samedi, avril 22, 2017

Posted by : Loïc Poupou samedi, avril 22, 2017

Le 7 juin 2017, découvrez l’univers graphique de Jang Deok-hyun.
L’homme de la mer par Jang Deok-hyun.





“Les humains sont faibles face à la mer… Face à sa puissance, la seule carte à jouer, c’est l’humilité…”
Licenciée à la suite d’une altercation avec son patron, Anna, jeune vendeuse désabusée par la vie, se réfugie au bord de la mer pour oublier son triste sort. C’est là qu’elle rencontre Deok-hyun, un pêcheur de coquillages mutique dont le passé est nimbé de mystères. Fascinée, Anna va contraindre cet homme à lui enseigner son métier de pêcheur en apnée pour, qui sait, trouver enfin un vrai sens à sa vie…
Avec L’Homme de la mer, Jang Deok-hyun évoque avec poésie la tradition séculaire des haenyos, ces pêcheuses en apnée hors du commun, véritables sirènes de l’île de Cheju, en Corée du Sud. L’activité des haenyos –de plus en plus rares- est d’ailleurs inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’Unesco. Deok-hyun, le personnage principale de la BD, a repris ce travail de « femme » à la suite de son épouse décédée ; un travail qui sonne comme une revanche envers la mer qui lui a pris celle qu’il a réalisé aimer, mais qui lui vaut aussi d’être exclu de la société. L’auteur met également en scène Anna, un personnage un peu maladroit qui n’arrive pas à trouver sa place dans la société. À travers elle, c’est toute une génération coréenne désenchantée qui est dépeinte.
Jang Deok-hyun est né à Séoul en 1982. Il a toujours voulu devenir auteur de bandes dessinées à l’image de ses modèles Akira  Toriyama ou Mitsuru Adachi. Pour cela, il a étudié la bande dessinée à l’université, mais une fois diplômé, il s’est petit à petit éloigné de ce rêve. Il a d’abord travaillé comme illustrateur pour plusieurs maisons d’édition tout en publiant des BD éducatives. Bien que fier de ces travaux, Jang Deok-hyun avait l’impression constante de ne pas dépeindre réellement ce qu’il avait en lui. Il jugeait n’avoir fait qu’étoffer la pensée d’un autre, et parfois même dessiner des choses avec lesquelles il n’était pas en accord. Mais un jour, l’envie de concevoir sa propre bande dessinée est remontée à la surface. Il a eu la chance de gagner un concours en 2014 qui a permis de voir son œuvre, L’Homme de la mer (paru sous le titre original The Azure Spring), publiée sur des sites de bandes dessinées coréen et français.
Source : Pika

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -