Archive for 04/15/16

vendredi, avril 15, 2016

Gangsta tome 7

Fiche

Titre : Gangsta
Catégorie : seinen
Auteur : Kohske
Illustrateur : Kohske
Editeur français : Glénat
Date de parution : 13/04/2016
Nombre de tomes en France : 7  (en cours )
Nombre de tomes au Japon : 7 ( en cours )
Prix : 7,60 euros








Synopsis

Marco se hâte vers le lieu du rendez-vous afin de délivrer Constance. Mais ses retrouvailles avec Striker, son ancien compagnon de route, vont raviver des souvenirs de son trouble passé… Toujours occupés à panser leurs plaies, Warwick et Nicolas sont désormais certains que Daniel Monroe est le commanditaire des récentes attaques contre les crépusculaires. Mais n’a-t-il pas d’autres complices tapis dans l’ombre ? Tandis que le silence s’installe sur la ville, l’heure des adieux approche…

Avis

Guérilla

Nous voici plongé dans la suite de la guerre sans merci. Autant dire que cela donne beaucoup de bust et d'action à cette série. tous les personnages  participent à cette lutte sans merci. Ici, le focus est mis sur d'autres personnages que notre duo favori. Cela permet de donner plus de charisme à certains personnages et plus d'intérêt à la lecture.

Survie

Survivre et lutter pour cette dernière voici le leitmotiv de ce tome qui de ce fait créée encore plus de tension avec cela. Cela donne lieu à des luttes acharnées. Ainsi, l'action est décuplée ainsi que le dynamisme. Forcément l'intérêt n'en n'est que plus grand.

Vengeance

Le parfum de la vengeance ne cesse de planer dans ce tome comme dans les autres mais ici cela est encore plus présent. Cela créée une atmosphère tendue bien sûr et aussi un peu dark. Cela permet d'en avoir plus aussi sur certains personnages et de voir qu'ils sont tous charismatiques. Cela donne plus de force et plus d'intérêt à l'intrigue qui n'en devient que plus passionnante et palpitante.

Une bonne dose d'adrénaline

Le moins que l'on puisse dire avec cette série c'est que l'on a toujours notre dose d'adrénaline et de sueurs froides. On va pas s'en plaindre non plus. Cela rend le tout ultra dynamique et super captivant. La dynamisme est présent et le tout est même survolté avec une intensité qui ne faiblit au fil du tome. Plus on avance plus cela s'accélère et s'amplifie.

Les illustrations sont toujours aussi bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Gangsta est vraiment prenant et on ne décroche pas une seconde. C'est bourré d'action et d'adrénaline. On es pris aux tripes du début à la fin. Les personnages sont vraiment charismatiques et la lutte est vraiment à couper le souffle.

Note : 16/20


vendredi, avril 15, 2016

Saint Seiya - The Lost Canvas - Chronicles tome 12

Fiche

Titre : Saint Seiya - The Lost Canvas - Chronicles
Catégorie : shônen
Auteurs : Masami Kurumada / Tesshirogi Shiori
Illustrateur : Teshirogi Shiori
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 14/04/2016
Nombre de tomes en France : 12 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 15 ( en cours )
Prix : 6,80 euros









Synopsis

Deuteros a toujours vécu dans l'ombre de son frère Aspros, le Chevalier des Gémeaux, car on a toujours dit de lui qu'il était né sous une "mauvaise étoile" et apporterait le malheur.
Cependant, lui qui s'était toujours résigné ressent aujourd'hui le doute en son coeur mais aussi le pouvoir des Chevaliers d'Or sommeillant en lui ...!
Possèderait-il la puissance nécessaire pour libérer la lumière qui l'habite, après une vie passée dans l'ombre ?!


Avis

Volonté

Ici, on voit très clairement que la volonté et surtout celle de changer son destin est le maître mot. Cela est un adage assez récurent dans Saint Seiya mais qui est toujours superbement mis en valeur avec une bonne dose d'héroïsme et toujours un côté épique. Tout prend des dimensions magnifiques et qui nous touche vraiment. C'est une des meilleurs tomes de cet arc avec un chevalier des gémeaux vraiment puissant et charismatique.

La force du destin

Le poids du destin et le lourd fardeau qui en découle semble dirigé la vie des personnages  mis en avant ici. Cela entraîne souffrances et malheur. Les émotions dégagées ici sont vraiment fortes et percutantes. On voit aussi toute la force et la volonté qui en découle pour briser cela. C'est très beau et très bien mis en avant.

Histoire de famille

Dans ce tome une famille règle ses comptes sans savoir que cela dépasse une simple querelle familiale et que tout est lié à la lutte mythique entre Hadès et Athèna. De ce fait, cette querelle prend une dimension épique et qui donne lieu à des combats spectaculaires et qui nous prennent aux tripes.

Un chevalier pas comme les autres

Quelque soit les générations, le chevalier d'or des gémeaux reste mystérieux et atypique. Il est à la fois inquiétant et fascinant. On a l'impression que c'est un électron libre. Son histoire est toujours remplit de mystères et est une des plus fascinantes à chaque fois.

Les illustrations sont toujours aussi magnifiques et faite avec finesse et élégance.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Saint Seiya - The Lost Canvas - Chronicles met en avant un chevalier do'r des gémeaux mystérieux et charismatique. Les chevaliers d'or des gémeaux sont vraiment fascinants et charismatiques quelque soit l'époque. Un excellent tome bourré d'action et de bravoure. Un coup de coeur.

Note : 17/20


vendredi, avril 15, 2016

Magi - The Labyrinth of Magic tome 22

Fiche

Titre : Magi - The Labyrinth of Magic
Catégorie : shônen
Auteur : Ohtaka Shinobu
Illustrateur : Ohtaka Shinobu
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 14/04/2016
Nombre de tomes en France : 22 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 29 ( en cours )
Prix : 6,80 euros








Synopsis

Aladin raconte à tous le récit d'Alma Torran, un monde inconnu. Tous les mystères de Magi seront enfin dévoilés! La fantaisie ultime atteint son vingt-deuxième tome !

Avis

Stratégie

Ce tome est essentiellement porté sur la stratégie et sur le jeu des alliances pour le pouvoir. C'est une sorte de transition qui permet de redistribuer les cartes et de pouvoir renouveler l'intrigue ainsi que les relations entre les personnages. Cela introduit de la finesse dans l'intrigue et la rend plus riche et plus complexe.

Terre natale

On découvre ici un autre mystère qui rend le tout encore plus mystérieux et magique. Cette révélation permet d bien relancé l'intrigue aussi et introduit encore plus de merveilleux. Le tout fascine et on a envie d'en savoir plus. C'est vraiment bien mené et les rebondissements sont toujours très bons.

Rapport de force

Ce récit dynamique permet de faire un topo sur les forces en présence et d mieux comprendre les rapports entre ces différentes forces. Cela permet d'en savoir plus. L'atmosphère devient de plus en plus tendue et de plus en plus électrique. Cela captive.

Maintenir la paix

La guerre pour la paix voilà l'adage de ce tome. Cela conduit forcément à des choix, à de manipulations et à des rebondissements. Le tout est très dynamique avec une belle montée en intensité. C'est prenant, passionnant et palpitant.

Les illustrations sont toujours aussi magnifiquement faites. C'est très beau.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Magi  - The Labyrinth of  Magic ne nous laisse pas le temps de respirer en nous proposant une nouvelle intrigue et de nouvelles révélations. Le tout est bien mené avec une belle montée en puissance. Une bonne série qui sera ravir.

Note : 16/20


vendredi, avril 15, 2016

Dilwale Bollywood

Fiche



Titre : Dilwale.
Genres : action, romance, bagarre, famille, mafia, comédie musicale.
Pays : Inde.
Diffusion terminée : 18 Décembre 2015.
Réalisateur : Rohit Shetty.
Producteur :  Gauri Khan.
Scénaristes : Yunus Sajawal, Farhad, Sajid.
Durée : 158 minutes.






Compatibilité : Tout les pays.
Audio : Hindi.
Sous-titres : Anglais.
Cast : Sharukh Khan, Kajol, Kriti Sanon, Varon Dhawan, Johnny Lever, Boman Irani, Vinod Khanna, Kabir Bedi, Sanjay Mishra, Mukesh Tiwari.

Synopsis


L'histoire raconte les retrouvailles entre un couple qui c'était déchiré.
Ce couple est joué par un couple d'acteurs emblématiques du cinéma bollywoodien, Sharukh Khan et Kajol.


Avis 


Des retrouvailles émouvantes

Les retrouvailles du couple fard du film, émotion, tristesse, joie et excitation que de les voir ce retrouver.
La musique qui accompagne à chaque fois leur retrouvailles émouvantes va très bien ensemble.

Une histoire d'amour brisée

Le couple fard vie malheureusement avec le regret que leur histoire n'est pas marché.
Aucun des deux ne va pourtant se remarier pour reconstruire leurs vies.
Comme si inconsciemment, ils ne voulaient pas passer à autre chose.
Ni même avoir d'aventures avec quelqu'un d'autre, comme s'ils attendaient un miracle pour les rabibocher.

Les liens du sang sont ils plus fort que tout ?

Et bien, oui et non, dans ce film car Raj (Sharukh Khan) a un petit frère Veer ( Varon Dhawan ), Meera ( Kajol ) , elle a une petite sœur Ishita ( Kriti Sanon ).
Le grand frère aime énormément son petit frère et pour lui, Raj est prêt à tout.
Meera est aussi prête à tout pour sa petite sœur, ils veulent tous le meilleur pour leurs frères ou leurs sœurs.
D'ailleurs c'est le petit frère et la petite sœur qui vont aider notre couple fard à se remettre ensemble.


Rivalités

Au tout début, on voit la rivalité entre la famille de Raj et de Meera.
On est loin de ce douté que cette rivalité, cette haine, allait mettre nos héros dans une telle pagaille.
Mais surtout, on était loin de ce douté qu'ils allaient devoir vivre comme ils vont le faire.
Les deux héros en ont beaucoup souffert mais Raj le montre beaucoup plus dans son attitude.
Je ne dit pas que Meera n'en a pas souffert, mais elle ne découvre la vérité que bien après donc elle a eu des regrets moins longtemps que Raj.


En conclusion, c'est un film très émouvant, prenant mais aussi touchant et drôle.
Cette palette d'acteur nous transporte dans la vie de nos héros et nous plonge dans le film.

Note : 16/20.

Shiki.










- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -