ce salon vu son nom ne devait traiter que de la culture japonaise et mettre cette dernière en avant. Cela ne fut malheureusement pas le cas à ma grande surprise et cela est vraiment dommage car cela nuit à la culture japonaise et autre culture et cela induit les gens en erreur.
Il faut être précis et savoir que tout mélangé même si cela permet de faire plus de bénéfices ne permet pas de bien mettre en avant et de bien faire découvrir les choses. 
De plus les stands ou expositions sur la vraie culture japonaise était presque cachée ce qui est vraiment dommage voir incompréhensible. 
Ce fut le plus gros souci et le vrai point noir de ce salon qui pourtant est vraiment attrayant et présente des choses vraiment intéressantes dans un cadre vraiment agréable.

Culture et sous culture

Autre souci lié à ce genre de salon, c'est la différence entre culture et sous culture. Ce qui devrait être émis en avant se sont les stands de vrais culture, les expositions et non les stands liés à la nourriture ou au goodies qui ne servent qu'à faire dépenser l'argent et qui ne montre ne aucun cas la culture japonaise. Cela est dommage vraiment même s'il est toujours sympa d'acheter deux trois trucs sympas liés à des séries ou manga que l'on aime bien.








Les expositions

De nombreuses expositions et de nombreux artistes étaient représentés lors de ce Japan Tour Festival. Cela permis de voir des œuvres de Nami, Reiko, Yumiko Igarashi et bien d'autres. Ce fut un réel plaisir d'admirer ces magnifiques toiles représentant l'art japonais. Les expositions sont vraiment une bonne idée et c'est que l'on recherche aussi dans ce genre d'événement. Cela devrait être plus mis en valeur et en avant.






Les stands

On a pu trouver la présence de nombreux éditeurs comme : Isan Manga, Taifu Comics, Ototo, Ofelbe, Black Box, Le Lézard Noir ou encore Akata. Cela est toujours un plaisir de voir les stands d'éditeurs. Au dernier étage à côté des expositions, on pouvait trouver des stands sur l’artisanat et la culture japonaise fort jolis et instructifs. C'est vraiment cela que l'on recherche et qui est agréable à voir.
Après on pouvait trouver des stands riche en couleur et en goodies comme dans tout salon.




Conclusion

Cette seconde édition du Japan Tours Festival a attiré beaucoup de monde, ce qui confirme ce que j'ai dit en introduction quand au succès de ce genre de salons qui répondent à une demande de plus en plus forte. Cela est toujours sympa et agréable d'être dans l'univers et l'ambiance toujours bonne et chaleureuse de ce genre de salon. Cependant, même si ce fut un excellent moment, il faudrait que les organisateurs de ce genre de salon ne confonde pas les genres. La culture américaine, de YouTube ou de l'Heroic Fantasy n'ont rien à faire dans un salon qui par son nom est censé représenter que la culture japonaise, sinon il faut renommer le salon pour ne pas induire en erreur et pour que les gens arrête de tout confondre. De plus, il faudrait que les stands vraiment liés à la culture et non au merchandising soient mis en avant et que se soient eux qui soient le plus visibles car cela donne une impression étrange et le but est quand même de mettre la vraie culture en avant. Sinon ce fut un moment très agréable et une bonne expérience à renouveler. 

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -