Archive for 01/11/16

lundi, janvier 11, 2016

Rencontre en douceur avec Shiitake

Lors du 16ème Impact de Japan Expo, j'ai pu rencontrer une illustratrice talentueuse : Shiitake.
Elle a accepté de répondre à quelques question :

- Quel impression cela vous fait de revenir à Japan Expo ?

Il fait chaud.

- Qu'est-ce qui vous a poussé un faire un troisième Yosei ?

Je ne pensais pas en faire un troisième, c'est le public qui a réclamé un troisième volume. Je remercie ceux qui m'ont apporté leur soutien pour faire cet ouvrage.

- Quelles sont les nouveautés dans ce Yosei ?

J'ai travaillé sur la poésie. On a mêlé romance et poésie. La collaboration a été plus étroite avec Alice. Cela a surtout été le cas pour le choix des illustrations par rapport à la poésie.

- Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette collaboration ?

Il n'y a pas vraiment eu de différences dans la collaboration par rapport aux précédentes fois. En premier, il y a l'illustration puis vient ensuite la poésie. Alice a été très inspirée par rapport à mes illustrations. Cela a exacerbé son côté poétique.

- Est-ce que votre collaboration avec nobi nobi ! va se développer ?

Pour l'instant rien n'est décidé. Si une collaboration se fait de nouveau, je le ferai car c'est ce que j'aurai le plus envie de faire. Je reste freelance.

- Pensez-vous faire un quatrième Yosei ?

Pour l'instant rien n'est prévu. Cela n'est pas un challenge pour moi.

- Pouvez-vous nous parler de vos nouveautés ?

J'ai crée un nouveau recueil d'illustrations qui est placé sous le thème des contes de fées que tout le monde connaît au Japon. Ce sont des contes connus dans le monde entier ( La petite sirène, Alice au pays des merveilles...).

- Avez-vous un thème que vous n'avez pas encore fait et que vous aimeriez faire ?

Il y a deux thèmes que j'aimerai travailler : dessiner des personnages japonais en kimono et le thème des bijoux.

- Travaillez-vous déjà sur un nouveau projet ?

Oui dès que je rentrerai au Japon, j'en commencerai un.

- Avez-vous un souvenir qui vous a marqué lors de Japan Expo ?

C'est vraiment la chaleur qui m'a marqué cette année. En 2010, il faisait chaud mais un peu frais et je me disais déjà : Qu'est-ce qu'il fait chaud en France ! Cette année, c'est encore plus chaud.

- Avez-vous un message pour vos fans ?

Je suis très contente et je remercie ceux qui apprécient mon travail. J'aimerai que les français découvrent mes illustrations que je fais au Japon.
J'ai un Facebook : Shiitake. J'ai un deuxième Facebook crée par les fans français : Fan club officiel de Shittake. J'ai une boutique au Japon. Pour avoir ce qui est en vente dans cette boutique, il faut passer par Gensodo.com.



Je remercie beaucoup Shiitake pour avoir répondu à mes questions et nobi nobi ! qui m'a permis de faire cette interview. 

lundi, janvier 11, 2016

Konshoku Melancholic chez Taifu Comics

Désireuses de faire découvrir une nouvelle vague de jeunes auteures de Yaoi talentueuses, les éditions Taifu Comics annoncent l’arrivée de Yuki Ringo dans leur catalogue.
Publiée depuis 2013 au Japon, la mangaka aura l’occasion de nous faire découvrir son univers, empreint de délicatesse et de poésie, dès le 24 mars 2016 avec Konshoku Melancholic



Depuis la publication en 2013 de Konshoku Melancholic, œuvre qui a lancé sa carrière professionnelle, Yuki Ringo est devenue une auteure très demandée et appréciée pour la douceur de ses récits.
La même année, elle travaille sur trois autres titres, dont deux édités par des maisons d’édition différentes.
C’est en 2015, grâce aux Chil-Chil BL Awards, que le talent, déjà reconnu, de Yuki Ringo fut récompensé avec son titre Tamayura.
Publié en 2013, ce ont shot a été nommé dans deux catégories : Meilleurs Mangas BL où il obtint la 8ème place et Meilleurs Mangas BL tristes où il prit la 2ème place !

Konshoku Melancholic, une œuvre d’une grande sensibilité.

Avec Konshoku Melancholic, Yuki Ringo nous livre une œuvre poignante et réaliste dont la lecture ne peut se faire sans ressentir quelques frissons.
Au contraire de nombreux one shots, la mangaka prend le temps de faire évoluer son récit et se concentre sur la psychologie de ses personnages. Ces deux éléments apportent à ce titre une sensibilité rare qui nous rapproche des protagonistes, et nous permet de suivre, pas à pas, leur évolution.
Ainsi, Yuki Ringo offre aux lecteurs une œuvre intense qui les en son cœur !
Une capacité à nous transporter aux côtés de ses personnages que la mangaka maîtrise également grâce à un style graphique très doux et expressif.

Que ça soit dans Konshoku Melancholic ou dans ses autres œuvres, Yuki Ringo a le talent d’offrir à ses lecteurs des récits où les dessins se suffisent à eux-mêmes !
Tel un peintre, la mangaka arrive à nous faire ressentir l’atmosphère de ses titres grâce à son style graphique délicat et expressif, qui retranscrit à merveille les émotions de ses personnages.
Ce style, on le retrouve également dans sa façon de coucher ses décors sur sa « toile », point de cases surchargées, chaque élément est là pour transmettre une émotion et apporter une touche de réalisme !
Ainsi, grâce à ses talents d’illustratrice, Yuki Ringo « donne vie » à ses protagonistes… à ses œuvres et apporte une dimension bouleversante à la lecture de celles-ci .

Dès le jeudi 24 mars 2016, découvrez l’univers Yuki Ringo avec la sortie française de sa toute première œuvre, Konshoku Melancholic.

Synopsis

Souffrant d'un complexe d'infériorité, Miyashita est un lycéen passionné par la peinture qui passe ses journées isolé dans la salle d’art pour y peindre. Intrigué par ce dernier, Nishimura, un lycéen au caractère enjoué, décide de pénétrer dans son antre pour apprendre à le connaître et l’aider à s’ouvrir au monde, petit à petit.
Source : Taifu Comics

lundi, janvier 11, 2016

My number one tome 2

Fiche

Titre : My number one
Genre : yaoi 
Auteur : Sakurabi Hashigo
Illustrateur : Sakurabi Hashigo
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 26/11/2015
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2  (en cours )
Prix : 8,99 euros









Synopsis

Après 5 ans de règne en tant que célébrité la plus désirée, Takato se fait voler le titre par Azumaya, un jeune acteur qui n’est dans le métier que depuis 3 ans. Son charme ténébreux s’est fait surclasser par le sourire sincère d’Azumaya, et malgré tous ses efforts, il n’arrive pas à reprendre son titre. Sa situation empire le jour où Azumaya le surprend ivre et décide de se servir de cette histoire pour le menacer. Si Takato ne veut pas que cette mésaventure se sache, il va devoir accepter la condition de son rival : se donner à lui.

Avis

Amour et gloire !

Ce second tome de My number one continue dans le même esprit que le premier qui a su surprendre dans le bon sens et charmer les lecteurs. On alterne bien entre scènes hots et narration. Cela permet de contenter tout le monde et permet de créer un bon équilibre. On a toujours cette relation de dominant/dominé qui bien entendu évolue et ne cesse de nous faire rire.

Ce yaoi malgré la relation dominé/dominant est loin d'être dur ou trash ou contraire tout se fait en douceur avec humour. On se prend vite au jeu qui devient vite sérieux. On voit l'éclosion d'un amour presque forcé mais fort.

L'univers est toujours le même : celui du showbiz qui est sans pitié et cruel. Quand ce dernier se conjugue avec l'amour tout devient plus flou et plus dur à gérer. Comment ne pas déborder d'un côté ou de l'autre. Notre couple va devoir trouver un équilibre pour s'épanouir.

La trame narrative évolue bien et le tout reste dynamique tout en nous faisant rire et nous en touchant. Ce yaoi est agréable à lire et on n'est pas choqué ou autre par les scènes hot qui s'intègrent parfaitement à l'action en général.

Les illustrations sont empreintes de sensualité et de féminité et agréable à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, My number one avec ce second tome continue de nous faire vivre avec émotion et humour les péripéties de notre couple qui au fur et à mesure du temps devient plus fort et solide.


Note : 16/20

lundi, janvier 11, 2016

Janvier 2016 chez Black Box

Voici ce que nous réserve Black Box pour ce mois de janvier.

Le 22 janvier

Cobra, the space pirate - Edition ultime tome 3


lundi, janvier 11, 2016

Janvier 2016 chez Ankama

Voici ce que nous réserve Ankama pour ce mois de janvier.

Le 29 janvier

Dofus - Julith et Jahash

Respectant le principe transmédia d’Ankama, DOFUS – Julith & Jahash poursuit l’histoire pour ceux qui ont envie d’en apprendre davantage sur deux des personnages centraux du film : Julith et Jahash. Découvrez comment ils se sont connus, aimés puis détestés : une histoire tragique, origine de l’aventure du film.



The art of Dofus - livre 1 : Julith

Les coulisses du film Dofus - Livre 1: Julith, sortant en salles le 3 février 2016.



- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -