Archive for 03/11/16

vendredi, mars 11, 2016

Atsu Atsu: le restaurant

Voici déjà un petit moment que l'enseigne Atsu Atsu connu pour sa présence durant les conventions et festivals liés au Japon a ouvert en plein coeur de Paris un restaurant de cuisine traditionnelle japonaise.

Cela permet de découvrir de découvrir les véritables saveurs  de ce fascinant pays. Autant dire que l'on sort des clichés et que l'enseigne ici sort aussi de son cliché de vendeur de takoyakis.



Le Japon au coeur de Paris

Voici qu'Atsu Atsu ouvre un restaurant traditionnel de cuisine japonaise au 88 rue Richelieu dans le second arrondissement parisien. Autant que cela n'est pas loin du quartier japonais et que cette enseigne ne pouvait pas espérer un meilleur cadre pour ce genre de restaurant.
Autant dire que la Paris est réussi est que l'on a vraiment l'impression de par le cadre et de part la carte ainsi que l'ambiance de se croire dans un restaurant japonais traditionnel. C'est vraiment agréable et le dépaysement est garanti.
Il n'y pas tromperie sur la marchandises.



A la découverte de nouvelles saveurs

Bien loin de sushis et autres clichés, on part ici à les découvertes des saveurs authentiques et traditionnelles du Japon.
Cela fait vraiment du bien et c'est vraiment agréable.
La carte est assez complète et le tout est varié. On en a pour tous les goûts et c'est vraiment délicieux.



Quelques exemples : 

Edamame, Ohitashi, Age Nasu, Hiyayako, Karaage, Chawanmushi, Yakisoba...




Carte complète : http://www.atsuatsu.fr/carte

Un autre visage d'Atsu Atsu

Ce restaurant permet de sortir de l'image réducteur et pas forcément bonne que l'on peut avoir de cette enseigne lors des conventions ou autres manifestations sur le Japon.
On a l'impression de découvrir une autre enseigne. Il n'y a rien de comparable.
Cela est plutôt positif et on est agréablement surpris.
Le rapport qualité prix est bon.



Conclusion

En conclusion, ce restaurant vous fera voir la cuisine japonaise et Atsu Atsu sous un autre angle. Ambiance et dépaysement garanti. Le cadre est très bien, zen et agréable. Cela fait plaisir de voir les plats se préparés devant nous. Tout est réussi et tout est typiquement japonais. Cerise sur le gâteau : c'est délicieux. Alors ne manquez pas d'y faire tour.




vendredi, mars 11, 2016

AmuseLantis Europe

Pionnier de l’industrie de l’Entertainment au Japon, Amuse représente les artistes majeurs de la scène culturelle nippone dans divers secteurs : musique, cinéma, spectacle.

Désireux de promouvoir les artistes et contenus japonais au-delà des frontières de l’archipel, Amuse décide d’ouvrir en 2016 son bureau européen à Paris en s’associant à Lantis, plus grand label spécialisé dans les génériques d’animes. Cette antenne baptisée AmuseLantis Europe permettra l’exportation de contenu en phase avec les attentes des fans européens et la création de synergie avec d’autres entreprises de divertissements.

Amuse

Amuse assure toutes les activités liées au développement des artistes : gestion d’image, promotion, production de show, gestion des droits des artistes, création de lieux de divertissement. Elle gère notamment les carrières de nombreux groupes et artistes très populaires au Japon mais aussi en Occident : ONE OK ROCK, BABYMETAL, ou encore Perfume. Elle est aussi à l’initative de la Tokyo One Piece Tower ou de la production du spectacle de Bartabas Zingaro, au Japon. Prenant grand soin de la mise en scène de ses spectacles, Amuse a depuis ses débuts le désir d’offrir des moments de partage, de joie et d’émotion.

Lantis

Rattaché au groupe Bandai Namco Holdings, Lantis est un label musical japonais spécialisé dans la production de génériques d’animés, de jeux vidéo et seiyû (acteurs de doublages). Lantis compte notamment dans ses ranges le groupe JAM Project, emmené par le chanteur Hironobu Kageyama a qui l’on doit les génériques de Dragon Ball. Récemment, Lantis a aussi organisé le Lantis Festival Anisong World Tour 2015 : 11 shows ont été programmés à Las Vegas, Hong Kong, Singapour, Séoul, Shanghai et Taiwan.

AmuseLantis Europe

Avec l’objectif commun de s’ouvrir à l’occident et face à une demande toujours croissante de la part du public, ces deux grands groupes s’associent pour proposer des projets totalement inédits. Une équipe franco-japonaise dédiée s’assurera de la proximité avec les différents intervenants pour améliorer la diffusion des différents contenus. Une première en Europe !

Source : AmuseLantis Europe

vendredi, mars 11, 2016

Green Worldz chez Pika

Pika annonce un nouveau seinen qui rejoindra le catalogue dès le 15 juin prochain : Green Worldz de Yûsuke Ozawa.
Ne laissez pas la Nature vous envahir !










Synopsis

Tokyo, XXIe siècle. Pour enrayer le réchauffement climatique, les villes du monde entier accélérent leurs politiques de reforestation urbaine. Alors qu’Akira, un jeune lycéen, prend le métro pour retrouver son amie Yui, une brusque coupure électrique survient ! Quand Akira peut enfin regagner la surface, le monde n’est plus le même : des plantes gigantesques recouvrent tout et s’attaquent aux humains…

Un nouveau seinen apocalyptique où les humains vont devoir prendre les armes contre la Nature ! Face aux plantes carnivores et aux insectes géants, seuls les armes les plus redoutables leur permettront de survivre !



Découvrez dès à présent le premier chapitre de Green Worldz :

Source : pika

vendredi, mars 11, 2016

Dragon Ball SD tome 2

Fiche

Titre : Dragon Ball SD
Catégorie : shônen
Auteurs : Ôishi Naho / Akira Toriyama
Illustrateur : Ôishi Naho
Editeur français : Glénat
Date de parution : 17/02/2016
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 4 ( en cours )
Prix : 7,60 euros








Synopsis

Goku et Krilin participent au Tenkaichi Budokai. Arrivé jusqu’en finale, Goku affronte Jackie Chun, un mystérieux vieillard ! Qui finira par remporter le tournoi ?! Que vous soyez nouveaux lecteurs ou fans de la première heure, cette version de Dragon Ball en SD et tout en couleurs saura assurément vous charmer !

Avis

La suite des aventures des Goku

Dans ce second tome de Dragon Ball SD, on peut suivre la suite des aventures de Goku et la fin du premier tournoi des arts martiaux. Tout est toujours passez au crible et de façon assez rapide. C'est comme si on voyait un film en accélérer. Le rythme est donc soutenu et le lecteur est pris dans l'histoire du début à la fin. C'est toujours aussi frais et humoristique pour notre plus grand plaisir.

Anachronisme

On voit dès le début que les époques sont mélangées et que la chronologie ne sera pas respectée avec l'apparition de petites notes humoristiques venues du futur ou de personnages qui n'ont pas à apparaître. Cela rend le tout assez étrange et déconcerte un peu.

Une revisite de l'histoire

Cela permet de fair une revisite de l'histoire pour nous en proposer une nouvelle version complètement disjoncté. Cela permet de bien se détendre et de rire mais on se demande si cela était vraiment nécessaire. On a même l'impression que cela nuit à l'histoire de base.

Mélancolie

Cette revisite de Dragon Ball permet de nous ramener aux sources du mythe et des années en arrière. Cela et surtout pour les gens de ma génération peut donner un air de mélancolie et nous rappeler les débuts du manga en France.

Les illustrations sont dans la même lignée que celles du premiers tomes et le tout est en couleur.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. Le papier est de qualité supérieur et le tout est en couleur.

Conclusion

Dragon Ball SD avec ce second tome confirme les qualités et les défauts que l'on trouvait dans le premier tome. Entre côté frais et sympathique et déformation pas toujours judicieuse de l'histoire, on est pris dans l'univers de ce nouveau remake.

Note : 13/20


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -