lundi, avril 25, 2016

Posted by : Loïc Poupou lundi, avril 25, 2016

Shinichiro Watanabe, un des grands noms de l'animation japonaise était l'invité de la dernière édition de Paris Manga. C'est lors d'une table ronde que j'ai pu le rencontrer.











Table ronde

-    Comment en êtes-vous venu à travailler sur Space Dandy ?

J’ai travaillé sur cette œuvre car mes précédentes œuvres  avaient un ton sérieux. J’ai donc voulu créer quelque chose de comique.

-    Quelle est l’œuvre sur laquelle vous avez eu le plus de liberté et quelle est celle sur laquelle vous avez eu le plus de limites ?

Samurai Champloo est l'oeuvre avec laquelle j’ai eu le plus de liberté. C’est sur Animatrix où j’ai eu le moins de liberté. Cela est dû au fait que c’était fait par Hollywood et qu'on n’avait pas le choix des choses.

-    En quoi le fait d’avoir commencer à travailler avec Takashi vous a influencé ?

Monsieur Takashi n’est pas du genre à tout faire lui-même mais plutôt du genre à bien se servir des gens. Cela m’a bien inspiré pour Space Dandy.

- Pourquoi avoir mis du jazz dans Space Opéra ?

Si on fait une histoire dans l’espace on que l’on y associe les musiques de Johns Williams, cela fait une impression de déjà vu. J’ai voulu innover en utilisant un autre style. J’ai été fortement inspiré par les musiciens jouant du jazz des années Bebop. C’était une période où ils jouaient un peu en freestyle. Cela m’a inspiré pour l’œuvre et le caractère des personnages.

-    Vous avez travaillé à différents postes. Lequel préférez-vous ?

C’est celui de producteur de musique.

-    Avez-vous eu plus de pression au début ou en avez-vous plus maintenant ?

Je ne ressens pas de la pression car je fais toujours ce que j’ai envie de faire. Ne regardant pas beaucoup internet, je ne vois pas trop l’avis des gens.

- Que pensez-vous du monde de l’animation japonaise ?

J’ai crée Space Dandy car je trouve que les animes se ressemblent un peu tous.

-    Sur quel projet d’animation auriez-vous aimé travaillé ?

J’adore Lupin the first, la première saison. C’est l’anime qui m’a le plus influencé. Il existe plein de série animes sur Lupin mais il n’y a que le première saisons de la première version TV que j’aime.

-    Vous avez travaillé sur deux des courts métrages d’Animatrix. Quel est votre ressenti ?

Je n’ai pas fait les deux en même temps. 
Il y avait un scénario déjà écrit, j’ai rajouté ce qui se passe avant et après. J’ai pu faire cela librement. Jusque là se fut une bonne expérience. 
D'autres producteurs sont venus pour le second épisode. Comme le nouveau producteur était assez exigeant, cela m’a enlevé beaucoup de liberté. Il m’ a souvent dit de refaire le scénario. De ce fait, j’ai quelques regrets pour cette seconde œuvre.

-    Avez-vous un style et un projet qui vous tiennent plus à cœur ?

Mes œuvres sont comme mes enfants. L’œuvre avec laquelle je me suis le plus fait plaisir, c’est Space Dandy.

-    Avez-vous une anecdote sur Space Dandy ?

Une scénariste qui est très lente à écrire ses scénarios, souvent ne venait pas au meeting hebdomadaire. Une fois, elle n’est pas venue pendant 5 semaines. On commençait à se demander si elle existait vraiment. Quand elle est apparu tout le monde a été surpris.

Je remercie beaucoup Shin'ichirō Watanabe,d'avoir répondu aux questions. Je remercie également, Emmanuel Bochew son agent de liaison et la traductrice Alice Kimura ainsi que le staff de Paris Manga qui m'ont permis d'assister à cette table ronde.







Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -