mardi, avril 26, 2016

Posted by : Loïc Poupou mardi, avril 26, 2016

Samedi et vendredi dernier à la maison de la culture du Japon à Paris, avaient lieu deux représentation d'un Nôopéra moderne : AOI - Yesterday's glory is today's dream.
















Présentation

Il s'agit d'un Nôpera de Noriko Baba. La mise en scène et la chorégraphie sont de Mié Coquempôt. La direction musicale été confiée à Pierre Roullier. L'actrice principale était : Ryogo Aoki.
C'est une pièce hybride entre traditionnel, danse et musique contemporaine. Elle prend appui sur le livret d'ami no Ue écrit par Zeami au XIVème siècle.

Synopsis

Genji donne une fête en l'honneur de sa jeune femme Aoi qui traverse un épisode de dépression profonde. L'ambiance est faussement festive. Tout le monde s'inquiète pour Aoï...

Critique

Entre modernisme et traditionalisme

Cet opéra nous permet de faire un lien voir une transition entre la tradition et la modernité. Cela se fait plus ou moins bine et de façon plus ou moins réussi. Autant dire que la musique contemporaine n'étant pas mon fort je trouve que cela aurait pu être moins présent et qu'un peu moins de modernisme et plus de classicisme aurait été le bienvenue. Sinon l'adaptation en elle même est osée et finalement plutôt réussie.

Un mélange de culture

Cette pièce est aussi un beau mélange de la culture occidentale et de la culture japonaise. Cela surprend, déconcerte mais finalement finit par séduire et avoir du cachet. Au début, il est assez difficile de rentrer dans ce mélange mais finalement ce dernier devient compréhensible et on comprend l'histoire et l'intérêt ainsi que l'apport de chacune des cultures.

Une performance magistrale

Si cette pièce est une réussite c'est surtout et grâce à : Ryogo Aoki. A elle seule, elle fit vivre ce nôopéra et en donne toute sa profondeur et son charme. C'est elle qui fait toute la réussite à travers une performance sans fausse note et d'une profondeur intense qui nous touche au plus profond. C'est magnifique et émouvant. En un mot : bravo.

Un renouveau du Nô

Ce nôopéra semble être une sorte de renouveau du genre. Autant dire que cela peut être une bonne chose. A voir comment cela va évoluer. Il est vrai que cela permet d'introduire la culture japonaise en occident et de peau être la faire apprécier par un public peu habitué à cette dernière.

Conclusion

Ce Nôpéra est aussi innovant que surprenant. Même si on se sent perdu au début, peu à peu tout se met en place pour nous offrir une prestation grandiose de la part de l'actrice qui à elle seule rend le tout captivant, riche, profond et émouvant. 

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -