samedi, août 12, 2017

Posted by : Loïc Poupou samedi, août 12, 2017

Lors de la dernière édition de Japan Expo, les éditions H2T avaient invités Art of K pour la sortie de son manga. C'est ainsi que j'ai pu la rencontrer.

Art of K est la Dessinatrice et la scénariste du manga Euterpe publié aux Editions H2T. Graphiste et Webdesigner de métier, Art of K est passionnée par l'illustration et la narration illustrée. Le cerveau toujours en ébullition, elle est constamment un carnet à la main, à la recherche de nouvelles sources d'inspirations. 




Voici l'interview :

- Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Art of K et je suis auteur du manga du Euterpe publié aux éditions H2T. C’est mon premier manga.

- Quel a été votre parcours pour devenir mangaka ?

Je suis graphiste webdesigner de formation. Je suis actuellement en freelance. J’ai toujours aimé dessiner, créer des histoires et faire de la narration visuelle. Je n’ai jamais vraiment fait de manga ou d’histoires complètes. J’aime juste créer. Par mon métier, j’utilise des outils utiles comme par exemple pour la mise en page ou le rythme des pages. 

- Pourquoi vous-êtes vous lancé dans un projet plus long ?

Beaucoup de choses ont fait que j’ai fait ce choix. Premièrement, cela venait à la fin de mes études  donc j’avais plus de temps et j’ai commencé mon activité de freelance. Il y a aussi le fait que beaucoup de gens demandaient une suite à mon one shot de 60 pages. J’ai beaucoup réfléchi et je me suis lancée pour deux tomes et avec l’éditeur on a réfléchi pour le rythme de parution. 

- Cela reprend-t-il certains de vos one shot ?

Les deux premiers chapitres sont ceux du one shot et au lieu de faire une fin un peu ouverte, j’ai fait un twist pour pouvoir rebondir sur l’histoire et amener la suite. 

- Quelles sont vos influences en tant que mangaka ?

A la base, j’ai aussi une formation en histoire de l’art. J’aimais beaucoup le constructivisme. Cela rappelle beaucoup la BD. Je suis une grande fan de comics. Le découpage et le dessin sont dynamiques et donnent envie de lire. Visuellement mon style c’est un mélange de toutes mes influences : la bande dessinée franco-belge, les mangas et les comics. 

- En fait c’est un manga atypique ?

Oui tout à fait le manga, c’est le format. L’intérieur c’est dessin donc toutes sorte de choses. 

- De ce fait, vous vous êtes affranchi des règles japonaises ?

Je pense les avoir adaptées plutôt. Même si on a envie d’être un peu plus libre, il faut s’adapter au public et aux gens qui vont découvrir l’histoire. De ce fait, prendre des codes qu’ils connaissent déjà, cela peut les rassurer. 

- Pourquoi avoir choisi le genre josei pour votre manga ?

Je me suis pas posée cette question en faisant le manga. C’est après que l’on a réfléchi car cela est plus mature que du shôjo. Ce n’est pas une histoire d’amour classique, ce n’est pas de la romance, ce n’est pas de l’action et ce n’est pas non plus une tranche de vie pure. C’est quelque chose qui va beaucoup plus loin dans la réflexion. En discutant ensemble, on a vu que le style le plus adapté serait le josei pour un public plus âgé.

- On voit que la musique est importante, est-ce que vous aussi vous avez un intérêt pour la musique ?

J’aime la musique, j’ai fait 12 ans de conservatoire. Le piano et le dessin étaient mes deux passions. J’ai choisi ma seconde passion, la musique me tient à coeur et ce qu’à vécu le personnage, je l’ai vécu aussi comme la pression pour les concours et ce genre de choses. Je me suis dit je veux donc parler de quelque chose que j’aime beaucoup. 

- Comment avez-vous trouvé l’inspiration pour faire le twist et la suite ?

Cela fut compliqué car il fallait passer de deux chapitres à deux tomes. J’ai beaucoup réfléchi à comment je voulais construire les personnages et où je voulais aller. Dès le début, je me suis fixée un but et ensuite j’ai fait les différents chapitres ainsi que la thématique. 

- Comment est venue l’inspiration pour créer cette histoire ?

L’histoire a été créée dans un fanzine avec des amis. Ils m’ont demandé si je voulais faire un one shot de quelques pages. C’était une période où j’avais racheté un piano. J’ai voulu reprendre le piano et quand je suis allée chercher des partitions, je suis tombée sur des partitions de Chopin. J’aimais tellement la musique que je me suis mise à écouter en boucle. C’est là que je me suis dit si je faisais un personnage qui aime la musique. 

- Cela vous a pris combien de temps pour faire ce tome ?

9 mois car il y a 9 chapitres.

- Est-ce un choix de l’avoir très réaliste ?

Oui car justement la particularité du josei c’est d’être ancré dans le réel. Je voulais parler de quelque chose qui va résonner chez les lecteurs surtout s’ils ont perdu un être cher ou s'ils aiment la musique ou s’ils rencontrent des rivalités avec certaines personnes. 

- Avez-vous introduit la musique pour amplifier les émotions ?

Oui c’est exactement cela. Sur le papier on ne peut pas entendre le son mais cela permet de créer une atmosphère qui ancre encore plus le lecteur dans l’histoire. 

- On a l’impression que cette histoire vous auriez pu la vivre. Qu’en pensez-vous ?

La réalité musicale et le fait d’avoir perdu un être cher. Comment se reconstruire et rechercher son héritage aussi. Il y a un peu de moi à la fois dans Jon pour la musique et la recherche de soi et un peu de Kal aussi car j’ai une personnalité assez explosive. En même temps c’est aussi une recherche de moi-même. 

- Quelles sont vos impressions sur le fait de sortir un manga pour la première fois ?

On va passer par les étapes, d’abord : la peur, ensuite l’appréhension, ensuite un peu de stress et la joie et un retour de stress. 

- Quelles sont vos impressions sur Japan Expo ?

C’est la première fois que je fais Japan Expo en tant qu’auteur. J’avais l’habitude de faire en fanzinat. C’est vraiment autre chose, on est vraiment dans la mécanique du festival. On se rend compte qu’ils font tout pour nous mettre en avant. Cela fait un peu peur. Ils chérissent tous les auteurs qui passent. C’est vraiment une belle expérience et j’espère que ce ne sera pas la dernière. 

Je remercie beaucoup Art of K d'avoir bien voulu répondre à mes questions et les éditions H2T qui m'ont permis de faire cette interview. 

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -