Archive for 2017

mercredi, décembre 27, 2017

L'Attaque des Titans - Answers

Fiche

Titre : L'Attaque des Titans - Answers
Catégorie : Guide books
Auteur : Hajime Isayama
Illustrateur : Hajime Isayama
Editeur français : Pika
Date de parution : 15/11/2017
Prix : 8, 50 euros










Synopsis

Après L’Attaque des Titans – Inside et Outside, découvrez le troisième guide du vaste univers de Hajime Isayama.

Avis

Un bon résumé

On a le droit ici à un bon résumé de la série et de son univers avec une tonne de bonus pour bien nous gâter. Cela est vraiment bien conçu et très agréable. Les bonus s'intègrent bien et vont de paire avec cela.

Informations

On ici une tonne d'informations et le tout est bien condensé. Certes, certaines sont déjà connues mais on a le droit à des bonus et des surprises vraiment appréciables. Chacun peut y trouver son compte. C'est très complet.

Explorer l'univers

Cet ouvrage permet d'explorer encore mieux l'univers de cette série et de la licence en générale. Ce dernier est vaste et on en apprend toujours davantage. Cela permet de mieux comprendre certaines choses.

Un complément

Ce hors série est un complément pour les amateurs de la série ou tout simplement pour ceux qui veulent en savoir plus sur cette série. C'est bien conçu et le concept à déjà été utilisé pour de nombreuse licences mais c'est toujours sympa.

les illustrations sont dans la lignée de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture agréable.

Conclusion

Ce tome spécial permet de mieux appréhender l'univers et les personnages de la série. Cela comblera les fans et les amateurs de la série. C'est complet et riche. On en apprend davantage et on comprend mieux certaines choses. 

14/20

mercredi, décembre 27, 2017

Mob Psycho 100 tome 4

Fiche

Titre : Mob Psycho 100 
Catégorie : shônen
Auteur : One
Illustrateur : One
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 9/11/2017
Nombre de tomes en France : 4 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 15 ( en cours )
Prix : 7, 65 euros








MOB PSYCHO 100 ©2012 ONE / SHOGAKUKAN

Synopsis

« Si tu as des soucis, Shigeo, tu peux m’en parler. »
Depuis son enfance, Ritsu a toujours envié les pouvoirs de son grand frère Shigeo. Mais maintenant que ses pouvoirs se sont réveillés, il va révéler au grand jour ses véritables intentions qu'il avait jusqu'ici toujours refrénées...


Avis

Rivalité

Voilà ce que l'on peut constater ici même si cela n'est pas dit clairement. Cela donne une sorte de tension et relance bien l'intrigue. On voit que tout se complexifie tout en restant fun pour notre plus grand plaisir.

Pouvoir

On voit ici les pouvoirs du frère et une alliance plutôt inattendue. On se rend compte que l'on n'est pas au bout de nos surprises pour notre plus grand plaisir. C'est frais et dynamique. On ressent bien la force des pouvoirs du personnage.

Focus

On voit ici le frère du héros mis en avant et cela change un peu les choses et permet de mieux comprendre ce personnage, son importance et de suivre son évolution qui est pour le moins surprenante.

Tournant

On voit ici un tournant intéressant dans l'intrigue. Cela relance un peu le tout et permet d'introduire des éléments nouveaux qui piquent notre curiosité. Ainsi, on retrouve un peu de nouveauté et de dynamisme.

Les illustrations sont dans la même lignée que pour les tomes précédents.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce quatrième tome de cette série vraiment hors norme permet de mettre en avant le frère du héros et de créer un tournant intéressant dans l'histoire. On reste dans le fun et le léger et on continue de bien se divertir.

15/20

mercredi, décembre 27, 2017

Card Captor Sakura - Clear Card Arc tome 1

Fiche

Titre : Card Captor Sakura - Clear Card Arc
Catégorie : shôjo
Auteur : Clamp
Illustrateur : Clamp
Editeur français : Pika
Date de parution : 15/11/2017
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( en cours )
Prix : 6, 95 euros









Card Captor Sakura © 2015 CLAMP • ShigatsuTsuitachi CO., LTD. / Kodansha Ltd.

Synopsis

C’est le mois d’avril, les cerisiers sont en fleur et Sakura entame son année de cinquième. Tout semble se passer pour le mieux : Shaolan est de retour comme promis et fréquente le même collège ! Mais une nuit, elle fait un rêve étrange... À son réveil, toutes ses cartes sont devenues transparentes et inutilisables ! Guidée par une clef apparue en rêve, Sakura est sur le point de débuter une nouvelle aventure !

Avis

Le retour de Sakura

Voilà le retour d'une icône du manga. Après de longues années d'absence, elle revient et n'a rien perdue de son éclat pour notre plus grand plaisir. Le tout reste dans le ton de l'époque et cela fait du bien.

Mystère

Voilà le maître mot qui entoure ce nouvel arc et la nouvelle intrigue qui début. Tout semble mystérieux et attire de ce fait notre attention et donc notre intérêt. Cela permet de bien lancer l'histoire.

Tout semble bien aller

On sent ici comme un calme et un bonheur que rien ne pourrait bien ébranler. Cela surprend et on se demande ce qui pourrait bien arriver. Le tout démarre avec douceur pour nous laisser apprécier les personnages.

Une nouvelle aventure

On voit ici une nouvelle intrigue qui commence et cela semble prometteur. Plus qu'un renouvellement, l'intrigue reprend bien les bases de l'histoire de départ pour la poursuivre et nous donner encore plus de plaisir.

Les illustrations ont un côté rétro fort sympathique.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Quel plaisir que de retrouver notre chasseuse de cartes préférées avec cette suite tant attendue par les fans. On retrouve tous les éléments qui font le succès de la série. L'intrigue attire bien notre curiosité et on hâte de voir la suite.

15/20

mercredi, décembre 27, 2017

Love hotel princess tome 1

Fiche

Titre : Love hotel princess
Catégorie : shôjo
Auteur : Tôyama Ema
Illustrateur : Tôyama Ema
Editeur français : Pika
Date de parution : 1/11/2017
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( terminée )
Prix : 6, 95 euros








Synopsis

Bonne élève et populaire, Leila Watanuki vit dans le love hotel tenu par sa famille. Quand un camarade, Owaru Sangatsu, découvre la vérité, il promet de ne rien révéler si Leila le laisse vivre avec elle dans l'établissement.

Avis

Love hotel

voilà le thème de ce manga. Cela est ici traité de manière comique et on découvre cette institution sous un autre angle. Cela permet de créer une intrigue originale et intéressante. Bien entendu cela crée aussi pas mal de rebondissements.

Je suis une princesse

Voilà ce que pense et fais croire notre jeune héroïne dans ce shôjo atypique. Cela a à la fois un côté rêveur et idéaliste et comique. Cela donne de la fraicheur au manga et rend le tout plus léger. L'héroïne n'en devient que plus attachante.

Emotion

En effet, nous sommes dans un shôjo et qui dit shôjo, dit émotion. Les sentiments sont présents et on ressent ces derniers avec tendresse et une certaine émotivité. C'est doux et on s'attache très vite aux personnages.

Mensonges

On voit ici que l'héroïne vit dans un monde de mensonges et qu'elle est prête à tout pour que cela demeure ainsi. Cela conduit à des situations assez comiques voir touchantes. Le tout repose sur cela et ça fonctionne bien.

Les illustrations sont typique du genre.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce shôjo est à la fois classique et original. On retrouve le mécanisme des shôjos classiques avec une intrigue original et fort sympathique. Le thème du love hotel est utilisé ici avec légèreté et humour. Cela permet de voir cela sous un autre jour. 

16/20

mercredi, décembre 27, 2017

Le japonais en manga

Fiche

Titre : Le japonais en manga
Auteur : Marc Barnabé
Editeur français : Glénat
Date de parution : 4/10/2017
Prix : 23, 75 euros













Synopsis

Les éditions Glénat proposent une méthode complète d'apprentissage du japonais par le biais du manga ! À travers l'étude de planches soigneusement sélectionnées, le lecteur sera amené à décoder et comprendre les processus de pensées de la langue nippone, sans formules rébarbatives ni explications absconses, mais dans une ambiance et un ton ludiques.

Avis




Ludique

Le tout est ludique et très simple d'accès. Cela est aussi attractif et on a vraiment envie d'apprendre encore plus avec cet ouvrage. Le tout est bien expliqué et on comprend assez vite. Les exercices sont sympas.

Pour tous niveaux

On effet, ici on peut aussi bien être débutant ou plus avancé et trouver son compte dans cette méthode que l'on peut suivre depuis le début pas à pas ou dans laquelle, on peut sélectionner son ou ses chapitre(s).

Progressif

L'apprentissage est progressif et on ne se perd pas en route. Les étapes ne sont pas brulées et cela permet d'apprendre à notre rythme. Le découpage en chapitre facilite cela et sans s'en rendre compte, on progresse bien et vite.

Une vraie méthode

Nous avons à faire ici à une vraie méthode qui permet d'apprendre réellement le japonais pour notre plus grand plaisir. Amateur ou non de manga cela permet d'apprendre cette langue de manière originale et ludique et compléter ou commencer son apprentissage.

L'édition est bien faite avec un papier de qualité. Le tout est simple et très facile d'accès. C'est clair et attractif.

Conclusion

Le japonais en manga permet d'apprendre de manière ludique et complète les bases du japonais et de pouvoir appréhender cette langue dans son ensemble. Le tout est progressif et s'adapte à tous les niveaux. C'est une vraie réussite.

18/20

mercredi, décembre 27, 2017

Les recettes pirates de Sanji

Fiche

Titre : Les recettes pirates de Sanji
Editeur français : Glénat
Date de parution : 22/11/2017
Prix : 20 euros


Synopsis

Sanji, le cuisinier vedette de l'équipage de Chapeau de paille, vous révèle ses recettes secrètes. Plus de 40 recettes expliquées pas à pas vous feront revivre autour de la table tous les exploits de vos pirates préférés. Bon appétit !







Avis



Cuisine

Voilà le thème de ces fiches et en même temps avec un pirate cuistot on ne pouvait s'attendre à autre chose. Cela peut surprendre et déconcerter mais c'est original et unique pour notre plus grand plaisir. Les pirates sont vraiment à l'honneur.

Fiches

Les recettes sont présentées ici non pas comme dans un livre de cuisine classique mais sous forme de fiches afin de mieux être utilisables. Le tout est ainsi plus lisible et plus pratique. Cela permet aussi de classer cela comme on veut.

Manga et réalité

On voit ici un savant mélange des deux ce qui nous permet d'allier plaisir et concret. Cela permet aussi à ces fiches de recettes de se démarquer et de fair preuve d'originalité. C'est un plaisir partagé qui nous comble.

Comme Sanji

On peut ici devenir comme Sanji grâce à ces fiches de recette et nous aussi on peut devenir un vrai cuisto pirate. Cela fait plaisir et permet de bien se prendre au jeu.Pour les amateurs du manga cela rajoute du charme.

Les illustrations sont un beau mélange entre manga et réalité. Cela met bien l'eau à la bouche.

L'édition sous forme de fiche est agréable, sympa et facile à utiliser.

Conclusion

Ce délicieux mélange de manga et de livre de cuisine nous met l'eau à la bouche et nous permet d'allier une bonne dégustation avec un plaisir non négligé. Amateur ou non de la série, on ne pourra que trouver notre bonheur. C'est un coup de coeur.

17/20

lundi, décembre 25, 2017

Kenichi tome 19

Fiche

Titre : Kenichi
Catégorie : shônen
Auteur : Matsuena Shun
Illustrateur : Matsuena Shun
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 9/11/2017
Nombre de tomes en France : 48 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 61 ( terminée )
Prix : 13, 20 euros









© 2002 by Shun MATSUENA / Shogakukan Inc.

Synopsis

La mort de Junazard déclenche une lutte acharnée pour le royaume de Tidat. C’est alors qu’apparaît Jihan, le successeur légitime que Ken-Ichi pensait avoir tué lors de leur combat à mort !!
Ayant réussi à récupérer Miu, Ken-Ichi rentre au Japon. Mais voilà qu’il reçoit un appel de son ancien rival, Ryûto Asamiya… !?

Avis

Reconstruction

Voilà ce que l'on voit au début de ce tome pour le pays ravagé et par la perte d'un leader. Cela se fait dans la joie mais on voit aussi les difficultés liées à la reconstruction. Le tout est bien fait et donne envie de lire.

Calme après la tempête

Voilà que dans ce tome, on souffle un peu et que les combats s'estompent pour laisser place au dialogue et au repos. Cela peut donner l'impression que tout est mou et que la tension est retombée mais le tout reste dynamique et attractif.

Récupération

Il faut panser ses blessures et aller de l'avant voilà ce que veut notre petit couple qui tente de récupérer. Le tout se fait avec humour et sans prise de tête comme il est de coutume dans cette série. Cela permet de voir un rapprochement entre les 2 personnages.

Suite des aventures

On voit ici la suite des aventures de nos jeunes héros qui se remettent tant bien que mal de ce qu'ils viennent de vivre. Une page se tourne pour laisser place à de nouvelles intrigues et de nouveaux combats encore plus terribles.

Les illustrations sont dans la lignée des tomes précédents.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. Les couvertures sont rigides et cartonnées.

Conclusion

Ce nouveau tome de Kenichi nous permet de voir le retour au calme après la tempête et de pouvoir enchainer sur une nouvelle intrigue avec de nouveaux combats. C'est une période transitoire qui permet de passer à la suite.

15/20

lundi, décembre 25, 2017

Ajin tome 10

Fiche

Titre : Ajin
Catégorie : seinen
Auteur : Miura Tsuina
Illustrateur : Sakurai Gamon
Editeur français : Glénat
Date de parution : 22/11/2017
Nombre de tomes en France : 10 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 11 ( en cours )
Prix : 7, 60 euros









AJIN © Gamon Sakurai / Kodansha Ltd.

Synopsis

Avec la mise à feu et à sang des locaux de Forge Sécurité, Kei Nagai a perdu plus qu’une bataille. La défaite a porté un coup fatal à la stratégie qu’il avait mise en place avec Tosaki et le pousse à abandonner ses camarades.
Sato poursuit quant à lui sur sa lancée, fort d’avoir déjoué le guet-apens tendu par ses adversaires. Mais au lieu de terminer sa série d’assassinats – la “deuxième vague” de ses actes terroristes – c’est vers la troisième qu’il avance à grands pas.
L’heure est venue pour Kei Nagai de montrer ce qu’il vaut vraiment.


Avis

Reprise de contact

Voilà ce que l'on voit dans ce tome notamment au début. Cela surprend et permet de voir le point de vue des proches du héros et de marquer une tournure voir une rupture avec le passé pour aller encore mieux de l'avant.

Se protéger

Voilà ce que doit faire le héros pour lui mais aussi pour ses proches. Cela renforce l'intensité et l'angoisse liée à la situation. Ainsi, on voit encore plus le côté dramatique et émotionnel de la série. Cela permet de donner plus de profondeur à la série.

Fuite

Voilà ce que doit encore faire le héros de cette série qui doit survivre et donc fuir. Cela donne l'impression d'une courses effrénée et maintient l'adrénaline de la série et d'un côté son rythme. Cela donne aussi l'impression d'une course sans fin.

Explications

On voit ici notre héros qui tente de s'expliquer et qui explique ses gestes. Cela permet de le voir évoluer et de voir l'évolution de ce qu'il ressent. Le tout est toujours dynamique mais on ici beaucoup dans la psychologie des personnages.

Les illustrations sont toujours dans la lignée des tomes précédents.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome d'Ajin nous permet de voir les hésitations et les douleurs de notre héros qui ne sait plus vraiment quoi faire. On voit une fuite et une mise à l'abri qui se fait après des explications. On le sent plus humain que jamais.

15/20

lundi, décembre 25, 2017

Gunnm Mars Chronicle tome 4

Fiche

Titre : Gunnm Mars Chronicle
Catégorie : seinen
Auteur : Yukito Kishiro
Illustrateur : Yukito Kishiro
Editeur français : Glénat
Date de parution : 22/11/2017
Nombre de tomes en France : 4 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 5 ( en cours )
Prix : 7, 60 euros









GUNNM KASEI SENKI © Yukito Kishiro / Kodansha Ltd.

Synopsis

Le Baron Muster… Cette inquiétante figure masquée repousse les limites de la morale sur Mars. Après avoir enlevé Erika et être tombé sous son charme, il n’a plus qu’un seul et unique but : faire germer la graine du vice enfouie en elle.
La vilaine petite fille va apprendre du grand méchant toute sa philosophie du mal !


Avis

Réalité

Ce manga par son ton et les thèmes abordés nous font penser à une sorte de roman d'anticipation ce qui renforce l'intérêt de cette série et qui permette aussi de donner plus de charisme aux personnages. Cela donne aussi beaucoup de force à la série.

Une ambiance dark

On voit ici que tout  s'assombrit pour devenir de plus en plus dark. Cela renforce le côté tragique voir dramatique du ton de la série. Cela permet de donner un ton plus sérieux et plus adulte au manga. Cela est une bonne chose.

Rupture

On note ici une rupture assez dure avec les tomes précédents. Cela surprend et relance l'intrigue. On plonge dans un récit plus dur et aussi plus adulte. Cela n'est pas pour déplaire bien au contraire. Cela relance notre intérêt.

Une certaine réalité

On peut voir ici une certaine vision réaliste d'un futur qui ne semble pas irréalisable et surtout on voit bien avec les personnages et leur caractère leur proximité avec les vrais humains. Cela permet une certaine réflexion en arrière plan assez intéressante.

Les illustrations sont dans la lignée des tomes précédents.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Gunnm Mars Chronicle nous plonge dans une ambiance sombre avec un certain cynisme et finalement une touche de réalité non négligeable. On voit une réflexion assez intéressante en arrière plan.

14/20

dimanche, décembre 24, 2017

Timeless Romance tome 1

Fiche

Titre : Timeless Romance
Catégorie : shôjo
Auteur : Aikawa Saki
Illustrateur : Aikawa Saki
Editeur français : Soleil Manga
Date de parution : 8/11/2017
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( en cours )
Prix : 6, 99 euros








MEIKYU ROMANTICA © 2015 SAKI AIKAWA (AKITASHOTEN JAPAN)

Synopsis

Akari a la sensation d’entendre une voix en elle. Alors qu’elle est sur le point d’avouer ses sentiments à son ami d’enfance, elle perd connaissance. Elle se réveille alors dans le corps d’une jeune femme au siècle précédent. Un jeune homme lui apprend alors que la propriétaire de ce corps partage une âme identique à la sienne et qu’elle a fait appel à Akari pour mettre fin à une malédiction. Voilà la seule chance pour la jeune fille de retourner dans son corps originel.

Avis

Retour dans le passé

On a le droit ici à un voyage dans le temps assez radical et rapide. Cela permet de créer un contexte un peu fantastique et imaginaire qui s'allie parfaitement avec le cadre de l'histoire pour encore plus nous captiver.

Dans le corps d'une autre

Voilà ce qui arrive à notre héroïne qui se retrouve dans le corps d'une autre et à une époque différente de la sienne. Cela la surprend tout autant que les lecteurs et est un bon starter pour l'intrigue qui démarre bien.

Une belle romance

On a le droit ici à une belle romance tout en douceur avec beaucoup de tendresse. C'est dynamique tout en étant raisonnable dans les sentiments ce qui donne beaucoup de charme et d'attrait à cette série.

Un beau conte

On a l'impression d'être dans un beau conte qui daterait du Japon médiéval. Cela séduit et attire toujours. Les personnages sont attachants. Cela crée une ambiance douce et propice aux sentiments. C'est vraiment agréable.

Les illustrations sont faites avec finesse et sont bien soignées.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Timeless Romance est un beau conte sous forme de manga alliant modernité et passé dans une romance tout en douceur avec un brin de fantastique et tout ce qu'il faut pour nous transporter et nous faire rêver.

16/20

dimanche, décembre 24, 2017

Wonder Rabbit Girl tome 2

Fiche

Titre : Wonder Rabbit Girl
Catégorie : shônen
Auteur : Hirose Yui
Illustrateur : Hirose Yui
Editeur français : Delcourt / Tonkam
Date de parution : 03/01/2018
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( en cours )
Prix : 7, 99 euros








WONDER RABBIT GRIL © 2015 by Yui Hirose/ SHUEISHA Inc.

Synopsis

A la poursuite de Wonder Rabbit Girl...

Avis

Recherche

Notre héros poursuite sa quête pour retrouver la jeune fille. Cela se fait à la manière d'une enquête policière avec mystère et beaucoup de faux chemins. Cela permet d'hatiser notre curiosité et donc notre intérêt.

Perversion sexuelle

On voit ici tout un tas de perversion sexuelle. Chaque nouvelle fille incarne une de ces dernières. Cela est montré sans tabou et de manière directe. C'est assez déroutant mais en même temps surprenant. Cela donne une tonalité assez particulière au manga et cela domine sur le reste.

Etude

Notre héros ne cesse d'étudier les filles qu'il rencontre. Il décrypte tout et cherche à comprendre leur mode de fonctionnement. Cela est intéressant et permet de voir différents cas. Ainsi, notre héros évolue en s'enrichissant de ses expériences.

Perdition

On sent que notre héros est de plus en plus en perdition dans cette histoire et que ce qu'il découvre l'enrichit autant que le déroute. Les personnages semblent tous plus pervertis les uns que l'autre et cela donne une vision assez étrange et une ambiance singulière.

Les illustrations sont agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Wonder Rabbit Girl est un manga qui surprend et peu déranger au début mais on finit par rentrer dans l'histoire qui s'avère nous captiver et on poursuit cette traque à travers un personnage qui évolue et apprend au fil des rencontres.

14/20

dimanche, décembre 24, 2017

Chikashi Kubota à Paris Manga et SCI-FI Show

PARIS MANGA & SCI-FI SHOW annonce la présence exceptionnelle de M. Chikashi Kubota à l'occasion de la 25e édition du 3 et 4 février 2018.



Chikashi Kubota est un chara designer talentueux dont tout le monde a pu apprécier le travail sur la série événement ONE PUNCH MAN. Très actif, il oeuvre aujourd'hui sur FULI CULI 2, la suite de la série animée ovni et inclassable au succès incontournable.

Chikashi KUBOTA prendra part à des séances de dédicaces gratuites tout au long du week-end et participera également à une conférence le samedi, suivie de questions-réponses avec le public.


Chikashi KUBOTA est passionné par l’animation depuis son plus jeune âge. Dès l’école primaire, il dessine des personnages de Dragon Ball dans les coins de son cahier pour s’occuper et les voit s’animer en le feuilletant. Il sait alors qu’il veut devenir animateur !
Extrêmement motivé, Chikashi Kubota tente sa chance pour intégrer le studio de production Xebec dès le lycée. S’il est alors recalé, il n’en perd aucunement son enthousiasme, boosté par le studio qui le trouve prometteur. Tout en intégrant une école spécialisée en animation, il reste en contact étroit avec le studio Xebec qui l’embauche officiellement comme animateur en 1998, il a alors tout juste 20 ans.

Puis, Chikashi Kubota a travaillé au studio Gainax comme animateur et directeur d'animation sur des œuvres telles que Gurren Lagann et Diebuster the Movie. En parallèle, il travaille comme directeur d'animation sur certaines œuvres de Hosoda Mamoru comme One Piece : Baron Omatsuri et l'île aux secrets et La Traversée du temps.

Plus récemment, il prend part en tant que directeur d'animation et animateur à la série animée Space Dandy réalisée par Shingo Natsume. Egalement réalisateur de la série événement One Punch Man, M. Natsume fait de nouveau appel aux talents de Chikashi Kubota, cette fois, au poste de character designer et de directeur de l’animation.

Chikashi Kubota est également le chara designer de la toute nouvelle série Fuli Culi 2 qui arrivera prochainement sur Cartoon Network US.

Source : Paris Manga 

mardi, décembre 19, 2017

Tales of Wedding Rings tome 4

Fiche

Titre : Tales of Wedding Rings
Catégorie : seinen
Auteur : Maybe
Illustrateur : Maybe
Editeur français : Kana
Date de parution : 17/11/2017
Nombre de tomes en France : 4 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 5 ( en cours )
Prix : 7, 45 euros









© MAYBE / SQUARE ENIX

Synopsis

Devenu roi des Anneaux dans un autre monde, Satô doit épouser cinq princesses. Il se rend au pays du feu, où vit le peuple-chat, afin d’épouser
la troisième princesse. Mais cette dernière, la princesse Granat, est une guerrière redoutable qui a décidé de se marier uniquement à un homme plus fort qu’elle… ! Satô réussira-t-il à l’épouser ?


Avis

Une nouvelle épouse

Voilà que notre héros se retrouve avec une nouvelle femme assez rapidement et de manière surprenante. Cela permet de bine enchaîner et de tout de suite rentrer dans le vif du sujet et donc l'action.

Complot

On voit ici un complot se tramer en arrière plan. Ainsi l'intrigue se trouve complexifier et forcément encore plus intéressante et riche. Cela permet de bien nous maintenir en éveil et aussi de susciter notre intérêt.

L'aventure continue

Nous voilà parti dans la suite des aventures de notre jeune héros qui ne cesse de progresser et d'aller d'épouses en épouses ainsi que de surprises ne surprises. Cela permet de découvrir encore plus ce monde mystérieux, dangereux et attrayant.

Une épopée formidable

On voit encore ici le fait que cette quête est vraiment une épopée formidable digne des grandes fresques de l'heroic fantasy cela permet de combler les amateurs du genre et les amateurs de grandes aventures.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Tales of Wedding Rings permet de voir la suite de la quête de notre héros et de découvrir une nouvelle épouse et de voir un nouveau complot en arrière plan. Le tout reste ainsi dynamique et attrayant.

15/20

mardi, décembre 19, 2017

Tenjin tome 3

Fiche

Titre : Tenjin
Catégorie : shônen
Auteurs : Komori Yôichi - Taoka Muneaki
Illustrateur : Sugie Tasuku
Editeur français : Kana
Date de parution : 27/10/2017
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 9 ( en cours )
Prix : 6, 85 euros









TENJIN © 2015 by Tsubasa Sugie, Muneaki Taoka, Yoishi Komori/SHUEISHA Inc.

Synopsis

Après avoir obtenu ses ailes, Riku décide de devenir un Eagle Driver, un pilote de F-15. Il atterrit sur la base de Nyûtabaru, où des entraînements plus exigeants, plus rapides, plus intenses l’attendent, mais surtout, où il devra faire face à un ciel nouveau d’une rigueur sans précédent !

Avis

Dépasser ses limites

Voilà ce que veut notre jeune héros comme beaucoup d'héros me direz vous mais cela permet de toujours nous tenir en haleine et de toujours créer des rebondissements intéressants. Le dynamisme n'est ainsi jamais cassé.

Explorer le ciel

Voilà ce que désir par dessus tout notre jeune héros. Cela permet de faire rêver et de montrer une grande ambition. Cela permet aussi de nous faire rêver et on voit que l'on va toujours aller plus loin et plus fort.

Progresser

Voilà ce que veut notre jeune pilote et il réussit. Cela s'enchaîne vite et donne du punch ainsi que du dynamisme à ce récit. Cela permet aussi de bien faire monter l'intensité et de suivre aussi une évolution intéressante.

Un nouveau model

Voilà que notre jeune pilote qui ne cesse de progresser veut surmonter de nouveaux obstacles et se dépasser. Il prend beaucoup de risques et on voit l'apparition d'un nouveau personnage qui va devenir son modèle. Cela relance bien l'intrigue.

Les illustrations sont toujours bien faites.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Tenjin nous permet de suivre la suite des aventures de notre pilote en herbe. On voit qu'il veut aller toujours plus loin et plus haut avec toujours en arrière plan l'enquête qui se poursuit. L'intensité ne cesse de grimper pour notre plus grand plaisir. 

15/20

mardi, décembre 19, 2017

Your name tome 1

Fiche

Titre : Your name
Catégorie : shônen
Auteur : Shinkai Makoto
Illustrateur : Kotone Ranmaru
Editeur français : Pika
Date de parution : 5/07/2017
Nombre de tomes en France : 3 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 7, 50 euros









© Ranmaru Kotone 2016 © 2016 TOHO CO., LTD. / CoMix Wave Films / KADOKAWA CORPORATION / East Japan Marketing & Communications, I

Synopsis

Mitsuha a grandi dans une famille japonaise traditionnelle. Elle s'ennuie dans sa vie à la montagne et rêve de connaître le rythme trépidant d'une grande ville. Taki, lui, vit à Tokyo. Entre le lycée, ses amis et les petits boulots, il ne sait plus où donner de la tête. Un jour, les deux adolescents se réveillent dans la peau l'un de l'autre.

Avis

Dans le corps d'un autre

Voilà le point de départ de cette histoire, un échange de corps. Cela permet de voir deux personnages en parallèles et leur vie très différente. L'histoire qui se construit autour de cela est vraiment riche et mystérieuse.

Une belle adaptation

Cette histoire était tout d'abord un anime qui a été ensuite adapté sous plusieurs formats. L'adaptation en manga est une réussite sur tous les plans et ravira aussi bien les fans que ceux qui ne connaissent pas l'anime.

Emotion garantie

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'avec cette histoire vous aurez votre dose d'émotion dès les premières pages. C'est poignant et vraiment on ressent tout avec force. Cela rend le tout encore plus magnifique.

Une belle histoire

Cette histoire est vraiment magnifique aussi bien sur les plans des émotions que sur le plan psychologique. Tout est bien construit et les personnages sont aussi charismatiques qu'attachants. C'est vraiment à ne pas louper.

Les illustrations sont toutes en couleur et agréables à regarder.

L'édition est bien faite et tout en couleur.

Conclusion

L'adaptation en manga du film d'animation Your Name est une réussite sur tous les plans et cela permet de découvrir ou redécouvrir ce chef d'oeuvre. On va plus loin et on rentre encore plus profondément dans la psychologie des personnages. 

17/20

lundi, décembre 18, 2017

One-Punch Man tome 9

Fiche

Titre : One-Punch Man
Catégorie : seinen
Auteur : One
Illustrateur : Murata Yûsuke
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 7/12/2017
Nombre de tomes en France : 9 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 15 ( en cours )
Prix : 6, 80 euros








Synopsis

Garoh, une tête brûlée qui rêve de devenir un monstre, est venu mettre le boxon à l'Association des héros ! Il se retire après avoir rétamé plusieurs d'entre eux, mais quel est donc son but ? D'autre part, Fubuki, première de la classe B, rend visite à Saitama avec l'intention d'en faire son larbin...

Avis

Toujours dans la même lignée

Ce tome s'inscrit dans la lignée des tomes précédents. Cela permet de faire une continuité tout en relançant l'intrigue. On retrouve la même dynamique et le même humour avec l'alternance d'humour et d'action.

Du punch et de l'humour

Voilà les deux maîtres de cette série et on retrouve une fois de plus cela dans ce tome. Notre héros ne cessera jamais de nous surprendre et son caractère est vraiment immuable quelque soit les situations. Bref, un bon moment de lecture.

De nouveaux personnages

L'apparition de nouveaux personnages pimentent l'intrigue et nous permet de découvrir de nouveaux héros ou ennemis. L'intrigue s'enrichit et cela n'est pas pour déplaire. La dynamique n'est ainsi jamais rompu.

Factions

On voit qu'au sein même de la ligue des héros, nous avons plus plusieurs clans et une lutte pour le pouvoir. Cela rend les relations entre les personnages plus complexe et introduit une nouvelle intrigue en arrière fond.

Les illustrations sont toujours dans la même lignée.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de One-Punch Man nous permet de suivre la suite des aventures de notre héros plus blasé que jamais. Cela est toujours aussi décalé et humoristique. L'apparition de nouveaux personnages enrichit et relance bien l'intrigue.

14/20

lundi, décembre 18, 2017

Rafnas tomes 1 et 2

Fiche

Titre : Rafnas
Catégorie : seinen
Auteur : Shirai Yumiko
Illustrateur : Shirai Yumiko
Editeur français : Komikku
Date de parution : 7/12/2017
Nombre de tomes en France : 2 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( terminée )
Prix : 16 euros








© Yumiko SHIRAI 2014 / Futabasha Publishers Ltd.

Synopsis

Il y a bien longtemps, la planète RAFNAS a été colonisée par les humains. Au contact de son atmosphère, ils ont changé et peuvent maintenant flotter dans les airs. La planète est quant à elle parcourue par de géants courants rocheux aériens appelés “streams”. C'est dans cet univers rude et désertique que nous faisons la rencontre des deux personnages principaux : Lima, la nouvelle vigie chargée de surveiller l'activité des streams qui est dotée d'une capacité incroyable à se déplacer parmi eux et Ragi, un des rares humains originels qui ne peut pas voler et qui travaille dans une mine. Leur rencontre sera au cœur du récit puisque malgré leurs différences et leurs caractères difficiles, ils vont s'allier pour tenter de sauver un village menacé de destruction par un courant rocheux devenu incontrôlable. Leur singularité va également les rapprocher. En effet, le champ de force de Lima est trop puissant pour que les rafnésiens l'approchent sans se sentir mal alors que Ragi est le seul de par sa nature à pouvoir l'approcher. Cependant ce dernier vit avec un masque car l'atmosphère de la planète est mortelle pour lui. Bravant le danger et l'appréhension de ceux qui les entourent, ils vont tout tenter pour sauver les habitants du village. Pourront-ils relever ce défi ? Et Ragi pourra-t-il se rapprocher de Lima pour qui il éprouve des sentiments forts ? L'épopée de RAFNAS va vous emmener vers un voyage plein d'aventures inoubliables !

Avis

Un monde étrange

Le monde décrit dans ce récit est aussi étrange que fascinant. Cela met mal à l'aise au début mais cela permet de découvrir un univers riche et intéressant. Les personnages sont bien construits et ont une force de caractère intéressante.

Réflexion

Cette histoire est empreinte de réflexion et cela permet de réfléchir sur notre monde et sur son évolution. Cela est intéressant et rend le tout plus profond et donc plus intéressant. Cela n'est pas prise de tête et s'allie bien avec l'action.

Original

Ce manga est original et cela fait du bien de voir un peu d'originalité car cela est chose rare de nos jours sur la scène du manga. Cela forcément donne de suite du charme à ce manga et cela se rajoute avec la qualité du récit et la force des personnages.

Captivant

Ce récit est aussi captivant que déstabilisant. On plonge vite dans l'univers de ce manga qui semble riche et bien construit. Le tout attire notre curiosité et les réponses viennent au fur et à mesure de manière à garder cette curiosité.

Les illustrations sont agréables à regarder et dans un style bien particuliers et propre au mangaka.

L'édition est dans un format plus grand que ce que l'on peut voir habituellement. La couverture est en carton rigide.

Conclusion

Ce récit riche en originalité et en surprises nous propose un univers unique et vraiment riche. L'histoire est captivante et après un temps d'adaptation on s'immerge dans la féérie du récit pour notre plus grand plaisir.

15/20

lundi, décembre 18, 2017

Death Note chez Oniri


Le manga culte se décline en statue de collection grâce à ONIRI Créations.

Copyright : ©Tsugumi Ohba, Takeshi Obata/ SHUEISHA, VAP, MAD HOUSE, DNDP. All Rights reserved.


Après avoir présenté en juillet dernier une première statue de COBRA, Oniri Créations est ère de vous présenter sa seconde production : la première statue basée sur l'anime Death Note, chef d'œuvre de l'animation japonaise adapté du manga culte de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata. Limitée à 999 exemplaires dans le monde, elle sera disponible en précom- mande dès le 14 décembre.
Un must-have pour tous les fans de Death Note, de pop culture japonaise et les collectionneurs de statues.

La statue représente le personnage de Light tenant une faux accompagné de Ryuk, le dieu de la mort qui garde un œil attentif à l'utilisation que Light va faire du Death Note. Le socle qui représente le monde Shinigami et les couleurs utilisées accentuent le côté sombre de la statue. La statue est fournie avec 2 mains interchangeables pour Light, l'une tenant le Death Note et l'autre tenant une pomme rouge. Le diorama fourmillant de nombreux détails est réalisé en résine à l'échelle 1/6. La statue est limitée à seulement 999 exemplaires dans le monde et sera disponible en précommande à partir du 14 décembre 2017 à 20h00.

Infos pratiques :

Dimensions : Largeur 29 cm - Hauteur 48 cm - Profondeur 28 cm
Limitée à 999 exemplaires
Prix : 579€ TTC (possibilité de paiement en 3 fois sans frais)


Site internet où la précommander :

www.oniri-creations.com


page1image5774240

dimanche, décembre 17, 2017

Rencontre avec Shigeru Fujita

Lors de la dernière édition de Paris Manga nous avons pu rencontrer et interveiwer lors d'une table ronde avec d'autres médias : Shigeru Fujita.
Table ronde
- Comment en êtes-vous venu à travailler dans l'animation ? 
Quand j'étais petit, j'aimais les dessins, pas les dessins animés ou les manga mais plutôt les peintures à l'eau, du coup, je voulais faire quelque chose quand je serai grand en rapport à mes dessins.
Quand j'ai grandi, il a fallu que je choisisse entre ça et devenir un employé de bureau ce que je ne voulais pas. Du coup, je me suis lancé dans la voie de l’animation.
Il y avait plusieurs domaines dans lesquels j'aurais pu travailler mais au moment de m'inscrire, il fallait que je choisisse dans quelle catégorie, je voulais travailler.
De base, je voulais travailler plutôt dans les décors mais dans le milieu c'est pas évident. On ne devient pas reconnu dans le milieu en faisant que des décors, donc au moment de l'inscription j'ai coché la case d'animateur.
- Quelle école avez-vous faite ? 
Je suis allé dans une école spécialisée dans l'animation, et comme je ne savais pas trop comment devenir animateur, j’ai tout bêtement suivi le chemin. Il y avait une école spécialisée et je me suis inscrit dans cet école.
- Comment en êtes-vous venu à travailler sur Monster ?
Cela serait une histoire longue à raconter, car c'était vers dans ma dixième année d'animation.
Si on résume un peu, j'ai fait plusieurs œuvres, je suis arrivé à travailler avec Madhouse, en tant que membre de Madhouse. C'est pour ça que j'ai travaillé sur Master Keaton qui est une oeuvre de Naoki Urasawa. J'ai donc pu gagner la confiance pour travailler sur Monster et en faire le chara-design.
- Avez-vous collaboré avec Mr Urasawa et vous a-t-il donné son avis sur votre travail ? 
Je faisais des dessins, je transmettais mon travail à Mr Urasawa et il donnait son avis sur mon travail et c'était unidirectionnel.
- Y- a-t-il eu beaucoup d'aller-retour ? 
Au début il fallait que les enfants étrangers aient une forme de tête arrondie vers l’arrière ou que Tenma a tendance à avoir le dos courbé, voilà, ce sont des petites différences culturelles entre les occidentaux et les japonais, c'était surtout au début mais une fois qu'on était lancé, il n'y a plus eu tant d'aller-retour que ça.
- Qu'est-ce qui a été le plus difficile pour vous en tant que chara-designer ?  
Je n'ai jamais vraiment eu de difficulté, avant Monster, je n'avais pas eu l'occasion de faire cette fonction là car j'évitais. Mais sinon je n'ai jamais vraiment buter dans mon travail sur Monster.
- Que pensez-vous de la tendance en ce moment des animés courts, qui font 12 épisodes ? 
Si on me propose de travailler sur un animé de 12 épisodes, j'aurai tendance à refuser. C'est trop court, il faudrait qu'il y ait au moins  24 épisodes.
- Cependant, il nous semble que vous avez travaillé pour My Hero Academia, en avez-vous été frustré ? 
J'ai seulement travaillé sur l'opening, parce que pour l'instant je suis free même si je suis affilié à Bones même si je ne suis pas employé à Bones. C'est le studio Bones qui m'a demandé et donc je l'ai fais.
Puis pour My Hero Academia, il était déjà décidé à l'avance qu'il n'y aurait que 12 épisodes, un trou et 12 épisodes.
- Quel est votre regard sur les séries d'animation et leur évolution ? 
C'est une ère un peu difficile car il y a trop d'animés, de qualité médiocre aussi donc, il faudrait réduire le nombre de série pour augmenter la qualité, sinon le monde de l'animation japonaise va couler.
Sinon la structure de l'animation japonaise fait qu'il y a seulement les gens du haut de la pyramide qui ne sont qu'une petite minorité qui soutiennent le niveau et arrive à l'augmenter, mais qu'il faudrait rehausser le niveau global et trouver un moyen de faire progresser les gens, qui ne sont pas encore au niveau sinon ça va s'effondrer. Du coup, pour remonter à Monster, c'était il y a dix ans, il y avait 75 épisodes à peu près.
Il y avait pleins d'équipe, moi j'étais le directeur de l'animation global mais il y avait directeur d'animation sur chaque épisode. Il y a plusieurs équipes qui se relayaient. Parmi toutes les personnes qui ont travaillé avec moi, il y avait que deux personnes qui étaient vraiment capables de dessiner les personnages. Sur toutes les personnes qui ont dessiné sur Monster, il n'y en avait que deux que j'étais capable de reconnaître. Du coup, voilà en tant que directeur de l'animation je devais corriger sur 300 plan, 300 cut, mais en corriger que 50,60. Ce qui n'est pas énorme et en fait, en soit si je pouvais je pourrais retravailler tout les plans. Mais après pour des raisons de planning et parce qu'il y avait aussi le travail de chara-design de côté, J’étais contraint de ne faire que 50,60 cut sur 300.
Du coup, il y avait aussi des directeurs d'animation qui étaient sous mon commandement qui n'aiment pas trop que l'on passe derrière leurs travail. Il y avait des moments où j'évitais de trop mettre la main dedans mais bon ça me frustrait trop. Du coup, avec le producteur j'ai réussi à retoucher tout les plans que je pouvais et voulais. C'est courant dans l'animation japonaise mais dans les 50,60 cuts sur 300, visés par le directeur d'animation globale, c'est à peu près la moyenne. Mais, à partir de la moitié de Monster, voilà, je me mettais à fond dedans, je travaillais sur 200 cuts sur 300.
Sinon, ce n'était pas assez pour moi, pour essayer de monter le niveau global.
- Sinon, vous avez travaillé avec beaucoup de studios, tel que le studio Ghibli, etc..Selon vous quel a été le meilleur studio ? 
C'est un peu difficile comme question car indirectement ça viendrait à critiquer.
En tant qu'entreprise qui fabrique de l'animation et qui est la plus carré, c'est Ghibli. C'était les plus rassurants on va dire car ils sont carré au niveau du planning, ils arrivent à créer un planning et à gérer les animateurs. Pour que le planning soit tenu, au niveau de cette compétence la, c'est le studio Ghibli qui est le plus carré.
- Avez-vous rencontré Hayao Miyazaki du coup ? 
J'ai discuté avec lui et je lui ai demandé une dédicace pour mes enfants.  J'avais un ami qui se faisait souvent disputer par Hayao Miyazaki, donc je préfère travailler avec le fils.
- Nous avons vu que vous aviez travaillé sur Mary et la fleur de la sorcière. Objectivement, quel est votre avis ? Nous, ici on ne l'a pas encore vu.
Du point de vue de celui qui a participé à l'animation, quand j'ai vu le story-board, je me suis dit que ça allait être compliqué. 
Le story-board était complexe, du point de vue du spectateur, objectivement, on pourrait peut être penser que ça ressemble à Kiki la petite sorcièreMais c'est juste en surface car le contenu est complètement différent, donc, c'est une œuvre qui serait très appréciable par les enfants. 
- Du coup, comme vous avez travaillé sur des animés de styles très différent. Quel est le style que vous préférez ? 
C'est un peu compliqué car en fait, à part les œuvres sur lesquelles je travaille je ne regarde pas d'animés et je ne lis pas de manga. Ce que j'aime bien faire c'est ceux qui sont tout public, on va dire enfants, adultes. Sinon, je peux apprécier le cinéma, les films, j'aime bien regarder les films occidentaux. Surtout les trucs que l'on peut regarder sans stress, sans frustration, les trucs un peu pacifiste, tranquille, pénard.
- Regardez-vous çela de manière professionnelle ou arrivez-vous à trouver du plaisir ? 
Non, pour être honnête c'est purement dans un but professionnelle. 
Je regarde l'écran de fond en comble quand je regarde des dessins animés, par exemple les versions 3D, les Pixar, les Disney.  Je regarde partout, quand il y a un film que j'aime bien, je le regarde plusieurs fois. Quand j'ai le DVD, je regarde les scènes qui m'intéressent pour les regarder plusieurs fois, pour pouvoir m'en inspirer.
- Est-ce qu'il y a un titre que vous aimeriez adapter ou travailler dessus ? 
Le premier manga que j'ai acheté c'était Astro Boy. En plus c'était l'arc de Pluton, c'était l'ennemi le plus fort du monde. La boucle est bouclée maintenant parce que la série a été adaptée en animé.
J'aimerais vraiment faire de cette partie, un animé, c'est mon rêve.
Du coup, voilà avec l'ancien patron de Madhouse, quand les tomes de Pluton sortaient, on se disait qu'il fallait que l'on en fasses un animé.
Les projets ça se discute, voilà maintenant on se retrouve à là.
- Qu'est-ce qui vous décide à choisir tel ou tel projet ?
Du coup, comme je l'ai dit tout à l'heure, je suis affilié à Bones et quand le patron me demande, je fais. Mais sinon quand je choisis, je suis plutôt long métrage que série TV.
Du coup parmi toutes les propositions que je reçois, je choisis parmi les longs métrages les projets qui m'intéressent.
Je choisis aussi les projets qui seraient susceptibles d'être vus par un public le plus large possible


Je remercie beaucoup Shigeru Fujita d’avoir répondu à nos questions. Je remercie également, Emmanuel Bochew ( manager ) et Andy Kimura qui a traduit les réponses ainsi que le staff de Paris Manga qui m'ont permis d'assister à cette table ronde.

dimanche, décembre 17, 2017

Rencontre avec Yoshimatsu Takahiro

Lors de la dernière édition de Paris Manga nous avons pu rencontrer Yoshimatsu Takahiro qui a bien voulu répondre à nos questions.

Voici l'interview. 

- Pouvez-vous présenter ? 

Je m'appelle Yoshimatsu Takahiro, je viens du japon et je suis animateur.

- Comment en êtes-vous venu à travailler sur Hunter X Hunter ?

C'est le producteur à l'époque Mr Maruyama qui était patron de Madhouse, qui est venu me voir en me disant qu'il aimerait bien que je fasses le chara-design de cette série.
Je lui ai alors demandé, pourquoi moi ? ,  je ne pense pas répondre au profil.
C'est un deal tu vois, ce que je voudrais faire c'est refaire la série mais en se basant sur le design des trois premiers tomes.
Ce qui était particulièrement intéressant et étonnant c'est qu'on ait pu aller jusqu'au Kimera Ants.(fourmi)
Alors qu'au début, c'est un programme très familial et qui est devenu très ouvert.
Pou aller jusqu'à une gradation vers les Kimera Ants.
C'est même une surprise que ça ait pu aller jusque là, vu que c'est  la série a d'abord été diffusée en journée pour finir par être diffuser en fin de soirée. Ce qui était justement intéressant c'était de travailler sur toute cette graduation graphique.
Le fait que ça soit passé en émission du soir, ça aussi permis d'avoir plus de libertés.

- S'il y a eu une collaboration avec le mangaka de la série, comment cela s'est-il passé ? 

Je n'ai pas rencontré une seule fois Mr Togashi, ni même parlé avec lui.
Il y avait toujours les responsables de Shueisha et c'était avec eux que je faisais le transfert d'informations.
J'ai appris de quelqu'un d'autre qui travaillait chez Shueisha c'est que Mr Togashi était chaque jour collé à sa télé, impatient de regarder l'épisode suivant à chaque fois.

- Cela a-t-il été difficile pour vous de passer du style de Hunter X Hunter à celui d' Overlord, qui est très différent ? 

Le fait de devoir s'adapter a été un gros challenge et au contraire, c'est très vivifiant de pouvoir travailler, changer et s'adapter, c'est aussi une partie du travail.
En plus, j'ai la chance d'avoir la capacité de m'adapter, assez facilement, à ce que l'on me propose.
Donc c'est vraiment une chance qui m'aide beaucoup dans mon travail.

- Quels souvenirs gardez- vous de vos différents postes dans l'animation ? Y-a-t-il un poste que vous préférez ? 

Sans hésiter, ça serait chara-designer parce qu'il y a tellement de choses, d'ouvertures, de rencontres qui se font autour.
La difficulté de devoir s'adapter, ce challenge au fur et à mesure et c'est aussi beaucoup de difficultés, mais c'est relevé ces difficultés qui est vraiment intéressant.

- En tant que chara-designer, comment procédez-vous en général dans votre travail

Tout d'abord, que ce soit une oeuvre originale ou adaptée, je vais d'abord m'inspirer de ce qu'on me donne.
Dans le cas de l'oeuvre originale, je vais voir le texte ou même parfois des croquis qui sont greffés et je vais essayer de faire des dessins et des propositions avec ces dessins.
Dans le cadre où ce sont des adaptations, je vais prendre tout les personnages et je vais essayer de les recopier en essayant de récupérer les particularités de chaque personnage.
Je vais ensuite essayer de faire une sorte de décalquage des personnages, pour avoir une idée des particularités.
Lorsque je réussis cela, je les adapte pour que chaque membre du staff ait la possibilité de retravailler par la suite.
Je propose ensuite cela auprès du réalisateur, si le réalisateurs donne son aval, je vais nettoyer mes croquis.
S'il ne donne pas son aval, je fais quelques petites rectifications.
Et il va y avoir les échanges comme ça, ensuite, il arrive que dans le cas d'une adaptation l'auteur fasses lui même ces corrections sur les croquis, en disant qu'il va falloir faire un trait plutôt comme ça, plus de pointes, etc...
Par exemple, pour un personnage, dans Hunter X Hunter Kirua était un peu plus grand que Gon.
Le réalisateur a souhaité qu'il soit à la même taille et donc il c'est retrouvé avec des personnages à la même taille car c'était une demande du réalisateur.


Je remercie beaucoup Yoshimatsu Takahiro d’avoir répondu à nos questions. Je remercie également, Emmanuel Bochew ( traducteur et manager ) qui a traduit les réponses ainsi que le staff de Paris Manga qui m'ont permis de faire l’interview .