Archive for 10/16/16

dimanche, octobre 16, 2016

Walasse Ting au musée Cernushi

Depuis le 7 octobre et jusqu'au 28 février 2017, vous pourrez découvrir les oeuvres du peintre : Walasse Ting avec l'exposition : Le voleur de fleurs au musée Cernushi à Paris.
Walasse Ting est un artiste et poète américain d'origine chinoise. Parfois, on se sert de son nom chinois  ou ses traductions en mandarin et cantonais : Ding Xiongquan ou Ting Hsiung-ch'uan.



Entre tradition et modernité

Les tableaux de cet artiste nous montre une certaine forme de calligraphie plus ou moins explicite voir parfois de la calligraphie pure. Cela nous montre l'ancrage des traditions bien que ces dernières soient parfois déformées ou utilisées autrement. On assiste à un mélange d'art. Il s'agit bien d'art contemporain et donc on st aussi dans la modernité.

De l'abstrait au figuratif

On commence l'exposition avec des tableaux abstraits en noir et blanc sur fond ocre pour poursuivre sur du figuratif en couleur. Cela fait un contraste et montre que l'artiste a su utiliser de nombreuses facettes différentes de l'art. On voit beaucoup la présence de la couleur noire dans ses oeuvres notamment pour les contours et les mouvements.

Du noir et blanc à la couleur

On passe du noir et blanc à la couleur comme de l'abstrait au figuratif. On l'impression d'assister à une sorte d'évolution du peintre comme s'il sortait d'un cocon et qu'il arrivait à la fin à nous faire parvenir ses émotions et son message.

Un art aux multiples facettes

L'art de Walasse Ting mélange les effets et les matériaux. C'est très conceptuel et on sent le sens du mouvement de différentes manières. On y voit aussi de l'érotisme présenté sous différentes facettes. Les oeuvres nous montrent tout le panel qui est large de ce peintre.

Conlcusion

Cette exposition permet de voir l'ensemble des oeuvres de ce peintre qui surprend et déconcerte parfois. C'est moderne, abstrait parfois avec toujours un message plus ou moins claire. On assiste à un mélange des genres et des façons de s'exprimer. 
Mon oeuvre préférée est : Femme et servantes

dimanche, octobre 16, 2016

A la découverte de The Mico Castles

Lors du 17ème Impact de Japan Expo à la zone Saiko!Japan, était présent le stand de Mico présentant ses oeuvres et l'artiste.
Mico est une créatrice, elle crée des costumes, c'est aussi une artiste.










Le concept

Elle travaille sur les choses que l'on ne voit pas. Cela est lié à l'esprit et au ressenti. Son univers est celui de la fantasy, des fées, des mythes et des rêves. Cela se traduit dans ses peintures, dans ses performances théâtrales et dans ses films. Elle incorpore à cela la culture et les traditions du Japon qu'elle mêle à ses expériences à l'étranger.



Interview de Mico

Pouvez-vous nous parler du château Mico ?

C’est un espace qui me permet au Japon comme dans le monde entier de créer des oeuvres. 

Quelles sont les particularités de la princesse kawaii ?

C’est une princesse qui représente toutes les belles choses du Japon comme les sakuras. Cela sert à créer la princesse. 

Pouvez-vous nous parler des kimonos et des tableaux présents ?

Les formes pour les kimonos sont très strictes et réglementées. Je veux changer cela en créant de nouveaux styles de kimonos. Cela afin de mettre plus en avant la féminité japonaise. Je veux montrer cela dans mes tableaux également. 

Voulez-vous à travers cela transmettre un message ?

Les japonais ne se rendent pas assez compte à quel point leur pays est beau. Je veux montrer cette beauté au monde entier. Je voudrai qu’ainsi les japonais se rendent compte de la beauté de leur pays. 

Quelles sont vos impressions de Japan Expo ?

C’est la première fois que je viens et je vois qu’il y a beaucoup d’énergie. Je suis très contente de participer à cela et d’en faire partie. J’espère que cela va continuer longtemps. 

Avez-vous un message pour le public français ?


J’aimerai que les français viennent au Japon et le voient comme il est et qu’ils puissent voir mes oeuvres. 

Mico sur scène

Sur scène cette artiste nous fait vibrer et nous scotche sur place. Le tout est très beau et nous touche. Entre douceur et force par le message ainsi que les émotions, on est transporté dans son univers et on adore cela. C'est très beau aussi artistiquement parlant ne serait-ce que par les costumes et les accessoires. La mise en scène est bien faite et tout est calculé au millimètre près. C'est une prestation unique et vraiment magnifique.







Je remercie beaucoup Mico d'avoir répondu à mes questions ainsi que le staff qui m'a permis de la rencontrer. 

dimanche, octobre 16, 2016

A la découverte du Japon avec la zone Saiko!Japan

Lors du dernier Impact de Japan Expo, il fut installer une zone et une scène spécialement dédiées à un projet : la zone Saiko!Japan avec le Saiko!Stage.
On a pu y voir un certains nombres de stands et des invités comme des idols, des DJ ou autres. Cela a permis aussi de pouvoir découvrir le projet : Welcome to Japan Project.



La zone Saiko!Japan

Cette zone a permis de découvrir La Saiko!Stage ainsi que des artistes nouveaux ou déjà connus. On pouvait trouver différents stands riche en couleur et bien décorés. Le tout faisait comme un mini village au sein même du festival. Les invités furent nombreux et de qualité. Cela permis d'en savoir plus sur le Japon, les idols et le projet : Welcome to Japan Project.




Rencontres avec certains invités

J'ai pu rencontrer certains invités de cette zone. Voici les entretiens que j'ai pu avoir.

Yuna Yabe


Pouvez-vous vous présenter ?
Je m'appelle Yuna Yabe, je suis modèle, je travaille avec Moshi Moshi Nippon et je suis souvent dans Harajuku. J'aime bien la mode de Harajuku et cette année c'est la première fois que je suis en France, je trouve cela génial. 









Pouvez-vous nous parler un peu de Harajuku ?
Le style Harajuku ressemble un peu à ce que je porte aujourd'hui, un t-shirt coloré avec des arc-en-ciel. C'est surtout de porter des vêtements que l'on aime, colorés et de ne vraiment pas faire attention aux regards des autres, c'est faire attention à ce que l'on aime nous.

Comment avez-vous commencer votre carrière ? 
J'ai commencée par faire des auditions pour un magazine, j'ai gagné et ensuite j'ai remporté des prix. Je viens de Shizuoka et je venais de la province donc j'ai commencé là-bas mais après je suis venue sur Tokyo et j'ai eu de plus en plus de boulot. Ensuite, je suis devenue ambassadrice de Moshi Moshi Nippon,  de fil en aiguille je suis allée à New York puis à Paris et je suis très contente d'avoir de plus en plus de chance de faire des choses à l'étranger. 

Comment êtes-vous devenue l'ambassadrice de Moshi Moshi Nippon ? 
J’étais un peu fan de Moshi Moshi Nippon, notamment d'une mannequin. J'allais toujours aux events et je me suis dit que si un jour il y a une audition je m'inscrirai. 

Comment percevez-vous le fait que la mode Harajuku plaise de plus en plus en France ? 
En travaillant pour Moshi Moshi Nippon, j'ai fait pas mal d'interview et je me suis rendue compte que rien qu'en disant les mots Moshi Moshi Nippon, les gens étaient hyper enthousiaste. Je me suis rendu compte qu'au delà des frontières du japon, le japon avait du succès. Du coup, cela me rend hyper contente évidemment mais fière aussi. 

Quels sont vos impressions de Japan Expo ? 
Je suis étonnée par l'ampleur de cette événement, du nombre de personnes que cela rassemble. De savoir que toutes ces personnes aiment le japon pour une facette ou une autre, ça m'impressionne énormément et j'en suis vraiment très contente. 

Avez vous une affection particulière pour un pays autre que le japon ?
Pour l'instant, je ne suis allée qu'à New York et ici à Paris, j'ai beaucoup aimé Paris, les vêtements et j'ai fait un petit tour pour visiter, j'ai trouvé cette ville vraiment très jolie.


                             
Le Saiko!Stage

Sur le Saiko!Stage on a pu voir de magnifiques performances artistiques comme avec Mico, on a pu assister à des showcases survoltés avec les différents groupes d'idols, on a pu aussi assister à des animations regroupant différents invités.
Cela a permis de découvrir ou revoir certains artistes. On a pu aussi avoir la chance de rencontrer les invités sur les stands. Le tout mettait une bonne ambiance et c'était très agréable.
Cela a aussi permis de susciter l'intérêt et la curiosité des visiteurs.
Tout cela se fit tout au long des 4 jours de manière régulière.
On pouvait ainsi assister à des showcases de qualité loin des grandes scènes et de la foule bien que beaucoup de personnes furent présentes.
Le tout a donné du punch et du dynamisme au projet.
Ce fut une très bonne idée et une bonne initiative.




Toutes les photos : https://www.facebook.com/LaFolieDesMangas/photos/a.1118113774894465.1073742327.399125340126649/1118113791561130/?type=3&theater

Welcome to Japan Project

Ce projet réunit différents idols qui voyagent à travers le monde pour promouvoir le Japon et parler de ce pays. Chacun des groupes représente une région ou une préfecture qu'elle présente et dont elle fait la promotion.

Rencontre avec certaines idols de Welcome to Japan Project

Lors de 4 jours passé à Japan Expo. J'ai pu rencontrer certaines idols participants au projet : Welcome to Japan Project. Voici ce qu'elles m'ont dit.

To To Me

Quel a été votre parcours ?

On voulait devenir des Idols, on a de ce fait passer des auditions. De plus devenir Idol nous permettraient de voyager et de venir en France qui est un pays que nous adorons. 






Est-ce que ce que vous avez vu de la France correspond à vos attentes ?

Oui tout à fait et tout le monde est super gentil. C’est super fun. 

Avez-vous des influences musicales ?

Oui, la K-Pop, le jazz et la danse ainsi que les artistes un peu classes.

Vous avez toutes une couleur pour vos tenues, cette dernière vous est-elle attribuée ?

Oui tout à fait. 

Vous avez un style assez kawaii, considérez-vous représentez cela ?

Nous voulons être les plus mignonnes.

Comment en êtes-vous arriver à participer au projet Welcome to Japan ?

On a été mise dans un livre, c’est ainsi que nous avons pu participer à ce projet. 

Pouvez-vous nous parler de votre région ?

La spécialité de notre région est l’anguille qui est cuisinée dans des plats.

Avez-vous un message ?

On a envie de se faire connaître. 

Rio Hiragi

Quelles impressions cela vous fait-il de revenir en France ?

Cela fait quatre ans que je viens en France, tous les ans il y a des gens et des fans qui m’attendent et j’adore la France. De ce fait, tous les ans je viens avec plaisir. 














Comment êtes-vous devenu une idole ?

Je voulais devenir chanteuse et de fil en aiguille, je suis devenue une idole. 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre univers ?

Certains groupes ont un concept de base, pour ma part non, j’ai mon style que je fais évolué au fil des années. 

Comment en êtes-vous arrivé à participer à Welcome to Japan ?

Tous les jours, je poste beaucoup de vidéos. C’est ainsi que j’en suis arrivée à participer à Welcome to Japan. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur le morceau Banzai ?

C’est une chanson dans laquelle on peut trouver beaucoup de groupe comme : Orange Port, Clover… J’espère que cela va vous plaire.  

Quelles sont vos impressions par rapport à Japan Expo ?

C’est la troisième année que je suis à Japan Expo. L’année dernière, j’étais sur la scène principale qui était une grande scène. C’était super et j’étais très contente d’y être. 
J’ai envie de me faire connaître de plus en plus et de rencontrer le plus de monde possible.

Avez-vous un attachement particulier pour la France ?

J’adore la France notamment pour les monuments. Je trouve cela magnifique. 

Avez-vous un message ?

Merci à tous mes fans et j’espère vous voir de plus en plus nombreux. 

Oyayubi Princess Pouvez-vous vous présenter  ?
Nous sommes les Oyayubi Princess
La forme du pouce un peu replié ressemble un peu à la forme de du département d’Ishikawa. C’est pour cela que nous adoptons cette pose.












Pouvez-vous nous en dire plus sur ce département ?

Il est situé entre la montagne et la mer. Le poisson et les légumes issus de cette région sont délicieux.

Comment le groupe s’est-il formé ?
Nous étions lycéennes et nous avons participé à une audition. Nous avons été sélectionné et c’est ainsi que le groupe s’est formé.

Pouvez-vous nous parler de votre univers musicale ?


On aime la musique qui dégage de l’énergie.


Comment se fait la composition d’un morceau ?
La musique est crée et ensuite notre manager écrit les paroles.

Délivrez-vous un message dans vos chansons ?

Dans le département d’Ishikawa, il neige beaucoup et nous avons l’esprit du rouleau à neige qui compresse et avance toujours malgré tout. On va toujours de l’avant.


Quel est votre ressenti par rapport à Japan Expo ?

C’est la première fois que l’on vient. On est très impressionné et on trouve qu’il y a énormément de chose.


Avez-vous un message ?

Venez dans le département d’Ishikawa.


Orange Port


Pouvez-vous vous présenter ?

On vient de Shizuoka. On y fait pas mal de live. On en fait aussi à Tokyo. On aimerait en faire à travers le monde. 
On est là pour présenter notre province et faire en sorte que de plus en plus de touristes y viennent. 






Comment s’est passé votre sélection ?

Lors de la première audition, on était 200. Sur les 200, 15 personnes ont été sélectionnées. L’année dernière nous sommes venus à 17 pour Japan Expo, cette année pour la première fois nous sommes venus à 5 après quelques changements. 

Avez-vous un souvenir marquant de votre audition ?

Devant un public nombreux, on a du chanter et danser ce qui fait que l’on était stressé. 

Comment se fait la création d’une chorégraphie ?

On prend la musique préparée par notre manager, puis nous créons une chorégraphie qui colle à cela.

Pouvez-vous nous parler de l’attachement que vous avez pour votre ville ?

A Shizuoka, il y a du thé, des kimonos, il y a plein de bonnes choses à manger et l’air est très bon. 

Quelles impressions cela vous fait de revenir régulièrement en France ?

C’et la troisième année que nous venons en France, nous sommes heureuses de retrouver nos fans à chaque fois. 

Comment vivez-vous votre montée en popularité ?

On est super contente de cela.

Avez-vous un message pour vos fans ?


On vous remercie de nous soutenir et on est là pour vous. 

Conclusion

La zone Saiko!Japan et le Saiko!Stage furent une première à Japan Expo et se fut une réussite. Cela permit de créer un show a part entière et de pouvoir mettre en avant les artistes et Welcome to Japan Project. Une belle réussite à refaire. 


Je remercie beaucoup tous les artistes qui ont bien voulu répondre à mes questions ainsi que le staff qui m'a permis de faire cet article.