Archive for 09/14/16

mercredi, septembre 14, 2016

Captain Tsubasa tome 34

Fiche

Titre : Captain Tsubasa
Catégorie : shônen
Auteur : Takahashi Yôichi
Illustrateur : Takahashi Yoîchi
Editeur français : Glénat
Date de parution : 7/09/2016
Nombre de tomes en France : 34 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 37 ( terminée )
Prix : 6, 90 euros









Synopsis

Arrivée au terme de sa tournée européenne, la sélection junior japonaise participe au premier tournoi international junior qui se déroule à Paris. Après une victoire aux tirs au but contre la France, les Japonais se préparent à affronter la redoutable Allemagne de l’Ouest en finale. Malheureusement, la sélection nippone compte plusieurs blessés dont le gardien Ken Wakashimazu. L’équipe n’a plus le choix, elle doit convaincre Genzo Wakabayashi, le gardien de génie, de jouer cette finale malgré sa décision de rester en retrait du tournoi.

Avis

Que la finale commence !

Voici que la finale tant attendu du championnat du monde junior commence. Autant dire, que cette affiche semble prometteuse et que dès les débuts, le ton est donné. Tous les meilleurs joueurs sont sur le terrain et s'affronte lors d'un match sans merci. La pression montre progressivement. On est suspendu au fil des pages et le suspens est à son comble tout au long du tome.

La preuve des progrès accomplis !

Dans ce tome, on voit les progrès accomplis par les joueurs de l'équipe du Japon. Cela donne lieu à de magnifiques phases de jeu. On a l'impression que le talent de certains comme Tsubasa est sans limite et certains joueurs paraissent invincibles.

Toujours plus haut toujours plus fort !

Cette série ne cesse de nous propulser dans des matchs toujours plus intenses et spectaculaires. Ici, cela semble être l'apothéose. Les actions et les gestes son spectaculaires et le talent des joueurs se voient à chaque fois. Le dernier match du série qui nous propose du football de haut niveau.

Un début de match prometteur

Le match démarra sur les chapeaux de roue. Les protagonistes sont gonflés à bloc et le tempérament de chacun permet de mettre du dynamisme ainsi que de rendre le tout plus percutant. On ressent encore mieux la tension et on voit à quel point chacun veut remporter la victoire. L'intensité ne cesse de grimper et les phases d'action sont spectaculaires. Le Japon semble en difficulté mais on voit que ce dernier tient le route. La rage de vaincre de chacun se transmet et on la ressent.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. La qualité du papier est bonne.

Conclusion

Ce tome de Captain Tsubasa continue à nous montrer le talent de tous ces jeunes prodiges. C'est intense et dynamique. C'est du bon Captain Tsubasa comme on aime et comme on en redemande. Un excellent début de match.

16/20

mercredi, septembre 14, 2016

Les Gouttes de Dieu - Mariage chez Glénat


Avec 44 volumes parus et plus d’1,1 million d’exemplaires vendus, Les Gouttes de Dieu ont contribué à l’ouverture sans pareille du vin européen sur le marché asiatique. Les vignerons cités dans la série ont même connu des pics de commandes pendant plusieurs années. Car oui, Les Gouttes de Dieu a réussi la gageure de tout nous apprendre sur le vin.
Seulement, pour pro ter pleinement du potentiel des vins, il faut savoir les apprécier avec les mets qui les accompagnent. Chercher l’accord, déceler l’alliance et aboutir au... mariage. Shizuku, Issei et Miyabi vous ouvrent les portes des di érents domaines culinaires, des fromages aux sushis, en passant par le curry. Une seconde quête, encore plus gourmande que la première, qui vous mènera au mariage des mets et du vin.







Premier tome le 14 septembre.

Tadashi Adi (scénario)

Tadashi Agi est un pseudonyme sous lequel travaillent deux personnes, frère et sœur. Tadashi Agi n’est plus un couple scénaristique que l’on présente, tant ses succès sont aujourd’hui connus sur toute la planète manga. Jadis, il s’est essayé avec bonheur à l’intrigue policière façon Agatha Chris- tie avec le manga à succès Les enquêtes de Kindaichi, dont il écrira les romans sous le nom de Yuma Ando. Sous le nom de plume Yuuya Aoki, il s’illustre une nouvelle fois dans l’intrigue policière, cette fois mâtinée de fantastique, avec Get Backers, autre grande série à succès. Mais ces titres pour adolescents ne le satisfont pas totalement, lui qui se destine au public adulte. Pour celui-ci, il produit alors Psychometer Eiji, série thriller où il fait montre de tout son talent. Depuis, il ne se consacre plus qu’au public adulte, avec notamment Les Gouttes de Dieu, qui lui assure encore une fois un succès international.

Shu okimoto (Dessin)

Shu Okimoto est une dessinatrice encore peu connue à l’international, mais déjà collaboratrice régulière du maga- zine Morning, véritable machine à produire des stars. Son trait mature et élégant relaie avec merveille les ambiances délicates du scénario, un travail important de recherche lui a permis de livrer un travail de fond de case réaliste et crédible, tant dans les décors que dans l’entourage des per- sonnages. Grâce à son talent graphique, Les Gouttes de Dieu se présente donc comme un titre particulièrement soigné et évocateur. Le dessin riche et renseigné de Okimoto per- mettant à un public non habitué au manga d’aborder l’histoire sans a-priori culturel. Le dessin agréable et mature, ravira les amateurs de BD tous genres confondus. 

Source : Glénat

mercredi, septembre 14, 2016

Exposition vente Nagi

L'exposition-vente NAGI présente différents artisans japonais avec des savoir-faire variésaccordant une grande valeur à l'harmonie et à l'état d'esprit. 









Les Français pourront découvrir les vêtements de SARAXJIJI, de la porcelaine traditionnelle et autres objets artisanaux sélectionnés par TEKURA ainsi que hibi, une nouvelle façon de prendre du plaisir avec les senteurs, né de la rencontre de deux savoir-faire artisanaux japonais : les encens de l'île d'Awaji et les allumettes de Harima. 
Elle aura lieu du jusqu'au 17 septembre 2016 - Galerie Planète Rouge, 25 rue Duvivier 75 007 Paris.


Les artistes nous expliquent leur travail

SARAXJIJI

Pouvez-vous vous présenter ?

Je fais des vêtements avec des produits naturels. Le tout est simple et a pour but de rendre heureux.

Quel a été votre parcours ?

Je n'ai jamais suivi de cours pour apprendre cela. J'ai travaillé dans une société d'architecture. J'ai commencé à fabriquer des vêtements lorsque j'ai eu ma fille car je voulais en faire pour elle.

Comment procédez-vous pour fabriquer vos vêtements ?

Je commence par dessiner le modèle. Ensuite, je choisis le tissu. Un même modèle peut être fait dans différentes matières. Ensuite, le travail se continue avec des artisans qui travaillent pour moi. Pour finir, je vérifie tout et je commande.

Comment se fait votre choix pour la matériau et lequel préférez-vous ?

Pour moi le plus important est la texture.

TEKURA

Pouvez-vous vous présenter ?

Je présente des objets traditionnels. Les objets sont porteurs de messages ou d'intentions. Cela sert à faire connaître l'artisanat.

Comment s'effectue votre choix ?

L'objet doit pouvoir changer l'état d'esprit des utilisateurs. L'objet doit nous faire sentir mieux. J'ai eu moi-même ce genre d'expérience avec certains objets. 

Est-ce uniquement des matériaux non transformés ?

J'adore les produits naturels mais on vend aussi des choses qui ne sont pas 100% naturel comme des chaussettes avec du nylon. 

Avez-vous un domaine que vous préférez dans l'artisanat ?

J'adore tous les produits que l'on a. J'ai une préférence pour les objets comme un bol de riz que l'on utilise tous les jours. 

L'artisanat traditionnel

Le tout est fait traditionnellement avec des matériaux de préférence naturel. Les techniques utilisées sont traditionnelles. Cela donne des produits uniques et qualité. C'est rare de voir cela encore de nos jours et c'est donc encore plus appréciable.



Des vêtements à la poterie

Ici, nous sont présentés des vêtements et différents objets. Les objets sont divers et variés. Le tout nous permet de faire un tour d'horizon de l'artisanat japonais. Il y en a pour tous les goûts et chacun peut donc y trouver son compte.



Une ambiance intimiste

Le lieu de part sa taille et sa configuration permet de créer une sorte d'intimité et une ambiance chaleureuse. C'est agréable et cela permet d'apprécier encore plus les objets mis en vente. Ces derniers peuvent être vus et touchés ce qui permet de bien les appréhender.

Plus que des objets des oeuvres d'art

Ici, nous avons certes à faire à des objets mais ces derniers sont conçus avec passion et sont porteur d'un message. A partir de là, on peut dire d'autant plus qu'ils sont uniques, qu'ils sont comme des oeuvres d'art. On prend plaisir à les contempler.



Conclusion

Cette exposition vente nous transporte dans un autre univers et on a l'impression de se retrouver dans le Japon traditionnel. C'est fascinant et on ne peut qu'apprécier aussi bien le travail que la qualité de ce dernier. C'est un moment de découverte et d'échange unique. 

Toutes les photos : https://www.facebook.com/LaFolieDesMangas/photos/?tab=album&album_id=1164215770284265


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -