jeudi, septembre 22, 2016

Posted by : Loïc Poupou jeudi, septembre 22, 2016

Lors du 17ème Impact de Japan Expo, le groupe de musique Zeze-Haha fut un des invités.
Zeze-Haha s’est formé en 2010, mélangeant pop, rock et funk, tout en concentrant son énergie sur scène pour divertir le public lors de ses concerts à Tokyo. 



Le groupe a joué devant des publics très variés, de quelques dizaines ou centaines de personnes lors de petits évènements jusqu’à des dizaines de milliers de spectateurs dans des gros festivals. Ils ont aussi séduit la radio ou la TV. N’ayant pas de contrat avec une major, ils ont aussi participé à des concours de musique et remporté de nombreux prix

L’interview : 

  - Pouvez vous vous présenter ?

  Shinji Sakuraba : je suis le batteur du groupe.
  Ryoya Sukuhoku Aizu : je suis le guitariste.
  Kazuya Tamakaji : je suis le chanteur.
  Kensuke Nakasu : je suis le bassiste.

  - Comment le groupe s'est il formé ?

C'est un peu long, le guitariste Ryoya Sukuhoku Aizu connaissait Kazuya Tamakaji, le chanteur. Ils travaillaient ensemble mais malheureusement ça n'a pas marché et on  s'est arrêté. 
Ensuite,  Aizu et  Sakuraba se sont rencontrés et on créés leur groupe, mais ça n'a pas marcher. Après le temps est passé, Mr Tamakaji travaillait seul de son côté en tant que chanteur et compositeur. Il voulait réunir un groupe alors il a appelé Aizu au téléphone et ils se sont réunis. A l'époque, un autre bassiste était là  mais il voulait devenir moine. Il a donc quitté le groupe pour devenir moine. 
Un jour où Aizu, Tamakaji et Sakuraba jouaient dans un live house, Nakasu a joué avec eux. Il a plu a tout le monde et il a rejoint le groupe. 
C'est ainsi que le groupe s'est créé et que nous avons commencé à jouer tous ensemble.

  - Est ce que le nom de votre groupe a une signification ?

En fait c'est une onomatopée qui exprime le fait de dépasser une limite après avoir fourni un gros effort.
Le thème du groupe est d’atteindre à chaque fois nos limites et même voire de les dépasser. On estime que c’est à ce moment-là que l’on peut émouvoir le public. A chaque fois que l'on fait des lives, nous voulons franchir cette limite. C'est pour cela que l'on a nommé le groupe ainsi mais aussi parce que l'on croît que s'est après avoir franchi cette limite que l'on peut donner de l'émotion au public.

  - Quelles sont vos influences musicales ?

Nos influences musicales sont occidentales, comme Jimi Hendrix dans la façon de jouer et les expressions. 
Un acteur japonais mais en même temps humoriste nous a inspiré ainsi que le DJ japonais Nujabes qui fait du hip-hop.

  - Comment composez-vous vos morceaux ? Quelles sont les différentes étapes de création ?

Tout se passe toujours dans le studio, au départ nous avons toujours certaines règles. Par exemple, au début le guitariste commence puis le bassiste le rejoint et chacun y met du sien, jusqu'à ce que l'on y participe tous.  C'est ainsi que ça se passe.

  - Comment arrivez-vous à combiner le style occidental avec le style japonais ?

Enfaite, comme la musique naît avec par exemple les premières mesures de la batterie. On trouve que c'est toujours un jeu d'enfant, que c'est très intéressant. A partir de ça, les mots sortent et on ne fait pas attention au fait de mixer du japonais avec de l'occidental. Nous faisons comme cela vient, au feeling.

  - Avez vous une anecdote ou un petit souvenir qui vous aurez marqué que vous voudriez raconter ?

Il y a des concours au Japon pour des groupes mais certains des groupes ne viennent pas. Les japonais n'aiment pas, on ne sait pas pourquoi. Mais nous, Zeze-Haha, participons car on aime le challenge. Nous avons d'ailleurs gagné beaucoup de ces concours. Et tous cela, ce sont des bons souvenirs pour nous.

  - Quelles sont vos impressions concernant Japan Expo et quel souvenir allez vous en garder ?

Nous avons joué sur la scène de Japan Expo mais à l'aéroport, le guitariste a perdu quelque chose qui permet de changer la mécanique du son. Nous sommes donc allés sur Paris pour en racheter un mais tout est cher a Paris. Il a donc décidé de franchir la limite est de jouer sans cela alors que ce n'est pas comme d'habitude. Mais, le public a fait de bons retours et ça c'est quelque chose qu'il a acquis. Il voulait vraiment faire de son mieux dans cette condition là.  

  - Avez-vous un message pour vos fans français ?

On a bien compris que notre musique peut franchir des frontières. Nous aimerions revenir au prochain Japan Expo et jouer sur la scène Ichigo. 


Je remercie beaucoup le groupe Zeze-Haha d'avoir répondu à mes questions ainsi que le staff de Japan Expo qui m'a permis de la faire.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -