vendredi, août 12, 2016

Posted by : Loïc Poupou vendredi, août 12, 2016

Le peintre Tsutomu Hirao était présent lors du 17ème Impact de Japan Expo sur le stand de la ville de Kyoto afin de nous présenter son art.
Peintre au sein de la société Toyowado à Kyoto, Tsutomu Hirao a été exposé dans des lieux prestigieux tels que le cœur du grand sanctuaire d'Ise, dans la maison de la famille impériale ou dans des musées. Depuis quelques temps, il rend hommage en dessin aux personnages d'anime  





Ces œuvres récentes ont été exposées au Musée international du manga à Kyoto, dans l'espace dédié au rimpa.
Ce dernier a accepté de répondre à quelques questions. 

Voici l'interview :
- Pouvez-vous vous présenter ?
Je m'apelle Tsutomu Hirao, je suis né en 1951 et je viens de Kyoto. Je travaille habituellement dans un atelier de kimonos et de ceintures de kimonos à Kyoto. Mon travail consiste à dessiner des motifs pour les ceintures de kimonos ainsi que pour les kimonos. Depuis quelques années, je commence à refaire de la peinture traditionnelle dans des musées au Japon. C'est pour restaurer des oeuvres que je fais cela. En novembre dernier, j'ai peint pour l'exposition : "Hommage à Rimpa" au musée international du manga à Kyoto. 
- Quel a été votre parcours ?
Quand j'étais petit, j'ai lu les oeuvres de Tezuka. Je voulais à ce moment là devenir mangaka. A 15 ans, j'ai décidé devenir peintre mais je n'habitais pas Kyoto. Je suis allé à Kyoto car pour devenir peintre, je devais m'y rendre. J'ai eu un travail dans un autre atelier de kimonos en arrivant. 
- Qu'est-ce que le Rimpa et comment en êtes-vous venu à travailler sur l'exposition : "Hommage à Rimpa" ?
Le Rimpa c'est tout l'essentiel de la peinture japonaise. Le style ancien japonais qui est le Yamato-e est aussi un élément très important dans la peinture japonaise. C'est la technique et la façon de présenter les oeuvres qui me plaisent dans le Rimpa. 
Il y a un musée à Kyoto sur le Rimpa, le directeur de ce dernier m'a demandé de restaurer quelques oeuvres. Pour l'exposition ce qui est important c'est de faire connaître la valeur des oeuvres traditionnelles. Cette collaboration s'est faite avec un éditeur japonais. 
- Comment procédez-vous pour faire une oeuvre ?
Il y a trois sortes de tableau : sur papier, sur tissu soie ou sur le bois. Je fais souvent sur le tissu en soie ou le papier japonais. Sur le papier japonais avec de l'encre de Chine, je peux faire une oeuvre en une journée. Sur le tissu en soie, il me faut une semaine. La technique pour les deux supports n'est pas du pareil. 

Je remercie beaucoup Tsutomu Hirao d'avoir bien voulu répondre à mes questions. 

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -