Archive for 12/15/16

jeudi, décembre 15, 2016

Rencontre sous les signe des arts maritaux avec Jozev à Japan Expo

Lors de la dernière édition de Japan Expo, Jozev fut un des invités des éditions Kotoji et c'est lors de cette occasion que j'ia pu le rencontrer.
"Jozev", Qiao Jing Fu, est un auteur spécialisé dans les romans d'arts martiaux (wuxia). Sa série de romans Sangre Y Acero (Blood & Stell) est un véritable best-seller à Hong-Kong.
Avant d'adapter ses propres romans avec le studio UNICORN, Jozev a également scénarisé un manhua de vampires, publié en 2006 chez Soleil (Claws of Darkness). Il travaille main dans la main avec le dessinateur Felix IP pour l'adaptation de ses romans Blood & Steel, en manhua. La série est publiée depuis 2015 en France et est un des fers de lance de la collection Asian District de Kotoji Editions.

L'interview

  - Pouvez-vous vous présenter ? Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a amené à faire Blood and Steel ?









Mon nom est Jozev, je viens de Hong Kong, l'histoire de Blood and Steel est ma plus grande série. A Hong Kong on peut dire que c'est une histoire de style traditionnel et je l'ai publié en roman en 2008. Ensuite, pendant deux à trois ans, les studios "Unicorn", m'ont contacté pour l'adapter en manhua. Et c'est ainsi que ça a commencé.

  -Vous êtes vous inspiré de quelque chose, qui peut être existait déjà ?
En réalité, j'étais un enfant dans les années 70, à Hong Kong il y a un environnement spécial car je trouve que c'est de là qu'est née vraiment la culture populaire de Hong Kong. A partir des années 70, nous avons eu la télé, des séries, il y en avait beaucoup, en tant qu'enfant je les regardais tout le temps. Mais également, les comics locaux, il y avait des comics sur le kung-fu, tout cela m'a beaucoup influencé. Les films de kung-fu, les films de Bruce Lee, m'ont également beaucoup inspiré. J'ai évolué dans cet environnement, c'est ça qui m'a décidé à devenir auteur. Je choisis exprès ce genre d'histoire car c'est ce que j'aimais en tant qu'enfant et c'est ce que je pense pouvoir le mieux écrire. Il y a également le fait que j'ai étudié les arts martiaux, quand j'avais quinze ans. Cela m'a beaucoup inspiré et je mets beaucoup de choses que j'ai appris dans les arts martiaux. Le style de Wushu que je décrits dans mes romans est plus réaliste, c’est ce que je veux mettre en scène ainsi que des techniques des vrais arts martiaux dedans. Les scènes de combat ne sont pas juste sur qui est le plus fort, il y a beaucoup d'éléments pendant les combats dans mes bulles. Des fois il y a des moments psychologiques. Parfois, c'est comme un aperçu de deux cerveaux. J'ai été également très inspiré par les romans japonais sur les samouraïs. Par beaucoup d'eux, tel que Miyamoto Musashi, leur style de combat est très différent du Wushu. Des fois le combat se finit en une seconde, avant que le deuxième ne puisse réagir. C'est un duel entre deux combattants, cela m'affecte beaucoup. Ceci est donc mon style d'écriture.
  - Avez-vous essayé de combiner en réunissant pleins d'arts martiaux à la manière des film Hongkongais ? 
  Les films Hongkongais de kung-fu ou Wushu en histoires ou en film, parlent toujours d'un conflit entre différentes écoles de kung-fu. Je pense qu'ils essayent de garder cela le pure possible. Je ne pense pas comme cela car j'ai étais très intéressé par Bruce Lee et il a fait du kung Fu, du Taekwondo, du judo et de la boxe et tout ce qui peut compléter cela. Jing Lie est un personnage que j'ai créé, il voyage beaucoup. Il veut apprendre et c'est pour cela qu'il voyage beaucoup. Il a appris différents arts martiaux à travers le monde et ses voyages. Il a la même philosophie que Bruce Lee. 
- Pouvez-vous nous dire s'il y a un message derrière tout cela ?
Une des valeurs des arts martiaux est d'arriver à son but par soi-même et de se dépasser. Il ne faut pas être une copie de son maître. On tombe souvent mais il faut se relever pour continuer à avancer et à progresser. 
- Comment se passe votre collaboration avec Felix IP ?
Il a passé beaucoup de temps à faire le design des personnages. Mes influences ont été : les mangas, les jeux vidéos et les comics. J'avais une idée précise des personnages avant d'écrire et en écrivant. Il a essayé de retranscrire tout cela ainsi que l'action. Il aussi apporté sa vision des choses.  Mes scènes de combats sont assez complexes, j'avais créé des images de cela. Mon livre était facilement adaptable en manhua vu mon style d’écriture. 

Je remercie beaucoup Jozev qui a bien voulu répondre à mes question ainsi que Kotoji qui m'a permis de faire cette interview. 

jeudi, décembre 15, 2016

Deux titres Ki-oon dans la compétition officielle du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Ki-oon annonce que deux de leurs titres ont été retenus dans la compétition officielle du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2017.










En effet, My Hero Academia fait une entrée fracassante parmi les nominés du prix jeunesse pendant que Last Hero Inuyashiki se fraye une belle place dans la sélection officielle et concourt aussi pour le prix du public Cultura.

Pour le hisser jusqu’à la victoire, votez par ici : http://festivalangouleme.cultura.com/vote/

Les super-héros sont de sortie, ils sont loin d’avoir dit leur dernier mot et comptent bien se battre avec force et panache jusqu’au bout.

Source : Ki-oon

jeudi, décembre 15, 2016

Sword Art Online - Mother’s Rosario tome 1

Fiche

Titre :  Sword Art Online - Mother's Rosario
Catégorie : shônen
Auteur : Kawahara Reki 
Illustrateur : Haduki Tsubasa
Editeur français : Ototo
Date de parution : 10/11/2016
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6, 99 euros











© REKI KAWAHARA/TSUBASA HADUKI by KADOKAWA CORPORATION, Tokyo.

Synopsis

Malgré tous les obstacles qu’il a surmontés avec brio, Kirito perd un combat face au mystérieux joueur "l’Épée Absolue". Intriguée par cette défaite, Asuna décide d’aller à la rencontre de cet individu, qui se révèle être une jeune fille nommée Yuuki. Après avoir fait la connaissance de sa guilde, les Sleeping Knights, Asuna s’allie au petit groupe afin de les aider à terminer une quête. Durant cette nouvelle aventure, elle va découvrir un terrible secret qui la marquera à jamais.

Avis

Un nouvel arc 

Voici le commencement d’un nouvel arc de Sword Art Online et cela est toujours attendu avec impatience. Ce dernier prend bien la suite du précédent arc et on retrouve bien tous les personnages clefs et cela permet tout de suite d’adhérer. Le tout commence fort et avec dynamisme pour que l’on accroche de suite. 

Le retour d’une héroïne

On voit ici le retour d’une héroïne fort et attachante. Cette dernière permet au lecteur d’adhérer directement et de trouver de suite ses marques. On sait aussi que l’action sera au rendez-vous avec du dynamisme et des combats intéressants et encore plus percutants. 

Tout l’univers de Sword Art Online

C’est toujours un plaisir que de retrouver cet univers à la fois que l’on pourrait trouver dans n’importe quel mmorpg mais qui est aussi unique. On l’impression que cet univers est tellement vaste qu’il ne possède pas de fin et que l’on en a toujours à découvrir à son sujet. Cela est vraiment plaisant et permet à l’imagination du lecteur de voguer et d’imaginer mille et une choses. 

Les illustrations sont toujours dans la même veine et agréables à regarder.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouvel arc de Sword Art Online nous propose un premier tome riche en action et déjà intense avec le retour de personnages ainsi que d’univers connus pour notre plus grand plaisir. Le tout es dynamique avec la magie de la série qui opère. On est pris du début à la fin dans ce récit qui annonce un nouvel arc fort prometteur.

15/20

jeudi, décembre 15, 2016

En scène ! tome 2

Fiche

Titre : En scène !
Catégorie : shôjo
Auteur : Cuvie
Illustrateur : Cuvie
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 08/12/2016
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 7  ( en cours )
Prix : 7, 65 euros











KENRANTARU GRAND SCENE © 2014 Cuvie (AKITASHOTEN JAPAN)

Synopsis

Bien décidée à devenir ballerine, Kanade a impressioné ses proches avec sa prestation de Cupidon dans "Don Quichotte". D'abord sur un petit nuage, la jeune fille mesure vite le chemin qui lui reste à parcourir avant de réaliser son rêve. Il lui faut apprivoiser les pointes, mais en plus, les rivales ne manquent sur sa route.

Avis

Devenir la meilleure

Voilà le but des chacun des protagonistes. Cela fait monter la tension et le niveau. Tout de suite on change d'ambiance et le tout gagne en maturité. Les tensions commencent à se faire sentir et on rentre vraiment dans le vif du sujet.

Enseignement

On voit ici différentes méthodes d'enseignement et le dureté de ces derniers. Entre plaisir, compétition et soif de devenir la meilleure, les méthodes sont différentes et produisent différents effets. C'est intéressant et cela rajoute un petit plus à l'intrigue non négligeable.

Rivalité

On voit la naissance de rivalité entre les danseuses. Chacune a sa spécialité et sa conception de la danse. Cela introduit du dynamisme et de l'intensité. Le tout n'en devient que plus riche et plus intéressant à suivre.

Une passion débordante

On voit ici la notion de talent et don opposée à celle de la passion. Cela relance un dilemme déjà vu dans d'autres manga sportif et permet de dynamiser le tout en faisant monter l'intensité. L'introduction de nouveaux personnages et de nouveaux défis relancent l'intrigue et on voit bien l'argumentaire des deux camps. Cela nous introduit une petite réflexion sur le sport et sur le pourquoi on fait un art ou un sport.

Les illustrations sont simples mais bien faites.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce second tome de En scène ! nous fait rentrer dans le vif du sujet et on retrouve bien l'ambiance des manga sportifs. Tout est mis en place et la tension monte d'un cran. On rentre dans la cour des grands et on sent que la suite n'en sera que meilleure. 

16/20

jeudi, décembre 15, 2016

Bollywood - Kal Ho Na Ho

Fiche

Titre : Kal Ho Naa Ho ( demain sera ou ne sera pas )
Titre français : New York Masala
Genres : drame romantique
Pays : Inde
Diffusion : 28 novembre 2003
Réalisateurs : Nikhil Advani
Production : Karan et Yash Johar ( Dharma Productions )
Scénario : Karan Johar
Audio : Hindi, anglais
Musique : Shankar Mahadevan, Loy Mendosa & Ehsan Noorani








Durée : 184 min
Cast : Shahrukh Khan (Aman Mathur), Saif Ali Khan (Rohit Patel; le meilleur ami de Naina), Preity Zinta (Naina Catherine Kapur), Jaya Bachchan (Jennifer/Jenny Kapur), Sushma Seth (Lajjo/Lajoji Kapur), Reema Lagoo (la mère de Aman), Dara Singh (le grand-père d'Aman, Chaddha Uncle), Lillette Dubey (soeur ainée de Sweetu, Jawinder/Jazz Kapoor), Delnaaz Paul (Jasprit "Sweetu" Kapoor, meilleure amie de Naina et sa voisine) , Shoma Anand (amie de Lajjo Kapur), Kamini Khanna (amie de Lajjo Kapur), Ketki Dave (la mère de Rohit), Sulabha Arya (la nourrice de Rohit, Kantabhen), Jhanak Shukla (la soeur adoptive de Naina, Gia Kapur), Athit Naik (le frère de Naina, Shiv Kapur), Simone Singh (une des nombreuses conquêtes de Rohit, Camilla), Sonali Bendre (médecin à New York qu'Aman rencontre fréquemment, Priya) , en participation exceptionnelle dans la chanson "Mahi Ve" Kajol et Rani Mukerji

Synopsis

Pour Naina Catherine Kapur (Preity Zinta), jeune immigrante indienne vivant à New York, la vie n'est pas très gaie et ne l'a d'ailleurs jamais été, depuis la mort de son père.
Entre les chamailleries constantes à l'intérieur de sa famille, originaire du Punjab et à moitié catholique, les attentions que nécessitent son petit frère et sa petite soeur, les sautes d'humeur de sa grand-mère (Sushma Seth) et les ennuis financiers de sa mère (Jaya Bachchan) qu'elle tente d'aider comme elle peut, la jeune filles n'a pas de temps pour elle.
Elle ne sort jamais et n'a pas l'occasion de se faire plaisir.
Naina a presque 24 ans, c'est une jeune fille très sérieuse et elle est assez ennuyeuse.
Elle a pour seuls amis, Sweetu (Lillette Dubey) la copine boulotte qui cherche désespérément le prince charmant et Rohit (Saif Ali Khan) , le célibataire invétéré qui drague toutes celles qu'il rencontre.
C'est alors qu'un jeune homme, Aman Mathur (Shahrukh Khan), vient s'installer dans le voisinage, ce qui fait l'effet d'un coup de vent venu du large.
Il aide les gens à résoudre leurs problèmes et à faire face à leur existence déracinée et tous lui en sont reconnaissants.
Il tente aussi d'aider Naina, mais la jeune fille s'irrite de ce qu'elle considère comme une intrusion dans sa vie privée.

Avis

Un drôle de héros

Pourquoi est ce un drôle de héros ?
Et bien, déjà le héros sort de nulle part et viens s'immiscer dans la vie de son nouveau voisinage.
Comme si sa ne suffisait pas, il se met en tête d'aider à régler tout les problèmes des personnes autour de lui.
Mais pourquoi tant d'égard pour des gens qu'ils ne connait même pas ?
Il vient juste d'arriver et il se met en tête d'aider les gens au lieu de s'occuper de sa vie comme les autres.
Disons qu'il veut que les gens soient plus heureux et qu'ils veut que tout aille bien, dans le meilleur des mondes.

Une famille déchirée

La famille de Naina est une famille déchirée depuis la mort de son père dans des circonstances pas très claires que l'on va découvrir.
La grand-mère de Naina ne cesse de se disputer avec sa belle fille qui est la mère de Naina et la petite soeur de Naina.
Mais la grand-mère chérit plus que tout au mode son petit fils.
C'est ainsi que Naina doit subvenir au besoin de sa famille et sans cesse calmer les disputes.
Mais tout va changer grâce à notre héros.
Un soir où la famille de Naina sans la grand-mère, Naina demande à ce qu'il y ait juste un peu de lumières dans leurs sombres vies.
Et que se passe t'il à ce moment, et bien quelqu'un apparaît dans le voisinage.
Oui c'est Aman qui viens répandre un peu de sa joie de vivre dans ce triste voisinage.

La douleur

Notre héros a force d'aider les autres se fait aussi du mal, on le découvre vers la moitié du film.
Mais les autres personnages aussi nous montre leurs souffrances, que ce soit Jennifer, le frère et la soeur de Naina, Naina, Rohit ou d'autres personnages.
Chacun des personnages nous montrent sa profondeur et rend le film réaliste.

 ~ Tu as eu Naina dans cette vie mais dans les autres, elle sera à moi.

Conclusion

En conclusion, un excellent film que je recommande à tous, de la profondeur, de la sincérité, de la fraîcheur et une vague de sentiments.
D'excellents acteurs qui grâce à leur jeu d'acteur nous plongent dans ce tristement beau film.
Un coup de coeur, bon gros coup de coeur.

20/20

Shiki